Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1179 - Carrière Dasse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ancienne Carrière de Rochefort
Communes :Rochefort
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :1.58 ha
Coordonnées :X Lambert : 211603 - Y Lambert : 94476
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de calcaire a été creusée le long de la route Rochefort-Jemelle d'où elle est dissimulée par une rangée d'épicéas. Elle est limitée vers le nord par une falaise inclinée bien exposée mais déjà fort colonisée par les ligneux. Le fond du site, au même niveau que la route, est également en voie de recolonisation forestière. Une grotte, qui présentait un intérêt chiroptérologique non négligeable (6 espèces recensées), s'ouvre à la base d'un pan de falaise surplombant.La végétation est surtout intéressante au niveau de la falaise, où pousse notamment Aster linosyris en compagnie de diverses espèces xérophiles et mésophiles. Le site héberge une population de Podarcis muralis.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K2 - Calestienne orientale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Jemelle0.99 haROCHEFORTNAMUR
Rochefort0.6 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort1.58 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Martes foinaOuiNonprésence1997M. Paquay
Myotis mystacinus/brandtiiFairon, J. et Thys, G., 1995
Myotis nattereriOuiOuiFairon, J. et Thys, G., 1995
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Podarcis muralisOuiNonreproduction1997J.-P. Jacob et M. Paquay
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Lasiommata maeraNonOui1997J.-P. Jacob et M. Paquay
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Osmia aurulenta1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Aster linosyris1997M. Paquay
Listera ovata> 30 pieds1997CA. Remacle
Ononis repens
Rosa rubiginosa1996A. Remacle

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Mammifères
Présence de Martes foina (1997 - obs. M. Paquay).
Chiroptères: la 'grotte du passage à niveau' (référence CRC 107593016) est suivie par le CRC depuis 1957. Les 6 espèces suivantes y ont recensées: Rhinolophus ferrumequinum, R. hipposideros, Myotis myotis, M. bechsteini, M. nattereri, M. mystacinus/brandti. D'après J. Fairon (in litt.), la grotte devrait être protégée.

Reptiles
Reproduction de Podarcis muralis.

Insectes
- Orthoptères: au moins Tettigonia viridissima, Pholidoptera griseoaptera, Chorthippus biguttulus, C. brunneus, C. parallelus, Nemobius sylvestris.
- Lépidoptères: une espèce sujette à un faible risque: Lasiommata maera.
- Hyménoptères Aculéates: Osmia aurulenta, Polistes biglumis (nid sur paroi) (obs. M. Paquay).

Commentaires sur la flore

Aster linosyris (obs. M. Paquay).

Espèces exotiques

Alnus incana,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une carrière de calcaire qui présente une végétation intéressante (notamment Aster linosyris) et possède une grotte d'intérêt chiroptérologique.

Menaces

Embroussaillement du fond et de la falaise déjà très important.
Urbanisation possible du fond de l'excavation, inscrit en zone d'habitat sur le plan de secteur.

Recommandations

Mise en réserve de cette petite carrière dont la grotte présenterait un intérêt chiroptérologique non négligeable.
Débroussaillage urgent d'une grande partie du site.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Sans objet.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est localisée en bordure nord de la route Rochefort-Jemelle, face à une pompe à essence, à environ 500 m à l'est du centre de Rochefort. L'excavation a été creusée dans le versant droit de la vallée de la Lhomme qui passe à moins de 100 m au sud du site.
On y a extrait du calcaire givetien.
Description du site: Cette ancienne carrière de calcaire, creusée le long de la route Rochefort-Jemelle, est dissimulée par une rangée d'épicéas et est accessible, au niveau du secteur occidental, par deux chemins d'accès dont l'un est fermé par une grille. Elle peut être divisée en deux secteurs.
- Le secteur occidental est limité vers le nord par une falaise bien exposée, en dalle irrégulière (± 45°), et vers l'est par une falaise recoupant les couches et présentant, à la base d'une roche surplombante haute de 6-8 m, l'ouverture de la grotte de la carrière, appelée grotte du passage à niveau ou grotte de l'ancienne carrière de Rochefort. Celle-ci, accessible par un petit sentier à partir du fond de la carrière, a un développement de 268 m et présente quelques concrétions très abîmées; la carrière est caractérisée par toute une série de petits conduits impénétrables (Fairon et Thys, 1995).
Le fond de ce secteur montre une partie centrale encore ouverte, tandis que les abords de la dalle et de la falaise orientale sont fort colonisés par des ligneux divers, plus âgés vers l'ouverture de la grotte (surtout érables).
- Le secteur oriental est allongé parallèlement à la route nationale et le fond y est plus étroit (15-20 m maximum). Il est limité vers le nord par une falaise inclinée, très irrégulière, avec des fragments de dalle. Le fond y est en grande partie couvert de fourrés, plus ou moins denses selon les endroits. La falaise est également fort envahie par les ligneux; elle se prolonge vers l'est par une pente assez abrupte, couverte de pins, où la roche en place affleure sous forme de petits pans de dalle (cette pente boisée fait-elle partie de la carrière?).
Fréquentation du site: Apparemment assez faible. La rangée d'épicéas le long de la route dissimule bien le site.
Présence de déchets: Quelques déchets dans la partie occidentale du fond (films plastiques). Ancien versage (surtout déchets de jardin) à un endroit sur la falaise (partie ouverte, avec ortie et ronces), où quelques ferrailles sont apparentes (treillis). Encore des dépôts actuels?
Environnement du site: Le site jouxte vers le sud la route N 86 (rue de Marche) qui est toute proche de la Lhomme; il est entouré d'une bordure boisée vers l'ouest et le nord où se trouvent quelques maisons à proximité immédiate (sur le plateau - rue Longchamps).

Description biologique

Les ligneux, très abondants mais généralement assez jeunes, qui colonisent le fond et les parois rocheuses, sont représentés par les espèces suivantes: Quercus robur, Pinus nigra, P. sylvestris, Picea abies, Fraxinus excelsior, Acer pseudoplatanus, Populus tremula, Alnus incana, Ulmus sp., Tilia sp., Prunus avium, Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa canina, R. rubiginosa (falaise), Cornus sanguinea, Viburnum lantana, V. opulus, Ligustrum vulgare, Buxus sempervirens (un pied de plus de 2 m près de l'ouverture de la grotte), Cotoneaster horizontalis, Clematis vitalba (abondante), Hedera helix,...; Rubus sp. (notamment ronciers le long de la falaise à certains endroits et sur le versage).
La végétation herbacée est surtout intéressante au niveau de la falaise; dans le fond, elle est apparentée à un Mesobrometum, assez dégradé dans la partie ouest. Diverses espèces à affinités forestières sont présentes en raison de l'envahissement par les ligneux. Les espèces suivantes ont été observées dans le site: Ranunculus bulbosus (abondante dans le fond, vers l'ouest), Helleborus foetidus, Urtica dioica (versage), Hypericum perforatum, Helianthemum nummularium, Thlaspi perfoliatum, Arabis hirsuta, Sedum album, Potentilla neumanniana, Agrimonia eupatoria (fond), Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Hippocrepis comosa (falaise), Lotus corniculatus, Ononis repens, Lathyrus pratensis, Vicia sativa, V. cracca, Trifolium campestre, T. dubium, Geranium columbinum, Linum catharticum, Bupleurum falcatum, Pimpinella saxifraga, Solanum dulcamara, Echium vulgare, Thymus pulegioides, Teucrium botrys, T. chamaedrys, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Plantago media, P. lanceolata, Verbascum nigrum, Veronica chamaedrys, Campanula rotundifolia, Galium verum, G. aparine (versage), Centranthus ruber, Cirsium acaule, Aster linosyris (falaise), Leontodon hispidus, Hieracium murorum, H. pilosella, Centaurea scabiosa, Leucanthemum vulgare, Tragopogon pratensis, Picris hieracioides, Centaurea (Jacea) sp., Inula conyzae, Senecio erucifolius, Carex flacca, Bromus erectus, Brachypodium pinnatum, Melica ciliata (falaise), Trisetum flavescens, Avenula pubescens, Festuca sp., Allium oleraceum (abondant sur la dalle est), Listera ovata (> 30 pieds dans le fond de la partie est), orchidée indéteminée, Asplenium trichomanes, A. ruta-muraria, Polypodium vulgare,...: bryophytes et lichens.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): calcaire.
Référence sur carte DPPGSS: non mentionné (repéré sur carte IGN 'Anc. Car.').
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
Jean-Paul JACOB (AVES)
Collaborateur: Marc PAQUAY