Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1176 - Carrière Communale

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière du Leuviau / L'Euviau
Communes :Viroinval
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :2.23 ha
Coordonnées :X Lambert : 169932 - Y Lambert : 84694
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette carrière de grès localisée sur le flanc nord de l'Ardenne comprend une excavation arborée limitée par un ancien front de taille long d'environ 200 m, une pente pierreuse/terreuse apparemment remaniée il y a peu et colonisée par une végétation herbacée discontinue ainsi que par de nombreux genêts et de jeunes ligneux pionniers, et, dans la partie basse, un terre-plein caillouteux et dammé, à végétation éparse. Le site est attractif à l'égard de l'herpétofaune. L'excavation, assez ombragée, héberge de nombreuses fougères, parmi lesquelles Asplenium adiantum-nigrum, Dryopteris affinis et Gymnocarpium dryopteris.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L2 - Ardenne septentrionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Vierves-sur-Viroin2.23 haVIROINVALNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval2.23 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

?

Propriétaire(s)

Commune de Viroinval.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Viroinval, 37 rue de la Gare, 5660 Couvin (Tél. 060/31.02.93 - Fax : 060/34.72.73).

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
F3.14Sarothamnaies

Commentaires sur les biotopes

Boisement de recolonisation.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon?1986donnée du Centre Marie-Victorin
Ichthyosaura alpestrisOuiNonprésence occasionnelleCdonnée du Centre Marie-Victorin
Lissotriton helveticusOuiNonprésence occasionnelledonnée du Centre Marie-Victorin
Rana temporariaOuiNonprésence1998CA. Remacle
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNonreproduction (1 juv.)1997CA. Remacle
Coronella austriacaOuiOuireproduction?1988donnée du Centre Marie-Victorin
Natrix natrixOuiOui1988donnée du Centre Marie-Victorin
Podarcis muralisOuiNonreproduction1998A. Remacle
Zootoca viviparaOuiNonprésenceCdonnée du Centre Marie-Victorin
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis paphiaNonNonprésence1998A. Remacle
Leptidea sinapisNonNonprésence1998A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cetonia aurataprésence1998A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Omocestus rufipes1998A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Asplenium adiantum-nigrum1998donnée du Centre Marie-Victorin
Centaurium erythraea1998CA. Remacle
Digitalis luteaassez abondante1998A. Remacle
Dryopteris affinis> 5 pieds1998A. Remacle
Gymnocarpium dryopterispetite plage1998A. Remacle

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Batraciens
Présence occasionnelle de Triturus alpestris, T. helveticus, Rana temporaria et Alytes obstetricans (données du Centre Marie-Victorin).

Reptiles
Reproduction d'Anguis fragilis et de Podarcis muralis (assez abondant). Reproduction possible de Coronella austriaca (donnée du Centre Marie-Victorin). Présence de Lacerta vivipara, Natrix natrix et Vipera berus (observée à proximité immédiate en 1997) (données du Centre Marie-Victorin).

Insectes
- Orthoptères: au moins Tettigonia viridissima, Pholidoptera griseoaptera, Nemobius sylvestris, Chorthippus brunneus, C. parallelus, Omocestus rufipes.
- Lépidoptères (relevé très incomplet): une espèce vulnérable: Argynnis paphia; une espèce sujette à un faible risque: Leptidea sinapis; diverses espèces non menacées: entre autres Pyronia tithonus, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Pararge aegeria.
- Coléoptères: observation de Cetonia aurata.
- Hyménoptères Aculéates: non recensés.

Commentaires sur la flore

Dryopteris affinis (5 touffes repérées), Gymnocarpium dryopteris (plage de 0,5-1 m2) et Digitalis lutea (assez abondante).
D'après B. Clesse (Centre Marie-Victorin), les espèces suivantes y sont observées: Asplenium adiantum-nigrum (1998), Epilobium lanceolatum et Hieracium lactucella, ainsi que l'hybride Digitalis x fucata (entre D. lutea et D. purpurea) dont au moins 3 pieds ont été observés en 1998 par B. Clesse (in litt.) sur le pierrier.

Espèces exotiques

Conyza canadensis, Erigeron annuus, Juncus tenuis,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière de grès attractive à l'égard de l'herpétofaune et riche en ptéridophytes.

Menaces

Poursuite des travaux et dépôts sur la pente pierreuse.

Recommandations

Arrêt des travaux de remaniement sur la pente nord-ouest du site.
Fermeture du site afin d'interdire l'accès aux véhicules (blocs gréseux bloquant l'accès en 1997).

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès libre.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est localisée à un peu plus d'un km au sud-est de l'église de Vierves-sur-Viroin, sur le flanc nord de l'Ardenne, à la limite septentrionale du vaste massif forestier qui la recouvre.
On y a exploité du grès de l'Emsien.
Description du site: Le site comprend du nord-ouest au sud-est trois secteurs contigus.
- Un terre-plein caillouteux et dammé, à végétation discontinue et assez rase, occupe la partie basse du site; c'est à cet endroit qu'arrive par le nord l'accès (chemin carrossable); des blocs gréseux empêchent l'entrée des véhicules. Les bordures de ce terre-plein, vers l'extérieur, sont davantage colonisées par la végétation, surtout composée de plantes rudérales.
- Une pente pierreuse/terreuse, apparemment remaniée il y a peu, s'étend entre le terre-plein et l'excavation . Elle est orientée vers le nord-ouest (pente naturelle) et est envahie d'une végétation herbacée discontinue et, à certains endroits, de nombreux genêts et de jeunes ligneux pionniers. Cette pente est parcourue par une rampe qui mène à l'entrée plus ou moins médiane de l'excavation; une autre rampe se dirige vers l'extrémité nord-est de celle-ci. La partie supérieure de la pente est globalement plus intacte que le reste, par exemple, le petit replat situé au niveau de l'accès médian.
- L'excavation est allongée dans l'axe nord-est - sud-ouest; elle est limitée vers le sud-est par l'ancien front de taille encore bien apparent, long d'environ 200 m et haut d'au moins 15 m, subvertical et assez irrégulier, et vers le nord-ouest par un talus pierreux moins élevé. Ce talus est entaillé par au moins trois accès; l'accès médian et celui à l'extrémité nord-est sont encore bien accessibles. Le fond de la cavité, large de 10-15 m, montre une topographie irrégulière, avec des niveaux différents et des accumulations de pierres et de blocs rocheux. L'extrémité nord-est est un peu plus humide (aucun ruisselet net). L'excavation est colonisée par de nombreux ligneux, parfois assez âgés comme à l'extrémité sud-ouest; les ronces sont envahissantes à plusieurs endroits et les fougères abondantes, en particulier dans le secteur sud-ouest où les ronces sont moins représentées. Sur la falaise ombragée croissent des arbres, arbustes et ronces, ainsi que des mousses et des fougères.
Deux petites excavations boisées depuis longtemps se trouvent latéralement près de l'extrémité sud-ouest de la carrière; elles sont limitées par des talus où la roche en place est peu apparente.
Fréquentation du site: Indéterminée. Traces apparemment assez récentes d'engins.
Présence de déchets: Dépôts probables de terres (au moins). Déchets visibles peu nombreux, dispersés.
Environnement du site: Bois. Proximité vers le nord-ouest de pâtures.

Description biologique

Sur le terre-plein poussent notamment Herniaria glabra, Sagina procumbens, Sagina apetala, Polygonum aviculare (abondant), Hypericum perforatum, Reseda luteola, Potentilla reptans, P. argentea, Trifolium repens, Melilotus altissimus, Geranium columbinum, Torilis japonica, Centaurium erythraea, Echium vulgare (bordures), Plantago major, P. lanceolata, Veronica serpyllifolia, Erigeron annuus (bordures), Conyza canadensis, Artemisia vulgaris (bordures), Tanacetum vulgare (bordures), Sonchus arvensis (bordures), Picris hieracioides (bordures).
La pente pierreuse et l'étroit replat supérieur sont colonisés par des fourrés de Cytisus scoparius, des ronces et de jeunes ligneux pionniers, tels que Salix caprea et Betula pendula. Au sol, la strate herbacée, discontinue, rassemble les espèces suivantes: Ranunculus flammula (une station vers le haut), Urtica dioica (peu abondante), Silene dioica, Spergularia rubra, Rumex acetosella, Hypericum perforatum, H. pulchrum, Reseda lutea, Malva moschata, Potentilla argentea, Fragaria vesca, Sanguisorba minor (replat), Lotus corniculatus, Trifolium arvense, Melilotus sp., Epilobium angustifolium, E. ciliatum, Geranium robertianum, Centaurium erythraea, Solanum dulcamara, Teucrium scorodonia, Verbascum thapsus, Digitalis lutea (assez abondante), Digitalis purpurea, Veronica officinalis, V. serpyllifolia, Linaria vulgaris, Scrophularia nodosa, Hieracium pilosella, Senecio viscosus, Crepis capillaris, Mycelis muralis, Leontodon autumnalis, Gnaphalium uliginosum, Holcus lanatus, Anthoxanthum odoratum, Agrostis capillaris, Dryopteris filix-mas,...
L'excavation est déjà fort arborée: Salix caprea, Betula pendula, Acer pseudoplatanus, Populus tremula, Quercus robur, Carpinus betulus, Prunus avium, Salix sp., Corylus avellana, Sambucus racemosa, Cytisus scoparius, Lonicera periclymenum,...; Rubus idaeus et Rubus sp. (abondante, présente aussi sur la falaise).
La végétation herbacée de cette carrière assez ombragée rassemble en majorité des espèces à affinités forestières: Silene dioica, Hypericum hirsutum, H. perforatum, Cardamine impatiens, Lotus pedunculatus, Vicia sepium, Geranium robertianum, Teucrium scorodonia, Lamium galeobdolon, Digitalis lutea, D. purpurea, Linaria vulgaris, Campanula trachelium, Galium mollugo, G. aparine, Valeriana repens, Hieracium murorum, Senecio erucifolius, Mycelis muralis, Cirsium palustre (extrémité nord-est), Juncus tenuis, J. effusus (quelques touffes à l'extrémité nord-est), Luzula luzuloides, Holcus lanatus, Dactylis glomerata, les fougères Polypodium vulgare (abondante sur la falaise), Dryopteris filix-mas (assez abondante), D. dilatata, D. affinis (5 touffes repérées dans la partie sud-ouest), D. carthusiana, Athyrium filix-femina, Asplenium trichomanes (falaise et pierres), Gymnocarpium dryopteris (station de 0,5-1 m² au niveau d'un ancien accès),...; bryophytes et lichens.
Une station d'Asplenium adiantum-nigrum est présente dans la carrière (obs. B. Blesse).

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès.
Référence sur carte DPPGSS: Vierves-sur-Viroin 5 (pas de périmètre indiqué).
Référence de la fiche ULB (1996): 5850205.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin: déjà notée comme ancienne carrière sur la carte IGN de 1970.
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: excavation laissée en l'état; le reste a récemment été remanié.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)