Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1164 - Carrière Les Maquettes

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Gourgeaupré / Carrière des Maquettes
Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :6.92 ha
Coordonnées :X Lambert : 165616 - Y Lambert : 97120
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette carrière, remise en activité depuis quelques années, est l'une des quatre dernières qui exploitent les récifs de marbre rouge frasnien. Elle est composée de deux secteurs séparés par la rue des Maquettes: le secteur de Gourgeaupré vers l'ouest, utilisé pour le stockage des stériles d'exploitation et remanié depuis la reprise d'activité du site, et le secteur des Maquettes vers l'est qui correspond à la carrière proprement dite, clôturée et partiellement entourée d'un merlon. Cette carrière est complexe; elle comprend, à côté de l'excavation en fosse, inondée et limitée par les falaises verticales caractéristiques, un terre-plein méridional (emplacement des machines, tas de blocs de marbre, tas de graviers résultant du concassage, zones en friche), des replats pierreux récemment créés où s'installe une végétation calciphile et une zone boisée (bouleau majoritaire). Le site héberge notamment une population importante d'Alytes obstetricans, plusieurs espèces d'oiseaux de la liste rouge et cinq espèces d'orchidées. Le réaménagement de la carrière après exploitation, tel qu'il est prévu dans le permis d'extraction, ne tient pas suffisamment compte des potentialités importantes de tels sites pour la conservation de la nature.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H1 - Massif de Philippeville

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Villers-le-Gambon3.12 haPHILIPPEVILLENAMUR
Vodecée3.8 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville6.92 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

Falaises calcaires d'origine artificielle.
Boisement de recolonisation.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Lepus europaeusNonNon2 ex.1998CA. Remacle
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Falco tinnunculusOuiNonun couple nicheur probable1998CA. Remacle et M. Lambert
Hippolais polyglottaOuiNonnicheur probable1998CM. Lambert
Luscinia megarhynchosOuiNonnicheur probable1998CA. Remacle
Streptopelia turturOuiOuinicheur probable1998CA. Remacle et M. Lambert
Sylvia currucaOuiNonnicheur probable1998CM. Lambert
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonreproduction: > 100 chanteurs.2010BA. Laudelout
Bufo bufoOuiNonreproduction probable1998CM. Lambert
Ichthyosaura alpestrisOuiNonreproduction1998CM. Lambert
Lissotriton helveticusOuiNonreproduction1998CM. Lambert
Pelophylax kl. esculentusOuiNonreproduction1998CA. Remacle
Rana temporariaOuiNon1998CM. Lambert
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNonreproduction1998CA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Papilio machaonNonNon1998CA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Crabro peltarius1991Y. Barbier
Mimesa lutaria1991Y. Barnier
Nysson niger1988-92Y. Barbier
Plantes - Plantes supérieures
Catapodium rigidumprésent en plusieurs endroits (pieds malingres)1998BA. Remacle
Dactylorhiza fuchsii> 30 pieds florifères1998CA. Remacle
Epipactis helleborine> 10 pieds florifères1998CA. Remacle
Listera ovata> 70 pieds1998CA. Remacle
Ononis repens1998CA. Remacle
Orchis masculaquelques pieds1998CM. Lambert
Platanthera chlorantha> 50 pieds florifères1998CA. Remacle et M. Lambert
Teucrium botrysabondant1998CA. Remacle

Commentaires sur la faune

Mammifères
Observation de Lepus europaeus.

Oiseaux
Nidification certaine de Columba oenas (1 ou 2 couples dans la falaise) et de Corvus monedula (au moins 3 couples dans la falaise). Nidification probable de Falco tinnunculus, Streptopelia turtur, Luscinia megarhynchos, Sylvia curruca, Hippolais polyglotta.
Observation de Tringa ochropus (1 ex. - obs. M. Lambert).

Batraciens
Reproduction d'Alytes obstetricans (site important), Triturus alpestris, T. helveticus, Rana kl. esculenta; reproduction probable de Rana temporaria et de Bufo bufo.

Reptiles
Reproduction de Lacerta vivipara.

Insectes
- Odonates: Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Anax imperator, Libellula depressa.
- Orthoptères (relevé incomplet): Chorthippus brunneus, C. biguttulus, Tetrix undulata.
- Lépidoptères (relevé incomplet): une espèce à la limite d'être menacée: Papilio machaon; diverses espèces non menacées: entre autres Lasiommata megera, Pyronia tithonus, Pararge aegeria, Polyommatus icarus. Abondance de Tyria jacobaea.
- Coléoptères Cicindelinae: population peu importante de Cicindela campestris, répartie dans les deux secteurs (terriers visibles notamment dans le secteur oriental au niveau d'un petit talus où affleurent des cendres noirs).
- Hyménoptères Aculéates: Sphécides observés en particulier au niveau des 'affleurements' de sable de découpe (obs. Y. Barbier - 1988-1992): Mimumesa dahlbomi, Oxybelus bipunctatus (importantes colonies), Lindenius panzeri, Crossocerus exiguus, C. tarsatus, Crabro peltarius, Nysson niger, N. trimaculatus. Nos observations n'ont pas mis en évidence des sites de nidification importants pour ces espèces terricoles ou psammophiles; le site a probablement perdu de son intérêt suite à sa remise en activité.

Commentaires sur la flore

Hieracium maculatum (présent dans les deux secteurs), Minuartia hybrida (surtout présent au niveau de l'ancienne rampe longeant la pointe sud de la fosse, avec Catapodium rigidum). Espèce moins intéressante: Teucrium botrys qui est abondante.

Espèces exotiques

Conyza canadensis,

Conservation

Objectifs de conservation

Site actif dont le projet de réaménagement devrait (ou aurait dû) tenir compte des potentialités importantes des carrières de marbre rouge pour la conservation de la nature.

Menaces

Le projet de réaménagement tel qu'il a été conçu (reboisement) est défavorable au maintien et à l'accroissement de la biodiversité.

Recommandations

Adaptation du plan de réaménagement afin de laisser une partie du site pierreuse et ouverte, favorable à l'installation d'une faune et d'une flore caractéristiques (recommandation valable pour les deux secteurs). Le comblement partiel de la fosse pourra avoir un effet bénéfique sur le développement de la végétation au niveau de la pièce d'eau.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Site clôturé.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière de marbre est localisée entre Villers-le-Gambon et Sautour, plus précisément à 1,5 km à l'ouest-sud-ouest de la première localité et à 2,5 km au nord-est de la seconde. Elle s'étend à cheval sur les anciennes communes de Vodecée et de Villers-le-Gambon.
On y a exploité et on y exploite de nouveau un bioherme de marbre rouge frasnien, envasé par des sédiments schisteux. Cette carrière est l'une des quatre dernières qui exploitent les récifs de marbre rouge frasnien (avec les carrières de Tapoumont Na/574/04, du Pré Picard Na/574/05 et du Haut Mont Na/582/12).
Description du site: Cette carrière dont l'activité a repris depuis quelques années comprend deux secteurs séparés par la rue des Maquettes.
- Le secteur occidental ou secteur de Gourgeaupré est utilisé pour le stockage des stériles d'exploitation. Il a été remanié depuis la reprise d'activité du site; il doit notamment servir d'aire de stockage des terres de découverte; ce secteur est composé
+ d'un terre-plein situé sur un ancien pierrier de gros blocs qui domine le bois d'une hauteur minimal de 8 m et est envahi de jeunes ligneux dispersés, ronces et clématites;
+ d'un pierrier récent de déchets de marbre de taille variable, dépourvu de végétation;
+ d'une zone récemment remaniée au sud de l'ancien pierrier.
- Le secteur oriental, qui correspond à la carrière proprement dite, est clôturé et entouré d'un merlon en bordure de la rue des Maquettes. Relativement complexe, ce secteur peut être subdivisé en plusieurs parties:
+ l'excavation en fosse, profonde d'environ 40 m et inondée (pas d'exhaure actuellement). Les falaises sont hautes de ± 8-10 m (par rapport au niveau d'eau) et verticales, avec quelques petits replats; elles ne permettent pas l'installation de la végétation palustre;
+ le terre-plein sud, caillouteux, où sont installées les machines lors de la remise en activité; présence de tas de gros blocs de marbre, de tas de graviers, de zones en friche vers l'ouest; ce terre-plein donne accès à une sorte de rampe qui s'avance le long de la fosse (reste d'une ancienne machine, vieilles balustrades);
+ une zone de replats récemment dégagés à l'est de l'excavation, en début de colonisation végétale;
+ une zone boisée à l'est de la zone précédente, s'étendant jusqu'à la route Villers-le-Gambon - Sautour; cette zone correspond à une sorte de butte qui domine la route d'environ 4 m et présente un talus pierreux de 2-3 m. Dans la partie ouest jouxtant le terre-plein, présence de deux vieilles baraques en bois (une encore debout - WC?) et de zones au sol sableux;
+ la zone à l'ouest de la fosse, boisée d'après la carte IGN de 1986, a été défrichée sauf une butte située près de l'ancienne rampe aux balustrades.
Fréquentation du site: Site clôturé. Suite à la mise en veilleuse de l'activité extractive (marchés peu favorables), aucune installation fixe ne se trouvait sur le site en été 1998.
Présence de déchets: Non. La carrière aurait été partiellement comblée par les cendres de la centrale thermique de Monceau-sur-Sambre (INTERCOM) (cfr fiche ULg); la présence de cendres noires a seulement été observée au niveau d'un petit talus le long de la rampe longeant la pointe sud de l'excavation.
Environnement du site: Bois à l'ouest, terrains agricoles ailleurs.

Description biologique

Secteur occidental
Peu prospecté en raison des travaux effectués, il montre vers le nord une zone plane à végétation discontinue composée notamment d'Equisetum arvense, Helianthemum nummularium, Sedum spurium (vers route), Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Thymus pulegioides, Acinos arvensis (abondant), Hieracium murorum, H. maculatum, Tanacetum vulgare, Leucanthemum vulgare, Poa compressa, Calamagrostis epigejos.
Secteur oriental
Sur le terre-plein sud, la végétation herbacée est globalement peu développée et composée de plantes pionnières des milieux anthropiques, mais aussi d'espèces de pelouses sèches, d'espèces prairiales et de lisières: notamment Arenaria serpyllifolia, Hypericum perforatum, Erophila verna, Lepidium campestre, Trifolium repens, Trifolium hybridum (abondant vers la rue des Maquettes), Lotus corniculatus, Melilotus albus, Medicago lupulina, Geranium columbinum, G. robertianum, Solanum dulcamara, Echium vulgare, Teucrium botrys (abondante notamment sur des tas de fins graviers de marbre), Acinos arvensis, Verbascum nigrum, Leucanthemum vulgare, Tanacetum vulgare, Tussilago farfara, Senecio jacobaea, Picris hieracioides, Leontodon autumnalis, Conyza canadensis, Matricaria maritima inodora, Artemisia vulgaris, Senecio viscosus, S. erucifolius, Carduus vulgaris, Calamagrostis epigejos, Catapodium rigidum (quelques pieds sur cailloutis de marbre), Poa compressa, Bromus tectorum, Dactylorhiza fuchsii (> 7 pieds près de l'ancien bâtiment),...
La végétation est relativement intacte au niveau de la rampe avec une ancienne machine, située en dehors du charroi actuel: Minuartia hybrida (abondante), Arenaria serpyllifolia, Cerastium sp. (annuel), Sagina procumbens, Arabis hirsuta, Erophila verna, Sedum acre, Saxifraga tridactylites, Sanguisorba minor, Trifolium campestre, Lotus corniculatus, Ononis repens, Linum catharticum, Acinos arvensis, Thymus pulegioides, Scabiosa columbaria, Knautia arvensis, Carlina vulgaris, Hieracium pilosella, Carex flacca, Catapodium rigidum (pieds malingres dispersés), Vulpia myuros,... Sur la butte arborée résiduelle voisine (Betula pendula, Salix caprea, Populus tremula, Cornus sanguinea, Prunus spinosa, Rosa canina, Rubus sp.,...), présence de Hieracium maculatum.
Les replats pierreux nouvellement créés sont en voie de colonisation par une végétation herbacée composée notamment d'espèces calciphiles: Helleborus foetidus, Minuartia hybrida, Helianthemum nummularium, Arabis hirsuta, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, F. viridis, Anthyllis vulneraria (assez abondant), Lotus corniculatus, Geranium columbinum, Linum catharticum, Polygala vulgaris, Pimpinella saxifraga, Echium vulgare, Teucrium botrys (station importante), Acinos arvensis, Campanula rotundifolia, Galium mollugo, Carlina vulgaris, Hieracium murorum, H. lachenalii, Senecio jacobaea, Leucanthemum vulgare, Inula conyzae, Centaurea (Jacea) sp., Hieracium pilosella, Carex flacca, Bromus erectus, Briza media, Dactylis glomerata, Arrhenatherum elatius, Avenula pubescens,...
Ce replat a été créé au dépens d'une bordure boisée (chênaie à charme, avec Corylus avellana, Ulmus minor et arbustes divers), où poussent, dans la partie résiduelle, Mercurialis perennis (abondante), Primula veris, Brachypodium sylvaticum, Plathanthera chlorantha (± 30 pieds vus), Orchis mascula (quelques pieds),...
Sur les irrégularités des falaises poussent diverses plantes déjà mentionnées, Festuca cf. pallens, Sedum album et Allium sp. (oleraceum?).
La partie boisée orientale est couverte majoritairement de Betula pendula (âgés de plus de 10 ans), avec Salix caprea, Fagus sylvatica, Acer pseudoplatanus, Populus tremula, Quercus robur, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Rosa canina, Viburnum lantana, Ligustrum vulgare, Cytisus scoparius, Clematis vitalba, Lonicera periclymenum, Rubus sp. (très abondante globalement). Au sol, la strate herbacée, lorsqu'elle est présente, est composée de Helleborus foetidus, Fragaria vesca, Vinca major (une station vers la grille à l'entrée), Hieracium murorum, H. lachenalii (abondant), Poa nemoralis, Brachypodium sylvaticum, Platanthera chlorantha (± 20 pieds), Dactylorhiza fuchsii (> 23 pieds), Listera ovata ( 70 pieds), Epipactis helleborine (> 10 pieds vers la grille), Dryopteris filix-mas (talus pierreux),...; bryophytes.

Monument naturel

Intérêt paysager et géologique de la carrière (aucun étude géologique détaillée réalisée sur le site - cfr fiche ULg).

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation: bois et peut-être cultures.
Exploitant actuel: s.a. Carrières Berthe. Siège social: route de Corenne, 60 - 5620 Florennes.
Matériau(x) extrait(s): marbre rosé et gris-rosé (roche ornementale). Les blocs bruts sont acheminés vers les ateliers de traitement et de façonnage de Franchimont ou de Poulseur, propriétés de la s.a. Berthe.
Référence sur carte DPPGSS: Vodecée 1.
Référence de la fiche ULg (1997): carrière n° 58/1 - 3 'Carrière Les Maquettes - Gourgeaupré'.
Déroulement de l'exploitation: l'activité de la carrière est actuellement mise en veilleuse, en raison des marchés peu favorables (cfr fiche ULg).
Autorisations récentes: 1992 et 1994. Le permis d'extraction de 1992 concerne d'une part la modification du relief du sol entraînée par l'exploitation et la valorisation des anciens stériles (blocs de marbre rouge) stockés au lieu-dit Gourgeaupré, et d'autre part l'implantation et l'exploitation d'une installation de concassage-criblage au lieu-dit Les Maquettes (cfr fiche ULg).
Fin: -
Réaffectation prévue (dans autorisation): en fin d'exploitation, toutes les installations seront démontées et évacuées; le site de Gourgeaupré sera réaménagé par épandage et nivellement des stériles, en raccordant l'assiette du site aux terrains environnants par une pente douce. Le long de la voirie communale, le site devra être clôturé sur 2 m de haut par un treillis. Cette clôture sera doublée sur une largeur de 3 m, par une plantation d'aubépines. Il est prévu de remblayer partiellement l'excavation. Les terrains seront ensemencés et reboisés. La zone de plan d'eau sera entièrement clôturée par un treillis de 2 m de hauteur minimum. (cfr fiche ULg).
Réaffectation effective: -

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
Collaborateurs: Marc LAMBERT, Yvan Barbier