Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1038 - Carrière Madame

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :La Couture
Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :2.61 ha
Coordonnées :X Lambert : 167709 - Y Lambert : 96516
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette très ancienne carrière de marbre rouge du massif de Philippeville comprend une excavation sous eau entourée de falaises fort érodées et éboulées à pans verticaux réduits, un terre-plein en grande partie herbeux incluant une aire couverte d'un Alysso-Sedion et une zone de pierriers dominant les terrains agricoles. Ce site, qui a vraisemblablement perdu de son intérêt par suite de son boisement et de son embroussaillement, reste toutefois biologiquement intéressant par la présence de lambeaux de pelouses sèches (avec e.a. Catapodium rigidum) et par les faciès de recolonisation des éboulis calcaires.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H1 - Massif de Philippeville

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Merlemont2.61 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville2.61 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon1998obs. M. Lambert
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Callophrys rubiNonNon1996obs. A. Remacle
Melanargia galatheaNonNon1997obs. A. Remacle
Plebeius agestisNonNon1997obs. A. Remacle
Pyrgus malvaeNonOui1996obs. A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Osmia bicolor1997obs. A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Catapodium rigidum1997obs. A. Remacle
Daphne mezereum1998obs. M. Lambert
Epipactis helleborine1998obs. M. Lambert
Listera ovata1997obs. A. Remacle
Orchis anthropophora1998obs. M. Lambert
Platanthera chlorantha1997obs. A. Remacle
Rosa rubiginosa1997obs. A. Remacle
Teucrium botrys1997obs. A. Remacle

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Avifaune des milieux arbustifs et arborés, e.a. Luscinia megarhynchos et Dendrocopos major.

Batraciens
Présence d'Alytes obstetricans (1-2 chanteurs en 1998 - obs. M. Lambert).

Insectes
- Odonates (insuffisamment recensés): Platycnemis pennipes.
- Orthoptères: (pas de prospections après le 08-07): au moins Chorthippus brunneus, C. parallelus et C. biguttulus.
- Lépidoptères: une espèce vulnérable: Aricia agestis; trois espèces sujettes à un faible risque: Melanargia galathea, Callophrys rubi et Pyrgus malvae; diverses espèces non menacées: e.a. Coenonympha pamphilus, Aphantopus hyperantus, Maniola jurtina, Polyommatus icarus.
- Coléoptères Cicindelinae: aucune observation.
- Hyménoptères Aculéates: Osmia bicolor.

Ecrevisses
Présence en grand nombre d'une écrevisse non indigène (obs. M. Lambert).

Commentaires sur la flore

Plantes assez intéressantes: Cystopteris fragilis et Teucrium botrys.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une très ancienne carrière de marbre rouge incluse dans la ZPS Entre-Sambre-et-Meuse qui, malgré son embroussaillement et son boisement, reste biologiquement intéressante par la présence de lambeaux de pelouses sèches et par les faciès de recolonisation des éboulis calcaires. Son intérêt était mentionné comme non négligeable dans un document Inter-Environnement-Wallonie de 1980; de plus, dans le rapport relatif à l'étude de la ZPS Entre-Sambre-et-Meuse (Fagnant et al., 1989), il est désigné comme zone noyau, mais son état jugé assez dégradé l'ont fait classé dans la 'liste des mises en réserve de priorité secondaire'.

Menaces

Ce site avait été proposé par la SPAQuE comme décharge de classe 3 en tumulus sur 3 ha (document SPAQuE de 1997).
Embroussaillement.

Recommandations

Obtention d'un statut de conservation. L'octroi de ce statut impliquerait la réalisation de travaux de gestion (débroussaillage surtout, notamment dans la partie ouest du pierrier).

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est située à environ 1 km au NE de Merlemont, au NW de la route reliant ce village (rue des Tilleuls) à la route N40 (rue de Givet), plus précisément à ± 400 m du carrefour entre ces deux routes.
On y a extrait du marbre rouge (calcaire frasnien).
Description du site: Ce site peut être divisé en trois secteurs principaux.
- Le terre-plein ouvert, accessible de la route par au moins deux chemins (l'un longe le bord SW de l'excavation et une pinède; l'autre, un peu au SW, traverse d'abord un pré), est occupé par un pré plus ou moins sec selon les endroits et entouré de fourrés.
- L'excavation, très proche de la route, est inondée; elle est limitée par des falaises hautes de 12-15 m et fort éboulées qui présentent toutefois quelques pans verticaux. Un éboulis instable couvre une partie de la pente près de l'accès, côté sud. Les versants sont assez colonisés par les ligneux, arbustes et jeunes arbres. Cette cavité est accessible par un sentier qui descend du terre-plein à partir de l'ouest dans une tranchée creusée dans les schistes et aboutit au niveau d'une petite aire caillouteuse. La pièce d'eau (avec poissons) semble dépourvue de végétation.
- Le pierrier, relativement étendu, domine les terrains agricoles vers l'ouest et le NNW de moins d'une dizaine de mètres. Il comprend deux secteurs différemment orientés:
+ un secteur assez réduit, orienté vers l'ouest et le sud et bien ensoleillé;
+ un secteur long d'environ 250 m, orienté vers le NNW et fort ombragé.
La pente de ce pierrier est, à certains endroits, constituée de blocs de taille variée, parfois volumineux, formant un éboulis instable globalement peu colonisé par la végétation ligneuse. Ailleurs, la pente est moins pierreuse et davantage envahie par des ligneux parfois âgés. Le dessus du pierrier, entre la pente NNW et le terre-plein herbeux, est boisé et embroussaillé; de gros blocs rocheux y sont visibles.
Fréquentation du site: Certains secteurs du site semblent assez fréquentés: sentiers. En 1997, un chemin créé ou élargi au bulldozer arrive jusqu'au terre-plein herbeux. A l'entrée de l'excavation, panneau 'Propriété privée'. Pêche ?
Présence de déchets: Site d'apparence fort propre: seulement un amas de barbelés et quelques pneus repérés sur un petit replat du pierrier ouest.
Environnement du site: Terrains agricoles. Proximité de deux carrières: à l'est, de l'autre côté de la route, la carrière Monsieur (Na/581/05) et au SW la carrière La Balastière (Na/581/04). Vers le SW, présence d'une zone en cours de débroussaillage en 1997 avec installation de nouvelles clôtures.

Description biologique

Excavation
Les ligneux qui ont envahi les flancs de l'excavation sont représentés par les espèces suivantes: Prunus spinosa, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Rosa canina, R. rubiginosa, Ligustrum vulgare, Viburnum lantana, Ribes uva-crispa, Lonicera periclymenum, Clematis vitalba, Quercus robur, Fagus sylvatica, Salix caprea, Acer campestre, A. pseudoplatanus, Prunus avium, Populus tremula,... Daphne mezereum est présent en plusieurs endroits du site autour de l'excavation (au moins 12 pieds repérés).
La végétation présente dans la tranchée d'accès, sur la petite plage et sur l'éboulis riche en fougères, comprend notamment des bryophytes, Polypodium vulgare prionodes, Asplenium trichomanes, A. ruta-muraria, Cystopteris fragilis (plusieurs plages dans l'éboulis), Dryopteris filix-mas, Helleborus foetidus, Ranunculus auricomus, Arenaria serpyllifolia, Moehringia trinervia, Rumex scutatus, Erophila verna, Sedum album, Sedum rupestre (partie supérieure de l'éboulis), Geranium robertianum, Solanum dulcamara, Valeriana repens (éboulis), Hieracium lachenalii, Mycelis muralis, Listera ovata (une hampe florale dans la tranchée). Sur les parois rocheuses poussent notamment Festuca pallens et Potentilla neumanniana.
Terre-plein
Les ligneux présents surtout en bordure sont les mêmes que ceux qui ont colonisé les versants de l'excavation, en particulier Prunus spinosa, Ligustrum vulgare, Rosa rubiginosa, R. canina, Crataegus monogyna.
A côté de bryophytes, la strate herbacée est composée d'espèces de l'Alysso-Sedion, ainsi que de quelques espèces pionnières des milieux anthropiques, d'espèces prairiales, de pelouses et de lisières: Arenaria serpyllifolia, Cerastium semidecandrum, C. glomeratum, Rumex scutatus, Hypericum perforatum, Helianthemum nummularium, Erophila verna, Arabis hirsuta, Sedum album, S. acre, Saxifraga tridactylites, Sanguisorba minor, Potentilla neumanniana, P. argentea (abondante avec Sedum album), Aphanes sp., Fragaria vesca, Lotus corniculatus, Vicia hirsuta, V. cracca, Trifolium campestre, T. dubium, T. repens, Medicago lupulina, Euphorbia cyparissias, Erodium cicutarium, Geranium columbinum, G. molle (abondant), Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Echium vulgare (abondant), Myosotis ramosissima, M. arvensis, Acinos arvensis, Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Plantago lanceolata, P. media, Veronica arvensis, Hieracium pilosella, Cirsium acaule, Matricaria discoidea, Achillea millefolium, Leucanthemum vulgare, Carex flacca, Bromus hordaceus, B. erectus, Brachypodium pinnatum, Briza media, Festuca lemanii, Poa pratensis, Arrhenatherum elatius, Orchis anthropophora (1 pied en 1998 - obs. M. Lambert), Platanthera chlorantha (10 pieds en 1998 - obs. M. Lambert), Epipactis helleborine (5 pieds en 1998 - obs. M. Lambert),...
Pierrier ouest (et marge supérieure du pierrier nord vers l'ouest)
Cette partie est embroussaillée (e.a. Rosa canina, R. rubiginosa, Ribes uva-crispa, Clematis vitalba, Rubus sp.). Parmi la végétation herbacée croissent Helleborus foetidus, Arenaria serpyllifolia, Rumex scutatus, Hypericum perforatum, Sedum album (abondant), Sedum telephium, Potentilla neumanniana, Fragaria vesca, Sanguisorba minor, Euphorbia cyparissias, Echium vulgare, Origanum vulgare, Teucrium botrys (assez abondant), Acinos arvensis, Thymus pulegioides, Galeopsis angustifolia, Veronica arvensis, Galium mollugo, Hieracium pilosella, Senecio jacobaea, Crepis capillaris, Catapodium rigidum,...
Pierrier nord
La pente est colonisée par d'abondantes bryophytes, par les fougères Asplenium trichomanes (abondant), A. ruta-muraria, Cystopteris fragilis (plusieurs petites plages vues), Dryopteris filix-mas et Polypodium vulgare, ainsi que par Rumex scutatus, Geranium robertianum, Aquilegia vulgaris (quelques plants),...
Dans la partie supérieure plane et boisée poussent de nombreux Populus tremula et Betula pendula, accompagnés de Quercus robur, Ulmus sp. et d'arbustes divers, comme Viburnum lantana, Ligustrum vulgare, Rosa rubiginosa et Clematis vitalba. Présence de Platanthera chlorantha (au moins 14 hampes florales vues en 1996), Hieracium murorum, Elymus caninus,...

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): marbre rouge.
Référence DPPGSS: Merlemont n° 4 (à l'ouest de la route).
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1899 et 1974 (réouverture temporaire pour 12 mois).
Fin: d'après la carte IGN de 1970, elle était déjà arrêtée en 1967.
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)