Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1165 - Carrière de Tapoumont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière Gauthier-Wincqz / Tajoumont
Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :1.69 ha
Coordonnées :X Lambert : 159573 - Y Lambert : 94671
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette carrière dont l'activité est intermittente est l'une des quatre dernières carrières qui exploitent les récifs de marbre rouge frasnien. L'excavation, ouverte à flanc de colline, présente un aspect esthétique indéniable, avec sa pièce d'eau peu profonde, entourée de parois verticales sciées de couleur rosée à gris-rosé. Parallèlement à la route s'étend un vaste terre-plein au fond plus ou moins plat et dénudé, avec plusieurs petites mares temporaires. La pièce d'eau sert de lieu de reproduction pour Alytes obstetricans et Bufo bufo. Le site héberge notamment quelques espèces de plantes protégées. Le réaménagement du site après exploitation devrait tenir compte des potentialités importantes des carrières de marbre rouge pour la conservation de la nature.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H1 - Massif de Philippeville

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Neuville1.69 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville1.69 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Philippeville.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

S.A. Carrière Gauthier & Wincqz
siège social: rue Grégoire Wincqz
7060 Soignies

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Falco tinnunculusOuiNonreproduction possible au niveau de la falaise.1998CA. Remacle
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonreproduction: 50 chanteurs.1990donnée du Centre Marie Victorin
Bufo bufoOuiNonreproduction (nombreux têtards dans la pièce d'eau).1998CA. Remacle
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNonCdonnée du Centre Marie Victorin.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Leptidea sinapisNonNon1998CA. Remacle
Pyrgus malvaeNonOui1998CA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx splendensNonNon1 ex.1998A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum1998A. Remacle
Osmia bicolor1998A. Remacle
Trachusa byssina1998A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Astragalus glycyphyllos1998A. Remacle
Atropa bella-donna1998CA. Remacle
Centaurium erythraea1998CA. Remacle
Lathyrus sylvestris1998A. Remacle
Ophrys apifera6 pieds1998A. Remacle
Orchis mascula> 5 pieds1998CA. Remacle
Vincetoxicum hirundinaria1998CA. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Nidification certaine de Corvus monedula et de Phoenicurus ochruros (falaises); nidification possible de Columba oenas et de Falco tinnunculus sur les falaises. Nidification d'un couple d'Anas platyrynchos sur le flanc sud du bloc rocheux central en 1997.

Batraciens
Reproduction d'Alytes obstetricans et de Bufo bufo.

Reptiles
Présence de Lacerta vivipara.

Insectes
- Odonates: Calopteryx splendens (espèce à la limite d'être menacée), Ischnura elegans, Enallagma cyathigerum, Aeshna cyanea, Orthetrum cancellatum, Libellula depressa.
- Orthoptères: au moins Tettigonia viridissima, Pholidoptera griseoaptera, Chorthippus brunneus, C. biguttulus, C. parallelus.
- Lépidoptères (relevé incomplet): deux espèces sujettes à un faible risque: Pyrgus malvae et Leptidea sinapis; espèces non menacées: entre autres Anthocharis cardamines, Pieris napi, Maniola jurtina, Lasiommata megera, Vanessa cardui (visiteur), Coenonympha pamphilus.
- Coléoptères Cicindelinae: aucune observation.
- Hyménoptères Aculéates: présence de diverses espèces de Mégachilides: au moins Trachusa byssina, Anthidium punctatum et Osmia bicolor.


Commentaires sur la flore

Atropa belladonna.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Site actif dont le projet de réaménagement devrait tenir compte des potentialités importantes des carrières de marbre rouge pour la conservation de la nature.

Menaces

Réaménagement du site après exploitation incompatible avec le maintien et l'accroissement de la biodiversité.
Dépôts clandestins de déchets.

Recommandations

Prévision d'un plan de réaménagement laissant au moins une partie du site pierreuse et ouverte, favorable à l'installation d'une faune et d'une flore caractéristiques.
Fermeture du site au niveau de la route.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Site non clôturé (1998).

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est située à moins de 2 km au sud-ouest du village de Neuville et à 650 m au nord-ouest de la route N 5.
On y a exploité et on y exploite de nouveau un bioherme de marbre rouge frasnien d'environ 140 m de diamètre sur 70 m de hauteur, isolé dans une masse schisteuse (cf. fiche ULg). Cette carrière est l'une des quatre dernières qui exploitent les récifs de marbre rouge frasnien (avec les carrières Les Maquettes Na/581/07, du Pré Picard Na/574/05 et du Haut Mont Na/582/12).
Description du site: Cette carrière dont l'activité est intermittente est composée de plusieurs secteurs.
- L'excavation, ouverte à flanc de colline et secondairement en fosse, occupe une surface approximative de 50 ares et présente un aspect esthétique indéniable; elle est entourée de parois verticales sciées de couleur rosée à gris-rosé, hautes de 10-15 m maximum. Une partie non exploitée forme un 'rocher' central, limité de trois côtés par des pans verticaux et relié vers le nord à un replat récemment remanié. L'eau de la fosse (été 1998) semble peu profonde; la végétation s'y développe à plusieurs endroits en bordure et au milieu (profondeur moindre), ce qui est peu fréquent dans les carrières de marbre de la région de Philippeville. La pièce d'eau est accessible par le sud par une rampe susceptible d'être fermée par une grille.
- Un replat septentrional est accessible par une rampe passant le long du petit bâtiment et montant sur le côté ouest de l'excavation dont elle est séparée par une pente récemment déboisée (forte repousse des charmes et érables champêtres). Ce replat où l'on a travaillé récemment donne accès au bloc central non exploité. L'accès au replat est fermé par une chaîne.
- Un vaste terre-plein est situé entre la route et la rampe montant, à partir du petit bâtiment, vers le replat septentrional. Ce secteur parallèle à la route, au fond plus ou moins plat, est limité vers l'est par un talus pierreux (pierrier exploité) et vers l'ouest par un bande arborée surélevée par rapport au terre-plein. La végétation herbacée qui colonise progressivement cette partie est surtout concentrée sur les bordures et les talus; plusieurs petites pièces d'eau temporaires (de moins d'un are à 2 ares) se trouvent au pied du talus vers la route et le long du talus est. Des blocs de marbre sont stockés vers l'entrée du site, près d'une ruine d'un ancien bâtiment d'exploitation (à droite de l'entrée).
- Le secteur oriental, situé à l'est de l'excavation, comprend au nord du chemin forestier une boulaie récemment éclaircie et élaguée et une pente pierreuse (schiste et calcaire) à strate herbacée discontinue, envahie par la clématite. Plus haut, cette pente est boisée (chênes et charmes) et montre des accumulations de pierres. Entre la rampe descendant vers la pièce d'eau et le chemin forestier se trouve un bosquet de bouleaux et de saules bordé de petits lambeaux de pelouse.
Depuis la remise en activité de ce site, les abords de l'excavation ont subi diverses modifications (notamment déboisement et prélèvement de pierres du pierrier).
Fréquentation du site: Faible. L'accès est ouvert au niveau de la route et, en 1998, au niveau de la rampe descendant vers l'excavation (grille laissée constamment ouverte). Des apports de déchets ont été constatés en été 1998.
Présence de déchets: Apparition de quelques tas d'inertes et sacs poubelles au cours de l'été 1998 sur le terre-plein devant le bâtiment; l'accès au site devrait être fermé pour éviter les dépôts. Un tas de pneus et une place à feu sur le terre-plein parallèle à la route.
Environnement du site: Bois; terrains agricoles proches vers le sud-ouest et au nord de la zone du pierrier.

Description biologique

Excavation

La végétation palustre qui commence à s'y développer (peu accessible) comprend Typha sp., Potamogeton cf. natans, Potamogeton sp. (à feuilles linéaires), Phalaris arundinacea (probablement), Juncus sp., Ranunculus flammula, Alisma plantago-aquatica, Carex sp. (homostachié), Salix sp. (près de l'accès).

Sur les falaises (bloc central, irrégularités des parois verticales et parties supérieures moins régulières) croissent notamment Helianthemum nummularium, Sedum album, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Lotus corniculatus, Linum catharticum, Vincetoxicum hirundinaria, Galium mollugo, Leucanthemum vulgare, Allium oleraceum, Polypodium vulgare, Asplenium ruta-muraria, A. trichomanes. Sur le grand replat de la paroi nord, récemment remanié, poussent Lepidium campestre, Barbarea vulgaris, Reseda luteola, Sedum album, Sanguisorba minor, Centaurium erythraea, Vincetoxicum hirundinaria, Solanum dulcamara, Atropa bella-donna (un pied), Echium vulgare, Acinos arvensis, Scrophularia nodosa, Verbascum thapsus, Chaenorhinum minus, Dipsacus fullonum, Inula conyzae, Juncus inflexus, J. effusus,...

Terre-plein occidental

Ce secteur parallèle à la route est colonisé par diverses plantes pionnières des milieux anthropiques, telles que Echium vulgare, Potentilla reptans, Ranunculus repens, Dipsacus fullonum, Oenothera sp.,... mais aussi Barbarea vulgaris, Epilobium angustifolium, Geranium robertianum (pierrier), Centaurium erythraea, Prunella vulgaris, Senecio erucifolius,... Au niveau des petites zones humides, à l'eau très peu profonde, poussent notamment Juncus inflexus (jonc dominant), J. effusus, J. articulatus, J. bufonius, Typha latifolia, Alisma plantago-aquatica (abondante), Carex cuprina (quelques touffes), Veronica beccabunga, Cirsium palustre, Epilobium hirsutum, Scrophularia auriculata (> 10 m²), Lychnis flos-cuculi, Lythrum salicaria.

Secteur oriental (y compris la petite zone arborée entre la rampe descendant à la pièce d'eau et le chemin forestier)

Les ligneux présents dans ce secteur sont surtout Betula pendula (dominant), Salix caprea, Acer campestre (jeunes pieds sur la pente pierreuse), Carpinus betulus et Quercus sp. (pente boisée), Ligustrum vulgare, Viburnum lantana, Clematis vitalba (fort envahissante), Rubus sp.
La strate herbacée de l'ensemble de ce secteur comprend notamment Ranunculus bulbosus, Arenaria serpyllifolia, Sagina apetala, Herniaria glabra (présente aussi sur les chemins), Viola hirta, Anagallis arvensis, Sedum album (pente pierreuse), Potentilla neumanniana, P. reptans, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Aphanes arvensis, Lotus corniculatus, Lathyrus sylvestris (abondante sur la pente pierreuse), Astragalus glycyphyllos (pente pierreuse), Trifolium medium, Vicia cracca, Mercurialis perennis (pente boisée), Erodium cicutarium, Centaurium erythraea, Vincetoxicum hirundinaria (abondante sur la pente pierreuse), Echium vulgare (pente pierreuse), Teucrium scorodonia, Origanum vulgare, Veronica officinalis, V. serpyllifolia, Dipsacus fullonum, Hieracium pilosella, Picris hieracioides, Inula conyzae, Crepis capillaris, Carlina vulgaris, Carex flacca, Brachypodium sylvaticum, Poa compressa, Poa annua, Ophrys apifera (1 pied dans la boulaie éclaircie et 5 pieds sur la pente pierreuse), Orchis mascula (4 pieds sur la pente boisée),...; bryophytes et lichen du type Cladonia. La parcelle couverte d'une boulaie claire présente de nombreux rejets et un fort envahissement par Clematis vitalba et Rubus sp.

Monument naturel

Intérêt paysager et géologique de la carrière (étude géologique effectuée par Boulvain et al., 1987).

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation: bois.
Exploitant actuel: s.a. des Carrières Gauthier-Winsqz (Soignies).
Matériau(x) extrait(s): marbre frasnien. Les blocs sont entreposés sur une aire de stockage, avant d'être expédiés par camions vers les installations de transformation et de finition de marbre situées à Soignies. Les stériles sont évacués pour être broyés et servent à la coloration des bétons (cf. fiche ULg).
Référence sur carte DPPGSS: Neuville 3.
Référence de la fiche ULg (1997): carrière n° 57/4 - 1 'Carrière de Tapoumont'.
Déroulement de l'exploitation: ce site est déjà noté comme ancienne carrière sur la carte IGN de 1970.
Autorisation: 1974, 1984, 1985, 1989 (durée illimitée). Fin 1996, régularisation en cours pour l'exécution de travaux techniques et la modification du relief du sol (cf. fiche ULg).
Fin: -
Réaffectation prévue (dans autorisation): après exploitation, démontage des éventuelles installations et évacuation des engins d'extraction; plan d'eau et recolonisation naturelle du site par les essences locales. Cautionnement organisé par le permis d'extraction: non (cf. fiche ULg).
Réaffectation effective: -

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
Jean-Paul JACOB (AVES)