Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

141 - Mittelbach

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Martine Clesse / Crombacher Mühle / An der Mitte
Communes :Burg-Reuland, Sankt Vith (Saint-Vith)
Cantonnements DNF :Saint-Vith
Surface :106.27 ha
Coordonnées :X Lambert : 271818 - Y Lambert : 105145
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le ruisseau du Mittelbach, un affluent de la Braunlauf, s'écoule à travers un paysage agricole ouvert. Abandonnés par l'agriculture, le fond de la vallée accueille cependant encore des habitats remarquables: bas-marais acides, prairies humides à bistorte, landes à bruyère et à genêt, nardaies et prairies submontagnardes à fenouil des alpes. L'avifaune est très représentative des fonds humides de l'Ardenne: le traquet tarier (Saxicola rubetra), la bergeronnette printanière (Motacilla flava), le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) comptent parmi les nicheurs réguliers. Depuis de nombreuses années, Les RNOB effectuent des achats de terrain dans la vallée en vue de conserver la valeur biologique et paysagère du site. Toutefois, en dehors de cette réserve naturelle RNOB, le site se détériore progressivement par l'intensification de l'agriculture herbagère, par de multiples remblais et par des plantations d'épicéas. Un agrandissement de la surface protégée par l'acquisition de parcelles supplémentaires devrait donc encore être envisagé dans les années à venir. (Frank Vassen, 1998).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L7 - Saint-Vith

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Crombach45.96 haSANKT-VITH - SAINT-VITHLIEGE
Thommen60.32 haBURG-REULANDLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Saint-Vith106.27 haMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Bernard SCHAUS - Zum Huppertsberg 12 - 4780 Sankt Vith - tel.: 080/57.13.19 (conservateur Natagora Martine Clesse)

M. Wiesemes, rue Wallerode 112, 4770 Meyrode. Tél. : 080/22.85.81.
R. Margraaf.

Sites protégés

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon8 couples en 19971999F. Vassen, N. Paquay
Anthus pratensisOuiOui9 couples en 19971999F. Vassen, N. Paquay
Emberiza schoeniclusOuiNon6 couples en 19971999F. Vassen, N. Paquay
Lanius collurioOuiNon2007O. Schott
Locustella naeviaOuiNon1 couple1999F. Vassen, N. Paquay
Motacilla flavaOuiNon6 couples en 19971999F. Vassen, N. Paquay
Saxicola rubetraOuiOui7 couples en 19971999F. Vassen, N. Paquay
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon1999F. Vassen
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon1999F. Vassen
Natrix natrixOuiOui2007O. Schott
Zootoca viviparaOuiNon1999F. Vassen
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOui1991G. Neve
Boloria seleneNonNon2007A. Debroyer
Brenthis inoNonNon2007A. Debroyer
Lycaena helleOuiOui2009P. Goffart
Invertébrés - Insectes - Libellules
Erythromma najasNonNon2007A. Debroyer, V. Fichefet
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montanaPrésence actuelle à confirmerF. Vassen
Carex acuta
Comarum palustre1999Rouxhet et al.
Dactylorhiza maculata1999F. Vassen
Dactylorhiza majalis1999F. Vassen
Erica tetralix1999F. Vassen
Eriophorum vaginatum1999F. Vassen
Genista anglica1999F. Vassen
Geranium sylvaticum1999F. Vassen
Juncus filiformis1999F. Vassen
Menyanthes trifoliata1999F. Vassen
Meum athamanticum1999F. Vassen
Sparganium erectum1999F. Vassen
Vaccinium oxycoccos1999F. Vassen
Viola palustris
Wahlenbergia hederacea1999F. Vassen
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.1999

Commentaires sur la faune

Plusieurs espèces intéressantes nichent dans ces vallées : Motacilla flava, Anthus pratensis, Acrocephalus palustris, Locustella naevia, Sylvia communis, Saxicola rubetra, Emberiza schoeniclus, Gallinago gallinago (nidificateur probable), Lanius collurio, L. excubitor. Divers rapaces chassent dans le site comme Buteo buteo, Accipiter nisus, A. gentilis, Milvus milvus, Falco tinnunculus.
Anthus spinoletto observé en hivernage.
Présence de Lutra lutra.
(d'après Saintenoy-Simon, 1994)

Avifaune :
Acrocephalus palustris, Anthus pratensis, Anthus trivialis, Cinclus cinclus, Emberiza schoeniclus, Milvus milvus, Motacilla flava, Lanius collurio, Lanius excubitor, Locustella naevia, Saxicola rubetra, Sylvia communis

La Cigogne noire (Ciconia nigra) fréquente le site (obs. D. Kever, O. Schott - 2007)


Herpétofaune :
Triturus alpestris, Triturus helveticus, Rana temporaria, Bufo bufo, Lacerta vivipara, Anguis fragilis sont présents dans la vallée du Mittelbach. La présence de Natrix natrix est supectée.

Rhopalocères :
Lycaena helle, Proclossiana eunomia
(données F. Vassen, 1999)

Commentaires sur la flore

Comarum palustre, Dactylorhiza fistulosa, Dactylorhiza maculata, Eleocharis palustris, Erica tetralix, Eriophorum vaginatum, Genista anglica, Geranium sylvaticum, Juncus filiformis, Menyanthes trifoliata, Meum athamanticum, Polemonium coeruleum, Scutellaria galericulata, Sparganium erectum, Vaccinium oxycoccos, Wahlenbergia hederacea
La présence actuelle d'Arnica montana mériterait d'être vérifiée
(données F. Vassen, 1999)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de prés humides de grand intérêt botanique, entomologique et ornithologique : le site est de grande importance pour l'avifaune des prés humides du plateau ardennais (traquet tarier, bergeronnette printanière...).

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : fermeture et fragmentation du paysage du à l'enrésinement et aux plantations d'aulnes, remblayage ou drainage de zones humides, amendement des parcelles agricoles avoisinants la réserve naturelle, dépôts de déchets agricoles en bordure du site ...D'autre part, diverses parcelles intéressantes ont été rachetées par des fermiers locaux. Elles ont été labourées et asséchées et soumises à l'agriculture intensive de type industriel.
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...
Pollution : eutrophisation de la plaine alluviale par des effluents domestiques non épurés en provenance des villages de Kapellen et Hinderhausen
Prolifération d'espèces non-indégènes : Heracleum mantegazzianum
Récolte d'animaux et de plantes rares par des collectionneurs : insectes et orchidées

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires, notamment par l'achat de prairies sèches en bordure de la plaine alluviale ;
- développement et recherche de nouveaux partenariats pour la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif ;
- acquisition ou location des terrains communaux en bordure de la réserve, abattage complet des aulnaies et boulaies artificielles, puis restauration de la lande à Calluna vulgaris et Genista anglica par le pâturage extensif.

Plan de gestion

Le plan de gestion prévoit la conservation des prairies peu ou pas amendées des fonds de vallée. Le caractère ouvert du paysage sera maintenu, mais une certaine structuration sera recherchée (maintien de bouquets de saules et de haies vives, par ex.), pour favoriser certaines espèces d'oiseaux (pies-grièches).
La nidification de la bécassine des marais sera encouragée par le fauchage des jonchaies avec exportation de la litière.
Sur le plan botanique, une attention particulière sera accordée aux pelouses à Nardus stricta et Arnica montana, aux vestiges de prés à Meum athamanticum, aux microtourbières à Vaccinium oxycoccos.
Certaines zones seront fauchées manuellement tous les cinq ans, d'autres seront fauchées à la machine (contrat d'entreprise avec des cultivateurs) tous les deux ans, les dernières seront laissées à leur évolution spontanée.
La pose de panneaux didactiques est envisagée.
(d'après Saintenoy-Simon, 1994)
Le plan de gestion de la réserve naturelle RNOB 'Martine Clesse' vise la conservation et/ou la restauration d'un paysage ouvert de landes, de prés de fauche et de prés humides, abritant des communautés animales et végétales caractéristiques de ce milieu sur le plateau ardennais.
Le caractère ouvert du paysage sera maintenu, mais une certaine structuration sera recherchée (maintien de bouquets de saules et de haies vives, par ex.), pour favoriser certaines espèces d'oiseaux (pies-grièches).
Différentes mesures de restauration ont déjà été entreprises sur les terrains de la réserve naturelle : coupes d'épicéas, nettoyage des fond de bois et débroussaillage.
A l'heure actuelle, la gestion récurrente se limite essentiellement à la fauche de quelques parcelles accessibles aux tracteurs modernes. Ce travail est réalisé par un agriculteur de la région.
(d'après la fiche signalétique RNOB)

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Les routes traversant la vallée du Mittelbach permettent un accès facile au site. Le public y est informé à l'aide de panneaux didactiques placés par Réserves Naturelles RNOB.

Détails

Description physique

Les données sont extraites des dossiers de demande de subsides et de demande d'agrément (voir bibliographie).

Il s'agit d'un chapelet d'anciens prés de fauche et de zones de sources situés dans les vallées de la Braunlauf, du Mittelbach et d'un petit affluent de la Braunlauf. Le Mittelbach est un affluent de la Braunlauf qui appartient au bassin de l'Our et donc du Rhin.

Le sous-sol est constitué de schistes phylladeux et quartzophylladeux du Siegenien. Le sol est formé d'argiles de dissolution de ces roches, mais certains fonds de vallée (celle du Mittelbach en particulier) montrent des limons nivéo-éoliens du Pléistocène supérieur.

Les parcelles sont situées dans les fonds de vallées. Elles s'insèrent dans un paysage ouvert, au relief assez ondulé et se trouvent au contact de prairies intensivement exploitées créant ainsi un cloisonnement de l'espace favorable à de nombreux oiseaux.

Description biologique

La végétation est formée d'une mosaïque de groupements. On observe :
- des peuplements de Phalaris arundinacea (Phalaridion) dans les parties basses, régulièrement inondées, avec des faciès à Caltha palustris ou Persicaria bistorta.
- Des marais flottants dans les dépressions situées hors de la zone inondable et alimentées par des eaux moins riches avec Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, Carex rostrata (Caricetum rostrato-vesicariae comaretosum; Cariceto canescentis-Agrostidetum caninae), tourbières flottantes.
Des zones atterries sont envahies par Carex nigra, C. echinata, Vaccinium oxycoccos et Sphagnum div. sp. y sont nichées.
- Des prairies qui étaient encore fauchées récemment montrent Achillea ptarmica, Agrostis canina, Angelica sylvestris, Cardamine pratensis, Holcus lanatus, Lychnis flos-cuculi, Rumex acetosa,... (prairies de fauche abandonnées).
L'abandon du fauchage entraîne l'envahissement par Filipendula ulmaria (Filipendulion), tandis que leur pâturage provoque l'apparition de plages de Juncus effusus (Agropyro-Rumicion crispi).
- Des jonchaies à Juncus acutiflorus (Juncetum acutiflori).
- Des magnocariçaies à Carex acuta, C. vesicariae.
- Des pelouses à Agrosti capillaris, Nardus stricta, Arnica montana (Nardo-Galion).
Meum athamanticum est épars;
- des prairies à Deschampsia cespitosa et Persicaria bistorta.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Les parcelles sont constituées d'anciens prés de fauche maintenant abandonnés. Ces prés étaient irrigués par abîssage. Cette très ancienne technique culturale, largement répandue en Ardenne, consistait à amener l'eau d'une source, d'un ruisseau sur un pré de fauche par un canal de dérivation subparallèle aux courbes de niveau creusé sur le flanc d'un vallon et à laisser couler lentement cette eau sur le pré pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, entre la fin de l'hiver et le début du printemps, jusqu'à la reprise de la végétation. L'application systématique de cette technique conduit à un enrichissement du sol en divers éléments minéraux ainsi qu'à un léger réchauffement du sol, l'eau des sources étant légèrement plus chaude que le sol.

Divers

Sources

RESNAT

OFFH (encodage en ligne)

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA