Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1128 - Marais des Bannes

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Bois Moreau
Communes :Bassenge
Cantonnements DNF :Liège
Surface :7.21 ha
Coordonnées :X Lambert : 236337 - Y Lambert : 160677
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Dans sa traversée de la commune de Bassenge, la plaine alluviale du Geer a subi bien des transformations au fil du temps. Des vastes zones humides et marécageuses de jadis, seul le marais des Bannes a subsisté. Celui-ci est situé plus précisément au sud-est du village de Boirs, au pied du talus de la ligne de chemin de fer Tongeren-Montzen, à une altitude de 75 m. Aujourd'hui intégrée à la réserve naturelle agréée de la Basse vallée du Geer, cette aulnaie marécageuse demeure tributaire des crues de la rivière. Son intérêt majeur réside dans la présence d'une importante population de batraciens (tritons alpestres et ponctués, crapauds communs et grenouilles rousses) se comptant en centaines d'individus. Pour favoriser leur reproduction, une mare a été creusée, fonctionnant comme site de remplacement des lieux de ponte habituels, ces derniers nécessitant la traversée d'une route fréquentée. Vers le nord, au-delà de la rue des Bannes, s'étend une prairie humide pâturée abritant quelques plantes hygrophiles intéressantes mais non encore intégrée au périmètre de la réserve agréée. En outre, le versant crayeux (lieu-dit "Bois Moreau") limitant le site vers le sud et interrompu par la voie ferrée précitée accueille une flore de grand intérêt mais n'est pas encore protégé non plus. Seule la partie centrale du marais des Bannes a été inscrite dans le réseau Natura 2000, au sein du site dénommé "Basse vallée du Geer".

Carto

Régions naturelles

  • D2 - Hesbaye : Verger hesbignon

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
BoirsBASSENGELIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
LiègeLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6694Basse vallée du Geer12.8562 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon2000GT Raînne
Bufo calamitaOuiOui2000GT Raînne
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2000GT Raînne
Lissotriton vulgarisOuiNon2000GT Raînne
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2000GT Raînne
Rana temporariaOuiNon2000GT Raînne

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une aulnaie marécageuse mésotrophe, milieu devenu exceptionnel dans la basse vallée du Geer. Protection d'un site de reproduction pour les amphibiens.

Menaces

A compléter

Recommandations

Etudes faunistiques et floristiques souhaitables.

Plan de gestion

Le plan de gestion de la partie sous statut RNA est détaillé dans le dossier de demande d'agrément (Natagora, 2014). Pour l'aulnaie marécageuse, il est prévu de la traiter en réserve intégrale, sans intervention hormis le maintien d'un boisement plus clair aux alentours de la mare et des reliquats de fossés de drainage.

Il est également prévu l'entretien périodique du fossé longeant la rue des Bannes et des anciens drains qui constituent des lieux de pontes pour les amphibiens.

Pour la mare, maintien du caractère ensoleillé et curage éventuel pour régénérer la végétation aquatique et rivulaire. Il est également envisagé le creusement d'une seconde mare dans une zone de faible intérêt.

Accès du public

Le marais des Bannes est facilement accessible depuis la rue d'Once et la rue des Bannes, deux voiries circulant dans la plaine alluviale du Geer et reliant les villages de Boirs et Roclenge-sur-Geer.

En raison de la fragilité du milieu et de l'absence de sentier, l'accès au public de la réserve naturelle agréée est toutefois limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le marais des Bannes est un petit site de moins de deux hectares s'étendant dans la plaine alluviale du Geer, à 250 m au sud de la rive droite de la rivière, entre les villages de Boirs et de Roclenge-sur-Geer, sur le territoire communal de Bassenge.

Il est limité au sud par une colline crayeuse ("Bois Moreau" sur la carte IGN) coupée en deux dans l'axe est-ouest par la ligne de chemin de fer Tongeren-Montzen. Au nord, le site est traversé par la rue des Bannes et longé un peu au-delà par la rue d'Once, deux voiries secondaires reliant les deux villages précités. Les habitations les plus proches se trouvent à moins de 60 m, tant du côté de Boirs que de Roclenge.

Se trouvant à la même altitude que le Geer (cote 75 m), le marais des Bannes est encore influencé par les crues du cours d'eau, malgré les nombreux travaux urbanistiques et hydrologiques que la vallée a subi au cours du temps.

Le Geer, rivière de 1ère catégorie, est large ici d'environ 5 m et coule dans l'axe ouest-est avant de s'orienter davantage vers le nord-est à partir de Wonck jusqu'à sa confluence avec la Meuse au niveau de Maastricht, dans le Limbourg néerlandais. A hauteur de Boirs, la plaine alluviale a une largeur d'environ 540 m et est limitée des deux côtés par des versants relativement abrupts dont la crête se situe vers 135 m d'altitude.

Le site se trouve en Hesbaye, dans le district phytogéographique brabançon et dans la région atlantique.

Description biologique

Le marais des Bannes est un petit site peu parcouru par les naturalistes et pour lequel on manque cruellement de données biologiques. D'après le dossier de demande d'agrément (Natagora, 2014), la zone noyau est constituée d'une aulnaie marécageuse sur sol mésotrophe, avec Alnus glutinosa largement dominant. Dans les secteurs moins humides apparaissent l'érable champêtre (Acer campestre), le frêne (Fraxinus excelsior), l'aubépine à un style (Crataegus monogyna) ou encore le groseillier rouge (Ribes rubrum).

L'intérêt majeur de l'endroit réside dans la présence d'une importante population de batraciens: quatre espèces peuvent être considérées comme reproductrices à l'heure actuelle: le crapaud commun (Bufo bufo), la grenouille rousse (Rana temporaria), le triton alpestre (Ichthyosaura alpestris) et le triton ponctué (Lissotriton vulgaris).

Trois autres espèces ont été signalées plus anciennement mais n'ont plus fait l'objet de mention ces dernières années, peut-être à cause d'un manque d'inventaire: il s'agit de la grenouille verte (Pelophylax kl. esculentus), du crapaud calamite (Bufo calamita) (encore observé en 2000) et du triton crêté (Triturus cristatus) (noté en 1989).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

Natagora

Répondants de l'information

Natagora

Date de la dernière modification de la fiche

2020-10-13