Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1407 - Sur Pissoux

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de la Crétale / Chayneux
Communes :Durbuy
Cantonnements DNF :Marche-en-Famenne
Surface :7.47 ha
Coordonnées :X Lambert : 230000 - Y Lambert : 115219
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Localisée dans la vallée de l'Ourthe à moins de 1 km à l'ouest du centre de Barvaux, cette carrière désaffectée est limitée vers l'ouest par le chemin de fer Liège-Jemelle et vers l'est par une falaise plus ou moins éboulée et colonisée par des arbustes selon les endroits. Long de plus de 350 m, le site est occupé en partie par une pelouse calcicole envahie de pins sylvestres et d'arbustes, en partie par une fruticée. L'extrémité sud-ouest consiste en une petite excavation bien définie, limitée d'un côté par le talus pierreux du chemin de fer. Ce site prolonge vers le nord le massif des Hazalles où subsistent des pelouses sur schistes calcarifères très intéressantes. Fortement recolonisées par les ligneux, les pelouses ont été récemment remises en lumière dans le cadre du projet Life "Papillons", dont l'action a mené à la création d'une réserve naturelle sous l'égide de Natagora. Parmi la flore, on y signale notamment cinq espèces d'orchidées mais aussi la gentiane ciliée (Gentianella ciliata), la gentiane germanique (Gentianella germanica) et le rare ibéris amer (Iberis amara) localisé sur le talus du chemin de fer. L'entomofaune est très riche et rassemble notamment pas moins de 40 espèces de papillons de jour.

Carto

Régions naturelles

  • K2 - Calestienne orientale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Barvaux7.47 haDURBUYLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Marche-en-Famenne7.47 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Natagora (partim)

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNonCanton2014J.-Y. Baugnée
Dryocopus martiusOuiNonCanton2014S. Rouxhet, J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonUn chanteur2000Ch. Rousseau
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Podarcis muralisOuiNonReproduction1999BA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis adippeNonOui2014P. Lighezzolo
Argynnis aglajaNonOui2013P. Lighezzolo
Aricia agestisNonNonPrésence (quelques ex.)1999A. Remacle
Boloria euphrosyneOuiOui> 15 ex. (2014)2014A. Remacle, J.-Y. Baugnée, P. Lighezzolo
Callophrys rubiNonNon2014CA. Remacle, J.-Y. Baugnée
Carterocephalus palaemonNonNon2014J.-Y. Baugnée, P. Lighezzolo
Cupido minimusNonNonReproduction2014A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Erynnis tagesNonNon2014CA. Remacle, Natagora
Hamearis lucinaNonOuiAssez abondant1999A. Remacle
Leptidea sinapisNonNon2014CA. Remacle, J.-Y. Baugnée
Melanargia galatheaNonNon1999CA. Remacle
Melitaea diaminaNonNonPrésence1999A. Remacle
Plebejus argusNonOui1999A. Remacle
Pyrgus malvaeNonOui2014J.-Y. Baugnée, Natagora
Spialia sertoriusNonNonAssez abondant2014A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria2014P. Lighezzolo
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Oedipoda caerulescensReproduction2014BA. Remacle, J.-Y. Baugnée, P. Lighezzolo
Omocestus rufipes2000A. Remacle
Stenobothrus lineatus2000A. Remacle
Tetrix tenuicornis2014J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Copium clavicorne2014J.-Y. Baugnée
Rhynocoris erythropus2014J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Alyssum alyssoidesPrésent sur le talus de chemin de fer donnant sur l'excavation sud-ouest1999AA. Remacle
Anthyllis vulneraria2013J.-L. Gathoye, S. Krickx
Crepis foetida2013A. Remacle, Observations.be
Dactylorhiza fuchsii4 ex. (2013)2013J.-L. Gathoye, S. Krickx
Danthonia decumbens2013J.-L. Gathoye, S. Krickx
Epilobium lanceolatum> 1000 ex.2013Observations.be (I. Jacobs)
Epipactis atrorubens43 ex. (2013)2013BA. Remacle, J.-L. Gathoye, S. Krickx
Genista pilosaAbondant par endroit2014Natagora
Genista tinctoria2000A. Remacle
Genistella sagittalis2000A. Remacle
Gentianella ciliata> 100 plants2000BA. Remacle, Ch. Rousseau
Gentianella germanicaMoins abondante que Gentianella ciliata2000C A. Remacle, Ch. Rousseau
Gymnadenia conopsea> 25 hampes florales1999CA. Remacle
Iberis amaraAbondant dans l'excavation sud-ouest (> 40 plants)2014AA. Remacle, Observations.be
Malva alceaUn pied2000Ch. Rousseau
Melica ciliata2014J.-L. Gathoye, S. Krickx, Observations.be
Minuartia hybrida2000A. Remacle
Orchis masculaabondant (plusieurs centaines de pieds)2014CA. Remacle, J.-L. Gathoye, S. Krickx
Platanthera bifolia> 25 hampes florales1999BA. Remacle
Polygala comosa2014A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Teucrium botrys2014J.-L. Gathoye, S. Krickx, Observations.be
Teucrium chamaedrys2014J.-L. Gathoye, S. Krickx, Observations.be
Vincetoxicum hirundinaria2014J.-L. Gathoye, S. Krickx
Mycètes - Lichens
Cladonia convoluta2014J.-Y. Baugnée

Commentaires sur la faune

Reptiles (données A. Remacle 1999-2000): Podarcis muralis.

Orthoptères (données A. Remacle 1999-2000; J.-Y. Baugnée 2014): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Omocestus rufipes, Myrmeleotettix maculatus, Nemobius sylvestris, Oedipoda coerulescens, Pholidoptera griseoaptera, Stenobothrus lineatus, Tetrix tenuicornis, Tettigonia viridissima.

Lépidoptères (données A. Remacle 1999-2000; J.-Y. Baugnée 2014): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Argynnis adippe, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Aricia agestis, Boloria euphrosyne, Boloria selene, Callophrys rubi, Carcharodus alceae, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Cupido minimus, Erynnis tages, Gonepteryx rhamni, Hamearis lucina, Inachis io, Issoria lathonia, Lasiommata megera, Leptidea sinapis s.l., Limenitis camilla, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea diamina, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebejus argus, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Spialia sertorius, Thecla betulae, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Coléoptères Coccinellidae (données J.-Y. Baugnée 2014): Brumus quadripustulatus, Calvia quatuordecimguttata, Coccinella septempunctata, Harmonia axyridis, Harmonia quadripunctata, Propylea quatuordecimpunctata, Scymnus abietis, Scymnus nigrinus, Tytthaspis sedecimpunctata.

Odonates (donnée Observations.be 2012): Anax parthenope.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données A. Remacle 1999-2000; J.-L. Gathoye & S. Krickx 2013; Observations.be 2012-2014): Achillea millefolium, Agrimonia eupatoria, Agrostis capillaris, Ajuga reptans, Allium oleraceum, Alyssum alyssoides, Anthoxanthum odoratum, Anthyllis vulneraria, Arrhenatherum elatius subsp. elatius, Avenula pubescens, Betula pendula, Betula pubescens, Brachypodium pinnatum, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Bromus erectus, Buxus sempervirens (naturalisé), Calamagrostis epigejos, Campanula rotundifolia, Carex caryophyllea, Carex flacca, Carlina vulgaris, Centaurea jacea s.l., Centaurea scabiosa, Cerastium fontanum subsp. vulgare, Cerastium semidecandrum, Chaenorhinum minus, Cirsium acaule, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Colchicum autumnale, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cotoneaster horizontalis, Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Dactylorhiza fuchsii, Danthonia decumbens, Daucus carota subsp. carota, Echium vulgare, Epilobium lanceolatum, Epipactis atrorubens, Erophila verna, Euphrasia stricta, Festuca rubra, Fragaria vesca, Galeopsis angustifolia, Galium mollugo subsp. erectum, Galium odoratum, Galium pumilum, Galium verum, Genista pilosa, Genistella sagittalis, Gentianella ciliata, Gentianella germanica, Glechoma hederacea, Helianthemum nummularium subsp. nummularium, Helleborus foetidus, Herniaria glabra, Hieracium bauhinii, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hieracium sabaudum, Hieracium sp., Holcus lanatus, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Iberis amara, Knautia arvensis, Koeleria macrantha, Leontodon hispidus subsp. hispidus, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linum catharticum, Lonicera periclymenum,Lotus corniculatus subsp. corniculatus, Luzula campestris, Malva moschata, Melica ciliata, Minuartia hybrida, Myosotis ramosissima, Ononis repens, Orchis mascula, Origanum vulgare, Picea abies, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago media, Poa compressa, Polygala comosa, Polygala vulgaris subsp. vulgaris, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunus spinosa, Pulmonaria montana, Quercus robur, Ranunculus bulbosus, Reseda lutea, Rhinanthus minor, Rosa canina, Rosa cf. rubiginosa, Rubus sp., Salix caprea, Sanguisorba minor subsp. minor, Saxifraga tridactylites, Scabiosa columbaria subsp. columbaria, Scrophularia nodosa, Sedum acre, Sedum album, Senecio erucifolius, Senecio jacobaea, Silene vulgaris subsp. vulgaris, Solanum dulcamara, Solidago virgaurea, Stellaria holostea, Syringa vulgaris, Teucrium botrys, Teucrium chamaedrys subsp. germanicum, Teucrium scorodonia, Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis subsp. pratensis, Trifolium dubium, Trifolium medium, Trisetum flavescens, Tussilago farfara, Ulmus sp., Valeriana repens, Vicia sepium, Vincetoxicum hirundinaria, Viola hirta.

Espèces exotiques

Plantes: Buxus sempervirens, Cotoneaster horizontalis, Picea abies, Syringa vulgaris.

Animaux: Harmonia axyridis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une pelouse de plus en plus envahie par les pins et les arbustes; elle prolonge vers le nord le massif des Hazales dont l'intérêt biologique est élevé.

Menaces

Boisement spontané du site (pins sylvestres) et envahissement par la fruticée.

Apport de déchets dans l'excavation sud-ouest.

Plan de gestion

Le secteur principal du site a récemment fait l'objet de mesures de restauration dans le cadre du projet Life "Papillons", ayant permis de remettre en lumière des falaises rocheuses et des pelouses sèches. Une clôture a été installée autour de la carrière de manière à mettre en place un pâturage par des moutons.

Le versant dominant la carrière, occupé par une plantation de résineux, a été exploité en 2013-2014. La végétation y est laissée à son évolution naturelle. Ce secteur a cependant été clôturé de manière à permettre un pâturage ovin périodique destiné à diversifier la couverture végétale.

Accès du public

Accès apparemment libre, sauf l'extrémité sud-ouest (propriété privée).

Détails

Description physique

D'après A. REMACLE (1999-2000): Le site se trouve au sud de Barvaux, à moins de 1 km du centre de la localité, le long du chemin de fer. Il jouxte le golf de Durbuy et prolonge vers le nord le massif des Hazalles où subsistent des pelouses sur schistes calcarifères très intéressantes. On y a extrait des schistes et grès (pour le ballast du chemin de fer?).

Le site est accessible soit par le nord via un chemin qui passe devant le gîte, soit par le sud en empruntant le chemin carrossable au départ de la rue des Hazalles (fermé par une grille).

Il est limité vers l'ouest par le chemin de fer et vers l'est par une falaise plus ou moins colonisée par des arbustes et plus ou moins éboulée selon les endroits. La falaise s'élève du nord vers le sud, pour atteindre une hauteur de 15-20 m.

Le site, long de plus de 350 m, se divise en deux secteurs:

- Le secteur principal débute au niveau du gîte et se termine vers le sud-ouest au niveau de la dénivellation correspondant à l'excavation sud-ouest (panneau "Propriété privée"). Le talus le limitant est, vers le nord, très proche du chemin de fer puis s'en éloigne progressivement vers le sud. L'aire plane entre ce talus et le chemin de fer, large au maximum de 30-40 m, est colonisée par de nombreux jeunes ligneux: arbustes formant une fruticée par endroits, nombreux pins dans la partie sud où subsistent encore des zones dégagées couvertes d'une pelouse calcaire et des zones plus caillouteuses. L'extrémité sud-ouest de ce secteur est plus pierreuse, de même que certaines aires situées au pied de la falaise. Le chemin traversant le site, visible sur la carte IGN, est actuellement assez discret.

- L'excavation sud-ouest, de surface nettement plus réduite que le secteur principal, est située à un niveau plus bas que ce dernier. Du nord, on y accède par un sentier en partie bordé de petits épicéas qui emprunte le talus pierreux du chemin de fer. L'excavation est limitée par une falaise rocheuse et, vers le nord-ouest par le talus du chemin de fer. Le fond est caillouteux, dammé et dépourvu de ligneux. Un emplacement de caravane, avec quelques arbustes ornementaux et plantes horticoles, se trouve en bordure.

Au sud de l'excavation, le talus du chemin de fer devient très élevé.

La fréquentation du site est globalement faible, sauf au niveau de l'excavation sud-ouest où se trouve une propriété privée ("St' Michiels" - rue des Hazalles, n° 19) avec quelques emplacements pour tentes et caravanes (bordure de l'excavation et pessière).

Le site est dépourvu de déchets. Il y a deux places à feu dans le fond de l'excavation sud-ouest. Il est environné de bois (pinède et pessières) et d'un golf; le chemin de fer vers l'ouest.

Description biologique

La végétation et la flore de la carrière "Sur Pissoux" (ou carrière de la Crétale) ont été décrites par A. REMACLE dans le cadre de l'inventaire des carrières et sablières désaffectées de Wallonie, sur base de données recueillies en 1999-2000:

Secteur principal

Les nombreux ligneux, arbustes et arbres en majorité jeunes, qui colonisent ce secteur appartiennent aux espèces suivantes: Pinus sylvestris, Quercus robur, Salix caprea, Ulmus sp., Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Cornus sanguinea, Rosa canina, Rosa rubiginosa/micrantha, Ligustrum vulgare, Lonicera periclymenum, Cotoneaster horizontalis (près du gîte), Syringa vulgaris, Cytisus scoparius,...

Les zones encore ouvertes sont occupées soit par une pelouse mésophile, soit, aux endroits plus caillouteux, par une pelouse xérophile. La strate herbacée montre une composition floristique diversifiée, comprenant des espèces de pelouses sèches ou très sèches, des plantes d'ourlets et forestières, accompagnées de plantes prairiales et des milieux anthropiques: notamment Helleborus foetidus, Ranunculus bulbosus, Cerastium semidecandrum, Stellaria holostea, Malva moschata (talus), Viola hirta, Helianthemum nummularium, Erophila verna, Primula veris, Sedum album, S. acre, Saxifraga tridactylites, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Agrimonia eupatoria, Ononis repens, Genistella sagittalis (abondant), Genista pilosa (plages parfois importantes à l'extrémité sud), Genista tinctoria, Anthyllis vulneraria, Linum catharticum, Polygala comosa, Pimpinella saxifraga, Daucus carota, Gentianella ciliata (> 100 plants), G. germanica (peu abondante), Vincetoxicum hirundinaria, Echium vulgare, Myosotis ramosissima, Teucrium chamaedrys, T. botrys, T. scorodonia, Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Plantago media, P. lanceolata, Rhinanthus minor, Euphrasia stricta, Campanula rotundifolia, Galium verum, G. mollugo, Valeriana repens (talus et son pied), Scabiosa columbaria, Centaurea scabiosa, Centaurea (Jacea) sp., Carlina vulgaris, Hieracium pilosella, H. murorum, H. sabaudum, H. bauhinii (talus), Cirsium acaule, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Tragopogon pratensis, Solidago virgaurea, Senecio erucifolius, Picris hieracioides, Luzula campestris, Carex caryophyllea, C. flacca, Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Avenula pubescens, Briza media, Festuca sp., Arrhenatherum elatius, Calamagrostis epigejos, Melica ciliata (falaise), Colchicum autumnale (sous fruticée), Orchis mascula (abondant), Platanthera bifolia (> 25 hampes florales), Gymnadenia conopsea (> 25 hampes florales), Epipactis atrorubens (4 pieds); lichen de type Cladonia (abondant par endroits).

Excavation sud-ouest

La végétation herbacée du fond est altérée par endroits; elle regroupe diverses plantes présentes dans le secteur principal, par exemple Helianthemum nummularium, Sedum album, S. acre, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Teucrium botrys, Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Scabiosa columbaria, Hieracium pilosella, Centaurea scabiosa, Carlina vulgaris, Carex caryophyllea, mais aussi Herniaria glabra, Minuartia hybrida, Silene vulgaris, Iberis amara (plus de 40 plants), Solanum dulcamara, Chaenorhinum minus, Crepis foetida, Poa compressa,...

Le talus du chemin de fer donnant sur cette excavation, très élevé dans ce secteur, est colonisé en majorité par des plantes présentes dans le site même: Clematis vitalba, Helleborus foetidus, Hypericum perforatum, Reseda lutea, Sanguisorba minor, Vincetoxicum hirundinaria, Echium vulgare, Teucrium botrys, T. chamaedrys, T. scorodonia, Galeopsis angustifolia, Origanum vulgare, Hieracium pilosella, H. bauhinii, Carlina vulgaris, Picris hieracioides, Centaurea scabiosa, Allium oleraceum (quelques plants), Melica ciliata, Festuca sp., ainsi que Iberis amara et Alyssum alyssoides.

Au sud-ouest du site, le long du chemin de fer et de part et d'autre du chemin carrossable dénommé "Pré Ligne" (?) subsistent des lambeaux de pelouses biologiquement intéressantes, à composition végétale proche de celle du site, avec notamment Gentianella germanica, Teucrium botrys, Gymnadenia conopsea. Les orthoptères Oedipoda coerulescens et Stenobothrus lineatus y sont présents. Ce secteur est très fréquenté et altéré (pistes de motos).

Le site présente un grand intérêt floristique. A. REMACLE y signale la présence à plusieurs endroits de Gentianella ciliata (> 100 plants) et de Gentianella germanica (nettement moins abondante) et précise que Gentiana cruciata devrait y être recherchée, les trois espèces étant présentes au lieu-dit proche Les Hazalles dans les pelouses sur schistes calcarifères. Cinq espèces d'orchidées sont recensées de même que plusieurs autres plantes rares ou protégées: Rosa rubiginosa ou R. micrantha (non florifère), Minuartia hybrida, Epilobium lanceolatum, Genista pilosa, etc.

L'indigénat de la station d'Iberis amara est incertain (présence d'un ancien emplacement de caravane avec plusieurs arbustes ornementaux). Toutefois, l'espèce a été signalée en 1983 sur le talus de chemin de fer entre Barvaux et Hotton (H7.21.34) par L.-M. Delescaille.

La faune de la carrière de la Crétale est très riche et comporte de nombreuses espèces remarquables, surtout parmi l'entomofaune.

L'avifaune doit encore faire l'objet de recensements. Parmi les espèces intéressantes, on signale notamment le cantonnement du pipit des arbres (Anthus trivialis) et du pic noir (Dryocopus martius).

Le lézard des murailles (Podarcis muralis) est la principale espèce de reptile présente sur le site, au niveau des affleurements rocheux bien exposés. D'autres reptiles occupent probablement aussi l'endroit, l'orvet fragile (Anguis fragilis) et la coronelle (Coronella austriaca) notamment. Un amphibien, l'alyte accoucheur (Alytes obstetricans), y a déjà été entendu mais sa reproduction n'y est sans doute pas effective vu l'absence de point d'eau.

Les insectes sont particulièrement diversifiés sur le site et ses alentours mais des données détaillées ne sont disponibles que pour quelques rares groupes.

Les papillons de jour constituent certainement le groupe entomologique le mieux connu avec une trentaine d'espèces recensées à ce jour, parmi lesquelles pas moins de 11 éléments de haute valeur patrimoniale: le grand collier argenté (Boloria euphrosyne), l'échiquier (Carterocephalus palaemon), la lucine (Hamearis lucina), le roussâtre (Spialia sertorius), l'hespérie de la mauve (Pyrgus malvae), le damier noir (Melitaea diamina), l'azuré de l'ajonc (Plebejus argus), l'argus frèle (Cupido minimus), le collier de corail (Aricia agestis), le point de Hongrie (Erynnis tages), l'argus vert (Callophrys rubi).

Les orthoptères comportent une quinzaine d'espèces dont le criquet noir ébène (Omocestus rufipes), bien présent par endroits, le sténobothre ligné (Stenobothrus lineatus), criquet xérothermophile assez abondant dans les pelouses sèches, le tétrix des carrières (Tetrix tenuicornis), le gomphocère tacheté (Myrmeleotettix maculatus) et le criquet à ailes bleues (Oedipoda coerulescens), trois espèces pionnières fréquentant les zones les plus ouvertes et rocailleuses (tel que le grand talus du chemin de fer).

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): schistes et grès.
Référence sur carte DPPGSS: non mentionné (repéré sur carte IGN).
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: -
Fin: ?
Réaffectation prévue (dans autorisation): -
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
Collaborateur: Ch. ROUSSEAU

Date de la dernière modification de la fiche

2014-05-21