Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1007 - Trou à Jaune

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Bas Stiè / Stied / Bois de Dorinne
Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :3.24 ha
Coordonnées :X Lambert : 192234 - Y Lambert : 112632
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de grès creusée dans le versant gauche de la vallée du Bocq se caractérise par l'étendue importante de ses pierriers et zones éboulées, plus ou moins colonisés par les ligneux pionniers selon les endroits. Ce site, actuellement d'intérêt biologique mineur, héberge, outre d'abondantes bryophytes, de nombreuses fougères dont deux espèces rares (Ceterach officinarum et Asplenium adiantum-nigrum) et Calluna vulgaris qui est relativement répandue sur la pente éboulée de l'excavation.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dorinne3.24 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant3.24 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

Boisement pionnier.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Asplenium adiantum-nigrum1997A. Remacle
Ceterach officinarum1997A. Remacle
Epipactis helleborine1997A. Remacle

Commentaires sur la faune

Reptiles
Aucune observation.
N.B.: Certains reptiles y sont probablement présents, ce secteur de la vallée du Bocq étant bien connu pour sa richesse en reptiles (Lacerta vivipara, Anguis fragilis, Natrix natrix, Coronella austriaca). Toutefois, une grande partie du site est mal exposée.

Insectes
Non recensés.

Commentaires sur la flore

Ceterach officinarum (une seule touffe repérée en 1996) et Asplenium adiantum-nigrum (2 touffes vues en 1997).

Espèces exotiques

Alnus incana,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un site riche en fougères (présence en faible nombre d'Asplenium adiantum-nigrum et de Ceterah officinarum).

Menaces

Boisement spontané de la pente éboulée de l'excavation où Calluna vulgaris est assez bien représentée, ainsi que du pierrier en pente vers le Bocq.

Recommandations

Contrôle des ligneux dans certains secteurs de cette ancienne carrière.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière creusée dans le versant gauche de la vallée du Bocq se trouve à environ 1 km au NW de Dorinne et à moins de 2 km au NE de Purnode.
On y a extrait du grès famennien.
Description du site: Cette ancienne carrière de grès, relativement complexe et difficile à prospecter, est accessible (au moins) par le chemin carrossable qui descend de Dorinne jusqu'au Bocq à l'ouest du bois du Sergent; juste au sud du pont sur le chemin de fer, un sentier (devenu chemin courant 1997) part parallèlement au cours de la rivière. Elle comprend:
- au NE et à l'est, à l'est du chemin récemment élargi, une zone pierreuse (haldes) qui descend jusqu'au Bocq et est plus ou moins envahie de ligneux selon les endroits;
- à l'ouest du chemin d'accès, une autre zone de dépôt de haldes réparties en différents niveaux avec de petits paliers accessibles par une ancienne rampe aménagée dans les haldes;
- au SW, l'excavation dont le 'fond', un petit replat arboré de 10-12 m de large, est accessible par un sentier partant du chemin parallèle au Bocq (difficile à rejoindre suite aux travaux d'élargissement du chemin). La falaise, haute de plus de 20 m (difficile à apprécier - 80 m dans la fiche ULg, 1994), est subverticale vers le NW, fort érodée et plus arborée ailleurs où elle forme un éboulis plus ou moins stabilisé.
Fréquentation du site: Le site est traversé par un chemin accessible aux véhicules tout terrain, parallèle à la rivière; en août 1997, ce chemin avait été récemment élargi lors de sa traversée du pierrier de la carrière. L'excavation même est fort peu fréquentée (pas de sentier entretenu).
Présence de déchets: Aucun, sauf une épave de camion le long du chemin d'accès.
Environnement du site: Bois. Proximité de plusieurs carrières, notamment sur l'autre rive du Bocq, la carrière Fivet (Na/534/23) et la carrière de Bas Stiè (Na/534/22).

Description biologique

Le pierrier entre le chemin d'accès et le Bocq est colonisé par les ligneux suivants: Salix caprea (dominant), Betula pendula, Alnus incana, Corylus avellana, jeunes Fraxinus excelsior et Populus tremula, Acer pseudoplatanus, ainsi que Clematis vitalba, quelques Cytisus scoparius, Rubus sp. et Calluna vulgaris (quelques grosses touffes). La végétation non ligneuse y est dominée par les bryophytes (et lichens) et les ptéridophytes qui appartiennent aux espèces suivantes: Dryopteris filix-mas, Athyrium filix-femina, Asplenium trichomanes, Polypodium vulgare, Ceterach officinarum (une seule touffe vue) et Asplenium adiantum-nigrum (deux touffes voisines repérées). Y poussent aussi Sedum rupestre, Rumex scutatus, Teucrium scorodonia, Geranium robertianum, Fragaria vesca, Origanum vulgare, Valeriana repens, Hieracium murorum, Hieracium sp. (à feuilles maculées), Solidago virgaurea, Eupatorium cannabinum, Anthoxanthum odoratum, Luzula pilosa, Carex sp., Epipactis helleborine (quelques hampes florales),...
Le pierrier entre le replat de l'excavation et le chemin d'accès semble peu intéressant; il est colonisé par de nombreux ligneux, d'abondantes ronces, Dryopteris div. sp. et Polystichum aculeatum (une touffe vue).
Le replat de l'excavation est dépourvu d'intérêt; il est envahi par de nombreux jeunes Alnus incana (dominant), avec quelques Salix caprea, Betula pendula, Betula pubescens, Corylus avellana, Clematis vitalba, Lonicera periclymenum, Cytisus scoparius (âgés), Rubus sp., et, parmi la végétation herbacée, par Urtica dioica, Cardamine hirsuta, Teucrium scorodonia, Digitalis purpurea, Eupatorium cannabinum, Poa nemoralis,...
L'important éboulis occupant un versant de l'excavation est arboré (surtout Betula pendula) et plus ou moins stabilisé par la végétation: bryophytes abondantes, nombreuses fougères (Dryopteris filix-mas, Athyrium filix-femina, Dryopteris dilatata, Dryopteris affinis (quelques touffes), Polypodium vulgare, Blechnum spicant (quelques touffes), Luzula luzuloides, Calluna vulgaris (globalement assez abondante), Vaccinium myrtillus (peu abondant), ronces,...

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation: bois.
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès.
Référence DPPGSS: -
Fiche ULg (1994): affleurement n° 166/39.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)