Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1216 - Carrière du Bois de Fays

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Viroinval
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :0.99 ha
Coordonnées :X Lambert : 171773 - Y Lambert : 87859
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette petite carrière de calcaire, localisée à 1 km au nord de Treignes, est composée d'une excavation partiellement remblayée et d'un pierrier de surface réduite. Les abords de la cavité (replats, bordure du chemin) montrent des plages plus ou moins intactes de végétation de pelouse calcicole (Mesobromion à Brachypodium pinnatum). Malgré son altération partielle et son embroussaillement prononcé, le site conserve un intérêt biologique non négligeable, en particulier sur le plan entomologique. En outre, par sa situation, il peut servir de relais entre les sites calcaires de la vallée du Viroin et ceux du plateau.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K1 - Calestienne occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Treignes0.99 haVIROINVALNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval0.99 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Viroinval, 37 rue de la Gare, 5660 Couvin (Tél. 060/31.02.93 - Fax : 060/34.72.73).

Biotopes

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
86.413Carrières de pierre
87.2Zones rudérales

Commentaires sur les biotopes

Falaises et éboulis calcaires d'origine artificielle.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNonprésence1995-96J.-Y. Baugnée
Salamandra salamandraOuiNonprésence1983donnée du Centre Marie-Victorin
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2007CA. Remacle
Coronella austriacaOuiOui2 ad.2002P. Goffart et al.
Natrix natrixOuiOui1995-96J.-Y. Baugnée
Podarcis muralisOuiNon1989donnée du Centre Marie-Victorin
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis paphiaNonNonprésence2007A. Remacle
Issoria lathoniaOuiNonprésence1997A. Remacle
Limenitis camillaNonNon1 ex.2007A. Remacle
Melanargia galatheaNonNon> 10 ex.2007A. Remacle
Polyommatus coridonNonOuiprésence1998A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Gomphocerippus rufus2007A. Remacle
Omocestus rufipes2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum1998A. Remacle
Chrysis trimaculata1993J.-Y. Baugnée
Colletes similis1990C. Claessens
Hylaeus angustatus1990C. Claessens
Osmia aurulenta1993J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Catapodium rigidumassez abondant2007A. Remacle
Coeloglossum viride1995-96J.-Y. Baugnée
Daphne mezereum2007A. Remacle
Gymnadenia conopseaAu moins 20 pieds flor.2007A. Remacle
Teucrium botrys2007A. Remacle
Teucrium chamaedrysPlusieurs plages2007A. Remacle
Vincetoxicum hirundinaria2007A. Remacle

Commentaires sur la faune

Mammifères
Présence d'Erinaceus europaeus (obs. J.-Y. Baugnée).

Batraciens
Présence de Bufo bufo (obs. J.-Y. Baugnée) et de Salamandra salamandra (donnée du Centre Marie-Victorin).

Reptiles
Présence d'Anguis fragilis, Natrix natrix et Coronella austriaca. La dernière observation de Podarcis muralis daterait de 1989; le pierrier convient encore à l'espèce.

Insectes
- Orthoptères: Omocestus rufipes, Gomphocerippus rufus et autres espèces communes.
- Lépidoptères: Issoria lathonia, Argynnis paphia, Lysandra coridon, Limenitis camilla, Melanargia galathea et diverses espèces communes.
- Hyménoptères Aculéates: le site a été inventorié en 1990-91 par deux étudiants de l'Université de Mons dans le cadre de leur travail de fin d'études sur les pelouses calcaires des environs de Treignes (F. Longo pour les Vespiformes et C. Claessens pour les Apoïdes). Le site s'est avéré intéressant par la diversité des espèces récoltées, parmi lesquelles diverses espèces rares, par exemple les Pompilides Dipogon subintermedius, Evagetes proximus, Priocnemis pusilla et P. schioedtei, les Collétides Colletes similis et Hylaeus angustatus (Baugnée, 1998) et les Mégachilides Anthidium punctatum, Osmia anthocopoides, O. ravouxi et O. uncinata. Par ailleurs, Polistes biglumis (nids) et Chrysura trimaculata (parasite d'Osmia aurulenta) y sont présents (obs. J.-Y. Baugnée).

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un petit site calcaire (inclus dans un site Natura 2000) qui, malgré son altération partielle, présente un intérêt biologique non négligeable et qui peut servir de relais entre les sites de la vallée et ceux du plateau.

Menaces

- Poursuite des dépôts de terres, déchets et fumier.
- Altération de la végétation des abords de l'excavation proches du chemin, suite au rangement de machines agricoles déclassées (aucune machine en 2007).

Recommandations

- Arrêt des dépôts de déchets (accès libre).
- Contrôle des ligneux à réaliser en plusieurs points du site

Plan de gestion

Sans objet actuellement (la carrière est toutefois incluse dans le réseau Natura 2000).

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est localisée à 1 km au nord du centre de Treignes, plus précisément à moins de 250 m à l'est de la route Treignes - Matagne-la-Petite, en bordure du bois de Fays. On y a extrait du calcaire du Givetien.
Description du site: Cette petite carrière est accessible à partir de la route Treignes - Matagne-la-Petite en empruntant le chemin agricole menant au lieu-dit Champ d'Al Vau. Elle comprend trois parties contiguës.
- L'excavation, qui donne sur le chemin agricole, est limitée par une falaise en arc de cercle, haute de 10-12 m maximum et globalement orientée vers le nord-ouest. La paroi rocheuse forme vers le sud-ouest une sorte de dalle inclinée, mais elle est plus irrégulière vers le nord-est où les ligneux se développent davantage. Le fond de la cavité a été remblayé sur une grande surface par des déchets divers et est couvert de plages de nitrophytes et de ligneux, sauf au niveau d'une petite zone pierreuse au pied de la falaise vers le nord-est. La zone remblayée est occupée par une friche discontinue.
- Les abords de l'excavation, vers le sud-ouest et le nord, sont (ou étaient) utilisés pour le rangement d'anciennes machines agricoles (aucune en 2007). Ils présentent cependant des zones à végétation de pelouse calcicole et de pelouse pionnière sur sol pierreux, en particulier au niveau du replat nord, qui est accessible par une rampe.
- Le pierrier s'étend au sud-ouest de l'excavation et est largement envahi d'arbustes. Une ancienne rampe, qui commence à s'embroussailler, monte sur un petit replat.
Fréquentation du site: Probablement assez faible.
Présence de déchets: En 1998, l'excavation était fort altérée par des dépôts de déchets divers: tas de terre, inertes, bois, tas de gazon,...; dépôt de fumier; débris de clays dispersés le long du chemin, sur la falaise et dans le fond.
En 2007, déchets (planches, plastiques, fût,...) visibles çà et là et, sur le terre-plein créé suite au comblement, terres et déchets organiques.
Environnement du site: Bois de Fays, sauf vers l'ouest (terrains agricoles).

Description biologique

Les ligneux qui colonisent l'excavation et le pierrier sont surtout représentés par les espèces suivantes: Salix caprea, Sambucus nigra (fond), Corylus avellana, Viburnum lantana, Acer campestre, Cornus sanguinea, Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa arvensis, Ligustrum vulgare, Clematis vitalba. Dans une partie plus arborée du pierrier poussent des buissons de Daphne mezereum.
Les abords encore intéressants de l'excavation (replat nord, bordure du chemin, petit replat du pierrier) montrent une végétation relativement peu altérée, relevant du Mesobromion à Brachypodium pinnatum, où les espèces d'ourlets deviennent de plus en plus abondantes suite au développement important de la strate arbustive. Le spectre floristique global comprend notamment: Helleborus foetidus, Hypericum perforatum, Viola hirta, Helianthemum nummularium, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Lotus corniculatus, Astragalus glycyphyllos, Trifolium campestre, Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Lithospermum officinale, Echium vulgare, Teucrium chamaedrys (falaise), Teucrium botrys, Thymus pulegioides, Acinos arvensis, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Plantago media, Verbascum lychnitis, Digitalis lutea, Dipsacus fullonum, Knautia arvensis, Carlina vulgaris, Cirsium acaule, Hieracium pilosella, Leontodon hispidus, Picris hieracioides, Inula conyzae, Centaurea jacea, Carex flacca, les poacées Festuca cf. lemanii, Sesleria caerulea, Briza media, Phleum cf. nodosum, Brachypodium sylvaticum, Catapodium rigidum et Poa compressa,... L'orchidée Gymnadenia conopsea, non signalée dans la carrière en 1998, pousse dans le lambeau de pelouse occupant le replat nord de la carrière. Une autre orchidée, Coeloglossum viride a été mentionnée dans le site (obs. J.-Y. Baugnée).
Le pierrier est colonisé par de nombreux arbustes, ce qui rend sa prospection difficile. La strate herbacée, très discontinue, comporte entre autres Rumex scutatus, Sedum album et Asplenium ruta-muraria. La bordure sommitale de la falaise, vers le sud-est, est localement couverte de tas de haldes; dans cette zone très pierreuse et fort envahie de buissons pousse localement Teucrium chamaedrys en compagnie de Clematis vitalba et d'autres plantes déjà citées.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: ?
Matériau(x) extrait(s): calcaire.
Référence sur carte DPA: non mentionné (repéré sur carte IGN 'Anc. Car.').
Déroulement de l'exploitation: non documenté.
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: remblayage partiel de l'excavation et lieu de rangement de machines agricoles.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)