Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

119 - La Gotale

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Mauvaises prairies / Chêne Al'Pierre
Communes :Manhay
Cantonnements DNF :Marche-en-Famenne
Surface :29.88 ha
Coordonnées :X Lambert : 244130 - Y Lambert : 114139
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Rares sont encore les prairies qui, jadis drainées pour permettre la récolte de foin, n'ont pas été amendées ou enrésinées. Sur la bordure nord-occidentale de l'Ardenne près de Manhay, le petit vallon au fond duquel coule le ruisseau de La Gotale, a été épargné par ces pratiques. Il tient son nom des nombreuses sources toutes proches, responsables d'une activité hydrique importante. Dans la réserve de La Gotale, la gestion par pâturage ou par fauchage tend à maintenir la flore hygrophile typique et particulièrement diversifiée de ces milieux (cariçaies, jonchaies, moliniaies), et les espèces des landes plus sèches (nardaies). Plusieurs orchidées rares des prairies humides y prospèrent, comme l'orchis maculé ou le remarquable épipactis des marais. L'aulne glutineux, le saule et le bouleau sont les essences principales composant les petits bosquets de recolonisation. Ce paysage semi-bocager est très attractif pour beaucoup d'insectes, de batraciens, d'oiseaux et de mammifères. D'autres parcelles voisines de grand intérêt (prairies humides, pessières restaurables, bois humides d'aulnes, de saules et de bouleaux), devraient rejoindre le périmètre protégé. (Auteur: J.-L. Gathoye).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L2 - Ardenne septentrionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Grandménil15.95 haMANHAYLUXEMBOURG
Vaux-Chavanne13.94 haMANHAYLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Marche-en-Famenne29.88 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Serge Rouxhet, Tournant de la Roue 20, 4990 Lierneux.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6702La Gotale4,54 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
E1.7Nardaies

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Muscardinus avellanariusOuiNonS. Rouxhet
Mustela ermineaOuiNonS. Rouxhet
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter nisusOuiNonS. Rouxhet
Aegithalos caudatusOuiNonS. Rouxhet
Anthus pratensisOuiOuiS. Rouxhet
Emberiza citrinellaOuiNonS. Rouxhet
Motacilla cinereaOuiNonS. Rouxhet
Nucifraga caryocatactesOuiNonS. Rouxhet
Phoenicurus phoenicurusOuiNonS. Rouxhet
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonS. Rouxhet
Ichthyosaura alpestrisOuiNonS. Rouxhet
Rana temporariaOuiNonS. Rouxhet
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNonS. Rouxhet
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Lycaena helleOuiOuiS. Rouxhet
Lycaena hippothoeNonOuiS. Rouxhet
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana5-30 pieds fleuris2008BS. Rouxhet
Carex hostianaS. Rouxhet
Carex pulicarisS. Rouxhet
Comarum palustreS. Rouxhet
Dactylorhiza maculataS. Rouxhet
Dactylorhiza majalisS. Rouxhet
Epipactis palustrisS. Rouxhet
Eriophorum angustifoliumS. Rouxhet
Listera ovataS. Rouxhet
Menyanthes trifoliataS. Rouxhet
Nardus strictaS. Rouxhet
Pedicularis sylvaticaS. Rouxhet
Platanthera chloranthaS. Rouxhet
Ranunculus polyanthemoidesS. Rouxhet
Scorzonera humilisS. Rouxhet
Succisa pratensisS. Rouxhet
Viola palustris1998S. Rouxhet
Wahlenbergia hederaceaS. Rouxhet

Commentaires sur la faune

Mammifères :
Sus scrofa, Capreolus capreolus et Cervus elaphus sont fréquemment observés, de même que Lepus europeaus et Mustela erminea. Muscardinius avellanarius a été trouvé en 1998 dans la réserve naturelle.

Avifaune nicheuse :
Accipiter nisus, Aegithalos caudatus, Anthus pratensis, Motacilla cinerea, Nucifraga caryocatactes, Phoenicurus phoenicurus, Sitellus sitellus.

Herpétofaune :
Alytes obstreticans, Rana temporaria, Triturus alpestris, Lacerta vivipara.

Rhopalocères :
Lycaena helle, Palaeochrysophanus hippothoe

(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Commentaires sur la flore

Anthus pratensis, Motacilla cinerea, Emberiza schoeniclus, Phoenicurus phoenicurus sont présents.
(d'après Saintenoy-Simon, 1994)
Arnica montana, Carex hostiana, Carex pulicaris, Comarum palustre, Dactylorhiza fistulosa, Dactylorhiza maculata, Epipactis palustris, Eriophorum angustifolium, Lathyrus linifolius, Listera ovata, Menyanthes trifoliata, Nardus stricta, Pedicularis sylvatica, Platanthera chlorantha, Ranunculus nemorosus, Scorzonera humilis, Scutellaria minor, Succisa pratensis, Wahlenbergia hederacea
(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un paysage bocager composé de prés humides, de nardaies et de bas-marais acides typiquement ardennais, l'ensemble du site étant d'un grand intérêt botanique et entomologique.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement du fond de vallée, remblayage ou draînage de zones humides, creusement d'étangs de pêche...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...
Eutrophisation progressive des prairies de la réserve naturelle suite à l'amendement des prairies avoisinantes.
Récolte d'animaux et de plantes rares par des collectionneurs : insectes et orchidées

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires ;

Plan de gestion

Le plan de gestion de la réserve naturelle RNOB de la Gotale vise la conservation des communautés animales et végétales caractéristiques des prés humides, des nardaies, des bas-marais acides et des bosquets arborés qui composent le site.
La plupart des parcelles de la réserve naturelle font l'objet d'une gestion par la fauche et/ou le pâturage avec des bovins. L'effet des différents modes de gestion est suivi de façon détaillée par le conservateur du site. Quelques parcelles sont actuellement laissées à l'abandon.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site se situe sur la bordure nord-occidentale de l'Ardenne (altitude moyenne 450 m), au niveau du hameau de La Gotale - Chêne Al'Pierre, commune de Manhay.
Le site longe le ruisseau de la Gotale, affluent de la Lienne, à 3 km à l'ouest de Bra, non loin de l'autoroute Liège-Bastogne.
Le sous-sol est composé de roches acides (schistes, grès, arkoses) appartenant à l'étage gedinnien du Dévonien inférieur. Les sols du fond de vallon sont généralement limoneux et peu caillouteux, mais la présence constante de l'eau provoque l'apparition d'une forte couche de gley.

Description biologique

Selon Rouxhet et al. 1994:
Le site est essentiellement constitué d'anciennes prairies de fauche semi-naturelles d'une très grande richesse floristique. Le ruisseau de La gotale, faisant partie du bassin hydrographique de la Lienne, sillonne l'ensemble de la réserve.
Les groupements les plus intéressants sont constitués par la pelouse à nard raide (Nardus stricta) comportant de petits peuplements de laiche puce (Carex pulicaris) et par les bas marais à grandes laiches ; la laiche bleuâtre (Carex panicea), la laiche étoilée (Carex echinata), la laiche à bec (Carex rostrata), abritant différentes espèces d'orchidée; l'orchis tacheté (Dactylorhiza maculata), l'orchis à larges feuilles (Dactylorhiza majalis), la platanthère des montagnes (Platanthera chlorantha), la double-feuille (Listera ovata), de petites colonies de pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica) et d'arnica (Arnica montana). Dans les zones les plus humides, on peut trouver le trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), le comaret (Comarum palustre) et la linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium). C'est dans une de ces zones que se développe une belle population d'une orchidée rarissime en Belgique et à fortiori en Ardenne: l'épipactis des marais (Epipactis palustris). La présence de cette orchidée, liée essentiellement aux marais alcalins, est tout à fait inattendue dans ce site. Cette station est sans doute actuellement la seule de tout le district ardennais.
En résumé, la végétation rassemble donc :
- une nardaie à Nardus stricta, Arnica montana, Carex pulicaris, Danthonia decumbens, ... (Nardo-Galion) ;
- des cariçaies à Carex rostrata, Carex panicea, Carex echinata, Carex pallescens où poussent également Dactylorhiza majalis, Dactylorhiza maculata, Platanthera chlorantha, Pedicularis sylvatica, Scorzonera humilis,... ;
- des bas-marais à Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, Eriophorum angustifolium,... ;
- des moliniaies à Epipactis palustris et Arnica montana.
L'intérêt faunistique du site réside essentiellement au niveau de quelques espèces d'oiseaux inféodés aux cours d'eau comme la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), aux milieux ouverts comme le pipit des prés (Anthus pratensis), au milieu semi-bocager comme le rouge-queue à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) et le bruant jaune (Emberiza citrinella).
Parmi les autres vertébrés, on signale aussi le lézard vivipare (Zootoca vivipara), la grenouille rousse (Rana temporaria) et le muscardin (Muscardinus avellanarius), petit rongeur peu fréquent en Ardenne.
Signalons aussi la présence de plusieurs espèces de papillons rares: le cuivré de la bistorte (Lycaena helle), le cuivré écarlate (Lycaena hippothoe), ...

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris, le site était occupé au XVIIIe siècle par des landes.
Autrefois, les prairies humides situées en bordure du ruisseau étaient destinées à la production de foin. En effet, celles-ci étaient drainées avec beaucoup de soin ; de petits fossés étaient creusés tout les dix à quinze mètres, récoltant l'excès d'eau jusqu'au ruisseau. Pratiquement jusqu'à la moitié du 19ème siècle seules les prairies situées en bordure de cours d'eau permettaient la récolte de ce foin précieux, soit en drainant les prés trop humides, soit en irriguant ceux trop secs par la technique de l'abîssage. La fauche des ces prairies a encore été pratiquée quelques années après la guerre 40-45.
Ensuite, dans le courant des années 1950, seul le pâturage y a encore été exercé (1 à 2 semaines par an en juillet ou en août), mais pratiquement sans aucun apport d'amendement minéral.
Jusqu'aux premiers achats de parcelles par les Réserves Naturelles RNOB en 1991, une partie de ces prairies étaient toujours pâturées ; le reste étant à l'abandon ou enrésiné, les RNOB et l'exploitant décidèrent alors de maintenir cette pratique sous forme d'un contrat d'entreprise précisant les modalités techniques pour une exploitation la plus adéquate possible.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA