Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1315 - Bonnerieu - Famieuse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Viroinval
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :1.81 ha
Coordonnées :X Lambert : 174868 - Y Lambert : 88360
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site de Bonnerieu est localisé sur le plateau de la Calestienne, le long de la route reliant les villages de Mazée et de Vaucelles. Il est constitué d'anciennes cultures et de friches calcicoles, tout un temps utilisé comme piste de motocross puis subissant un important incendie dans les années 1990. Cette intéressante zone calcaire fait actuellement partie de la réserve naturelle domaniale du Viroin et est entretenue périodiquement par des moutons qui y exercent une gestion extensive de la strate herbacée, tout en controlant la recolonisation forestière. Les pelouses sèches de Bonnerieu sont d'un type particulier, devenu très rare de nos jours. Elles colonisent un substrat calcaro-schisteux, lequel affleure en de nombreux endroits dans le site. À la bonne saison, on peut y admirer un magnifique cortège de floraisons comportant diverses espèces fortement menacées comme l'orchis bouffon (Orchis morio) et, jadis aussi, le rarissime pied de chat (Antennaria dioica). Cet endroit est également réputé pour son entomofaune thermophile très diversifiée.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K1 - Calestienne occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Mazée1.81 haVIROINVALNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval1.81 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Viroinval.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Viroinval, 37 rue de la Gare, 5660 Couvin (Tél. 060/31.02.93 - Fax : 060/34.72.73).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6267Viroin1,81 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Emberiza citrinellaOuiNon2 couples1995J.-Y. Baugnée
Hippolais polyglottaOuiNon1 couple1995J.-Y. Baugnée
Lanius collurioOuiNon1 couple1995J.-Y. Baugnée
Locustella naeviaOuiNon1 chanteur1995J.-Y. Baugnée
Passer montanusOuiNon1995J.-Y. Baugnée
Streptopelia turturOuiOui1 couple1995J.-Y. Baugnée
Sylvia currucaOuiNon2 chanteurs1995J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2015T. Petit
Coronella austriacaOuiOui2015T. Petit
Natrix natrixOuiOui2015J. Bogacsyk
Zootoca viviparaOuiNon2015T. Petit, P. Dupriez
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon2002J.-Y. Baugnée
Argynnis aglajaNonOui2011J.-Y. Baugnée, G. San Martin
Boloria diaOuiOui2014J.-Y. Baugnée + divers obs.
Callophrys rubiNonNon2013J.-Y. Baugnée + divers obs.
Carcharodus alceaeNonNon1998J.-Y. Baugnée
Coenonympha arcaniaNonOui2002J.-Y. Baugnée
Cupido minimusNonNon2014J.-Y. Baugnée, G. San Martin + divers obs.
Erynnis tagesNonNon2015Divers obs.
Euphydryas auriniaOuiOui1 ex.2002J.-Y. Baugnée
Hamearis lucinaNonOui2013J.-Y. Baugnée, M. Schurmans
Leptidea sinapisNonNon1998J.-Y. Baugnée
Melanargia galatheaNonNon2011J.-Y. Baugnée, G. San Martin
Plebejus agestisNonNon1998J.-Y. Baugnée
Plebejus argusNonOui2002J.-Y. Baugnée
Polyommatus coridonNonOui2011G. San Martin, P. Collaerts
Pyrgus malvaeNonOui2014J.-Y. Baugnée + divers obs.
Satyrium pruniNonNon2002J.-Y. Baugnée
Thymelicus acteonNonOui1 ex.2011G. San Martin
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Dorcus parallelipipedus1 ex.2002J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Gomphocerippus rufus2011J.-Y. Baugnée, G. San Martin
Gryllotalpa gryllotalpa1 ex. observé1995J.-Y. Baugnée
Metrioptera bicolor2011J.-Y. Baugnée, G. San Martin
Metrioptera brachyptera5 ex.2011G. San Martin
Metrioptera roeselii2010G. San Martin
Omocestus rufipes1998J.-Y. Baugnée
Omocestus viridulus2011J.-Y. Baugnée, G. San Martin
Stenobothrus lineatusAbondant2011J.-Y. Baugnée, G. San Martin
Tetrix tenuicornis1998J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Holopyga generosa1 ex.2002J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Coptosoma scutellatum1998J.-Y. Baugnée
Holcostethus sphacelatus1998J.-Y. Baugnée
Ortholomus punctipennis1998J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Antennaria dioicaClone femelle2015L.-M. Delescaille + divers obs.
Bunium bulbocastanum2000SEO
Carex tomentosa2015L.-M. Delescaille + divers obs.
Coeloglossum viride2015SEO + divers obs.
Dactylorhiza maculata2000SEO
Filago minima2015Divers obs.
Fragaria viridis2009Obs.be
Genista tinctoria2015Divers obs.
Genistella sagittalis2015Divers obs.
Gentianella germanica2015SEO + divers obs.
Gymnadenia conopsea2015SEO + divers obs.
Hippocrepis comosa2015Divers obs.
Lithospermum officinale2015Divers obs.
Neottia ovata2015SEO + divers obs.
Ononis repens2015Divers obs.
Ophrys apifera1-10 ex.2016SEO + divers obs.
Orchis mascula2015SEO + divers obs.
Orchis morio> 500 pieds2015SEO + divers obs.
Platanthera chlorantha2015SEO + divers obs.
Prunella laciniata2016Divers obs.

Commentaires sur la faune

Reptiles (données P. Dupriez, 2010; E. Graitson, T. Petit, 2015): Anguis fragilis, Coronella austriaca, Natrix natrix, Zootoca vivipara.

Coléoptères (données J.-Y. Baugnée, 1992-1997; G. San Martin 2009-2011): Aphidecta obliterata, Coccinella septempunctata, Exochomus quadripustulatus, Harmonia axyridis, Hippodamia variegata, Propylea quatuordecimpunctata, Psyllobora vigintiduopunctata, Rhyzobius chrysomeloides, Rhyzobius litura, Scymnus haemorrhoidalis, Scymnus suturalis, Tropideres albirostris, Tytthaspis sedecimpunctata.

Orthoptères (données J.-Y. Baugnée, 1992-1997; G. San Martin 2009-2011): Chorthippus biguttulus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus fuscus, Gomphocerippus rufus, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Metrioptera bicolor, Metrioptera brachyptera, Metrioptera roeselii, Omocestus rufipes, Omocestus viridulus, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Stenobothrus lineatus, Tetrix tenuicornis, Tetrix undulata, Tettigonia viridissima.

Lépidoptères rhopalocères (données J.-Y. Baugnée, 1992-1997; G. San Martin 2009-2011): Aglais urticae, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Argynnis aglaja, Boloria dia, Callophrys rubi, Carcharodus alceae, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Cupido minimus, Erynnis tages, Euphydryas aurinia (2002), Gonepteryx rhamni, Hamearis lucina,Inachis io, Leptidea sinapis, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Papilio machaon, Pieris napi, Pieris rapae, Plebejus agestis, Plebejus argus, Polyommatus coridon, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Satyrium pruni, Thymelicus acteon, Thymelicus lineolus, Vanessa cardui.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données Section Orchidées d'Europe 2000; BIOCORE, 2003 + divers obs. 2000-2015): Achillea millefolium, Agrostis capillaris, Antennaria dioica, Anthyllis vulneraria, Astragalus glyciphyllos, Betula pendula, Brachypodium pinnatum, Briza media, Bromus erectus, Bunium bulbocastanum, Campanula rotundifolia, Carex caryophyllea, Carex flacca, Carex tomentosa, Carlina vulgaris, Centaurea jacea, Centaurea scabiosa, Centaurium erythraea, Cerastium semidecandrum, Cirsium acaule, Coeloglossum viride, Crataegus monogyna, Cruciata laevipes, Dactylis glomerata, Dactylorhiza maculata, Danthonia decumbens, Daucus carota, Euphorbia cyparissias, Fagus sylvatica, Festuca lemanii, Filago minima, Fragaria vesca, Fragaria viridis, Galium pumilum, Genista tinctoria, Genistella sagittalis, Gentianella germanica, Globularia bisnagarica, Gymnadenia conopsea, Hieracium pilosella, Hippocrepis comosa, Hypericum perforatum, Koeleria macrantha, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Linum catharticum, Lithospermum officinale, Lotus corniculatus, Medicago lupulina, Narcissus poeticus, Neottia ovata, Onobrychis viciifolia, Ononis repens, Ophrys apifera, Orchis mascula, Orchis morio, Origanum vulgare, Pimpinella major, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago media, Platanthera chlorantha, Polygala vulgaris, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunella laciniata, Prunus spinosa, Quercus robur, Rhinanthus alectorolophus, Rosa canina, Sanguisorba minor, Scabiosa columbaria, Teucrium chamaedrys, Thlaspi perfoliatum, Thymus praecox, Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Vicia hirsuta, Viola hirta, Viscum album.

Espèces exotiques

Plantes: Narcissus poeticus.

Animaux: Harmonia axyridis, Kyboasca maligna.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un type de pelouse sèche devenu rare de nos jours dans le sud de l'entre-Sambre-et-Meuse.

Menaces

Embroussaillement.
Dépôts de matières organiques.
Ancien motocross.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

Le site de Bonnerieu est constitué d'un ancien champ de moto-cross situé sur le plateau agricole le long de la route Mazée-Vaucelles. Depuis son classement en réserve naturelle domaniale, l'endroit est clôturé et pâturé par des moutons 1 fois tous les 2 ans, plutôt en fin d'été.

Il renferme des pelouses sèches plus ou moins xériques en fonction de la profondeur du substrat: plutôt mésophile sur le haut et dans les ornières (présence de Carex tomentosa, e.a.), plus xérophile dans les secteurs décapés par le passage des motos, avec notamment Globularia bisnagarica, Hippocrepis comosa ...

Quelques fourrés à Prunus spinosa, Crataegus monogyna et bosquets à Betula pendula, Quercus robur, Pinus sylvestris ponctuent cette pelouse.

A l'ouest, la pelouse est plus mésotrophe et a été jadis dégradée par des dépôts anciens comme en témoigne la présence de diverses espèces rudérales (en majeure partie, hors enclos).

Ce site est connu pour abriter l'unique station d'Antennaria dioica subsistant en pelouse calcicole: il s'agit d'un clone femelle formant une plage de 3 mètres carrés sur un secteur décapé par le passage des motos).

Il a également une importance majeure pour Orchis morio (plusieurs centaines d'individus en mai 2015) mais abrite également de belles populations d'O. mascula, Platanthera chlorantha, Gymnadenia conopsea, etc.

La lisière du bois au nord de la route est également intéressante et héberge quelques espèces calcicoles. Dans le prolongement ouest, on trouve en outre quelques fragments de pelouse dégradée tandis qu'une prairie fleurie s'est développée sur l'ancien terrain de football, à l'abandon depuis quelques années.

Le site de Bonnerieu présente un grand intérêt faunistique, en particulier entomologique, mais jusqu'à présent seuls quelques groupes classiques ont été documentés de manière satisfaisante.

Du point de vue herpétologique, il se distingue également par la présence d'au moins 4 espèces de reptiles: la couleuvre à collier (Natrix natrix), surtout observée sur la lisière forestière au nord du chemin, l'orvet fragile (Anguis fragilis), peu abondant, le lézard vivipare (Zootoca vivipara) et la coronelle lisse (Coronella austriaca) en très petit nombre (GRAITSON, 2015).

Avec 32 espèces signalées au cours des deux dernières décennies, la diversité des papillons de jour est remarquable pour un site si peu étendu (2 ha). On y observe nombre d'espèces rares ou semi-rares et typiques des pelouses sèches comme la petite violette (Boloria dia), le point de Hongrie (Erynnis tages), l'argus frêle (Cupido minimus), le céphale (Coenonympha arcania), le demi-deuil (Melanargia galathea), l'argus bleu nacré (Polyommatus coridon) ou encore la rarissime hespérie du chiendent (Thymelicus acteon) encore notée en 2011.

D'autres espèces davantage liées aux lisières et zones embroussaillées sont présentes également, tel que l'argus vert (Callophrys rubi), la lucine (Hamearis lucina), le grand nacré (Argynnis aglaja), le thécla du prunier (Satyrium pruni), le gazé (Aporia crataegi), ...

Certains papillons encore observés sur le site au début des années 2000 n'y ont plus été signalés et leur maintien actuel devrait être confirmé. Le damier de la succise (Euphydryas aurinia) est dans ce cas mais revoir cette espèce en situation critique en Wallonie paraît peu probable.

Autre groupe très bien représenté sur le site, les Orthoptères comptent près de vingt espèces, dont le sténobothre ligné (Stenobothrus lineatus), la decticelle bicolore (Metrioptera bicolor), la decticelle bariolée (Metrioptera roeselii) mais aussi la decticelle des bruyères (Metrioptera brachyptera), sauterelle davantage typique des landes. On soulignera d'ailleurs la présence sur un même site des trois espèces de Metrioptera de Wallonie, fait rare au niveau régional.

C'est de ce site que l'Hémiptère Cicadellidae nord-américain Kyboasca maligna fut signalé pour la première fois de la Région paléarctique (1 mâle capturé en 1995, BAUGNEE, 2003).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Section Orchidées d'Europe.

L.-M. DELESCAILLE et J.-Y. BAUGNEE (SPW/DEMNA/DNE)

Date de la dernière modification de la fiche

2018-02-11