Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1220 - Montagne de la Carrière

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Doische
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :33.52 ha
Coordonnées :X Lambert : 176864 - Y Lambert : 89495
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette colline calcaire s'étend en Calestienne de l'Entre-Sambre-et-Meuse, blottie entre le village de Vaucelles et la "botte" de Givet. Dominant la pittoresque vallée de la Joncquière, elle fut jadis entaillée par plusieurs carrières qui ont permis l'exploitation de la pierre bleue, matériau fort utilisé à l'époque dans la construction des maisons. L'intérêt biologique de ce vaste site se révèle exceptionnel du fait de la présence de pelouses sèches riches en orchidées et d'éboulis à germandrée des montagnes (Teucrium montanum) uniques en Belgique ! L'entomofaune comprend de nombreuses espèces rares, comme la petite punaise Copium teucrii, qui occasionne une galle caractéristique sur la fleur de la germandrée des montagnes et dont c'est la seule localité belge connue. L'herpétofaune n'est pas en reste, avec notamment la présence de la salamandre tachetée (Salamandra salamandra) et plusieurs espèces de reptiles. Le caractère rocheux de la Montagne de la Carrière est particulièrement favorable à certains oiseaux, comme le grand-duc d'Europe (Bubo bubo) et le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros). Le massif comprend en outre plusieurs cavités servant de gîte à de nombreux chiroptères. Durant les années 2000, le site a fait l'objet d'importants travaux de déboisement dans le cadre d'un récent projet Life.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K1 - Calestienne occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Vaucelles33.52 haDOISCHENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval33.07 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Doische.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Viroinval, 37 rue de la Gare, 5660 Couvin (Tél. 060/31.02.93 - Fax : 060/34.72.73).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Bubo buboOuiOuiNicheur probable2003J.-Y. Baugnée
Dryocopus martiusOuiNonNicheur probable2003J.-Y. Baugnée
Emberiza citrinellaOuiNonNicheur2003J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax kl. esculentusOuiNonPrésence occasionnelleCentre Marie Victorin
Salamandra salamandraOuiNon2 ex.1999J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNonReproduction1995J. Hussin, J.-C. Buchet
Coronella austriacaOuiOuiReproductionBJ. Hussin et al.
Podarcis muralisOuiNonReproduction2003BA. Remacle et al.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura iliaNonNon1 cadavre1999GT Lycaena
Aporia crataegiNonNonmax. 7 ex.2005GT Lycaena
Argynnis adippeNonOuimax. 2 ex.2004GT Lycaena
Argynnis aglajaNonOuimax. 1 ex.1993GT Lycaena
Argynnis paphiaNonNonmax. 15 ex.2007GT Lycaena
Boloria diaOuiOuimax. 2 ex.2005GT Lycaena
Callophrys rubiNonNonmax. 1 ex.2007GT Lycaena
Carterocephalus palaemonNonNonmax. 5 ex.2003GT Lycaena
Coenonympha arcaniaNonOuimax. 10 ex.2003GT Lycaena
Colias alfacariensisOuiOuimax. 11 ex.2007GT Lycaena
Cupido minimusNonNon1997GT Lycaena
Erebia medusaOuiOuimax. 2 ex.2002GT Lycaena
Erynnis tagesNonNonmax. 5 ex.1999GT Lycaena
Hamearis lucinaNonOui2 ex.1996GT Lycaena
Issoria lathoniaOuiNonmax. 3 ex.2006GT Lycaena
Lasiommata maeraNonOuimax. 7 ex.2006BGT Lycaena
Leptidea sinapisNonNonmax. 4 ex.2006GT Lycaena
Melanargia galatheaNonNonmax. 10 ex.2007GT Lycaena
Nymphalis polychlorosNonNonmax. 1 ex.2005GT Lycaena
Polyommatus coridonNonOuimax. 30 ex.2007BGT Lycaena
Pyrgus malvaeNonOuimax. 3 ex.2007GT Lycaena
Satyrium ilicisNonOui1 ex.1997GT Lycaena
Satyrium pruniNonNonmax. 3 ex.2003GT Lycaena
Spialia sertoriusNonNonmax. 2 ex.2005GT Lycaena
Thymelicus acteonNonOuimax. 2 ex.1999AGT Lycaena
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cetonia aurata2002J.-Y. Baugnée
Stenurella bifasciata2002J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Harmonia quadripunctata1 ex.GT Coccinula (Jeunes & Nature)
Myrrha octodecimguttata2 ex.1999GT Coccinula (Jeunes & Nature)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Gomphocerippus rufus2009K. Hofmans, J.-Y. Baugnée, Saltabel
Metrioptera bicolor2009K. Hofmans, J.-Y. Baugnée, Saltabel
Metrioptera brachyptera2009CK. Hofmans, J.-Y. Baugnée, Saltabel
Myrmeleotettix maculatus2002K. Hofmans, J.-Y. Baugnée
Oedipoda caerulescens2009BK. Hofmans, J.-Y. Baugnée, Saltabel
Omocestus rufipes2009K. Hofmans, J.-Y. Baugnée, Saltabel
Omocestus viridulus1988K. Hofmans
Phaneroptera falcata2 ex.2009K. Hofmans, J.-Y. Baugnée, Saltabel
Platycleis albopunctata2009AK. Hofmans, J.-Y. Baugnée, Saltabel
Stenobothrus lineatus2009BK. Hofmans, J.-Y. Baugnée, Saltabel
Tetrix bipunctata1 ex.2009AJ.-Y. Baugnée, Saltabel
Tetrix tenuicornis2 ex.2009BJ.-Y. Baugnée, Saltabel
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Aphaenogaster subterranea2002J.-Y. Baugnée
Camponotus piceus1 nid2002AJ.-Y. Baugnée
Formica pratensis2002J.-Y. Baugnée
Osmia andrenoides1998J.-Y. Baugnée
Osmia aurulenta2002J.-Y. Baugnée
Osmia bicolor2002J.-Y. Baugnée
Osmia rufohirta1998J.-Y. Baugnée
Osmia spinulosa1998J.-Y. Baugnée
Solenopsis fugax2002J.-Y. Baugnée
Temnothorax parvulus2002J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Diptères
Merodon rufus2002AJ.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Acompus pallipes1999J.-Y. Baugnée
Catoplatus horvathi1-10 ex.1999J.-Y. Baugnée
Cicadetta montanaReproduction (exuvies !)2002AJ.-Y. Baugnée
Copium teucriiAbondant (seule localité belge !)1999AJ.-Y. Baugnée
Galeatus maculatus1-10 ex.1999J.-Y. Baugnée
Holcostethus sphacelatus1999J.-Y. Baugnée
Oncochila simplex3 ex.1999J.-Y. Baugnée
Phymata crassipes10 ex.1999BK. Hofmans, J.-Y. Baugnée
Reptalus panzeri3 ex.1999AJ.-Y. Baugnée
Rhynocoris erythropus1-5 ex. (observations régulières)1999AK. Hofmans, J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Allium sphaerocephalon2003J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Anthericum liliago1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Anthyllis vulneraria1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Bupleurum falcatum1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Carex humilis2002BJ. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Catapodium rigidum2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Ceterach officinarum1997J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Daphne mezereum2002J.-Y. Baugnée
Epipactis atrorubens> 50 pieds2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Fragaria viridis1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Genistella sagittalis1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Globularia bisnagarica>300 pieds1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Gymnadenia conopsea1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Hieracium glaucinum1999AJ. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Hippocrepis comosa1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Melica ciliata1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Minuartia hybrida1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Ononis repens1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Ophrys apifera20 pieds1999J.-Y. Baugnée
Ophrys fuciflora>30 pieds1999J.-Y. Baugnée
Ophrys insectifera20 pieds1999J.-Y. Baugnée
Orchis mascula>50 pieds1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Orchis purpurea10 pieds1999J.-Y. Baugnée
Orchis simia1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Platanthera chloranthaquelques pieds1997J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Pyrus pyraster1999J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Rhamnus cathartica2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Rosa rubiginosaAssez abondant1997CJ. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Rosa spinosissima2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Seseli libanotis2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Teucrium botrys2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Teucrium chamaedrys2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Teucrium montanum>300 pieds2002AJ. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Valerianella carinata2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.
Vincetoxicum hirundinaria2002J. Saintenoy-Simon, A. Remacle et al.

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 5

Commentaires sur la faune

Reptiles (données J. Hussin, A. Remacle, J.-Y. Baugnée et Centre Marie-Victorin): Anguis fragilis, Coronella austriaca, Podarcis muralis, Vipera berus (anciennement).

Amphibiens (données J. Hussin, A. Remacle, J.-Y. Baugnée et Centre Marie-Victorin): Bufo bufo, Pelophylax kl. esculentus, Salamandra salamandra.

Lépidoptères rhopalocères (GT Lycaena 1990-2012): Aglais urticae, Anthocaris cardamines, Apatura ilia, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis adippe, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Boloria dia, Boloria selene, Callophrys rubi, Carterocephalus palaemon, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Colias alfacariensis, Colias crocea, Erebia medusa, Erynnis tages, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Iphiclides podalirius, Issoria lathonia, Lasiommata maera, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Neozephirus quercus, Nymphalis antiopa, Nymphalis polychloros, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebeius agestis, Polygonia c-album, Polyommatus coridon, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Satyrium ilicis, Satyrium pruni, Spialia sertorius, Thymelicus acteon, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Orthoptères (données J.-Y. Baugnée, K. Hofmans, A. Remacle et Saltabel, 1990-2009): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus fuscus, Gomphocerippus rufus, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Metrioptera bicolor, Metrioptera brachyptera, Myrmeleotettix maculatus, Nemobius sylvestris, Oedipoda caerulescens, Omocestus rufipes, Omocestus viridulus, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Platycleis albopunctata, Stenobothrus lineatus, Tetrix bipunctata, Tetrix tenuicornis, Tetrix undulata, Tettigonia viridissima.

Hémiptères (données J.-Y. Baugnée, K. Hofmans): Acompus pallipes, Aphalara sauteri, Catoplatus horvathi, Cicadetta montana, Copium clavicorne, Copium teucrii, Galeatus maculatus, Holcostethus sphacelatus, Horvathiolus superbus, Leptopus marmoratus, Lygaeus equestris, Oncochila simplex, Phymata crassipes, Reptalus panzeri, Rhopalus tigrinus, Rhynocoris erythropus, Rubiconia intermedia, Tropidothorax leucopterus.

Hyménoptères aculéates (données J.-Y. Baugnée, A. Remacle): Ammophila sabulosa, Anthidium manicatum, Anthidium oblongatum, Anthidium punctatum, Anthidium strigatum, Aphaenogaster subterranea, Camponotus ligniperda, Camponotus piceus, Formica cunicularia, Formica fusca, Formica pratensis, Formica sanguinea, Lasius alienus, Lasius brunneus, Lasius emarginatus, Lasius flavus, Lasius fuliginosus, Lasius umbratus, Leptothorax acervorum, Megachile ericetorum, Megachile pyrenaea, Megachile willughbiella, Myrmica sabuleti, Myrmica scabrinodis, Myrmica schencki, Myrmecina graminicola, Osmia andrenoides, Osmia aurulenta, Osmia bicolor, Osmia rufohirta, Osmia spinulosa, Ponera coarctata, Solenopsis fugax, Tapinoma erraticum, Temnothorax interruptus, Temnothorax nylanderi, Temnothorax parvulus, Temnothorax unifasciatus, Tetramorium impurum.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données div. obs. 1990-2010): Acer pseudoplatanus, Acinos arvensis, Agrimonia eupatoria, Allium sphaerocephalon, Anthericum liliago, Anthyllis vulneraria, Aphanes arvensis, Aquilegia vulgaris, Arabis hirsuta, Arenaria serpyllifolia, Asplenium ruta-muraria, Asplenium trichomanes, Astragalus glycyphyllos, Avenula pubescens, Berberis vulgaris, Betula pendula, Brachypodium pinnatum, Briza media, Bromus erectus, Bupleurum falcatum, Campanula rotundifolia, Carex caryophyllea, Carex digitata, Carex flacca, Carex humilis, Carlina vulgaris, Catapodium rigidum, Centaurea scabiosa, Ceterach officinarum, Cirsium acaule, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cotoneaster horizontalis, Crataegus monogyna, Daphne mezereum, Daucus carota, Digitalis lutea, Dipsacus fullonum, Echium vulgare, Epipactis atrorubens, Erophila verna, Euphorbia amygdaloides, Euphorbia cyparissias, Festuca lemanii, Fragaria vesca, Fragaria viridis, Fraxinus excelsior, Galium mollugo, Galium pumilum, Genistella sagittalis, Geranium columbinum, Geranium robertianum, Globularia bisnagarica, Gymnadenia conopsea, Hedera helix, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hieracium glaucinum, Hieracium lachenalii, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hippocrepis comosa, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Koeleria macrantha, Lactuca virosa, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linum catharticum, Lotus corniculatus, Melica ciliata, Minuartia hybrida, Ononis repens, Ophrys apifera, Ophrys fuciflora, Ophrys insectifera, Orchis mascula, Orchis purpurea, Orchis simia, Origanum vulgare, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Pinus nigra, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago media, Platanthera chlorantha, Poa compressa, Polygala vulgaris, Polygonatum odoratum, Potentilla neumanniana, Prunus spinosa, Pyrus pyraster, Quercus robur, Rhamnus cathartica, Ribes uva-crispa, Rosa canina, Rosa rubiginosa, Rosa spinosissima, Rumex scutatus, Salix caprea, Sanguisorba minor, Saxifraga tridactylites, Scabiosa columbaria, Sedum album, Sedum rupestre, Senecio jacobaea, Seseli libanotis, Sesleria caerulea, Solidago virgaurea, Sonchus asper, Sorbus torminalis, Stachys alpina, Stachys officinalis, Stachys sylvatica, Taraxacum laevigatum, Teucrium botrys, Teucrium chamaedrys, Teucrium montanum, Teucrium scorodonia, Thlaspi perfoliatum, Thymus pulegioides, Tilia platyphyllos, Valerianella carinata, Viburnum lantana, Vincetoxicum hirundinaria, Viola hirta.

Espèces exotiques

Plantes: Cotoneaster horizontalis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un massif calcaire constellé de carrières désaffectées formant un site d'un intérêt biologique exceptionnel (végétation, entomofaune, herpétofaune,...). La grotte de la Chauve-souris qui s'ouvre dans l'une des excavations bénéficie du statut de RND.

Menaces

Embroussaillement.
Comblement des excavations (en cours pour certaines carrières situées vers l'est).
Exploitation du pierrier (en cours).

Recommandations

Obtention d'un statut de protection de toute urgence. La carrière voisine vers l'ouest (Carrière du Sanglier - Na/582/10) devrait si possible être incluse dans le périmètre protégé, de même que les deux autres carrières communales localisées plus à l'ouest (Na/582/11 et 23).
Arrêt des dépôts de déchets.
Arrêt de l'exploitation du pierrier.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès libre.

Détails

Description physique

Les carrières ouvertes sur les flancs de la collines ont été décrites par A. Remacle dans le cadre de la convention" Inventaire des carrières et sablières abandonnées de la Région wallonne".

* Petites carrières orientales: le site est localisé juste au nord de Vaucelles, sur la colline dominant le village. On y a extrait du calcaire givetien. Il correspond à une crête calcaire bien exposée, dominant le village de Vaucelles. Longue d'environ 700 m, cette crête est entaillée par une succession d'anciennes petites excavations dont la falaise principale est orientée vers le sud. La pente vers le village est couverte de haldes, formant un éboulis instable. Le site est accessible par un chemin carrossable venant de l'est; celui-ci ne permet pas d'atteindre la partie occidentale (sentier dans ce secteur). La partie orientale, où se trouve un pavillon de chasse, est altérée par des dépôts de déchets (surtout inertes); le pierrier y est aussi exploité occasionnellement pour l'amélioration de chemins (zones remaniées). La partie orientale du site fait l'objet de comblement principalement par des déchets inertes. Le site est environné de bois.

* Carrière du Sanglier: cette ancienne carrière est localisée à 350 m au nord-ouest de l'église de Vaucelles, sur le flanc occidental de la Montagne de la carrière. Elle a été creusée dans le versant gauche du vallon sec Lahaie. On y a extrait du calcaire givetien. Actuellement très peu embroussaillée, elle comprend:

- une petite excavation inférieure, dont le fond, assez ombragé, présente de gros blocs et quelques arbres (surtout saules et bouleaux) et arbustes;

- une excavation plus grande, située à un niveau plus élevé; le fond est en relation avec un replat pierreux, qui s'étend au-dessus de la pente du pierrier. Cette excavation montre plusieurs diaclases et amorces de couloirs, dont la description a été donnée par Quinif (1973 et 1974).

- un pierrier, qui donne sur la rue des Carrières; une partie de celui-ci a été exploitée.

Le site, globalement très pierreux, montre une végétation de pelouse xérophile ou mésophile selon les endroits. Il est très propre (quelques rares déchets épars) et est environné de bois et de quelques habitations.

* Carrière du Trou de l'Oeuf: cette ancienne carrière est localisée à 750 m au nord-ouest de l'église de Vaucelles, le long de la rue du Moulin. Elle a été creusée dans le versant gauche de la vallée de la Jonquière, près de son confluent avec le vallon sec Lahaie. On y a extrait du calcaire givetien. Très peu embroussaillée, elle comprend:

- l'ancien radier, dammé et couvert d'une végétation rase, plus élevée sur les bordures;

- une falaise haute de 12-15 m, subverticale et irrégulière, au pied de laquelle poussent quelques arbustes. Une cavité karstique (le 'trou de l'oeuf') s'ouvre dans la falaise (description donnée par Quinif, 1974).

Le site est aisément accessible par le nord-ouest, par un chemin qui monte à partir de la rue du Moulin. Du fait de son accès aisé, le site est assez fréquenté et on note la présence de plusieurs places à feu. Quelques déchets inertes et blocs d'asphalte sont visibles. Le site est environné de bois et de quelques maisons (rue du Moulin).

* Carrière du Trou de l'Espoir: cette ancienne carrière est localisée à environ 500 m au nord-ouest de l'église de Vaucelles, le long de la rue des Carrières. Elle a été creusée dans le versant droit du vallon sec Lahaie, près de son confluent avec la vallée de la Joncquière. On y a extrait du calcaire givetien. Elle comprend:

- un replat (ancien radier), plus ou moins plat et pierreux, qui domine la rue des Carrières;

- une falaise haute d'une douzaine de m, subverticale et très irrégulière. Une cavité karstique (le 'trou de l'espoir') s'ouvre (ou s'ouvrait?) dans la falaise (description donnée par Quinif, 1974);

- une pente pierreuse instable, plus ou moins fixée par endroits. Relativement étendu, ce pierrier débute au niveau de l'excavation (où il a été un peu exploité le long de la rue) et se termine vers l'est près de la dernière maison; il présente des paliers successifs.

La fréquentation est apparemment faible, le site étant d'un accès plus difficile que la carrière voisine du Trou de l'Oeuf. Il est environné de bois et de quelques maisons.

Description biologique

Constituée d'une succession de carrières désaffectées ouvertes dans un massif de calcaire givetien, la Montagne de la Carrière a été parcourue et décrite à plusieurs reprises, notamment par DUVIGNEAUD (1983) et SAINTENOY-SIMON (1999).

A l'ouest existent trois carrières: la carrière du Trou de l'Espoir, la carrière du Trou de l'Oeuf et la Carrière du Sanglier. A l'est, une longue série d'excavations s'étirant sur plus de 600 m, pratiquement jusqu'à la frontière française.

La Carrière du Trou de l'Espoir (fichier carrières Na/582/23)

On y observe (notamment d'après J. Saintenoy-Simon):

- des pelouses de l'Alysso-Sedion à Sedum album, Aphanes arvensis, Arabis hirsuta subsp. hirsuta, Cerastium pumilum, Geranium columbinum, Saxifraga tridactylites, Thlaspi perfoliatum, ... ;

- des pelouses du Xerobromion avec Sesleria caerulea, Anthericum liliago, Globularia bisnagarica, Hippocrepis comosa, Teucrium chamaedrys, Teucrium montanum, ... ;

- des pelouses du Mesobromion à Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Hieracium maculatum, Hieracium lachenalii, Primula veris, Festuca lemanii, Carex flacca, Carlina vulgaris, Euphorbia cyparissias, Gymnadenia conopsea, Lotus corniculatus, Pimpinella saxifraga, Carex caryophyllea, Helianthemum nummularium subsp. nummularium, Leontodon hispidus, ... ;

- un groupement chasmophytique à Melica ciliata, Hieracium glaucinum, Asplenium ruta-muraria, etc.;

- un groupement à Rumex scutatus;

- des éléments de pelouses d'ourlet à Agrimonia eupatoria, Aquilegia vulgaris, Astragalus glycyphyllos, Digitalis lutea, Euphorbia amygdaloides, Helleborus foetidus, Origanum vulgare, Polygonatum odoratum, Solidago virgaurea, Viola hirta, ... ;

- des fourrés à Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa canina, Rosa rubiginosa, Clematis vitalba, etc. ;

- des fourrés thermophiles du Berberidion avec Viburnum lantana, Rhamnus cathartica, Ligustrum vulgare, Cornus sanguinea, Berberis vulgaris, etc.

- des fourrés pionniers à Betula pendula et Salix caprea.

D'après A. Remacle: cette petite carrière de calcaire, ouverte dans le versant droit du vallon sec Lahaie, comprend un radier dominant la rue des Carrières, une falaise haute d'une douzaine de m, subverticale et très irrégulière, ainsi qu'une pente pierreuse parallèle à la rue des Carrières et formant un éboulis plus ou moins instable.

La végétation ligneuse, peu abondante au niveau de l'excavation, comprend Salix caprea, Pinus sylvestris, Fraxinus excelsior et Acer pseudoplatanus (jeunes), Rosa canina, R. rubiginosa, Cornus sanguinea, Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Ligustrum vulgare, Viburnum lantana, Clematis vitalba, ...

La strate herbacée globale est principalement composée d'espèces de pelouses calcicoles, d'ourlets et d'éboulis: notamment Rumex scutatus, Helianthemum nummularium, Arabis hirsuta, Erophila verna, Sedum album, Sedum acre, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Hippocrepis comosa, Lotus corniculatus, Euphorbia cyparissias, Polygala vulgaris, Seseli libanotis, Vincetoxicum hirundinaria, Teucrium chamaedrys (abondant), Teucrium montanum (falaise, fond et pierrier), Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Galium pumilum, Galium mollugo, Globularia bisnagarica (plusieurs plages), Carlina vulgaris, Cirsium acaule, Hieracium pilosella, Hieracium murorum, Hieracium glaucinum, Hieracium lachenalii, Leontodon hispidus, Senecio jacobaea, Inula conyzae, Carex flacca, Sesleria caerulea (abondante), Brachypodium pinnatum, Melica ciliata, Festuca lemanii, Bromus erectus, Poa compressa, Koeleria macrantha, Allium sphaerocephalon (abondant notamment sur falaise), Asplenium ruta-muraria; bryophytes et lichens.

La Carrière du Trou de l'Oeuf (fichier carrières Na/582/11)

D'après A. Remacle: cette petite carrière de calcaire, ouverte dans le versant gauche de la vallée de la Joncquière, comprend un radier dominant la rue du Moulin, dammé et fréquenté (places à feu), et une falaise haute d'une quinzaine de m, subverticale et irrégulière. La végétation herbacée comprend diverses plantes calcicoles dont la plus intéressante est Teucrium montanum. Le site héberge Podarcis muralis.

Les ligneux, peu nombreux, sont représentés par les espèces suivantes: Salix caprea, jeunes Fraxinus excelsior, Crataegus monogyna, Rosa canina, Viburnum lantana, Cornus sanguinea, Cotoneaster horizontalis, Clematis vitalba, ...

La strate herbacée globale est principalement composée d'espèces de pelouses calcicoles et d'ourlets: notamment Helleborus foetidus, Rumex scutatus, Helianthemum nummularium, Sedum album, Sedum acre, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Hippocrepis comosa, Ononis repens, Euphorbia cyparissias, Linum catharticum, Bupleurum falcatum, Pimpinella saxifraga, Seseli libanotis, Daucus carota (fond), Vincetoxicum hirundinaria, Teucrium chamaedrys, Teucrium montanum (falaise), Teucrium botrys, Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Plantago media, Galium mollugo, Globularia bisnagarica (abondante), Scabiosa columbaria, Carlina vulgaris, Cirsium acaule, Centaurea scabiosa, Centaurea (Jacea) sp., Hieracium pilosella, Solidago virgaurea, Senecio jacobaea, Picris hieracioides, Sesleria caerulea, Brachypodium pinnatum, Allium cf. sphaerocephalon, Asplenium ruta-muraria, Ceterach officinarum (> 10 touffes sur rocher).

La Carrière du Sanglier (fichier carrières: Na/582/10)

On y observe (notamment d'après J. Saintenoy-Simon):

- des pelouses de l'Alysso-Sedion à Sedum album, Aphanes arvensis, Arabis hirsuta subsp. hirsuta, Cerastium pumilum, Geranium columbinum, Saxifraga tridactylites, Thlaspi perfoliatum, Cladonia rangiformis, Fulgensia fulgens, ... ;

- des pelouses du Xerobromion avec Sesleria caerulea, Anthericum liliago, Globularia bisnagarica, Hippocrepis comosa, Orchis simia, Taraxacum laevigatum, Teucrium chamaedrys, Teucrium montanum, ... ;

- des pelouses du Mesobromion à Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Hieracium maculatum, Hieracium lachenalii, Primula veris, Festuca lemanii, Carex flacca, Carlina vulgaris, Euphorbia cyparissias, Gymnadenia conopsea, Lotus corniculatus, Pimpinella saxifraga, Carex caryophyllea, Helianthemum nummularium subsp. nummularium, Leontodon hispidus, ... ;

- des pelouses à Melica ciliata ;

- un groupement à Rumex scutatus fixateur d'éboulis ;

- un groupement chasmophytique à Asplenium ruta-muraria et Asplenium trichomanes ;

- des éléments de pelouses d'ourlet à Agrimonia eupatoria, Aquilegia vulgaris, Astragalus glycyphyllos, Digitalis lutea, Euphorbia amygdaloides, Helleborus foetidus, Origanum vulgare, Polygonatum odoratum, Solidago virgaurea, Stachys alpina, Viola hirta, ... ;

- des fourrés à Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa canina, Rosa rubiginosa, Clematis vitalba, etc. ;

- des fourrés thermophiles du Berberidion avec Viburnum lantana, Rhamnus cathartica, Ligustrum vulgare, Cornus sanguinea, Berberis vulgaris, etc.

- des fourrés pionniers à Betula pendula et Salix caprea.

- des pinèdes à Pinus sylvestris et Pinus nigra, sur le plateau, avec sous-bois relativement diversifié: Quercus robur, Quercus petraea, Fraxinus excelsior, Fagus sylvatica, Tilia platyphyllos, Sorbus torminalis, Pyrus pyraster, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Hedera helix, Orchis mascula, etc.

D'après A. Remacle: très peu embroussaillée, cette ancienne carrière comprend une petite excavation inférieure, au fond assez ombragé et arboré, une excavation supérieure plus étendue et un pierrier donnant sur la rue des Carrières. Le site, globalement très pierreux, montre une végétation de pelouse xérophile ou mésophile selon les endroits.

Les ligneux qui colonisent le site sont représentés par les espèces suivantes: Salix caprea, Betula pendula, Prunus spinosa, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Rosa rubiginosa, Rosa canina, Viburnum lantana, Rhamnus cathartica, Ligustrum vulgare, Clematis vitalba,...

La strate herbacée est notamment composée d'espèces de pelouses sèches et très sèches, d'espèces d'ourlets et d'espèces d'éboulis: Helleborus foetidus, Aquilegia vulgaris, Rumex scutatus, Thlaspi perfoliatum, Arabis hirsuta, Viola hirta, Helianthemum nummularium, Saxifraga tridactylites, Sedum album, Potentilla neumanniana, P. reptans (partie basse), Sanguisorba minor, Agrimonia eupatoria, Aphanes arvensis, Hippocrepis comosa, Ononis repens, Lotus corniculatus, Euphorbia cyparissias, Erodium cicutarium, Geranium columbinum, Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Vincetoxicum hirundinaria, Echium vulgare, Teucrium montanum, Teucrium chamaedrys (très abondante), Teucrium botrys, Thymus pulegioides, Acinos arvensis, Origanum vulgare, Digitalis lutea, Globularia bisnagarica, Galium mollugo, Campanula rotundifolia, Dipsacus fullonum (partie basse), Cirsium acaule, Carlina vulgaris, Hieracium maculatum, Hieracium murorum, Hieracium lachenalii, Hieracium pilosella, Leontodon hispidus, Inula conyzae, Solidago virgaurea, Picris hieracioides, Leontodon autumnalis, Carex flacca, Carex caryophyllea, Sesleria caerulea (abondante), Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Festuca lemanii, Melica ciliata, Briza media, Poa compressa, Anthericum liliago (> 70 plants), Polygonatum odoratum, Epipactis atrorubens (> 15 pieds), Asplenium ruta-muraria, Asplenium trichomanes,...; bryophytes et lichens (e.a. Cladonia rangiformis et Fulgensia fulgens - Saintenoy-Simon, 1999).

Les petites carrières orientales (fichier carrières Na/582/13)

On y observe (notamment d'après J. Saintenoy-Simon):

- des pelouses de l'Alysso-Sedion à Sedum album, Aphanes arvensis, Arabis hirsuta subsp. hirsuta, Cerastium pumilum, Geranium columbinum, Saxifraga tridactylites, Thlaspi perfoliatum, Catapodium rigidum, Cladonia rangiformis, Fulgensia fulgens, ... ;

- des pelouses du Xerobromion avec Sesleria caerulea, Seseli libanotis, Anthericum liliago, Globularia bisnagarica, Hippocrepis comosa, Orchis simia, Minuartia hybrida, Teucrium chamaedrys, Teucrium montanum, Scabiosa columbaria subsp. columbaria, ... ;

- un groupement chasmophytique à Asplenium ruta-muraria et Asplenium trichomanes, où l'on retrouve aussi Teucrium montanum et Melica ciliata;

- des pelouses du Mesobromion à Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Hieracium maculatum, Hieracium lachenalii, Primula veris, Festuca lemanii, Carex flacca, Carlina vulgaris, Euphorbia cyparissias, Gymnadenia conopsea, Anthyllis vulneraria, Lotus corniculatus, Pimpinella saxifraga, Carex caryophyllea, Helianthemum nummularium subsp. nummularium, Leontodon hispidus, ... ;

- un groupement à Rumex scutatus très bien représenté sur les vastes éboulis et pierriers ;

- des éléments de pelouses d'ourlet à Agrimonia eupatoria, Aquilegia vulgaris, Astragalus glycyphyllos, Digitalis lutea, Euphorbia amygdaloides, Helleborus foetidus, Origanum vulgare, Polygonatum odoratum, Solidago virgaurea, Stachys alpina, Viola hirta, ... ;

- des fourrés à Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa canina, Rosa rubiginosa, Clematis vitalba, etc. ;

- des fourrés thermophiles du Berberidion avec Viburnum lantana, Rhamnus cathartica, Ligustrum vulgare, Cornus sanguinea, Berberis vulgaris, etc.

- des fourrés pionniers à Betula pendula et Salix caprea.

- des pinèdes à Pinus sylvestris et Pinus nigra, avec en sous-bois Quercus robur, Sorbus torminalis, Pyrus pyraster, Corylus avellana, Daphne mezereum, Hedera helix, Orchis mascula, etc.

- des chênaies-charmaies à Carex digitata et Orchis mascula.

Aperçu de la faune de la Montagne de la Carrière

Le substrat calcaire, l'exposition favorable, la diversité floristique et la coexistence de différents habitats entrainent la présence d'une faune (et en particulier d'une entomofaune) d'une exceptionnelle richesse, incluant de nombreuses espèces xéro-thermophiles.

Ainsi, plus de 60 espèces de Lépidoptères rhopalocères (papillons diurnes) ont été recensées à ce jour. Certaines sont bien représentées et typiques des pelouses sèches et des zones rocheuses exposées, comme le némusien (Lasiommata maera), le bleu nacré (Polyommatus coridon), le fluoré (Colias alfacariensis) ou encore l'hespérie du chiendent (Thymelicus acteon).

Les orthoptères rassemblent au moins 23 espèces, ce qui fait de la Montagne de la Carrière l'un des sites les plus riches de Wallonie (voir notamment DEVRIESE, 2009). Les éléments les plus intéressants sont Gomphocerippus rufus, Metrioptera bicolor, Metrioptera brachyptera, Myrmeleotettix maculatus, Nemobius sylvestris, Oedipoda caerulescens, Omocestus rufipes, Omocestus viridulus, Phaneroptera falcata, Platycleis albopunctata, Stenobothrus lineatus, Tetrix bipunctata et Tetrix tenuicornis.

Les hyménoptères aculéates (guêpes, abeilles et fourmis) n'ont été que partiellement inventoriés mais de nombreuses espèces peu communes ont déjà été notées. Il s'agit notamment d'un des rares sites abritant les 5 osmies hélicicoles de Belgique (Osmia aurulenta, Osmia bicolor, Osmia rufohirta, Osmia andrenoides et Osmia spinulosa).

Les fourmis, étudiées par LEMAL (1978) et plus récemment par BAUGNEE (2004) comptent au moins 26 espèces, parmi lesquelles figurent Aphaenogaster subterranea, Camponotus ligniperdus, Camponotus piceus, Formica cunicularia, Formica pratensis, Formica sanguinea, Lasius alienus, Lasius brunneus, Lasius emarginatus, Lasius flavus, Lasius fuliginosus, Lasius umbratus, Temnothorax interruptus, Temnothorax parvulus, Temnothorax unifasciatus, Myrmica schencki, Solenopsis fugax.

Les Hétéroptères, ou punaises, sont très abondants, avec beaucoup d'espèces rares. Entrainant la formation d'une galle florale sur Teucrium montanum, le tingide Copium teucrii trouve ici son unique localité belge actuellement connue. La punaise prédatrice Rhynocoris erythropus n'est connue que de quelques sites rocheux du bassin mosan.

L'avifaune renferme également plusieurs espèces intéressantes. Le caractère rocheux et la relative tranquilité du site sont favorables à la présence du grand-duc d'Europe (Bubo bubo), dont on trouve régulièrement des restes de repas (hérissons, e.a.). Le pic noir (Dryocopus martius) est présent dans les pinèdes.

Monument naturel

Rochers.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): calcaire.
Référence sur carte DPPGSS: non mentionné.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état, sauf certaines excavations utilisées comme versage et une portion du pierrier exploitée.

Biblio

, 2004, Camponotus piceus (Leach, 1825), fourmi nouvelle pour la faune belge découverte dans le parc naturel Viroin-Hermeton (Hymenoptera Formicidae)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 139 (2003) : 219-225.
, 2004, Contribution à la connaissance des Delphacidae de Belgique (Hemiptera Auchenorrhyncha Fulgoromorpha)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 139 (2003) : 207-219.
, 2000, Hétéroptères nouveaux ou remarquables pour la faune de Belgique., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 136 : 124-143.
, 2004, Données récentes sur les Paragus de la faune belge (Diptera Syrphidae)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 140 : 19-27.
, 2003, Etude préliminaire des homoptères associés à la graminée xéro-calcicole Sesleria caerulea en Belgique (Hemiptera Homoptera Auchenorryncha)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 139 : 31-37.
, 1998, Notes faunistiques sur quelques Colletidae peu courants en Belgique (Hymenoptera, Apoidea)., Lambillionea, 98 (3) : 411-414.
, 2004, Observations récentes de la fourmi Leptothorax parvulus (Schenck, 1852) en Belgique (Hymenoptera Formicidae)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 140 : 101-103.
, 1981, Etude sédimentologique et géochimique des calcaires de la formation de Trois-Fontaines, Givétien, de Vaucelles., Mémoire de licence, Université Libre de Bruxelles, 97 pp.
, 1993, Sites et cultures de la Calestienne pré- et protohistorique., De la Meuse à l'Ardenne, 16 : 185-198.
, 1992, Het voorkomen van Tetrix bipunctata in België., Saltabel, 7 : 14-16.
, 2009, Symposium Orthoptères à Vierves-sur-Viroin., L'Erable, 33 (4): 2-3.
, 1953, Note sur la présence en Belgique de Copium cornutum Thunb. et C. teucrii Host (Hémipt. Hétéropt. Tingidae)., Bulletin et Annales de la Société entomologique de Belgique, 89 : 69-76.
, 1983, Le parc naturel régional Viroin-Hermeton. Un exemple de ses richesses naturelles et de sa diversité écologique. Un transect botanique de Vodelée à Vaucelles., Natura Mosana, 36 : 55-69.
, 1989, Etude de la zone de protection spéciale : Entre-Sambre-et-Meuse., Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, Rapport final.
, 1989, The non-tetrigid Saltatoria (Insecta) of the Belgian chalk grasslands., Comptes rendus du symposium "Invertébrés de Belgique", Bruxelles, pp. 257-263.
, 1987, Contribution à l'étude de la punaise guitare : Phymata crassipes (Fabricius, 1775) en Belgique (Heteroptera : Phymatidae)., Les Naturalistes belges, 68 : 143-150.
, 1978, Inventaire des Formicidae de la région de Treignes (Insectes Hyménoptères) et préliminaires à leur étude écologique., Mémoire de Licence, Université Libre de Bruxelles, 95 pp. + annexes.
, 1974, Le vallon de la Joncquière. Géologie. Géomorphologie. Spéléologie., Les Naturalistes belges, 108 pp.
, 1999, Excursion du 8 mai 1999 à Vaucelles., Adoxa n° 24/25: 23-25.

Divers

Sources

SABLIERES
OFFH

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx) et J.-P. JACOB (AVES).

J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).

Date de la dernière modification de la fiche

2014-01-08