Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1198 - Carrière du Bois de Lam'soûle

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière Lamsoul
Communes :Rochefort
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :2.39 ha
Coordonnées :X Lambert : 214625 - Y Lambert : 93450
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de grès, creusée dans le versant droit de la vallée de la Lomme entre Forrières et Jemelle, est aménagée depuis 1996 en vue de la pratique de l'escalade. Le replat à la topographie irrégulière est boisé et limité par une falaise subverticale, plus ou moins irrégulière, où s'ouvrent au moins 2 entrées de la carrière souterraine (400 m de développement). L'intérêt biologique est mineur pour ce qui concerne la partie aérienne de la carrière, mais important pour le réseau souterrain qui héberge pas moins de 10 espèces de Chiroptères et bénéficie, à ce titre, du statut de cavité souterraine d'intérêt biologique.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Jemelle2.31 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort2.31 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Eptesicus serotinusOuiOuiHibernation + chasse2011GT Plecotus
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation + chasse2011GT Plecotus
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation2011GT Plecotus
Myotis nattereriOuiOuiHibernation + chasse2011GT Plecotus
Pipistrellus pipistrellusOuiOuiHibernation + chasse2011GT Plecotus
Plecotus auritusOuiOuiHibernation + chasse2011GT Plecotus
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon2007L. Wibail
Satyrium w-albumOuiNon2 ex.2011M. Watelet
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea2007CA. Remacle, J.-L. Gathoye
Dianthus armeria2007A. Remacle, J.-L. Gathoye

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 4

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière souterraine de grès dont l'intérêt chiroptérologique est important.

Accès du public

En 1996 et 1997, site fermé (escalade).

Détails

Description physique

Cette carrière est située à moins de 2 km au SSE du centre de Jemelle, le long de la route N 849 (route de Forrières) et de la Lomme. Elle a été creusée dans le versant droit, boisé, de la vallée de la Lhomme, à proximité de la limite provinciale.
On y a extrait à ciel ouvert et en souterrain du grès du Couvinien.

Le site est accessible par un chemin carrossable qui part de la route de Forrières et monte dans la carrière par le sud-est (barrière depuis 1997). Le fond du site, qui correspond à un grand replat à la topographie irrégulière, est limité vers le nord-est par une falaise haute d'une quinzaine de m, subverticale et plus ou moins irrégulière selon les endroits. De gros blocs rocheux s'accumulent au pied de la paroi à plusieurs endroits. Dans la falaise s'ouvrent au moins 2 entrées de la carrière souterraine dont le développement est d'environ 400 m (Fairon et al., 1995). Une grande partie de ce replat est boisé et fort envahi de ronces. L'aménagement du site en vue de la pratique de l'escalade a conduit au déboisement du pied des pans de falaise utilisés, à la création de sentiers et, à l'arrivée de l'accès, d'un terre-plein couvert de graviers (avec une caravane en 1996 et une grande place à feu centrale) et à l'installation (en 1997) de deux petites aires de tir (cibles et boîtes de conserve). La pente localisée entre le replat et la route, où subsistent d'anciennes installations techniques, correspond à la zone des haldes, actuellement colonisée par des ronciers, de jeunes arbres et des genêts.

Depuis 1996, le site est loué (ou a été vendu?) à un groupe d'escalade flamand. En 1997, le chemin d'accès était fermé par une grande barrière en bois avec cadenas.

Le site se trouve au sein du Bois de Lam'soûle. La route N 849 (route de Forrières) passe en contrebas du site vers le sud-ouest. Une petite excavation est située au sud-est, en bordure de l'accès (Na/593/04).

Il est repris dans l'inventaire des sites souterrains d'intérêt chiroptérologique de FAIRON et al. (1995) sous la référence CRC: 107593014.

Description biologique

A. Remacle (1997): Les ligneux qui ont colonisé le site depuis l'arrêt de son activité sont représentés par les espèces suivantes: Betula pendula (abondant), Populus tremula, Salix caprea, Quercus sp., Prunus avium, Acer pseudoplatanus, Carpinus betulus, Fraxinus excelsior, Sorbus aucuparia, Picea abies, Pinus sylvestris, Corylus avellana, Viburnum opulus, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Rosa canina, Ribes uva-crispa, Cytisus scoparius, Calluna vulgaris (peu abondante), Lonicera periclymenum,...; Rubus sp. (nombreux ronciers).

La strate herbacée globale (replat, falaise et pente) est composée en majorité d'espèces à affinités forestières, le site étant en grande partie boisé: Dianthus armeria, Stellaria holostea, Rumex scutatus (notamment falaise et pente), Hypericum perforatum, Fragaria vesca, Lathyrus sylvestris, L. linifolius, Euphorbia amygdaloides, Geranium robertianum, Centaurium erythraea, Teucrium scorodonia, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Euphrasia cf. stricta, Veronica serpyllifolia, Hieracium murorum, Senecio ovatus, S. inaequidens, Solidago virgaurea, Eupatorium cannabinum, Luzula luzuloides, Juncus inflexus, Carex sylvatica, C. caryophyllea, Brachypodium sylvaticum, Deschampsia flexuosa, Poa nemoralis, Convallaria majalis, Asplenium trichomanes, Polypodium vulgare, Dryopteris filix-mas, D. carthusiana,...; bryophytes.

L'intérêt biologique de la partie aérienne de la carrière est peu documenté et seules quelques rares données entomologiques sont disponibles, notamment une observation de thécla de l'orme (Satyrium w-album) en 2011, en bordure du site. Notons toutefois que des inventaires menés conjointement par le groupe de travail Plecotus et l'asbl Jeunes et Nature en juillet 2011 ont démontré que plusieurs espèces de chauves-souris utilisent cette partie comme zone de chasse. C'est le cas notamment de la sérotine commune (Eptesicus serotinus), de la pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus) et de l'oreillard roux (Plecotus auritus).

La partie souterraine, en revanche, constitue un site de choix pour l'hibernation de ces petits mammifères comme en témoigne les comptages effectués depuis une trentaine d'années, ayant mené à l'observation d'au moins 10 espèces (voir notamment FAIRON et al. 1995).

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès.
Référence sur carte DPPGSS: Jemelle 2 (partie).
Référence de la fiche ULB (1996): 5930206.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état, mais, à partir de 1996, aménagement du site pour l'escalade.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)

Date de la dernière modification de la fiche

2014-01-07