Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1208 - Argilière de la Terre du Roi

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Argilière de Mariembourg
Communes :Couvin
Cantonnements DNF :Couvin
Surface :3.84 ha
Coordonnées :X Lambert : 159717 - Y Lambert : 87845
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne argilière qui jouxte la route Charlemagne consiste en une dépression allongée peu profonde dont le fond, assez envahi de saules et d'aulnes, présente une série de mares temporaires et permanentes de taille variable, d'un grand intérêt biologique mais en voie d'atterrissement. Le site est particulièrement intéressant au point de vue de l'herpétofaune (12 espèces), des odonates et de la végétation (groupements rares, notamment le gazon à Eleocharis acicularis). Cette zone humide fait actuellement l'objet d'une procédure de mise en réserve domaniale.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Mariembourg3.84 haCOUVINNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Couvin3.84 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

A compléter: aulnaie-saulaie de recolonisation.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Emberiza schoeniclusOuiNonNidification1998obs. M. Lambert
Locustella naeviaOuiNonNidification irrégulière1998obs. M. Lambert
Luscinia megarhynchosOuiNonNidification1998
Lymnocryptes minimusOuiNonVisiteur rare1991
Remiz pendulinusOuiNonVisiteur rare1998
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonReproduction1990?
Bufo bufoOuiNonReproduction1999C
Bufo calamitaOuiOuiReproduction1990?
Ichthyosaura alpestrisOuiNonReproduction1999Cobs. M. Lambert
Lissotriton helveticusOuiNonReproduction1999Cobs. M. Lambert
Lissotriton vulgarisOuiNonReproduction1999Cobs. M. Lambert
Pelophylax kl. esculentusOuiNonReproduction1999Cobs. M. Lambert
Rana temporariaOuiNonReproduction1999Cobs. M. Lambert
Triturus cristatusOuiOuiReproduction1992 ou 1993B
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon1996Cobs. M. Lambert
Natrix natrixOuiOui1998obs. M. Lambert
Zootoca viviparaOuiNonReproduction1998Cobs. M. Lambert
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna affinisNonNon1995-96Ph. Goffart
Lestes barbarusNonNonPCDN Couvin
Lestes dryasOuiOuireproduction1998obs. M. Lambert
Lestes sponsaNonNon1998Cobs. M. Lambert
Libellula quadrimaculataNonNon1998obs. M. Lambert
Sympetrum danaeNonNon1998Cobs. M. Lambert
Sympetrum flaveolumNonOui1996-97obs. M. Lambert
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Stethophyma grossum1995Ph. Goffart
Plantes - Plantes supérieures
Carex pseudocyperusPCDN Couvin et A. Remacle
Dactylorhiza fuchsii
Eleocharis acicularis1997Aobs. A. Remacle et div. obs.
Goodyera repens
Hydrocharis morsus-ranaePCDN Couvin
Veronica scutellata1997obs. A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Nidification régulière de nombreux espèces, comme Hippolais polyglotta, Luscinia megarhynchos, Emberiza schoeniclus, Gallinula chloropus.
Nidification irrégulière de Locustella naevia.
Visiteurs rares: Lymnocryptes minimus et Remiz pendulinus.

Batraciens
Le site héberge 9 espèces: Bufo calamita, B. bufo, Alytes obstetricans, Rana kl. esculenta, Rana temporaria, Triturus cristatus, T. helveticus, T. vulgaris et T. alpestris (PCDN Couvin).

Reptiles
Présence de Lacerta vivipara, Anguis fragilis et Natrix natrix (PCDN Couvin).

Insectes
- Odonates: au moins 15 espèces ont été recensées (PCDN Couvin): deux espèces vulnérables: Lestes dryas et Sympetrum flaveolum; trois espèces à la limite d'être vulnérables: Lestes sponsa, Sympetrum danae et Libellula quadrimaculata; deux espèces rares: Aeshna affinis et Lestes barbarus; diverses espèces non menacées: Lestes viridis, Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Sympetrum vulgatum, S. sanguineum, Orthetrum cancellatum, Aeshna cyanea, Anax imperator. Le site est mentionné comme 'site prioritaire' pour les odonates (espèce prioritaire: Lestes dryas) (Goffart, 1999).


Commentaires sur la flore

Hydrocharis morsus-ranae, Potamogeton lucens, P. berchtoldii, Typha angustifolia (PCDN Couvin), Veronica scutellata et Carex pseudocyperus (obs. pers. et PCDN).

Espèces exotiques

Alnus incana, Elodea canadensis,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une zone humide de très grand intérêt biologique (flore et végétation, herpétofaune, odonates principalement), qui fait l'objet d'une procédure de mise en réserve domaniale.

Menaces

Les principales menaces sont résumées dans la description du site incluse dans le PCDN de Couvin:
- atterrissement et assèchement des mares;
- recolonisation forestière;
- nombreux préjudices d'origine anthropique (braconnage de batraciens, motocross, dépôts d'immondices, pression de chasse,...).
Nouvelle menace directe en cours (depuis 1998): l'élargissement de la route Charlemagne (N5) risque d'entraîner une altération de la partie sud-ouest de l'argilière.

Recommandations

Mise en réserve urgente qui permettrait une gestion adéquate du site.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Sans objet.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette argilière est localisée à 1,5 km au nord-ouest du centre de Mariembourg, juste contre la route N5. Son extrémité nord-est jouxte La Brouffe, affluent de l'Eau Blanche.
On y a extrait de la terre à briques pour la briqueterie La Romane de Mariembourg.
Description du site: Cette ancienne argilière occupe une parcelle allongée dans l'axe nord-est - sud-ouest, soit perpendiculairement à la route Charlemagne. De forme rectangulaire, elle s'étend sur une longueur voisine de 375 m sur environ 75 m de large; la dépression n'occupe pas la totalité de cette bande, le côté sud-est étant irrégulier. Une friche de largeur variable selon les endroits occupe la partie non en dépression vers le sud-est; un chemin encore fréquenté parcourt cette friche à partir du prolongement de la chaussée de Philippeville qui permet d'atteindre l'extrémité sud-ouest du site.
La dépression est peu profonde (3-4 m); les talus sont en grande partie couverts de végétation. Le fond de l'argilière est humide et partiellement arboré (surtout saules, aulnes et bouleaux); il montre une topographie irrégulière, avec des buttes et des dépressions et présente une série de mares temporaires ou permanentes de taille variable, d'un grand intérêt biologique mais en voie d'atterrissement.
Fréquentation du site: indéterminée.
Présence de déchets: Déchets peu abondants (déchets agricoles notamment).
Environnement du site: Terrains agricoles. Le site jouxte vers le nord-est le ruisseau dénommé La Brouffe et vers le sud-ouest la route Charlemagne en cours d'élargissement.

Description biologique

Les ligneux, abondants par endroits, qui ont colonisé la dépression forment une saulaie-aulnaie de recolonisation, avec Salix div. sp., Alnus glutinosa, Betula pendula, Alnus incana, Crataegus monogyna,...
Dans les parties plus sèches de la dépression, la végétation herbacée comprend notamment Hypericum groupe maculata, Potentilla anserina, P. reptans, Trifolium pratense, Lathyrus pratensis, Lotus pedunculatus, Vicia cracca, Daucus carota, Tanacetum vulgare, Senecio erucifolius, Centaurea (Jacea) sp., Juncus effusus, J. tenuis, J. conglomeratus, diverses poacées, Equisetum arvense,...
Au niveau des différentes mares et zones humides, la végétation est représentée par divers groupements: typhaies, scirpaie à Eleocharis palustris, plages gazonnantes à Eleocharis acicularis. Les espèces suivantes y ont été recensées globalement: Ranunculus flammula, Rumex conglomeratus, Persicaria hydropiper, Potentilla anserina, Lotus pedunculatus, Lythrum salicaria, Epilobium hirsutum, Myosotis scorpioides, Lycopus europaeus, Mentha sp., Veronica scutellata (abondante par endroits), Alisma plantago-aquatica, Hydrocharis morsus-ranae (PCDN Couvin), Elodea canadensis (abondante par endroits), Potamogeton lucens, P. crispus et P. berchtoldii (PCDN Couvin), Juncus effusus, J. articulatus, J. inflexus, J. conglomeratus, Carex pseudocyperus, Eleocharis palustris (plages importantes), Eleocharis acicularis, Phalaris arundinacea, Typha latifolia, T. angustifolia (PCDN Couvin), Lemna minor, Iris pseudacorus, Equisetum palustre,...; Chara sp. et bryophytes.
La friche mésophile, plus ou moins humide selon les endroits, regroupe diverses espèces parmi lesquelles Urtica dioica, Hypericum groupe maculatum, Lathyrus pratensis, Heracleum sphondylium, Torilis japonica, Centaurium erythraea, Dipsacus fullonum, Cirsium arvense, Tanacetum vulgare, Senecio erucifolius, Achillea millefolium, Juncus inflexus, J. effusus, diverses poacées dont Holcus lanatus et Dactylis glomerata,...

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): terre à briques.
Référence sur carte DPPGSS: non mentionné (repéré sur carte IGN).
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
Collaborateur: Marc LAMBERT