Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1359 - Pelouses calcaires de Mont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière et pelouses de Mont-Theux
Communes :Theux
Cantonnements DNF :Spa
Surface :18.80 ha
Coordonnées :X Lambert : 251492 - Y Lambert : 137261
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

S'étendant à l'ouest de Theux, cette pelouse calcaire, incluant également une petite carrière désaffectée, semble n'avoir fait que très récemment l'objet d'une description biologique. Il s'agit d'un des rares milieux de ce type dans la "fenêtre de Theux", enclave géologique particulière de l'Ardenne verviétoise. La végétation actuelle appartient à l'alliance du Mesobromion. Elle est dominée par le brome érigé (Bromus erectus) et renferme plusieurs espèces rares comme le bugle de Genève (Ajuga genevensis) et l'orchis homme-pendu (Orchis anthropophora). Le site accueille également une intéressante faune entomologique dont plusieurs espèces de papillons peu communes. Jusqu'il y a peu, la recolonisation préforestière était amorcée par le développement relativement important des fourrés arbustifs. Cependant, une grande partie de ce site inclus dans un périmètre Natura 2000 a récemment été débroussaillé dans le cadre du projet Life Hélianthème.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • X1 - Fenêtre de Theux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Theux18.8 haTHEUX (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Spa18.8 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Theux.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Spa, Ferme de Malchamps, 201, rue Sauvenière, 4900 Spa (Tél. : 087/29.90.80 - Fax : 087/77.38.71).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Callophrys rubiNonNon2009Life Hélianthème (S. Pirotte)
Cupido minimusNonNonmax. 2 ex.2000GT Lycaena (D. Ertz)
Erynnis tagesNonNon2 ex.2001GT Lycaena (D. Ertz)
Issoria lathoniaOuiNon2009Life Hélianthème (S. Pirotte)
Melanargia galatheaNonNonmax. 19 ex.2009GT Lycaena (D. Ertz), Life Hélianthème (S. Pirotte)
Plebejus agestisNonNon2009GT Lycaena (D. Ertz, S. Pirotte)
Spialia sertoriusNonNonmax. 6 ex.2004GT Lycaena (D. Ertz, E. Graitson)
Non classés
Ajuga genevensis2001D. Ertz, L. Bailly
Anthyllis vulneraria2001D. Ertz, A. Remacle
Centaurium erythraea2001D. Ertz, L. Bailly
Genista tinctoria2001D. Ertz, L. Bailly
Minuartia hybrida 2001A. Remacle
Ononis repens2001D. Ertz, L. Bailly
Ophrys apifera2001D. Ertz, L. Bailly
Orchis anthropophora2001D. Ertz, L. Bailly

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena 2000-2011): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Callophrys rubi, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Colias hyale, Cupido minimus, Erynnis tages, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Issoria lathonia, Lasiommata megera, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebeius agestis, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyronia tithonus, Spialia sertorius, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Orthoptères (données R. Cors 2008): Chrysochraon dispar, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données D. Ertz, L. Bailly, A. Remacle 2001): Ajuga genevensis, Anthyllis vulneraria, Arabis hirsuta, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Asplenium ruta-muraria, Asplenium trichomanes, Avenula pubescens, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Bromus erectus, Carex caryophyllea, Carex flacca, Centaurea scabiosa, Centaurium erythraea, Cerastium arvense, Cirsium acaule, Clematis vitalba, Cornus mas, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Echium vulgare, Festuca sp., Galium verum, Genista tinctoria, Helianthemum nummularium subsp. nummularium, Hieracium pilosella, Knautia arvensis, Koeleria sp., Leontodon hispidus, Ligustrum vulgare, Linum catharticum, Lotus corniculatus, Minuartia hybrida, Ononis repens, Ophrys apifera, Orchis anthropophora, Origanum vulgare, Pimpinella saxifraga, Plantago media, Potentilla neumanniana, Prunus spinosa, Ranunculus bulbosus, Rhinanthus minor, Rosa canina, Sanguisorba minor, Saxifraga granulata, Scabiosa columbaria, Sedum album, Silene vulgaris, Thymus pulegioides, Trifolium campestre, Trisetum flavescens, Vicia cracca.

Bryophytes (données D. Ertz 1999): Pottia recta.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une des rares pelouses calcicoles de l'Ardenne verviétoise (fenêtre de Theux).

Menaces

Recolonisation forestière.
Empiétement progressif par les terres cultivées.
Dépôts clandestins dans l'ancienne carrière (extrémité occidentale du site).

Recommandations

L'ensemble de la pelouse et la carrière sont inclus dans le site Natura 2000 BE33018. Toutefois, un statut de réserve naturelle est indispensable pour la conservation et la gestion adéquate du site.

Plan de gestion

Le site a été repris parmi les zones d'actions du projet Life Hélianthème. Une grande partie de la pelouse a été débroussaillée en 2010-2011.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Faisant partie géographiquement de l'Ardenne verviétoise, la fenêtre de Theux constitue cependant une enclave "mosane" bien distincte sur les plans géologique et biologique. Elle est traversée par la Hoëgne et son affluent le Wayai (bassin de la Vesdre).

Le site est localisé à environ 1 km à l'ouest de Theux et à 500 m au nord-est du hameau de Mont. Il s'étend sur des affleurements de calcaires carbonifères exposés au sud/sud-est. Contrairement au site du Rocheux, situé à trois kilomètres à l'est, il n'existe pas ici d'intrusion de filons métallifères ayant permis l'installation d'une végétation de type calaminaire.

On y observe une petite carrière désaffectée couvrant une surface de 0,47 ha et décrite par A. REMACLE dans le cadre de la convention "Inventaire des carrières et sablières de Wallonie" (ancienne fiche SGIB 1439).

Cette carrière a été creusée à flanc de coteau au niveau d'un court vallon latéral par rapport à la vallée de la Hoëgne. On y a exploité du calcaire dolomitique du Tournaisien. Exposée au sud, elle est accessible par une petite route, dénommée route de la carrière, d'où part le court accès à la carrière, fermé par une clôture en barbelé. Ce chemin carrossable monte jusqu'à un replat large d'une dizaine de m, au sol nu, où s'accumulent quelques tas de terres et de gravier, mais surtout des déchets verts. Ce terre-plein allongé parallèlement à la route est limité par un talus contre lequel subsistent d'anciennes infrastructures (en brique et béton; avec cribleur) et vers la route par un talus couvert de ronces et d'orties. Un sentier permet d'atteindre par l'est le replat d'environ 2 ares qui domine le terre-plein inférieur; il est limité par une falaise en arc de cercle haute de 8-10 m et rocheuse dans la moitié inférieure. Ce replat caillouteux est couvert d'une végétation de pelouse discontinue colonisée par quelques jeunes ligneux. Le sentier permet d'atteindre, sur le dessus de la falaise, une zone de pelouse en pente de 3-4 ares plus ou moins embroussaillée.

Description biologique

D'après ERTZ (2001), la pelouse calcicole appartient à l'alliance du Mesobromion. Elle est dominée par Bromus erectus avec diverses accompagnatrices: Briza media, Avenula pubescens, Sanguisorba minor, Helianthemum nummularium subsp. nummularium, Cirsium acaule, Galium verum, Plantago media, Carex caryophyllea, Carex flacca, Genista tinctoria, Ononis repens, Rhinanthus minor, Knautia arvensis, Scabiosa columbaria, Centaurea scabiosa, Centaurium erythraea, Linum catharticum, Trisetum flavescens, Saxifraga granulata, Ranunculus bulbosus, etc.

Une pelouse plus ouverte, renfermant notamment Anthyllis vulneraria, occupe la petite carrière désaffectée située à l'extrémité occidentale du site (voir ci-après).

Plusieurs espèces rares en Belgique s'y rencontrent comme Ajuga genevensis, Ophrys apifera, Orchis anthropophora.

La recolonisation préforestière y est plus importante qu'au Thier du Gibet et est le fait de Prunus spinosa, Ligustrum vulgare, Corylus avellana, Rosa canina, Cornus sanguinea, ...

Les bryophytes sont représentés notamment par une espèce très rare en Belgique et typique du Mesobromion: Pottia recta (ERTZ, 1999).

Le site accueille une intéressante faune entomologique quoique seuls les lépidoptères rhopalocères (ou papillons de jour) ont été étudiés jusqu'à présent (ERTZ, 2001). Au total, pas moins de 30 espèces y ont été notées entre 2000 et 2010, parmi lesquelles plusieurs sont peu communes ou en régression en Wallonie.

La petite carrière désaffectée a été décrite par A. REMACLE dans le cadre de la convention "Inventaire des carrières et sablières de Wallonie" (ancienne fiche SGIB 1439).

Divers arbustes colonisent le talus sous le replat et la pelouse calcaire située au-dessus de la falaise: Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Ligustrum vulgare, Cornus sanguinea, Rosa canina,..., ainsi que la liane Clematis vitalba.

La strate herbacée globale du replat et du pourtour de l'excavation rassemble en majorité des espèces du Mesobromion: notamment Minuartia hybrida, Arenaria serpyllifolia, Cerastium arvense, Silene vulgaris, Helianthemum nummularium, Arabis hirsuta, Sedum album, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Anthyllis vulneraria (replat et dessus de l'excavation), Lotus corniculatus, Trifolium campestre, Vicia cracca, Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Echium vulgare, Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Rhinanthus minor (assez abondant sur le replat), Scabiosa columbaria, Knautia arvensis, Hieracium pilosella, Leontodon hispidus, Carex flacca, diverses poacées parmi lesquelles Bromus erectus, Briza media, Arrhenatherum elatius, Festuca sp., Koeleria sp. et Brachypodium sylvaticum.

Sur le banc rocheux croissent les petites fougères Asplenium trichomanes et A. ruta-muraria.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

La petite carrière, connue sous le nom de "Carrière de Theux", ou "Carrière de Gros-Thier", fut exploitée par l'Administration communale de Theux. On y a extrait du calcaire dolomitique et de la dolomie (fiche ULg, 1999). On ne dispose pas d'information sur l'arrêt de l'activité, mais la carrière était inactive dans les années 1970 (ancien registre des carrières - DPA).

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

D. ERTZ et L. BAILLY.

A. REMACLE (FUSAGx).

Date de la dernière modification de la fiche

2012-04-03