Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1322 - Ile d'Yvoir

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :1.20 ha
Coordonnées :X Lambert : 186132 - Y Lambert : 112522

Intro

Brève description

Située dans la vallée de la Meuse à hauteur d'Yvoir, cette ile de forme triangulaire est séparée en deux parties par un chenal. La partie sud est aménagée pour le tourisme (café, aire de barbecue, plaine de jeux, ...), tandis qu'au nord du chenal se trouve un parc arboré d'aspect plus sauvage. Malgré que la végétation soit fort dégradée, plusieurs espèces intéressantes se maintiennent discrètement, comme l'anémone fausse-renoncule (Anemone ranunculoides) et la corydale solide (Corydalis solida). La faune est peu présente également, surtout durant l'été quand la fréquentation de l'ile est maximale. Une petite colonie de héron cendré (Ardea cinerea) est installée depuis plusieurs années.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Yvoir1.2 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant1.2 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Dinant, rue Daoust 14, 5500 Dinant (Tél. : 082/67.68.90 - Fax : 082/67.68.99).

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1.21Aulnaies-frênaies alluviales
I2.1Parcs urbains et grands jardins

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Ardea cinereaOuiNonNicheur (2-5 nids)2002J.-Y. Paquet
Phalacrocorax carboOuiNonDortoir (90-100 ex.)2002J.-Y. Paquet
Plantes - Plantes supérieures
Anemone ranunculoides1993J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud
Cardamine flexuosa1993J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud
Cardamine impatiens1993J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud

Commentaires sur la faune

Nidification du héron cendré depuis 2002 (2-nids).
Dortoir important de grand cormoran (95 ex. en janvier 2002) et de bernache du Canada (150 ex. en décembre 2001).

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données J. Saintenoy-Simon et J. Duvigneaud, 1993):
Acer pseudoplatanus, Adoxa moschatellina, Alliaria petiolata, Alnus glutinosa, Anemone ranunculoides, Angelica sylvestris, Cardamine amara, Cardamine flexuosa, Cardamine impatiens, Cardamine pratensis, Chaerophyllum temulum, Cornus sanguinea, Corydalis solida, Corylus avellana, Deschampsia cespitosa, Filipendula ulmaria, Fraxinus excelsior, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Lysimachia nummularia, Myosotis sylvatica, Persicaria bistorta, Populus x canadensis, Potentilla anserina, Primula elatior, Prunus cerasiferus, Ranunculus ficaria subsp. bulbilifer, Ribes rubrum, Ribes uva-crispa, Rubus caesius, Rumex sanguineus, Salix x rubens, Scrophularia auriculata, Silene dioica, Symphytum officinale, Syringa vulgaris, Ulmus minor, Urtica dioica, Valeriana repens, Veronica chamaedrys, Veronica filiformis, Veronica hederifolia subsp. lucorum, Veronica montana, Viburnum opulus, Viscum album.

Espèces exotiques

Branta canadensis, Populus x canadensis, Prunus cerasiferus, Syringa vulgaris, Veroncia filiformis.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

La partie de l'ile au sud du chenal est aménagée comme un parc avec vastes zones de gazon et plantations ornementales. La partie nord se présente comme un parc arboré d'aspect plus sauvage.
Les pelouses sont broutées par les oies domestiques et les bernaches du Canada.

Accès du public

La partie de l'ile au sud du chenal est aménagée pour le tourisme et est accessible par bac depuis le débarcadaire de la berge droite à hauteur de la gare d'Yvoir. On y trouve un café, une plaine de jeu, des aires de barbecues, des installations balnéaires, ...

Détails

Description physique

Cette ile est localisée à hauteur d'Yvoir, dans une portion très resserrée de la vallée de la Meuse. A cet endroit, le fleuve mesure environ 215 m de large (l'ile étant distante des berges d'environ 60 à 70 m).

De forme triangulaire, la longueur de l'ile atteint 297 m pour une largeur maximale de 108 m et son axe est orienté nord-ouest/sud-est.

L'ile est divisée en deux partie par un chenal au niveau de sa plus grande largeur. La partie sud est très artificialisée et aménagée pour le tourisme; des bâtiments sont présents et des aires de jeux et de pique-nique y sont amenagées. La partie nord se présente comme un parc arboré d'aspect plus sauvage.

A hauteur de l'île, la Meuse traverse les calcaires carbonifères et les grès famenniens, à hauteur de la faille d'Yvoir.

Le site se trouve au sein de la région naturelle du Condroz, dans le district phytogéographique mosan.

Description biologique

La végétation et la flore de l'ile d'Yvoir a été décrite par SAINTENOY-SIMON et DUVIGNEAUD (1993).
La partie située au sud du chenal est la moins intéressante et la plus artificialisée, du fait des aménagements touristiques. Les aires de gazon, entretenues notamment par les oies domestiques, comportent entre autres plantes Potentilla anserina et Veronica filiformis, cette dernière étant largement naturalisée dans les vallées. On y observe également quelques espèces forestières comme Adoxa moschatellina, Glechoma hederacea, Veronica hederifolia subsp. lucorum, Ranunculus ficaria subsp. bulbilifer, ... De petites populations relictuelles d'Anemone ranunculoides y subsistent au pied des arbres.
Divers arbres et arbustes ornementaux ont été plantés: Populus x canadensis, Prunus cerasifera, Syringa vulgaris, etc.
La partie nord se présente comme un grand parc arboré d'aspect 'sauvage'. On y observe une frênaie-aulnaie fragmentaire à Salix x rubens, Fraxinus excelsior, Alnus glutinosa, Acer pseudoplatanus, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Ulmus minor, Viburnum opulus, Ribes rubrum, Ribes uva-crispa, etc. Les peupliers et les saules portent Viscum album. La strate herbacée renferme Corydalis solida, Veronica chamaedrys, Veronica montana, Lysimachia nummularia, Rumex sanguineus, Cardamine impatiens, Cardamine pratensis, Cardamine flexuosa, Anemone ranunculoides, Myosotis sylvatica, Primula elatior, Deschampsia cespitosa, etc.
Les berges de l'ile et du chenal, restées en partie 'naturelles', portent différentes espèces de mégaphorbiaies (Filipendula ulmaria, Angelica sylvestris, Scrophularia auriculata, Valeriana repens, Symphytum officinale, ...), des espèces de prairies humides (Persicaria bistorta, ...), des espèces de sources et d'eau courante (Cardamine amara), des espèces nitrophiles comme Glechoma hederacea, Ranunculus ficaria subsp. bulbilifer, Alliaria petiolata, Veronica hederifolia subsp. lucorum, Geum urbanum, Urtica dioica, Silene dioica, Chaerophyllum temulum, Geranium robertianum, Rubus caesius, etc.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON et J. DUVIGNEAUD (A.E.F., Rue Arthur Roland, 61, 1030 Bruxelles).