Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1336 - Tourbière de Cul-des-Sarts

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Sources du ruisseau des Marais
Communes :Couvin
Cantonnements DNF :Couvin
Surface :6.25 ha
Coordonnées :X Lambert : 156531 - Y Lambert : 71497
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

La tourbière de Cul-des-Sarts se situe aux sources du ruisseau du Marais, un minuscule affluent de l'Eau Noire. On se trouve ici en Ardenne occidentale, en bordure du plateau de Rocroi. Le site est une ancienne zone d'exploitation de la tourbe, qui est abandonnée depuis longtemps. L'intérêt botanique de cette zone marécageuse est connu de longue date puisque, dès 1926, un jeune botaniste français, Pierre Jouanne, en publiait une remarquable étude phytosociologique. Malheureusement, depuis cette époque, l'endroit a perdu beaucoup de ses espèces typiques (et souvent rares) à cause de diverses altérations, naturelles (par ex. recolonisation forestière) ou anthropogènes. Ainsi, plusieurs fleurons de la flore régionale ont disparu tels que l'arnica (Arnica montana), le jonc raide (Juncus squarrosus), la laîche puce (Carex pulicaris), etc. Toutefois, la tourbière garde une valeur biologique certaine et diverses mesures de gestion ont déjà eu lieu ou sont prévues dans le cadre de la restauration de ce site.

Carto

Régions naturelles

  • L1 - Thiérache belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Cul-des-Sarts6.25 haCOUVINNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Couvin6.25 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site classé par A.R. du 19/05/1980.

Propriétaire(s)

Commune de Couvin.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Couvin, 37, rue de la Gare, B-5660 Couvin (Tél. : 060/31.02.81 - Fax : 060/34.78.84).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6294Tourbière de Cul-des-Sarts3,6 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheurT. Dewitte
Aegolius funereusOuiOuiOiseaux cantonnés occasionnelsT. Dewitte
Anthus pratensisOuiOuiNicheurT. Dewitte
Anthus trivialisOuiNonNicheurT. Dewitte
Cuculus canorusOuiOuiNicheurT. Dewitte
Dendrocopos minorOuiNonNicheurT. Dewitte
Emberiza citrinellaOuiNonNicheurT. Dewitte
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheurT. Dewitte
Hippolais polyglottaOuiNonNicheurT. Dewitte
Locustella naeviaOuiNonNicheurT. Dewitte
Motacilla cinereaOuiNonNicheurT. Dewitte
Streptopelia turturOuiOuiNicheurT. Dewitte
Sylvia currucaOuiNonNicheurT. Dewitte
Turdus pilarisOuiNonNicheurT. Dewitte
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria seleneNonNonG. Boosten et al.
Carterocephalus palaemonNonNon2007GT Lycaena.
Coenonympha arcaniaNonOuiG. Boosten et al.
Lycaena hippothoeNonOuiG. Boosten et al.
Melanargia galatheaNonNonG. Boosten et al.
Melitaea athaliaOuiOuiG. Boosten et al.
Melitaea diaminaNonNonG. Boosten et al.
Invertébrés - Insectes - Libellules
Cordulegaster boltoniiNonNonG. Boosten et al.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Phymatodes pusillusG. Boosten et al.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Leistus rufescensG. Boosten et al.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Obrium brunneumG. Boosten et al.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Chilocorus bipustulatusG. Boosten et al.
Coccinella hieroglyphicaG. Boosten et al.
Myzia oblongoguttataG. Boosten et al.
Plantes - Plantes supérieures
Carum verticillatumDuvigneaud & Saintenoy-Simon
Centaurea nigraDuvigneaud & Saintenoy-Simon
Comarum palustre1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Dactylorhiza incarnataDisparu ?Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Dactylorhiza maculata1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Drosera rotundifolia1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Epipactis helleborine1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Erica tetralix1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Eriophorum angustifolium1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Menyanthes trifoliata1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Nardus stricta1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Pedicularis sylvatica1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Utricularia minor1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Vaccinium oxycoccos1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Wahlenbergia hederacea1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.1998Duvigneaud & Saintenoy-Simon

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 4

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Centaurea nigra (abondante), Festuca nigrescens, Wahlenbergia hederacea.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation et restauration d'une zone tourbeuse et marécageuse de grand intérêt biologique.

Menaces

Recolonisation forestière très active.

Recommandations

Application urgente du plan de gestion.

Plan de gestion

Une gestion expérimentale a été menée entre 1987 et 1991 par le Centre Marie-Victorin et les Cercles des Naturalistes de Belgique (débroussaillage, creusement de mares, fauche des prairies semi-naturelles).
Plus récemment, un plan de gestion a été proposé par Boosten et al. (1998) dans le dossier qu'ils consacrent au site.
L'impression générale, pour ceux qui connaissent le site depuis longtemps (par ex. J. Duvigneaud qui l'a parcouru dès 1946 !), est que la colonisation forestière est vraiment considérable ! Les prairies semi-naturelles ont pratiquement disparu tandis que les espèces typiques de la tourbière ont été éliminées pour la plupart. Cependant, le ruisseau a conservé tout son intérêt et montre des eaux toujours ferrugineuses et non polluées.
Tenant compte de cette situation actuelle, trois conclusions s'imposent à propos de la gestion future du site :
- il faudrait pouvoir reproduire les effets des activités argo-pastorales passées;
- il est important d'engager d'importants travaux de gestion sans plus tarder;
- il importe de faucher et débroussailler l'emplacement de la tourbière et des prairies semi-naturelles, de préférence durant les périodes sèches;
- quelques massifs de saules à oreillette devraient être préservées, de même que quelques vieux chênes qui croissent en lisière forestière.
L'évacuation des branchages et du produit de la fauche est impératif. Dans le cas où ce n'est pas possible, ils peuvent être entassés ici et là afin de servir de gîte pour l'entomofaune mais aussi les petits mammifères et autres petits animaux.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

La tourbière de Cul-des-Sarts a été décrite par VANDEN BERGHEN (1951) sur base de relevés effectués en 1943 (tableau II). Un compte-rendu non publié de J. DUVIGNEAUD (1945) existe également. Ces informations déjà anciennes sont complétées par les données recueillies lors d'une visite plus récente par E. SERUSIAUX (1978).
Des quelques rares espèces de tourbières observées jadis (Sphagnum spp., Drosera rotundifolia, D. intermedia, Eriophorum angustifolium, Vaccinium oxycoccos,...), il ne reste aujourd'hui plus grand chose: encore quelques Vaccinium oxycoccos et Drosera rotundifolia en 1977, plus guère aujourd'hui. Le reboisement par les ligneux, surtout Betula pubescens, Alnus glutinosa, Salix aurita, et S. cinerea, a été très actif et d'autre part, un début d'eutrophisation matérialisé par l'existence d'une phragmitaie, s'est produit au départ d'un dépotoir installé au nord du site. Ensuite un vaste parking asphalté avec tables de pique-nique et barbecues a recouvert une grande partie de la prairie semi-naturelle qui existait encore dans les années 1970.
Le ruisselet coule en partie dans un fossé bétonné. Le site est donc en grande partie dénaturé. Mais il n'a pas été transformé en étang comme on le projeta un moment.
Un examen rapide de la végétation montre actuellement :
- des fourrés de saules;
- une jonchaie acutiflore ;
- une molinaie acidiphile ;
- quelques éléments de tourbière disséminés sous les bouleaux ;
- une boulaie pubescente sur l'ancienne tourbière ;
- des fragments de landes tourbeuses à Juncus squarrosus ;
- une belle population de Wahlenbergia hederacea, en bordure du fossé. Cette petite espèce est présente en plusieurs endroits de la vallée de l'Eau Noire ;
- une belle population de Dactylorhiza maculata non loin des lambeaux de prairies semi-naturelles qui subsistent.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

RESNAT
OFFH

Répondants de l'information

T. DEWITTE / J. DUVIGNEAUD / G. Boosten / M. Rouard / E. Serusiaux / R. Rosoux / J. SAINTENOY-SIMON /