Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1382 - Carrière Marmont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :2.73 ha
Coordonnées :X Lambert : 172843 - Y Lambert : 95780
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Localisée dans le prolongement oriental du bois de Marmont, à hauteur du cimetière de Romedenne, cette carrière de pierre creusée à flanc de coteau et abandonnée depuis la dernière guerre, renferme actuellement des pelouses calcicoles, des parois rocheuses, des lisières forestières, des fourrés d'épineux, bref une belle mosaïque de milieux thermophiles à l'origine d'une grande diversité autant botanique (orchidées, bryophytes, etc.) que faunistique (reptiles, papillons de jour, ...). Les mesures de gestion déjà entreprises visent à remettre en état le site, qui a un temps servi de dépotoir pour les habitants du coin, et à restaurer les pelouses sèches par une fauche de la strate herbacée.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H1 - Massif de Philippeville

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Romedenne2.73 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville2.73 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Commune de Philippeville.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Dominique Alexandre, Avenue Baron Huart 22, 5000 Namur (081/24.69.70).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
391Réserve naturelle de la Carrière Marmont2,66 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2012E. Graitson, O. Decocq, F. Bignon
Coronella austriacaOuiOui2004E. Graitson, K. Hofmans, O. Decocq
Natrix natrixOuiOui1 juvénile2004BE. Graitson, K. Hofmans, O. Decocq
Podarcis muralisOuiNon2012E. Graitson, O. Decocq, V. Fiévet
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria diaOuiOui2000T. Dewitte
Boloria seleneNonNon2011V. Fiévet
Coenonympha arcaniaNonOui2002G.T. Lépidoptères (O. Van de Kerkove)
Hamearis lucinaNonOui2011V. Fiévet
Lasiommata maeraNonOui2000T. Dewitte
Leptidea sinapisNonNon2000T. Dewitte
Melanargia galatheaNonNon2000T. Dewitte
Pyrgus malvaeNonOui2011V. Fiévet
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chrysochraon dispar2000K. Hofmans
Gomphocerippus rufus2000K. Hofmans
Metrioptera bicolor2000K. Hofmans
Nemobius sylvestris2000K. Hofmans
Omocestus rufipes2000K. Hofmans
Stenobothrus lineatus2000K. Hofmans
Plantes - Plantes supérieures
Gentianella germanica2000J. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Onobrychis viciifolia2000J. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Orchis purpurea2000J. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Platanthera bifolia2000J. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Platanthera chlorantha2000J. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Teucrium botrys2000J. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière de pierre calcaire d'un grand intérêt botanique (orchidées), herpétologique et entomologique.

Menaces

Passage d'engins lourds dans la pelouse.
Dépôts d'immondices.
Recolonisation par les épineux.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Un plan de gestion a été rédigé en 1998. Elle prévoit dans un premier temps la pose de panneaux d'information et l'installation de poteaux de cloture (barrant 'symboliquement' l'accès du chemin d'accès).
Par la suite, la remise en état du site (enlèvement des immondices...) et la restauration des pelouses sont programmés à plus ou moins brève échéance.
Deux chantiers de gestion ont été organisés en 1999. Aucune autre mesure n'a été appliquée depuis lors.

Accès du public

Le site se trouve derrière le cimetière de Romedenne et est desservi par un chemin provenant du village. Des visites sont organisées par Ardenne et Gaume ou d'autres associations et groupes de naturalistes (CNB,...).

Détails

Description physique

La carrière de Marmont est située à l'extrémité est du bois du même nom, sur la rive gauche du ruisseau de la Chinelle (bassin de l'Hermeton). Elle occupe le versant méridional escarpé du plateau limono-calcaire de Romedenne-Surice.

D'un point de vue géologique, le site appartient à l'anticlinorium de Philippeville, dans la partie méridionale du synclinorium de Dinant. Le plateau repose sur des calcaires du Givetien, le versant méridional, et donc la carrière, sur des roches du Frasnien. Une faille située dans la vallée de la Chinelle sépare le massif de la dépression de la Fagne située immédiatement au sud. La lithographie de l'anticlinorium de Philippeville a été revue récemment par DUMOULIN et al. (1998).

Description biologique

La carrière de Marmont a été sans doute ouverte au 19ème siècle pour l'extraction de calcaires frasniens. Abandonnée depuis au moins 60 ans, elle connait aujourd'hui une recolonisation forestière progressive. D'après SOTIAUX et al. (1998), cette évolution passe par les étapes suivantes:

- rochers calcaires exposés, colonisés par des bryophytes, des lichens et quelques fougères;

- replats humifères de la roche envahis par un groupement de l'Alysso-Sedion à Teucrium botrys, Sedum album, Acinos arvensis, Erophila verna, etc.;

- pelouses calcicoles à Bromus erectus, Brachypodium pinnatum, Festuca lemanii, Onobrychis viciifolia, Potentilla neumanniana, Thymus pulegioides, Linum catharticum, etc.;

- groupements arbustifs à caractère plus ou moins thermophile, avec notamment Prunus spinosa, Rubus sp., Ligustrum vulgare, Rosa spp., Crataegus monogyna, Clematis vitalba;

- chênaie-charmaie calcicole avec Ligustrum vulgare, Primula veris, Orchis mascula,...

La partie centrale de la carrière est un replat qui a accueilli toutes sortes de déchets au long des dernières décennies. La végétation est nettement dominée par les nitrophiles, comme Urtica dioica. Quelques arbustes pionniers, surtout Sambucus nigra, sont présents dans cette zone.

La bryoflore, souvent négligée dans l'étude des sites, a fait l'objet d'un article détaillé par SOTIAUX et al. (1998). Il souligne l'intérêt tout particulier que prennent les sureaux pour les mousses épyphytes, avec 17 espèces observées rien que dans ce site.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

Carrière.

Histoire du site

La carrière existait déjà en 1888, époque à laquelle les fours à chaux attenants furent vendus. On y a exploité de la pierre à chaux, des pierres de concassage et des moellons calcaires. Ces dernières furent extraites jusqu'à la dernière guerre. Le site a toujours appartenu à la commune et était jadis louée en parcelles aux habitants du village.

Divers

Sources

Convention A&G

Répondants de l'information

D. ALEXANDRE / J. SAINTENOY-SIMON / T. DEWITTE / K. HOFMANS / O. DECOCQ / A. & O. SOTIAUX /