Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1157 - Gravière de la C.I.B.E.

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Gravière d'Yvoir
Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :0.87 ha
Coordonnées :X Lambert : 186909 - Y Lambert : 111180
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne gravière située sur la rive droite de la Meuse est intégrée dans le périmètre de la C.I.B.E. au pied des rochers de Champalle. L'excavation est occupée par une pièce d'eau longue d'environ 250 m et large de 25-30 m maximum, dont les berges présentent une bordure de végétation presque continue, composée notamment d'Acorus calamus (dominant), Iris pseudacorus, Phalaris arundinacea, Glyceria maxima et Butomus umbellatus. L'intérêt du site pour la faune est insuffisamment documenté.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Yvoir0.87 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant0.87 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx splendensNonNon1 ex.1998A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Acorus calamus1998A. Remacle
Butomus umbellatus1998A. Remacle
Myriophyllum spicatumplages visibles à plusieurs endroits.1998A. Remacle
Nuphar luteaplusieurs plages dans la grande pièce d'eau, abondant dans la petite.1998A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Présence d'une colonie de Corvus frugilegus (± 80 nids en 1997) dans les frênes juste au nord de la pièce d'eau.

Batraciens
Non recensés.

Insectes
- Odonates (relevé très partiel): Calopteryx virgo, Lestes viridis, Ischnura elegans, Platycnemis pennipes.

Commentaires sur la flore

Abondance d'Acorus calamus et de Carex acuta. D'après J. Saintenoy-Simon (1996 - prospection en 1992), présence de Scirpus lacustris et de Leersia oryzoides (non repérés personnellement) .

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Par son affectation, le site peut être considéré comme une zone protégée.

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Sans objet.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ancienne gravière est située sur la rive droite de la Meuse, 2 km au sud d'Yvoir et face à la localité d'Anhée. Elle est comprise dans le périmètre de la C.I.B.E. au pied des rochers de Champalle, à proximité de la ferme de Champalle actuellement occupée par l' 'Euro Butterfly'.
Les Allemands y ont extrait des graviers pendant la guerre 14-18.
Description du site: L'excavation est occupée par une pièce d'eau allongée dans l'axe NW-SE, parallèlement à la route. Elle est longue d'environ 250 m et large de 25-30 m maximum. Depuis peu, elle est divisée en deux par une digue transversale (terre encore dénudée). La partie nord-ouest représente un tiers à un quart de la surface globale. Les talus entourant l'étang, hauts de 3 m maximum, sont herbeux (avec quelques jeunes ligneux) et fauchés.
Le pourtour de l'étang est occupé par une bande de végétation presque continue, pouvant atteindre 5 m de largeur à certains endroits.
Fréquentation du site: Le site est inclus dans les installations de la C.I.B.E. Les pentes herbeuses sont fauchées.
Présence de déchets: Non.
Environnement du site: L'étang, complètement dissimulé par une bande ligneuse, jouxte vers le sud-ouest la route Yvoir-Dinant (avenue de Champalle). Il est inclus dans une zone de captage où se trouve la station d'épuration d'Yvoir. Le chemin conduisant au centre touristique de l'ancienne ferme de Champalle passe juste le long du bord sud-est de la pièce d'eau.

Description biologique

Ce site est voisin de la ZHIB NR 34 'Berge droite de la Meuse entre Houx et Yvoir' (code SGIB 463). Une description succincte de sa végétation est donnée dans la fiche correspondante dans le champ 'Recommandations'. Elle est considérée comme un réel 'conservatoire' pour plusieurs plantes (Saintenoy-Simon, 1996).
Les berges de cette pièce d'eau, actuellement divisée en deux parties, montrent une végétation presque continue, dont la composition ressemble à celle de la ZHIB voisine: Acorus calamus (très abondant), Carex div. sp. (au moins acuta et acutiformis), Phalaris arundinacea, Glyceria maxima, Butomus umbellatus (quelques hampes florales vues), Iris pseudacorus, Urtica dioica, Rumex conglomeratus, Filipendula ulmaria, Potentilla reptans, Lythrum salicaria, Angelica sylvestris, Solanum dulcamara, Calystegia sepium, Symphytum officinale, Stachys palustris, Lamium maculatum, Lycopus europaeus, Scrophularia nodosa, S. auriculata, Galium palustre, Valeriana repens. D'autres plantes sont mentionnées dans la fiche de la ZHIB voisine pour cette ancienne gravière: Schoenoplectus lacustris, Rumex hydrolapathum, Lysimachia vulgaris, Achillea ptarmica, Pulicaria dysenterica, Euphorbia esula subsp. esula et Leersia oryzoides (graminée devenue très rare dans la vallée de la Meuse).
Dans l'eau se développent Nuphar lutea (plusieurs plages dans la grande pièce d'eau, abondant dans la petite), Myriophyllum spicatum, Persicaria amphibia (assez abondante).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant: les Allemands auraient exploité le site pendant la guerre 14-18.
Matériau(x) extrait(s): graviers.
Référence sur carte DPPGSS: non mentionné.
Déroulement de l'exploitation: les Allemands y auraient extrait des graviers (galets) pendant la première guerre mondiale pour la construction de blockhaus; le site était relié à la ligne de chemin de fer par des rails.
Réaffectation effective: on a construit à proximité la première usine de traitement de l'eau de surface, destinée à traiter l'eau de la Meuse amenée par une conduite dans l'ancienne gravière. Actuellement, cette usine fonctionnerait 4 ou 5 fois par an lorsqu'il est nécessaire d'apporter un complément aux captages installés près du site (explications fournies par une personne travaillant sur le site C.I.B.E. de Champalle).

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)