Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1045 - Les Montats

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Rochefort
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :4.51 ha
Coordonnées :X Lambert : 202177 - Y Lambert : 89397
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Les Montats correspondent à une butte schisto-calcaire allongée dans l'axe sud-ouest/nord-est, entre le village de Lavaux-Sainte-Anne et le Bois du Solin. Située dans la vallée de la Wimbe, au sein d'une zone de grande valeur paysagère, cette bande de terre en friche s'étale sur près de 600 m depuis la chapelle N.-D. de Walcourt, à l'ouest, jusqu'au bas du talus de l'autoroute E411, à l'est. Elle est parcourue tout le long par un chemin de terre agricole. La moitié occidentale du site, actuellement largement embroussaillée et reboisée, montre diverses traces d'une ancienne activité d'extraction de pierres calcaires ayant sans doute servi à la construction de maisons. L'autre moitié est occupée par une pâture sèche. Le site des Montats héberge de nombreux éléments biologiques intéressants, notamment floristiques et entomologiques. Les espèces végétales caractéristiques des pelouses calcicoles et des ourlets thermophiles sont nombreuses, comme la buplèvre en faux (Bupleurum falcatum), la globulaire (Globularia bisnagarica), l'hippocrépide fer à cheval (Hippocrepis comosa), la digitale jaune (Digitalis lutea), la germandrée petit-chêne (Teucrium chamaedrys), le polygala chevelu (Polygala comosa), etc. Les orthoptères, les papillons diurnes, les hémiptères, les diptères et les hyménoptères aculéates comptent également nombre de représentants remarquables. Cependant, malgré son inscription dans le réseau Natura 2000, le site s'est dégradé et certaines pelouses subsistantes ont été soit surpâturées, soit rudéralisées.

Carto

Régions naturelles

  • J0 - Famenne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Lavaux-Sainte-Anne4.51 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort4.51 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Emberiza citrinellaOuiNonNicheur2020M. Paquay et al.
Hippolais polyglottaOuiNon2011X. Vandevyvre
Lanius collurioOuiNonNicheur2018Divers obs.
Luscinia megarhynchosOuiNonNicheur2020M. Paquay et al.
Saxicola rubicolaOuiNon2020M. Paquay et al.
Sylvia currucaOuiNonNicheur2020Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon1997CM. Paquay
Zootoca viviparaOuiNonreprod.2017CDivers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon2017Divers obs.
Boloria diaOuiOui1995J.-Y. Baugnée
Callophrys rubiNonNon2020Divers obs.
Coenonympha arcaniaNonOui2017Divers obs.
Erynnis tagesNonNon1997CA. Remacle
Leptidea sinapisNonNon2017CDivers obs.
Lycaena tityrusNonNon1997M. Paquay
Melanargia galatheaNonNonabondant2019Divers obs.
Plebejus argusNonOui1995J.-Y. Baugnée
Polyommatus coridonNonOui2019Divers obs.
Satyrium pruniNonNon2017Divers obs.
Spialia sertoriusNonNon2017Divers obs.
Thymelicus acteonNonOui2005Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Lebia cruxminor2019J. Celis, E. Tibax
Oxythyrea funesta2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Gomphocerippus rufus1995J.-Y. Baugnée
Metrioptera bicolor2019Divers obs.
Omocestus rufipes2019Divers obs.
Stenobothrus lineatus2019Divers obs.
Stenobothrus stigmaticus1998AM. Paquay, G. Minet
Tetrix tenuicornis2013Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Diptères
Paragus albifrons2018J.-Y. Baugnée, W. Opdekamp
Paragus flammeus1 mâle1995ABaugnée (1999)
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Catoplatus horvathi1995BJ.-Y. Baugnée
Coptosoma scutellatum2005J.-Y. Baugnée
Galeatus maculatus1995J.-Y. Baugnée
Hadrodemus m-flavum2019Divers obs.
Horvathiolus superbus
Lygaeus equestris2019Divers obs.
Phymata crassipes2019Divers obs.
Plantes - Plantes supérieures
Anthericum liliago1 pied1997A. Remacle
Anthyllis vulneraria2015Divers obs.
Astragalus glycyphyllos2017Divers obs.
Bupleurum falcatum2019Divers obs.
Carex tomentosa2013K. Van Acker
Cerastium pumilum2013K. Van Acker
Cirsium acaulon2017Divers obs.
Digitalis lutea2019Divers obs.
Epipactis atrorubens> 35 pieds1997A. Remacle
Galium pumilum
Gentianella germanica
Globularia bisnagarica2017Divers obs.
Gymnadenia conopsea> 25 pieds1997CA. Remacle
Hippocrepis comosa2017Divers obs.
Holosteum umbellatum2019Divers obs.
Koeleria macrantha2015F. Etienne, L.-M. Delescaille
Neottia ovataquelques pieds1997CA. Remacle
Ononis repens2019Divers obs.
Ophrys fuciflora4 pieds1997A. Remacle
Ophrys insectiferaau moins 16 pieds1997A. Remacle
Polygala comosa2006F. Etienne
Polygonatum odoratum
Rosa rubiginosa1997A. Remacle
Scabiosa columbaria2017Divers obs.
Selinum carvifolia
Sorbus torminalis2014L.-M. Delescaille
Teucrium chamaedrys2019Divers obs.
Trifolium striatum2019A. Jacobs, F. Gabrys
Vincetoxicum hirundinaria2017Divers obs.

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données divers obs. 2010-2020): Acrocephalus palustris, Aegithalos caudatus, Carduelis carduelis, Chloris chloris, Emberiza citrinella, Fringilla coelebs, Garrulus glandarius, Lanius collurio, Luscinia megarhynchos, Motacilla alba, Parus major, Passer domesticus, Phoenicurus ochruros, Phylloscopus collybita, Prunella modularis, Saxicola rubicola, Sturnus vulgaris, Sylvia atricapilla, Sylvia borin, Sylvia curruca, Troglodytes troglodytes, Turdus viscivorus.

Reptiles (données M. Paquay 1997 + divers obs. 2010-2020): Anguis fragilis, Coronella austriaca (?), Zootoca vivipara.

Papillons diurnes (données divers obs. 1995-2020): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Aricia agestis, Boloria dia (1995), Callophrys rubi, Carcharodus alceae, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Erynnis tages, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Lysandra coridon, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Plebejus argus (1995), Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyronia tithonus, Satyrium pruni, Spialia sertorius, Thecla betulae, Thymelicus acteon (1997 et 2005), Thymelicus lineola, Vanessa atalanta.

Orthoptères (données Jeunes et Nature 1995-1997 + divers obs. 1998-2020): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus fuscus, Gomphocerippus rufus, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Metrioptera bicolor, Metrioptera roeselii, Myrmeleotettix maculatus, Nemobius sylvestris, Omocestus rufipes, Omocestus viridulus, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Stenobothrus lineatus, Stenobothrus stigmaticus (1998), Tetrix tenuicornis, Tettigonia viridissima.

Hyménoptères Aculéates (données J.-Y. Baugnée 1995; A. Remacle, 1997): Anthidiellum strigatum, Anthidium manicatum, Anthidium punctatum, Hoplitis adunca, Megachile centuncularis, Megachile ericetorum, Osmia aurulenta, Trachusa byssina.

Hémiptères (données J.-Y. Baugnée, 1995 + divers obs. 2010-2020): Acalypta marginata, Aelia acuminata, Arboridia pusilla, Berytinus clavipes, Carpocoris purpureipennis, Catoplatus horvathi, Copium clavicorne, Coptosoma scutellatum, Ditropsis flavipes, Dolycoris baccarum, Galeatus maculatus, Goniagnathus brevis, Gonocerus acuteangulatus, Hadrodemus m-flavum, Horvathiolus superbus, Lygaeus equestris, Myrmus miriformis, Neophilaenus albipennis, Pentatoma rufipes, Philaenus spumarius, Phymata crassipes, Polymerus unifasciatus, Rhaphigaster nebulosa, Ribautodelphax pungens, Thyreocoris scarabaeoides.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (A. Remacle, 1997; F. Etienne, 2006 + divers obs. 2000-2020): Acer campestre, Achillea millefolium, Acinos arvensis, Adoxa moschatellina, Agrimonia eupatoria, Agrostis capillaris, Agrostis stolonifera, Alnus incana, Anthericum liliago, Anthriscus sylvestris, Anthyllis vulneraria, Aquilegia vulgaris, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Arum maculatum, Avenula pubescens, Barbarea vulgaris, Bellis perennis, Betula pendula, Brachypodium pinnatum, Briza media, Bromus erectus, Bupleurum falcatum, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Capsella bursa-pastoris, Carduus crispus, Carex caryophyllea, Carex flacca, Carex tomentosa, Carlina vulgaris, Carpinus betulus, Centaurea jacea, Centaurea scabiosa, Cirsium acaulon, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Crepis capillaris, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Daucus carota, Digitalis lutea, Dipsacus fullonum, Echium vulgare, Epipactis atrorubens, Erodium cicutarium, Erophila verna, Euonymus europaeus, Euphorbia cyparissias, Euphorbia helioscopia, Festuca lemanii, Festuca sp., Fragaria vesca, Galium aparine, Galium mollugo, Galium pumilum, Galium verum, Genista tinctoria, Gentianella germanica, Geranium pyrenaicum, Geranium robertianum, Globularia bisnagarica, Gymnadenia conopsea, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hieracium lachenalii, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hippocrepis comosa, Holosteum umbellatum, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Juncus inflexus, Juncus tenuis, Knautia arvensis, Koeleria macrantha, Koeleria sp., Lapsana communis, Lathyrus latifolius, Lathyrus linifolius, Lathyrus pratensis, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Linaria vulgaris, Linum catharticum, Lolium perenne, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Luzula campestris, Malva moschata, Malva neglecta, Medicago lupulina, Melilotus altissimus, Melilotus officinalis, Moehringia trinervia, Neottia ovata, Onobrychis viciifolia, Ononis repens, Ophrys fuciflora, Ophrys insectifera, Origanum vulgare, Papaver dubium, Phleum nodosum, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago major, Plantago media, Poa annua, Poa pratensis subsp. angustifolia, Polygala comosa, Polygala vulgaris, Polygonatum odoratum, Populus tremula, Potentilla reptans, Potentilla tabernaemontani (= neumanniana), Primula veris, Prunus avium, Prunus spinosa, Pyrus pyraster, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus auricomus, Ranunculus bulbosus, Reseda luteola, Rhinanthus minor, Rosa canina s.l., Rosa rubiginosa, Rubus sp., Rumex crispus, Salix caprea, Sanguisorba minor, Saxifraga tridactylites, Scabiosa columbaria, Sedum acre, Sedum album, Selinum carvifolia, Senecio erucifolius, Senecio jacobaea, Silene dioica, Solanum dulcamara, Solidago virgaurea, Sorbus torminalis, Stellaria holostea, Stellaria graminea, Stellaria media, Taraxacum sp., Teucrium chamaedrys, Thlaspi perfoliatum, Thymus pulegioides, Tilia x europaea, Torilis japonica, Tragopogon pratensis, Trifolium arvense, Trifolium campestre, Trifolium medium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trifolium striatum, Trisetum flavescens, Urtica dioica, Valerianella locusta, Viburnum lantana, Vicia hirsuta, Vincetoxicum hirundinaria, Viola hirta, Viola odorata.

Espèces exotiques

Plantes: Alnus incana, Juncus tenuis, Lathyrus latifolius, Parthenocissus inserta

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un tienne schisto-calcaire de grand intérêt biologique où subsistent des lambeaux de pelouses de type Mesobrometum et des zones caillouteuses à végétation plus xérique.

Menaces

Dépôts de déchets.
Embroussaillement des lambeaux de pelouses.
Situé en zone d'habitat à caractère rural, le risque de création d'un lotissement est possible dans la partie basse.

Recommandations

Octroi d'un statut de conservation: le site des Montats devrait être protégé de toute urgence (dépôts clandestins de déchets encore actuels et embroussaillement).
Arrêt des dépôts de déchets.
Contrôle des ligneux afin de préserver les lambeaux de pelouses.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site des Montats a fait l'objet d'une description détaillée dans le cadre de l'inventaire des carrières et sablières désaffectées de la Région wallonne sur base d'informations réunies par A. Remacle (FSGAGx) à la fin des années 1990.

Le site est localisé à moins de 250 m au sud-est du village de Lavaux-Sainte-Anne. Il s'agit d'une butte allongée dans l'axe NE-SW, parallèle au ruisseau de Gongon (affluent de la Wimbe) et perpendiculaire à l'autoroute E411. On y a vraisemblablement extrait de la pierre calcaire.

Ce tienne schisto-calcaire forme une butte large au maximum de 50-70 m, allongée dans l'axe NE-SW. D'une longueur approximative de 600 m, il débute à l'extrémité NE près de la rue des Maquisards. Deux chemins parcourent le site: le chemin supérieur mène à l'extrémité SW à la chapelle N.-D. de Walcourt, tandis que le chemin inférieur, plus étroit, longe le bas du site.

Le secteur encore intéressant commence vers le NE après l'ancien versage occupé par une friche et s'étend sur une longueur approximative de 200 m jusqu'à la chapelle (où se trouve un autre petit versage). Ce secteur comprend un étroit replat le long du chemin supérieur, une pente orientée vers le NW où sont visibles en différents endroits d'anciennes traces d'extraction (petites dépressions et excavations à flanc de coteau) et, dans le bas, une zone parcourue par le second sentier.

Ce secteur, envahi de ligneux variés surtout arbustifs, comprend des zones à strate herbacée dominée par les poacées et des zones souvent en pente et plus ou moins pierreuses à végétation discontinue.

La fréquentation du site est assez importante via les deux chemins parcourant tout le site. Présence d'un rucher dans le bas vers le SW.

Plusieurs zones de versage étaient actives à cette époque: à proximité de la chapelle, on observait e.a. des branches, planches, quelques pneus, moquette,..., et une grande place à feu sur le sommet du tienne. Aussi quelques ferrailles anciennes (au moins deux épaves de voitures) et autres déchets (notamment fauteuils) dans certaines dépressions proches du chemin supérieur. Un ancien versage plus important, couvert d'une friche rudérale, était présent dans la moitié NE du site (quelques apports récents d'inertes et de déchets de jardin).

L'environnement du site est de type rural: la butte est entourée de prairies pâturées et le ruisseau de Gongon coule au nord-ouest à 60 m de son seuil. Au-delà du ruisseau, les premières maisons du village de Lavaux-Sainte-Anne se trouvent à 150 m à peine. L'autoroute E411 passe près de l'extrémité orientale du site. Au sud s'étend en outre le Bois du Solin.

Du point de vue biogéographique, le site des Montats se situe dans la région continentale et dans le district phytogéographique mosan.

Description biologique

Les Montats désignent une étroite butte calcaire allongée dans l'axe du ruisseau de Gongon et traversée par un chemin pierreux dont l'extrémité nord-est aboutit au village de Lavaux-Saint-Anne. Comme beaucoup de coteaux de la région, ce site était jadis occupé par une pelouse calcicole servant sans doute de pâturage pour des moutons, des chèvres ou des bovins, et dont il ne subsiste aujourd'hui que quelques fragments, la moitié occidentale étant à présent largement reboisée.

La flore a fait l'objet d'un inventaire global à la fin des années 1990 dans le cadre de l'inventaire des carrières et sablières désaffectées de la Région wallonne mené par A. Remacle (FSGAGx). On y a en effet exploité des pierres calcaires à destination de la construction.

La strate arborescente, composée en majorité d'arbres encore jeunes, et la strate arbustive rassemblent les espèces suivantes: Pinus sylvestris (nombreux par endroits, en particulier derrière le rucher), Quercus robur, Populus tremula, Betula pendula, Carpinus betulus, Salix caprea, Acer campestre, Corylus avellana, Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Cornus sanguinea, Viburnum lantana, Rosa rubiginosa, R. canina, Cytisus scoparius, Clematis vitalba; Rubus sp.

La strate herbacée comprend principalement, à côté de bryophytes et de lichens (Cladonia notamment), diverses espèces du Mesobrometum, des espèces de pelouses xérophiles, ainsi que des espèces d'ourlets forestiers: e.a. Helleborus foetidus, Ranunculus bulbosus, Aquilegia vulgaris, Arenaria serpyllifolia, Stellaria graminea, Hypericum perforatum, Malva moschata, Viola hirta, Helianthemum nummularium, Thlaspi perfoliatum, Sedum album, S. acre, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Agrimonia eupatoria, Ononis repens, Onobrychis viciifolia, Hippocrepis comosa, Anthyllis vulneraria, Lotus corniculatus, Genista tinctoria (vers le chemin inférieur), Trifolium campestre, T. arvense, T. repens, Lathyrus pratensis, Vicia cracca, V. hirsuta, Medicago lupulina, Melilotus officinalis, Geranium robertianum, Linum catharticum, Polygala vulgaris, Bupleurum falcatum, Pimpinella saxifraga, Selinum carvifolia, Torilis japonica, Gentianella germanica, Vincetoxicum hirundinaria, Solanum dulcamara, Echium vulgare, Teucrium chamaedrys (abondant dans les parties caillouteuses/pierreuses), Thymus pulegioides, Acinos arvensis, Origanum vulgare, Plantago media, P. major, P. lanceolata, Digitalis lutea, Rhinanthus minor, Linaria vulgaris, Globularia bisnagarica (assez abondant sur plusieurs aires caillouteuses/pierreuses), Campanula rotundifolia, Galium pumilum, G. verum, G. mollugo, Valerianella locusta, Scabiosa columbaria, Knautia arvensis, Centaurea scabiosa, Centaurea jacea, Carlina vulgaris, Cirsium acaulon, Hieracium pilosella, H. murorum, H. lachenalii, Leontodon hispidus, Solidago virgaurea, Senecio jacobaea, S. erucifolius, Achillea millefolium, Leucanthemum vulgare, Picris hieracioides, Tragopogon pratensis, Carex flacca, Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Briza media, Koeleria sp., Festuca sp., Avenula pubescens, Trisetum flavescens, Arrhenatherum elatius, Dactylis glomerata, Anthericum liliago (un seul repéré), Polygonatum odoratum (le long du chemin inférieur - ± 2 m²), Epipactis atrorubens (> 35 hampes florales à proximité du rucher), Gymnadenia conopsea (> 25 pieds florifères), Neottia ovata (quelques pieds), Ophrys insectifera (16 pieds repérés vers le rucher), Ophrys fuciflora (4 plants groupés vers le rucher).

Plus récemment, des données floristiques ont été réunies à l'occasion de la cartographie du site Natura 2000 (Vallée de la Wimbe) ainsi que par différents naturalistes de passage.

En 2006 (obs. F. Etienne – DEMNA), la pelouse principale qui se maintient dans la partie centrale des Montats était surpâturée par des chevaux mais renfermait encore une flore assez variée, quoique comprenant diverses espèces rudérales: Trifolium pratense, Primula veris, Barbarea vulgaris, Hypochaeris radicata, Ranunculus acris, Plantago lanceolata, Crepis capillaris, Urtica dioica, Centaurea jacea, Trisetum flavescens, Bellis perennis, Ranunculus bulbosus, Sanguisorba minor, Plantago media, Senecio jacobaea, Potentilla reptans, Cirsium vulgare, Achillea millefolium, Capsella bursa-pastoris, Euphorbia helioscopia, Rumex crispus, ...

Les fourrés thermophiles qui se sont progressivement installés sur les zones ouvertes, en l'absence de pâturage, sont composés de divers ligneux: Prunus spinosa, Pinus sylvestris, Crataegus monogyna, Rubus sp., Quercus robur, mais ils hébergent encore différentes plantes des pelouses sèches comme Aquilegia vulgaris, Sanguisorba minor, Briza media, Bromus erectus, Brachypodium pinnatum, Carex flacca, Hippocrepis comosa, Globularia bisnagarica, Galium verum, Teucrium chamaedrys, Helleborus foetidus, Polygala comosa, Hieracium pilosella, Koeleria macrantha, Carlina vulgaris, Hieracium murorum, Vincetoxicum hirundinaria, Echium vulgare, etc.

A l'extrémité occidentale de la butte, aux alentours de la chapelle N.-D. de Walcourt, se trouve un reste de pelouse sur calcschistes en partie enfrichée avec e.a. (obs. L.-M. Delescaille, 2014), parmi les herbacées: Sedum album, Bupleurum falcatum, Galium verum, Teucrium chamaedrys, Sanguisorba minor, Plantago media, Scabiosa columbaria, Koeleria macrantha, Potentilla tabernaemontani, Hypericum perforatum, Acinos arvensis, Helianthemum nummularium, Festuca lemanii, Brachypodium pinnatum, Lotus corniculatus, Thymus pulegioides, Bromus erectus, Hippocrepis comosa, Onobrychis viciifolia, Phleum nodosum, Poa pratensis subsp. angustifolia, Melilotus altissimus, Solanum dulcamara, Medicago lupulina, Ononis repens, Lolium perenne, Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Taraxacum sp., Knautia arvensis, Trifolium pratense, Trifolium repens, Ranunculus bulbosus, Tragopogon pratensis, Centaurea scabiosa, Clematis vitalba, Vicia cracca, Carduus crispus, Agrostis stolonifera, Agrostis capillaris, Dactylis glomerata, Achillea millefolium, Daucus carota, Galium mollugo, Geranium pyrenaicum, Euphorbia cyparissias, Crepis biennis, Dipsacus fullonum, Fragaria vesca, etc. Et, dans la lisière arbustive: Pyrus pyraster, Prunus spinosa, Cornus sanguinea, Populus tremula, Euonymus europaeus, Lonicera periclymenum, Rosa canina s.l., Alnus incana, Sorbus torminalis, Tilia x europaea (autour de la chapelle).

Le chemin et ses abords sont colonisés par Onobrychis viciifolia, Lathyrus latifolius, Hieracium pilosella, Centaurea scabiosa, Bupleurum falcatum, Prunus spinosa, Bromus erectus, Arrhenatherum elatius, Galium verum, Cirsium acaulon, Campanula rotundifolia, Scabiosa columbaria, Cornus sanguinea, Acinos arvensis, Euphorbia cyparissias, etc. Par endroits des ornières sont présentes avec notamment Poa annua, Juncus inflexus, Juncus tenuis, ...

L'intérêt faunistique des Montats est considérable, tout au moins en ce qui concerne l'entomofaune. Cependant, si les bases de données renferment d'assez nombreuses observations, en particulier pour les papillons diurnes, peu de publications ont été consacrées à ce site relativement isolé.

Les papillons diurnes sont représentés par au moins 31 espèces dont certaines n'ont cependant été notées qu'occasionnellement. L'élément le plus caractéristique est sans doute l'argus bleu nacré (Polyommatus coridon), dont la chenille se développe sur la fabacée thermophile Hippocrepis comosa, assez commune par endroit sur le site. Parmi les autres espèces d'intérêt patrimonial, on mentionnera aussi l'hespérie des sanguisorbes (Spialia sertorius), le céphale (Coenonympha arcania), l'hespérie du chiendent (Thymelicus acteon).

Plusieurs espèces rares signalées durant les années 1990 n'ont plus été notées depuis: c'est le cas de la petite violette (Boloria dia) et de l'azuré de l'ajonc (Plebejus argus).

COUVREUR & GODEAU (2000) ont souligné la richesse de l'endroit en matière d'orthoptères, avec pas moins de 15 espèces recensées lors de l'enquête menée entre 1995 et 1997 lors de camps d'étude de Jeunes et Nature organisés en Famenne. A cette occasion, la présence du gomphocère roux (Gomphocerippus rufus), du gomphocère tacheté (Myrmeleottetix maculatus), du sténobothre ligné (Stenobothrus lineatus) et du tétrix des carrières (Tetrix tenuicornis) était considérée à l'époque comme particulièrement remarquable. Cette diversité a été mise en relation avec l'hétérogénéité de la structure de la végétation et la variété des expositions.

D'autres orthoptères ont été observés ultérieurement dont le sténobothre nain (Stenobothrus stigmaticus) en 1998 et, plus récemment, la decticelle bariolée (Metrioptera roeselii), une espèce en pleine expansion depuis l'époque de l'atlas des orthoptères de Famenne. Au total, les Orthoptères totalisent pas moins de 20 espèces recensées au cours des 25 dernières années (1995-2020).

Les autres groupes taxonomiques mériteraient des inventaires exhaustifs. Des espèces remarquables par leur rareté ont été signalées au cours des deux trois dernières décennies, comme le Syrphidae Paragus flammeus (BAUGNEE, 1999), les punaises Catoplatus horvathi, Galeatus maculatus, Acalypta marginata, Phymata crassipes, ...

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): calcaire (probablement).
Référence DPPGSS: Lavaux-Sainte-Anne n° 1 (pas de périmètre indiqué).
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état, sauf une utilisation partielle comme versage.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)
Collaborateurs: Marc PAQUAY et J.-Y. BAUGNEE

Date de la dernière modification de la fiche

2020-10-16