Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1011 - Carrière de Jannée

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Trou des Chiens / Les Spiroux
Communes :Ciney
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :4.21 ha
Coordonnées :X Lambert : 210706 - Y Lambert : 107651
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le fond de cette ancienne carrière de calcaire est actuellement utilisé comme quai à bois et aire de sciage; sa végétation y est altérée sauf sur les bordures et il est limité par une falaise plus ou moins éboulée selon les endroits. Le dessus de la falaise est occupé par des replats pierreux à végétation discontinue. Ce site abrite notamment une station de la rare Limosella aquatica dans une ornière du chemin, ainsi que Teucrium botrys et Aquilegia vulgaris.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • J0 - Famenne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Pessoux4.21 haCINEYNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort4.21 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNonReproduction1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Carcharodus alceaeNonNon1997A. Remacle
Melanargia galatheaNonNon1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Trachusa byssina1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea1997A. Remacle
Limosella aquatica1997A. Remacle
Teucrium botrys1997A. Remacle

Commentaires sur la faune

Reptiles
Lacerta vivipara: adultes et juvéniles observés dans le fond et en bordure des replats.

Insectes
- Orthoptères: abondants dans le fond: au moins Tettigonia viridissima, Pholidoptera griseoaptera, Chorthippus brunneus, C. biguttulus, C. parallelus et Chrysochraon dispar .
- Lépidoptères (relevé incomplet): une espèce vulnérable: Carcharodus alceae; une espèce sujette à un faible risque: Melanargia galathea; diverses espèces non menacées: e.a. Anthocharis cardamines, Pararge aegeria, Pyronia tithonus, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Polyommatus icarus, Thymelicus sylvestris.
- Coléoptères Cicindelinae: population non négligeable de Cicindela campestris répartie dans le fond et sur les replats.
- Hyménoptères Aculéates: petit peuplement d'espèces terricoles (terre de la falaise).
Espèces recensées: l'Apoïde Trachusa byssina (peu fréquent en Wallonie), le Sphécide Ammophila sabulosa, Polistes sp.


Commentaires sur la flore

Espèces assez intéressantes: Teucrium botrys, Carduus nutans et Aquilegia vulgaris.

Espèces exotiques

Erigeron annuus,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une carrière de calcaire aux replats pierreux encore bien ouverts, dont le fond héberge notamment une petite station de Limosella aquatica (dans ornière).

Menaces

Poursuite de l'altération du fond de la carrière suite à son utilisation comme quai à bois et aire de sciage.
Dépôts de déchets.

Recommandations

Assainissement du site.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ancienne carrière est localisée 150 m au sud de la route N4 (km 95,7), soit à environ 2,5 km à l'ouest de Sinsin. Le monument interallié de Jannée (fléché au départ de la N4) est situé tout près de l'entrée de la carrière.
On y a extrait du calcaire dinantien.
Description du site: Cette ancienne carrière de calcaire est accessible aux véhicules par un chemin de terre au départ de la rue des Spiroux, 50 m à l'est du monument de l'AS de Jannée.
L'excavation au fond plat est limitée par une falaise haute au maximum d'une dizaine de m; celle-ci est éboulée sur le côté NW, avec des coulées de terre ocre entre les pans rocheux, tandis qu'elle est en partie subverticale du côté SE.
Le dessus de la falaise est longé de replats plus ou moins étroits et pierreux selon les secteurs. Le replat situé à l'extrémité NE, très pierreux, est le plus étendu et le plus dénudé; celui longeant la falaise SE est davantage colonisé par les ligneux. Le dessus de la falaise NW est occupé par un replat discontinu large de 10 m maximum, soit caillouteux/pierreux comme les autres replats, soit couvert d'une friche rudérale.
Le fond, qui est utilisé comme quai à bois et aire de sciage, est parcouru par un chemin qui en fait le tour. Le sol est à certains endroits couvert d'écorces et de copeaux. La végétation, relativement dense, y est altérée, sauf au niveau de certaines bordures plus ou moins intactes. Vers le NE, le sol est plus humide de chaque côté du chemin qui présente des ornières à cet endroit mais aussi à l'entrée de l'excavation où se trouve un terre-plein donnant accès vers l'est à une friche (hors carrière), également utilisée pour le stockage de bois.
Fréquentation du site: Forte: le site sert de quai à bois permanent et de lieu de sciage. Panneau 'Propriété privée' au début du chemin d'accès. Site surveillé (gardes du propriétaire). Tir aux clays (restes de clays sur les replats) et cible à l'extrémité NE du fond.
Présence de déchets: Sur le replat au SW de l'excavation, présence d'un petit versage (asphalte, inertes, treillis). A l'extrémité NE du fond, grande place à feu et tas de déchets divers, incluant quelques encombrants ménagers, une épave de voiture, des sacs poubelles; ailleurs dans le fond, quelques déchets épars, y compris au voisinage de l'accès. Fragments de clays.
Environnement du site: Le site est inclus dans le bois de l'Abîme mais jouxte vers l'ouest une grande plantation de sapins de Noël (?). Vers le nord, route N4 à moins de 150 m; vers le sud, rue des Spiroux le long de laquelle se trouve le monument de l'AS de Jannée.

Description biologique

Fond de l'excavation
Les ligneux, très peu nombreux, sont dispersés en bordure de falaise: e.a. Betula pendula, Salix caprea, Cytisus scoparius.
Outre des bryophytes, la végétation non ligneuse, riche en dicotylées, comprend principalement des plantes pionnières des milieux anthropiques, des espèces de pelouses et de prairies, ainsi que des espèces d'ourlet et forestières: Helleborus foetidus, Cardamine pratensis, Sedum acre, Sanguisorba minor, Geum urbanum, Melilotus altissimus, Lotus corniculatus, Trifolium hybridum, T. campestre, T. repens, Vicia hirsuta, Euphorbia amygdaloides, E. cyparissias, Polygala vulgaris, Daucus carota, Torilis japonica, Echium vulgare, Lithospermum officinale, Teucrium botrys (plusieurs plages près de la falaise NW et à l'extrémité), Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Stachys sylvatica, Mentha sp., Euphrasia stricta, Verbascum thapsus, Veronica officinalis, Campanula trachelium, C. rapunculus, Galium mollugo, Cruciata laevipes, Dipsacus fullonum, Leucanthemum vulgare, Tragopogon pratensis, Hieracium pilosella, Hieracium (H.) estival, Taraxacum sp., Picris hieracioides, Centaurea (Jacea) sp., Achillea millefolium, Eupatorium cannabinum, Erigeron acer, E. annuus, Senecio ovatus, S. jacobaea, S. erucifolius, Leontodon autumnalis, Cirsium arvense, Inula conyzae, Crepis capillaris, Carduus nutans, Solidago virgaurea, Tanacetum vulgare, Artemisia vulgaris, Juncus inflexus, Carex flacca, Carex groupe cuprina, Carex hirta, C. remota, diverses poacées dont Deschampsia cespitosa et Calamagrostis epigejos,...
Dans la partie humide du fond (moins d'un are) poussent Eleocharis palustris, Juncus effusus, J. conglomeratus, J. articulatus, J. bufonius, J. tenuis, Carex remota, Mentha sp.; dans une ornière du chemin, Limosella aquatica (une plage peu dense occupant 2-3 m² - absent des autres ornières du site en 1997).
Replats
Les ligneux qui colonisent les replats sont: Salix caprea, Betula pendula, Acer campestre, A. pseudoplatanus, Carpinus betulus, Larix decidua (quelques pieds), Crataegus monogyna, Prunus spinosa, Rosa canina, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Clematis vitalba (abondante), Cytisus scoparius, Rubus sp.,...
La strate herbacée, accompagnée de mousses et de lichens (cfr Cladonia), est très discontinue sur les replats les plus pierreux, plus ou moins dense ailleurs; comme dans le fond de l'excavation, elle rassemble principalement des espèces de pelouses sèches et de prairies, des espèces d'ourlets et forestières et des plantes pionnières des milieux anthropiques: Asplenium ruta-muraria, Helleborus foetidus, Aquilegia vulgaris (assez abondante), Ranunculus bulbosus, Mercurialis perennis (partie plus arborée), Herniaria glabra, Hypericum perforatum, H. hirsutum, Erophila verna, Lepidium campestre, Malva moschata, Viola hirta, Primula veris, Anagallis arvensis, Saxifraga tridactylites, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Potentilla sterilis, Aphanes sp., Lotus corniculatus, Melilotus altissimus, Trifolium campestre, T. pratense, T. medium, Medicago lupulina, Vicia cracca, Euphorbia amygdaloides, E. cyparissias, E. exigua, Geranium robertianum, Linum catharticum, Polygala vulgaris, Daucus carota, Centaurium erythraea, Solanum dulcamara, Echium vulgare, Lithospermum officinale, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Teucrium botrys (présent à plusieurs endroits), Teucrium scorodonia, Plantago lanceolata, Veronica officinalis, Verbascum thapsus, V. nigrum, Euphrasia stricta, Campanula trachelium, Galium mollugo, Cruciata laevipes, Senecio vulgaris, S. erucifolius, Hieracium pilosella, H. murorum, H. lachenalii, Solidago virgaurea, Picris hieracioides, Taraxacum sp., Tragopogon pratensis, Leucanthemum vulgare, Artemisia vulgaris, Crepis capillaris, Sonchus arvensis, Erigeron acer, Carduus nutans, Inula conyzae, Carex flacca, C. sylvatica, diverses poacées dont Calamagrostis epigejos, Brachypodium sylvaticum, Poa compressa et Deschampsia cespitosa, Polygonatum multiflorum,...
Au-dessus de la pente NW, une petite partie du replat est couverte d'une friche à Urtica dioica, Cirsium arvense, Galium mollugo, Heracleum sphondylium, Sambucus nigra,...

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): calcaire.
Référence DPPGSS: Pessoux 1.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: le fond de l'excavation sert de quai à bois.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)