Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1118 - Etang Macar

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Bastogne, Houffalize
Cantonnements DNF :La Roche, Vielsalm
Surface :42.44 ha
Coordonnées :X Lambert : 255001 - Y Lambert : 84815
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Ce site s'étend au nord-est de Bastogne, à proximité de la source et le long du ruisseau de Monfoi. Il est constitué d'une étendue d'eau et de fonds de vallées humides se trouvant essentiellement en milieu forestier. Le niveau de l'étang (réserve RNOB agréée) a fortement baissé par rapport à la situation originelle, la diminution du niveau d'eau ayant engendré le développement d'une ceinture de végétation où se côtoient la baldingère (Phalaris arundinacea), la laîche à bec (Carex rostrata), la laîche noire (Carex nigra), le jonc acutiflore (Juncus acutiflorus), etc. La végétation est intéressante et comprend des herbiers de potamot nageant (Potamogeton natans), de glycérie flottante (Glyceria fluitans), de renoncule aquatique (Ranunculus aquatilis) entre autre. Ailleurs dans le vallon, on observe des bas-marais acides à comaret (Comarum palustre) et trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata) et d'anciens prés de fauche humides. Plusieurs oiseaux peu communs fréquentent le site, dont le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), la rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris), la locustelle tachetée (Locustella naevia), la cigogne noire (Ciconia nigra) et en hivernage, le pipit spioncelle (Anthus spinoletta), la bécassine des marais (Gallinago gallinago) et la bécassine sourde (Lymnocryptes minimus). Il accueille également une riche faune odonatologique.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Longvilly37.85 haBASTOGNELUXEMBOURG
Tavigny4.6 haHOUFFALIZELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
La Roche36.59 haMarche-en-Famenne
Vielsalm5.85 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6669Etang Macar4,13 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon
Ciconia nigraOuiOui
Emberiza schoeniclusOuiNon
Gallinago gallinagoOuiOuiHivernage - passage
Lymnocryptes minimusOuiNonHivernage - passage
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur possible2009N. Mayon
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax lessonaeOuiNon
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon
Animaux - Vertébrés - Poissons
Cottus gobio s.l.OuiOui
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria seleneNonNon
Lycaena helleOuiOui
Invertébrés - Insectes - Libellules
Coenagrion pulchellumOuiOui1994GT Gomphus (R.-M. Lafontaine)
Lestes dryasOuiOuimax. 23 ex.2009GT Gomphus (N. Mayon)
Plantes - Plantes supérieures
Carex vesicaria
Comarum palustre
Dactylorhiza maculata
Dactylorhiza majalis
Menyanthes trifoliata
Potamogeton polygonifolius

Commentaires sur la faune

Mammifères : Pas de données

Oiseaux: Emberiza schoeniclus et Acrocephalus palustris nichent sur le site. La cigogne noire (Ciconia nigra) est fréquemment observée.

Herpétofaune:
Zootoca vivipara, Pelophylax lessonae, Rana temporaria

Poissons:
Cottus gobio, Cyprinus carpio, Salmo trutta

Odonates: Aeshna cyanea, Aeshna grandis, Anax imperator, Calopteryx splendens, Coenagrion puella, Coenagrion pulchellum, Cordulia aenea, Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Lestes dryas, Lestes sponsa, Lestes viridis, Libellula depressa, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora metallica, Sympetrum sanguineum.

Lepidoptères (données GT Lycaena): Apatura iris, Araschnia levana, Boloria selene, Lycaena helle.

Commentaires sur la flore

Carex vesicaria, Comarum palustre, Dactylorhiza majalis, Dactylorhiza maculata, Eleocharis palustris, Menyanthes trifoliata, Potamogeton natans, Potamogeton polygonifolius
(source : dossier de demande d'agrément, 1996)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un étang ardennais de grand intérêt botanique, entomologique et ornithologique. Le site est fortement fréquenté par la Cigogne noire.

Menaces

Concernant les terrains situés aux alentours de l'étang :
Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des versants et du fond de vallée, remblayage ou drainage de zones humides, creusement d'étangs de pêche, installation de chalets de vacances...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...

Recommandations

Non.

Plan de gestion

La restauration de la digue de l'étang et l'installation d'un moine ont été réalisés en 1999 (travaux subsidiés par la Région Wallonne).
Le niveau de l'eau sera modulé au cours de la saison, on le fera diminuer de façon progressive, du début du printemps à la fin de l'été, afin de créer un milieu favorable pour la floraison de la végétation amphibie des vases éxondées (Littorellion).
Pour favoriser les libellules et les batraciens, l'étang ne sera pas réempoissonné. Néanmoins, si une population de poissons fouisseurs y subsiste ou s'y installerait, une vidange complète de l'étang sera effectuée.
Les derniers épicéas sur pied seront éliminés, la gestion limitera également le reboisement naturel des parcelles 1594a et 1595a. Les parcelles 2a et 2b seront fauchées de manière tardive.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

L'étang Macar est situé au nord-est du territoire de Bastogne, le long du ruisseau de Monfoi qui prend sa source à proximité immédiate et s'écoulant vers le Grand-Duché de Luxembourg, à une altitude de 490 m.
Le site est une zone noyau de la Zone de Protection Spéciale des 'Deux Ourthes', désignée en application de la Directive Européenne 79/409.

Description biologique

Ph. COLLAS (1998): Le niveau de l'étang a fortement baissé par rapport à la situation originelle. La diminution du niveau d'eau a permis le développement d'une ceinture de végétation de grande qualité, où se côtoient des plages étendues de Phalaris arundinacea, Carex nigra, Carex rostrata, des jonchaies à Juncus acutiflorus et Juncus effusus. Les bords de l'étang sont également très localement colonisés par une végétation de bas-marais avec Comarum palustre et quelques pieds de Carex canescens. La végétation flottante est formée de Potamogeton natans, Glyceria fluitans, Ranunculus aquatilis, Ranunculus flammula. Le tout est ceinturé d'une petite saulaie qui délimite l'ancienne bordure de l'étang.

Suite aux tempêtes de 1990, de nombreuses plantatins d'épicéas ont été déracinées ou détruites. Certaines situées sur des fonds humides ont ainsi pu être acquises dans un but de restauration des milieux. L'une de celles-ci se trouve à proximité de l'étang Macar. La végétation y est variée et évolue rapidement. On y observe des saulaies sur une partie importante de la surface, des friches à Epilobium angustifolium, d'anciens prés de fauche à Deschampsia cespitosa, Holcus lanatus, Angelica sylvestris et Valeriana repens, où poussent quelques pieds de Dactylorhiza majalis, et localement un bas-marais à Comarum palustre et Menyanthes trifoliata. Quelques épicéas, encore sur pied, sont à éliminer.

L'étang Macar est un site important pour la reproduction des batraciens. Le Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), la Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) et la locustelle tachetée (Locustella naevia) nichent sur le site, tandis que d'autres espèces d'oiseaux y trouvent refuge à d'autres saisons, comme la cigogne noire (Ciconia nigra) et, en hivernage, le pipit spioncelle (Anthus spinoletta), la bécassine des marais (Gallinago gallinago) et la bécassine sourde (Lymnocryptes minimus).

L'intérêt odonatologique du site est également élevé. Une quinzaine d'espèces ont été recensées jusqu'à présent, en quelques visites seulement. L'élément le plus remarquable est Lestes dryas, espèce menacée qui affectionne particulièrement les plans d'eau envahis par la végétation.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Pas de données disponibles.

Divers

Sources

RNOB

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA