Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1386 - Ri d'Howisse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ry d'Hôwisse / Les Vevis
Communes :Rochefort, Tellin
Cantonnements DNF :Rochefort, Saint-Hubert
Surface :50.12 ha
Coordonnées :X Lambert : 213074 - Y Lambert : 89172
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Les terrains acquis par Natagora dans le vallon du Ri d'Hôwisse sont situés à cheval sur les communes de Rochefort et de Tellin, en Calestienne schisteuse. Le Ri d'Hôwisse, petit affluent de la Lesse, y coule dans un vallon situé sur les assises des schistes couviniens peu perméables. C'est d'ailleurs cette caractéristique qui explique que subsistent encore quelques très belles prairies fangeuses peu engraissées dans lesquelles la richesse botanique et entomologique est très élevée. Les anciennes cartes de Ferraris signalent aussi l'existence au XVIIIème siècle de plusieurs étangs dans cette zone. Mais les prairies fangeuses ne sont pas les seules parcelles intéressantes : l'une d'elles est une très belle prairie maigre pâturée par des chevaux ardennais et à flore caractéristique des sols schisteux acides. Parmi les espèces les plus remarquables des parties fangeuses, il faut citer de nombreuses espèces de laîches dont la laîche vésiculeuse (Carex vesicaria), mais aussi la scutellaire en casque (Scutellaria galericulata) et la véronique à écussons (Veronica scutellata). Cette partie est aussi remarquable par la présence de la plus importante station connue en Famenne du criquet ensanglanté (Stethophyma grossum), insecte qui ne survit que dans des zones herbeuses dont le sol est gorgé d'eau en permanence. Dans la prairie sèche, on retrouve des plantes telles que la knautie des champs (Knautia arvensis), la bugrane rampante (Ononis repens), la sieglingie (Danthonia decumbens) et l'hélianthème jaune (Helianthemum nummularium). La plupart de ces plantes se retrouvent d'ailleurs également dans la petite réserve naturelle domaniale "Les Vévis", située le long du chemin qui déssert le Ry d'Hôwisse et faisant partie du même ensemble biologique. La gestion consiste essentiellement à perpétuer les pratiques actuelles (pâturage extensif pour les parcelles humides et pâturage par un cheval dans la prairie sur schistes). Certaines parcelles boisées seront également éclaircies pour favoriser une flore herbacée plus diversifiée.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bure18.75 haTELLINLUXEMBOURG
Wavreille31.37 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort30.62 haDinant
Saint-Hubert19.5 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Service public de Wallonie.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Réserves Naturelles RNOB - Natagora: Jean-Marc COUVREUR, 14, rue Buisson St-Guibert, 5030 Gembloux (Tél.: 0473/65.30.18).

Réserve naturelle domaniale: Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Saint-Hubert, avenue Nestor Martin, 10A, 6870 Saint-Hubert (Tél. : 061/61.21.20 - Fax: 061/61.37.68).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
397Ri d'Howisse18,34 ha
6171Lesse et Lomme (ou Lhomme)

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Meles melesOuiNonTerriers2005Couvreur & Paquay 2002
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Dendrocopos mediusOuiNon2002Couvreur & Paquay 2002
Dendrocopos minorOuiNon2002Couvreur & Paquay 2002
Luscinia megarhynchosOuiNon2002Couvreur & Paquay 2002
Pernis apivorusOuiNon2002Couvreur & Paquay 2002
Streptopelia turturOuiOui2002Couvreur & Paquay 2002
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Rana esculenta2002Couvreur & Paquay 2002
Rana temporariaOuiNon2002Couvreur & Paquay 2002
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon2002Couvreur & Paquay 2002
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon2002Couvreur & Paquay 2002
Argynnis paphiaNonNon2002Couvreur & Paquay 2002
Boloria seleneNonNon2003J.-Y. Baugnée
Brenthis inoNonNon2002Couvreur & Paquay 2002
Callophrys rubiNonNon2002Couvreur & Paquay 2002
Carcharodus alceaeNonNonpontes sur Malva moschata2003J.-Y. Baugnée
Cupido minimusNonNon1 ex.2003M. Paquay, J.-Y. Baugnée
Erebia medusaOuiOui1 ex.2003M. Paquay, J.-Y. Baugnée
Lycaena tityrusNonNon2002Couvreur & Paquay 2002
Melanargia galatheaNonNon2002Couvreur & Paquay 2002
Melitaea diaminaNonNon2002Couvreur & Paquay 2002
Satyrium pruniNonNon2002obs. J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Zygènes
Adscita statices2003M. Paquay, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Myrmeleotettix maculatus2002Couvreur & Paquay 2002
Stethophyma grossum2002BCouvreur & Paquay 2002
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthophora retusa(bordure de la réserve)1996obs. J.-Y. Baugnée
Formica pratensis(bordure de la réserve)2002obs. J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Diptères
Arctophila superbiensLes Vevis2001J.-Y. Baugnée
Asilus crabroniformis2005J.-M. Couvreur, J.-Y. Baugnée
Caliprobola speciosa2002Couvreur & Paquay 2002 (obs. J.-Y. Baugnée)
Clitellaria ephippium2002Couvreur & Paquay 2002 (obs. J.-Y. Baugnée)
Temnostoma apiforme2002Couvreur & Paquay 2002 (obs. J.-Y. Baugnée)
Volucella inflata> 15 ex.2003J.-Y. Baugnée, M. Paquay
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Legnotus picipesLes Vevis2000J.-Y. Baugnée
Stagonomus bipunctatusLes Vevis1996J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi2002Couvreur & Paquay 2002
Plantes - Plantes supérieures
Actaea spicata2002Couvreur & Paquay 2002
Aira praecox2002Couvreur & Paquay 2002
Carex vesicaria2002Couvreur & Paquay 2002
Cuscuta epithymumSur Genista tinctoria2004E. Bisteau
Dactylorhiza maculatapied isolé2004D. Tyteca
Dactylorhiza majalis40-50 pieds2002Couvreur & Paquay 2002
Daphne mezereum(bordure de la réserve)2002J.-M. Couvreur, M. Paquay
Epipactis helleborine2002Couvreur & Paquay 2002
Festuca heteropachysLes VevisNaturalistes de la Haute Lesse
Genista tinctoria2003J.-M. Couvreur, M. Paquay
Genistella sagittalis2002Couvreur & Paquay 2002
Geum rivale2002Couvreur & Paquay 2002
Moenchia erectaLes VevisNaturalistes de la Haute Lesse
Ononis repens2002Couvreur & Paquay 2002
Orchis mascula2002Couvreur & Paquay 2002
Orchis morioLes VevisNaturalistes de la Haute Lesse
Ornithogalum pyrenaicum15 pieds2003Couvreur & Paquay 2002
Ornithopus perpusillus2002Couvreur & Paquay 2002
Platanthera chlorantha> 15 pieds2003J.-L. Gathoye, J.-Y. Baugnée
Rhamnus cathartica(bordure de la réserve)2002J.-M. Couvreur, M. Paquay
Scleranthus perennisLes VevisNaturalistes de la Haute Lesse
Teesdalia nudicaulisLes VevisNaturalistes de la Haute Lesse
Valerianella carinata2010J.-Y. Baugnée
Verbascum blattaria20-25 pieds2005J.-M. Couvreur
Veronica scutellata2002Couvreur & Paquay 2002

Commentaires sur la faune

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena 1996-2010): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis adippe, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Boloria selene, Boloria selene, Brenthis ino, Carcharodus alceae, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Cupido minimus, Erebia medusa, Gonepteryx rhamni, Issoria lathonia, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea diamina, Neozephyrus quercus, Ochlodes sylvanus, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyronia tithonus, Satyrium pruni, Thymelicus lineolus, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Coléoptères (données J.-Y. Baugnée 2005-2010): Adalia decempunctata, Agriotes gallicus, Agrypnus murinus, Ampedus cinnabarinus, Aphidecta obliterata, Athous haemorrhoidalis, Athous vittatus, Bruchus occidentalis, Calvia decemguttata, Cantharis fusca, Coelambus impressopunctatus, Diaperis boleti, Exocentrus lusitanicus, Grammoptera ruficornis, Halyzia sedecimguttata, Harmonia axyridis, Heterocerus sp., Hispa atra, Ilybius fuliginosus, Lamprohiza splendidula, Leiopus sp., Melanotus villosus, Melolontha melolontha, Necrodes littoralis, Omalisus fontisbellaquaei, Ophonus rupicola, Pachytodes cerambyciformis, Paracorymbia maculicornis, Pseudoophonus rufipes, Rutpela maculata, Rutpela maculata, Stenurella melanura, Stenurella nigra, Tytthaspis sedecimpunctata.

Hyménoptères (données J.-Y. Baugnée 2005): Chrysis fulgida, Ectemnius cavifrons, Ectemnius cephalotes, Ectemnius lapidarius, Gorytes laticinctus, Lasioglossum albipes, Lasioglossum calceatum, Lasioglossum lativentre, Lasioglossum pauxillum, Megachile lapponica, Nysson spinosus, Osmia leucomelana, Passaloecus corniger, Passaloecus gracilis, Psenulus pallipes, Psenulus schencki, Rhopalum clavipes, Stigmus pendulus, Symmorphus bifasciatus, Symmorphus debilitatus, Trypoxylon kostylevi, Trichrysis cyanea.

Névroptères (données G. San Martin et J.-Y. Baugnée 2005): Chrysopa perla, Dichochrysa prasina, Dichochrysa ventralis, Peyerimhoffina gracilis.

Hémiptères (données J.-Y. Baugnée 2005-2010): Acanthosoma haemorrhoidale, Aelia acuminata, Alebra albostriella, Allygidius atomarius, Anthocoris nemoralis, Aphrophora alni, Aphrophora pectoralis, Arthaldeus pascuellus, Calocoris affinis, Cicadula sp., Cixius nervosus, Cyllecoris histrionius, Deraeocoris olivaceus, Deraeocoris trifasciatus, Erotettix cyane, Eurhadina pulchella, Eurhadina ribauti, Halticus apterus, Heterocordylus genistae, Heterocordylus tibialis, Heterocordylus tumidicornis, Javesella dubia, Kleidocerys resedae, Kybos sp., Leptopterna dolabrata, Lygus rugulipennis, Macrolophus rubi, Macrosteles sexnotatus, Macrosteles viridigriseus, Macrotylus solitarius, Megaloceroea recticornis, Megalocoleus molliculus, Mermitelocerus schmidtii, Notostira elongata, Ortholomus punctipennis, Orthonotus rufifrons, Orthops basalis, Orthotylus adenocarpi, Orthotylus bilineatus, Orthotylus marginalis, Orthotylus tenellus, Orthotylus virescens, Parapsallus vitellinus, Pentatoma rufipes, Philaenus spumarius, Phylus coryli, Phylus melanocephalus, Phytocoris dimidiatus, Pithanus maerkelii, Plagiognathus arbustorum, Polymerus unifasciatus, Psallus mollis, Psallus perrisi, Psallus wagneri, Rhabdomiris striatellus, Scolopostethus affinis, Sigara falleni, Sigara lateralis, Speudotettix subfusculus, Stenotus binotatus, Streptanus marginatus, Streptanus sordidus, Temnostethus gracilis, Thamnotettix dilutior, Trioza remota, Typhlocyba quercus.

Diptères (données J.-Y. Baugnée 2005-2010): Anthrax trifasciata, Caliprobola speciosa, Clitellaria ephippium, Neopachygaster meromelas, Solva marginata, Temnostoma apiforme, Temnostoma bombylans, Temnostoma vespiforme.

Commentaires sur la flore

Phanérogames: RND Les Vevis (données E. Bisteau 2001-2002): Achillea millefolium, Agrostis capillaris, Alchemilla xanthochlora, Arrhenatherum elatius, Briza media, Centaurea jacea s.l., Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Dianthus armeria, Euphorbia cyparissias, Festuca lemanii, Festuca rubra, Fraxinus excelsior, Galium mollugo, Galium verum, Genista tinctoria, Genistella sagittalis, Helianthemum nummularium, Hieracium pilosella, Holcus lanatus, Hypericum perforatum, Lotus corniculatus, Lysimachia vulgaris, Malva moschata, Phleum pratense, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Poa compressa, Potentilla argentea, Potentilla neumanniana, Prunus spinosa, Ranunculus bulbosus, Rubus sp., Rumex acetosella, Rumex crispus, Sanguisorba minor, Sedum album, Sedum rupestre, Stellaria graminea, Teucrium scorodonia, Thymus pulegioides, Torilis japonica, Trifolium arvense, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trifolium striatum, Urtica dioica, Verbascum thapsus.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conserver l'aspect paysager, la mosaïque des biotopes et la diversité biologique d'un superbe fond de vallée encore peu altéré. Protection d'une remarquable population de l'orthoptère Stethophyma grossum.

Menaces

Aucune menace particulière.

Recommandations

Aucun fertilisant ne sera toléré dans les limites de la réserve.

Plan de gestion

Le plan de gestion du Ri d'Howisse est défini par COUVREUR et PAQUAY (2002). Il vise principalement :

- à conserver la mosaïque des milieux en présence;

- à conserver les végétations semi-naturelles caractéristiques de la Famenne;

- à conserver, entretenir et restaurer les haies et autres petits éléments du paysage;

- à favoriser, par des mesures de gestion adaptées, les espèces sensibles locales.

La réserve a été divisée en 10 parcelles en fonction surtout de la physionomie de la végétation. Le type de gestion proposé peut varier fortement dans chacune de ces parcelles. Les parcelles de prairies maigres seront soit fauchées tardivement, soit pâturées extensivement, soit les deux mais à des époques différentes. Tout apport de fertilisant y sera proscrit. En ce qui concerne les peuplements forestiers, les chênaies seront maintenues en réserve intégrale tandis que les plantations des autres parcelles (pins, épicéas, peupliers...) seront progressivement exploitées afin de permettre le retour d'une végétation plus naturelle (aulnaie alluviale,...).

Le petite réserve des Vêvis a déjà fait l'objet de gestions par le passé, notamment par les Naturalistes de la Haute-Lesse. En 1998-99, un débroussaillement a été effectué et l'exportation des terres contaminées par le fumier a eu lieu.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le Ri d'Howisse est un petit ruisseau appartenant au bassin de la Lesse. Sa source est située à l'est de Wavreille, au lieu-dit 'En Laursi', à 260 m d'altitude. Il longe ensuite la lisière nord du bois de Wève pour prendre la direction de l'ouest. Son cours apparent est très bref puisqu'il disparaît dans un chantoir après seulement 2 km.

Le vallon creusé par le Ri d'Howisse est orienté principalement est-ouest. Les versants sont en pente douce mais peuvent localement être plus escarpés (dépassant parfois 40 %). Le fond du vallon est relativement étroit (50-100 m).

Par endroits, des levées de terre transversales sont présentes et sont sans doute les témoins d'anciennes digues d'étangs (ou vêvis).

La configuration topographique particulière du site a une influence sur le microlimat et les conditions stationelles locales, expliquant probablement, en partie du moins, sa grande richesse biologique.

L'ensemble du site considéré ici, incluant la petite réserve Les Vêvis, repose principalement sur des schistes couviniens.

Description biologique

Les richesses biologiques du Ri d'Howisse ont été révélées durant les années 1990, lors de la réalisation de l'Atlas des Orthoptères de Famenne par l'association Jeunes & Nature (COUVREUR et GODEAU, 2000). S'en est suivi la création d'une réserve naturelle qui inclus maintenant la plupart des milieux remarquables du site (prairies humides, pelouses silicicoles, prairies maigres, pré de fauche, ...). Une petite pelouse située le long du chemin schisteux qui traverse le site bénéficie quant à elle du statut de réserve naturelle domaniale: "Les Vevis".

D'après les informations synthétisées par COUVREUR et PAQUAY (2002), on trouve dans les limites de la réserve Natagora du Ri d'Howisse une remarquable mosaïque de végétations comprenant :

- des pelouses ouvertes sur schistes du Thero-Airion avec notamment Ornithopus perpusillus, Aira praecox, Moenchia erecta, Scleranthus annuus,...

- des pelouses du Sedo-Scleranthetea renfermant Rumex acetosella, Thymus pulegioides, Hieracium pilosella, Euphorbia cyparissias, ...

- des pelouses plus fermées du Festuco-Brometea avec Carex caryophyllea, Genistella sagittalis, Orchis mascula, Genista tinctoria (parasitée par Cuscuta epithymum), Koeleria macrantha, ...

- des fragments de lande rattachés au Nardetea caractérisés par Danthonia decumbens, Calluna vulgaris, Luzula campestris.

- des prairies sèches de fauche caractérisées par l'abondance d'Avenula pubescens accompagné de Leucanthemum vulgare, Trifolium pratense, Arrhenatherum elatius, ...

- des prairies humides de fauche à Filipendula ulmaria et Epilobium hirsutum, abritant également Dactylorhiza majalis, Anthoxanthum odoratum, Juncus effusus, Caltha palustris, Veronica scutellata ainsi que Dactylorhiza maculata, dont c'est ici l'une des seules populations connues de Lesse et Lomme (TYTECA, 2008).

- des éléments de magnocariçaies, sous diverses variantes : à Carex acuta, à Carex vesicularia, à Carex nigra,...

- des fourrés de saules (principalement Salix aurita).

- des fourrés et lisières forestières constitués de Prunus spinosa, Crataegus spp., Viburnum opulus, V. lantana, Euonymus europaeus,...

- une chênaie calciphile avec un sous-bois très dense abritant Mercurialis perennis, Viburnum lantana, Euonymus europaeus,...

- des plantations, assez limitées, de peupliers (Populus sp.), de pins (Pinus nigra), de mélèzes (Larix sp.), d'épicéas (Picea abies), ... renfermant parfois des espèces intéressantes telles que Actaea spicata ou Ornithogalum pyrenaicum.

Le Ri d'Howisse est bordé d'une frange d'aulnes (Alnus glutinosa) dont les troncs morts au sol constituent un milieu de développement pour plusieurs espèces de syrphes rares, dont Temnostoma apiforme.

La petite réserve RND "Les Vevis" (ex SGIB 511) a été parcourue à plusieurs reprises par les Naturalistes de la Haute Lesse et a été étudiée par E. Bisteau en 2001-2002 dans le cadre d'une thèse de doctorat (BISTEAU, 2007). Elle renferme une intéressante mosaïque de végétations sur schistes couvinien incluant:

- des éléments de pelouses silicicoles comme Agrostis capillaris, Dianthus armeria, Festuca heteropachys, Rumex acetosella, Potentilla argentea, Trifolium striatum, Genistella sagittalis, Trifolium arvense, Sedum rupestre, Moenchia erecta, Aira praecox, Teesdalia nudicaulis, etc.;

- des espèces calcicoles ou calciphiles tels que Briza media, Euphorbia cyparissias, Festuca lemanii, Genista tinctoria, Helianthemum nummularium, Hieracium pilosella, Hypericum perforatum, Lotus corniculatus, Poa compressa, Potentilla neumanniana, Ranunculus bulbosus, Sanguisorba minor, Sedum album, Thymus pulegioides, etc.;

- des espèces prairiales comme Orchis morio, Achillea millefolium, Alchemilla xanthochlora, Centaurea jacea s.l., Holcus lanatus, Festuca rubra, Plantago lanceolata, Phleum pratense, etc.

On y observe également des plantes nitrophiles comme Torilis japonica, Trifolium pratense, Trifolium repens, Urtica dioica, Verbascum thapsus, ... et une amorce de recolonisation forestière par Prunus spinosa, Cytisus scoparius, Crataegus monogyna, etc. Mais le fleuron de ce minuscule site est sans nul doute l'orchis bouffon (Orchis morio), une orchidée en très forte régression en Wallonie.

La faune du Ri d'Howisse présente une diversité remarquable et renferme de nombreuses espèces rares.

L'un des faits marquants qui a conduit à la protection du site a été la découverte, durant les années 1990, d'une population du criquet ensanglanté (Stethophyma grossum) dans la prairie fangeuse occupant le fond du vallon (COUVREUR et GODEAU, 2000). Depuis lors, la liste des espèces intéressantes n'a fait que s'allonger, par ex. en ce qui concerne les Lépidoptères rhopalocères, ou papillons de jour, dont on a recensé à ce jour pas moins de 40 espèces.

Monument naturel

Chantoir (perte du Ri d'Howisse).

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Au 18ème siècle, sur la carte dressée à l'initiative du comte de Ferraris, le ri d'Howisse alimentait 3 ou 4 étangs de part et d'autre de la route de Bure, d'où la dénomination actuelle des lieux (Les Vevis). Ces étangs n'avaient vraisemblablement qu'une vocation strictement piscicole (absence de moulin ou de forge). A cette époque, les terres situées au nord du ruisseau étaient en grande partie cultivées. Les surfaces boisées étaient limitées de même que les prairies permanentes.

La mise en lumière des richesses biologiques du Ri d'Howisse date d'une quinzaine d'année, à l'occasion des prospections menées par l'association Jeunes & Nature lors de la réalisation de l'Atlas des Orthoptères de Famenne (COUVREUR et GODEAU, 2000).

Biblio

, 1987, Projet de création de réserves naturelles domaniales sur le territoire des communes de Rochefort et Tellin., Ardenne & Gaume et Commission communale consultative de l'environnement de Rochefort, 42 pp.
, 2003, L'hyménoptère Sphecidae Trypoxylon kostylevi en Belgique. Avec une note sur l'intérêt entomologique du vallon du Ri d'Hôwisse à Wavreille (province de Namur)., Natura Mosana, 56 : 61-68.
, 2007, Diversité et distribution des espèces végétales au sein d'un habitat fragmenté: le cas des pelouses calcicoles en Région wallonne (Belgique)., Thèse de doctorat, Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux, 171 pp.
, 2000, Atlas des Orthoptères de la Famenne (Criquets, Sauterelles et Grillons)., Publication du Centre de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois, Gembloux, 284 pp.
, 2002, Ri d'Howisse (Rochefort/Tellin)., Demande d'agrément, Réserves Naturelles RNOB, 27 pp. + annexes.
, 1968, Recherches sur l'écosystème forêt. Série D : la chênaie-frênaie à coudrier du bois de Wève (Wavreille et Bure), contribution n°2, aperçu sur la biomasse, la productivité et le cycle des éléments biogènes., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 101 : 111-127.
, 1992, Oiseaux nicheurs de Famenne. Atlas de Lesse et Lomme., Aves et Région Wallonne, 360 pp.
, 1997, Bases écologiques et agronomiques de la gestion conservatoire des herbages de trois réserves naturelles RNOB en Famenne., Travail de fin d'étude, Université Libre de Bruxelles, 86 pp. + annexes.
, 1963, Les herbages de la Famenne et de la Fagne., Bulletin de l'Institut Agronomique et des Stations de recherches de Gembloux, 31 (3): 359-416.
, 2008, Atlas des Orchidées de Lesse et Lomme, Ministère de la Région wallonne, Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement, Série "Faune-Flore-Habitats" n° 3, Gembloux, 216 pp.
, 2004, Mémorandum : quelques recommandations, suggestions et propositions concernant la protection des espèces d'orchidées de Lesse et Lomme., Dossier non publié, 14 pp.

Divers

Sources

COUVREUR & PAQUAY 2002 (demande d'agrément)

Répondants de l'information

Jean-Marc COUVREUR (SPW/DEMNA/DNE).

Natagora.

Date de la dernière modification de la fiche

2015-11-22