Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1105 - Ennal

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Vielsalm
Cantonnements DNF :Vielsalm
Surface :27.15 ha
Coordonnées :X Lambert : 261567 - Y Lambert : 113516
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Ce site se trouve dans un petit vallon près du village de Grand-Halleux, sur la commune de Vielsalm. Le paysage locale est occupé par des prairies de fauche, des pâtures, des zones humides et des plantations résineuses.Plusieurs milieux des plus intéressants peuvent être observés ici, citons les prés humides semi-naturels (Angelica sylvestris, Deschampsia cespitosa, Succisa pratensis, ... avec localement Dactylorhiza maculata, Hydrocotyle vulgaris et Wahlenbergia hederacea ), la boulaie tourbeuse ( avec Eriophorum angustifolium, Trientalis europea ou Juniperus communis ), le bas-marais acide à Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, Carex rostrata, Carex nigra. De nombreux fonds de bois humides sont à restaurer. L'intérêt ornithologique de ce site est majeur avec la présence d'espèce comme la gélinotte des bois, le pic noir, le cassenoix moucheté et la Cigogne noire. Le pic cendré à plusieurs fois été observé dans ce site. La réserve naturelle RNOB se trouvant sur ce site n'est pas encore agréée. (Auteur : Ph. Collas; 01/12/1998).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Grand-Halleux27.15 haVIELSALMLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Vielsalm27.15 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
312Ennal27,15 ha

Biotopes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Martes foinaOuiNonP. Collas
Mustela ermineaOuiNonP. Collas
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter gentilisOuiNonP. Collas
Accipiter nisusOuiNonP. Collas
Anthus pratensisOuiOuiP. Collas
Bonasa bonasiaOuiOuiP. Collas
Ciconia nigraOuiOuiP. Collas
Motacilla cinereaOuiNonP. Collas
Nucifraga caryocatactesOuiNonP. Collas
Picus canusOuiOuiP. Collas
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNonP. Collas
Lissotriton helveticusOuiNonP. Collas
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Natrix natrixOuiOuiP. Collas
Zootoca viviparaOuiNonP. Collas
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNonP. Collas
Argynnis paphiaNonNonP. Collas
Nymphalis polychlorosNonNonP. Collas
Polygonia c-albumNonNonP. Collas
Plantes - Plantes supérieures
Comarum palustreP. Collas
Dactylorhiza maculataP. Collas
Erica tetralixP. Collas
Eriophorum angustifoliumP. Collas
Juniperus communisP. Collas
Menyanthes trifoliataP. Collas
Succisa pratensis
Trientalis europaeaP. Collas
Vaccinium oxycoccosP. Collas
Wahlenbergia hederaceaP. Collas

Commentaires sur la faune

Mammifères :
Le renard (Vulpes vulpes), l'hermine (Mustela erminea), la belette (Mustela nivalis) et la fouine (Martes foina) ont été observés sur le site.

Avifaune nicheuse :
La gélinotte des bois (Bonasa bonasia), l'Autour des palombes (Accipiter gentilis), l'Epervier (Accipiter nisus), la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea) et le Pipit des arbres (Anthus pratensis) sont observés en période de nidification. La présence du Casse-noix moucheté (Nucifraga caryocatactes) est régulière d'août à novembre.

Herpétofaune :
La couleuvre à collier (Natrix natrix), le lézard vivipare (Lacerta vivipara), le carapaud commun (Bufo bufo), la grenouille rousse (Rana temporaria), le triton palmé (Triturus helveticus) et le triton alpestre (Triturus alpestris) ont été notés sur le site.

Lepidoptères :
Anthocharis cardamine, Apatura iris, Araschnia levana, Argynnis paphia, Gonepterix rhamni, Nymphalis polychloros et Polygonia c-album ont déjà été notés.

(source : Ph. Collas, 1999)

Commentaires sur la flore

Bidens tripartita, Comarum palustre, Dactylorhiza maculata, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, Juniperus communis, Menyanthes trifoliata, Succisa pratensis, Trientalis europea, Vaccinium oxycoccos, Wahlenbergia hederacea
(source : Ph. Collas, 1999)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un fond de vallée ardennais de grand intérêt biologique, abritant des espèces typiques de prés humides, des landes tourbeuses et des bas-marais acides. La gélinotte des bois y est régulièrement observée.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des versants et du fond de vallée, remblayage ou drainage de zones humides, creusement d'étangs de pêche, installation de chalets de vacances...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...

Recommandations

Agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires.

Plan de gestion

Les mesures de gestion préconisées visent à préserver les habitats présents.
Jusqu'à son acquisition en 1986, la prairie de la réserve naturelle fut régulièrement pâturée. Depuis 1986, elle a été fauchée deux fois lors des journées de gestion.
Une partie de la réserve naturelle est actuellement à nouveau pâturé par deux poneys Fjords appartenant au conservateur.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

C'est en Moyenne Ardenne Orientale qu'est localisé ce site, à une altitude moyenne de 360 mètres. Il est limité sur son côté sud par le ruisseau d'Ennal, sous-affluent du Glain (Bassin de la Meuse). Une pente douce, exposée au nord-ouest, mène de nombreuses sources et suintements d'eau au pH acide de la réserve naturelle vers le ruisseau d'Ennal.
Le plateau de Reuland, haut plateau boisé et rattaché à la Haute Ardenne orientale (alt. max. 597 mètres), s'élève à l'est de la vallée.
D'un point de vue géologique, le site se trouve au contact des plus anciennes roches de Belgique : quartzites du Devillien (début du Cambrien).

Description biologique

On trouve sur le site :
- des prairies humides semi-naturelles, non amendées, à Juncus effusus, Juncus acutiflorus, Deschampsia cespitosa, Molinia caerulea, Cirsium palustre, Lotus pedunculatus, Caltha palustris, Valeriana dioica, Succisa pratensis ...
- des prairies mésophiles abandonnées, légèrement rudéralisées, avec Heracleum sphondylium, Angelica sylvestris, Dactylis glomerata, Holcus lanatus ...
- une boulaie tourbeuse avec Betula pubescens, Molinia caerulea et Trientalis europaea ;
- des groupements de bas-marais acides : Carex rostrata, Menyanthes trifoliata, Eriophorum angustifolium, Comarum palustre ...
- une saulaie humide sur sol tourbeux, où domine Salix aurita ;
- une aulnaie marécageuses à sphaignes, avec Molinia caerulea, Deschampsia cespitosa et Viola palustris ;
- une chênaie-boulaie acidophile à Vaccinium myrtillus, Holcus mollis et Deschampsia flexuosa ; un vieux génévrier (Juniperus communis) pousse en bordure du bois ;
- une coupe forestière à Galeopsis tetrahit, Epilobium angustifolium, Digitalis purpurea, Senecio ovatus ... progressivement envahie par Rubus sp., Sambucus racemosa et Sorbus aucuparia.
Les terrains environnants sont, pour la plupart, des prairies de fauche et des pâtures, humides ou non, en fonction de la proximité du ruisseau et des nappes phréatiques.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Si l'on se réfère à la toponymie du site, il s'agit vraisemblablement d'un ancien milieu fagnard. Les souvenirs des personnes âgées du village et la composition actuelle de la flore (sphaignes, molinies) l'attestent également.
Ce milieu tourbeux a subi plusieurs transformations puisqu'il fut partiellement enresiné, transformé en prairie mi-pâturée, mi-fauchée ou encore colonisé spontanément par des saules, aulnes et bouleaux.

Biblio

Divers

Sources

RNOB

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA