Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1412 - Carrière Les Brûlins Nord

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrières de la Route de Valenne
Communes :Tellin
Cantonnements DNF :Saint-Hubert
Surface :1.93 ha
Coordonnées :X Lambert : 207389 - Y Lambert : 87169
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Ce petit site de Lesse et Lomme, localisé à 300 m au nord du château de Resteigne, comprend une ancienne carrière de calcaire et ses abords immédiats. Le fond de la carrière renferme une intéressante végétation de pelouse calcicole mésophile ou xérophile et montre également des ourlets et des fourrés. Il héberge plusieurs espèces d'orchidées et d'autres plantes protégées, et présente un grand intérêt entomologique. Jusqu'au début des années 2000, la prairie située à l'ouest était pâturée par des poneys et ponctuée de petits buissons, ce qui lui donnait un aspect particulier. Elle présentait une flore calcicole remarquable. Depuis lors, l'affectation a changé et c'est maintenant une prairie de fauche dont l'intérêt actuel devrait être évalué.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Resteigne1.93 haTELLIN (partim ???)LUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Saint-Hubert1.93 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Saint-Hubert, avenue Nestor Martin, 10A, 6870 Saint-Hubert (Tél. : 061/61.21.20 - Fax: 061/61.37.68).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNonPrésence1999CM. Paquay
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis paphiaNonNonPrésence1997CM. Paquay
Coenonympha arcaniaNonOui1999GT Lycaena (M. Paquay)
Hamearis lucinaNonOui1999obs. A. Remacle
Leptidea sinapisNonNon1999CA. Remacle
Lycaena tityrusNonNon2009GT Lycaena
Melanargia galatheaNonNonAbondant2009CGT Lycaena
Polyommatus coridonNonOui1997GT Lycaena (M. Paquay)
Thymelicus acteonNonOuiPrésence1996BGT Lycaena (M. Paquay)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Omocestus rufipes1999BM. Paquay
Stenobothrus lineatus1997BM. Paquay
Tetrix tenuicornis1997BM. Paquay
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum1999BM. Paquay
Osmia bicolor1999A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Anthericum liliago2002E. Bisteau
Bunium bulbocastanum2002E. Bisteau
Centaurium erythraea2009P. Lighezzolo
Daphne mezereumQuelques pieds1999CA. Remacle
Epipactis atrorubens2 pieds2002A. Remacle, E. Bisteau
Genista tinctoria2002E. Bisteau
Gentianella ciliata2002E. Bisteau
Globularia bisnagaricaQuelques m21999BA. Remacle
Gymnadenia conopsea± 40 pieds2002CA. Remacle, E. Bisteau
Hippocrepis comosa2002E. Bisteau
Inula salicina2002E. Bisteau
Ononis repens2002E. Bisteau
Orchis mascula> 40 hampes florales1999CA. Remacle
Platanthera chlorantha> 10 hampes florales1999CA. Remacle
Polygonatum odoratum2002E. Bisteau
Prunella laciniata2002M. Paquay, E. Bisteau
Rosa micranthaPlusieurs pieds1999A. Remacle
Stachys annua2002E. Bisteau
Teucrium chamaedrys2002E. Bisteau
Vincetoxicum hirundinaria2002E. Bisteau

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Reptiles (données M. Paquay): présence au moins d'Anguis fragilis (bord route).

Orthoptères (données M. Paquay, 1997- 99): Tettigonia viridissima, Pholidoptera griseoaptera, Metrioptera bicolor, Omocestus rufipes, Stenobothrus lineatus, Chorthippus brunneus, C. parallelus, Chrysochraon dispar, Tetrix tenuicornis, Nemobius sylvestris.

Lépidoptères rhopalocères (données M. Paquay et A. Remacle, 1997-99 et GT Lycaena 2009-2010): Aphantopus hyperantus, Argynnis paphia, Coenonympha arcania, Erebia aethiops, Polyommatus coridon, Hamearis lucina, Lycaena tityrus, Melanargia galathea, Leptidea sinapis, Maniola jurtina, Pyronia tithonus, Araschnia levana, Polyommatus icarus, Ochlodes sylvanus, Thymelicus acteon.

Hyménoptères Aculéates (données M. Paquay): présence de l'Osmie hélicicole Osmia bicolor et d'Anthidium punctatum.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données E. Bisteau, 2001-2002): Achillea millefolium, Agrimonia eupatoria, Anagallis arvensis subsp. arvensis, Anagallis arvensis subsp. caerulea, Anthemis arvensis, Anthericum liliago, Aquilegia vulgaris, Arrhenatherum elatius, Avenula pubescens, Brachypodium pinnatum, Briza media, Bromus erectus, Bunium bulbocastanum, Campanula rotundifolia, Capsella bursa-pastoris, Carduus nutans, Carex caryophyllea, Carex flacca, Centaurea jacea s.l., Centaurea scabiosa, Cerastium pumilum, Chaenorhinum minus, Cirsium acaule, Cirsium vulgare, Clinopodium vulgare, Convolvulus arvensis, Crepis biennis, Crepis capillaris, Cynoglossum officinale, Daucus carota, Digitalis lutea, Echium vulgare, Epipactis atrorubens, Erodium cicutarium, Euphorbia cyparissias, Festuca lemanii, Festuca rubra, Fragaria sp., Fumaria officinalis, Galium mollugo, Galium pumilum, Galium verum, Genista tinctoria, Gentianella ciliata, Geranium columbinum, Geranium molle, Geranium pyrenaicum, Geranium robertianum, Gymnadenia conopsea, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hieracium lachenalii, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hippocrepis comosa, Hypericum perforatum, Inula salicina, Knautia arvensis, Koeleria macrantha, Leontodon autumnalis, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Linum catharticum, Lolium perenne, Lotus corniculatus, Malva moschata, Matricaria recutita, Medicago lupulina, Melilotus officinalis, Myosotis arvensis, Ononis repens, Orchis mascula, Origanum vulgare, Papaver dubium, Phleum pratense, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago major, Plantago media, Poa annua, Poa trivialis, Polygala vulgaris, Polygonatum odoratum, Potentilla neumanniana, Potentilla reptans, Primula veris, Prunella laciniata, Prunella vulgaris, Ranunculus bulbosus, Sanguisorba minor, Scabiosa columbaria, Sedum rupestre, Sedum spurium, Senecio jacobaea, Senecio vulgaris, Sesleria caerulea, Silene latifolia subsp.alba, Sisymbrium officinale, Solanum dulcamara, Stachys annua, Stachys officinalis, Teucrium chamaedrys s.l., Thlaspi arvense, Thymus pulegioides, Torilis japonica, Trifolium medium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trisetum flavescens, Urtica dioica, Valeriana repens, Verbascum nigrum, Verbascum thapsus, Veronica arvensis, Veronica chamaedrys, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Vicia sativa, Vincetoxicum hirundinaria, Viola arvensis.

Espèces exotiques

Sedum spurium, Spiraea sp.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne petite carrière occupée par une pelouse calcaire, ainsi que ses abords plus ou moins embroussaillés.

Menaces

- Dépôts toujours possibles de déchets.
- Embroussaillement d'une partie du pourtour de la carrière.
- Extension, dans le fond de la carrière, de la zone avec graviers utilisée comme parking, en bordure du chemin d'accès à l'habitation.
- Piétinement et altération par véhicules du fond de la carrière, qui est longé par le chemin d'accès à la maison.

Recommandations

- Gestion des ligneux sur le pourtour de l'excavation.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Sans objet.

Détails

Description physique

Cette petite carrière est localisée à 1 km au nord/nord-ouest du centre du village de Resteigne, plus précisément à 300 m au nord-ouest du château et à 200 m de la Lesse. On y a extrait du calcaire givetien.

Elle est accessible au départ de la rue de Valenne par un chemin (parallèle à cette rue) qui mène actuellement à une habitation toute proche du site. Ce chemin couvert de graviers passe en bordure du fond de la carrière où a été créée une aire de parking avec graviers en bordure de l'accès.

La fiche rédigée au départ par A. REMACLE, se rapportait à l'excavation et ses abords, limités au chemin d'accès et à la clôture de la pâture voisine. D'autres lambeaux de pelouse sont visibles en dehors du périmètre considéré, notamment au niveau du talus entre le chemin et la route, où subsiste une ancienne infrastructure de la carrière, et à l'arrière de la maison. On inclu maintenant l'ancienne pâture envahie de buissons épineux aujourd'hui transformée en prairie de fauche, contiguë à la carrière.

La petite excavation, dont le fond est au niveau du chemin d'accès, est limitée par un talus en arc de cercle, haut d'une douzaine de m maximum, couvert d'une végétation herbacée avec des ligneux assez peu nombreux; cette pente est pierreuse par endroits et présente peu de roche en place. Le fond (partie à l'ouest du chemin) est encore bien ouvert et occupé par un Mesobrometum, altéré par endroits.
Les abords de la carrière, à la partie supérieure et vers l'accès, sont relativement embroussaillés.

Quelques déchets inertes sont visibles à deux endroits dans le fond de la carrière, colonisés par une végétation nitrophile. Une place à feu dans le fond.

Le site est environné de bois vers l'est; d'un talus routier arboré vers le nord; d'un camping vers le sud-ouest et ancienne pâture envahie de buissons épineux à l'ouest et au nord-ouest.

Description biologique

A. REMACLE (1999): Les ligneux qui envahissent les pentes de l'excavation, le fond de celle-ci et ses abords supérieurs sont représentés par les espèces suivantes: Betula pendula, Pinus sylvestris, Acer campestre, A. platanoides, Quercus sp., jeunes Fraxinus excelsior, Salix caprea (quelques pieds dans le fond), Tilia sp., Ulmus sp., Carpinus betulus, Prunus spinosa, Crataegus monogyna, C. laevigata, Viburnum lantana, Cornus sanguinea, Rosa canina, Rosa micrantha, Daphne mezereum (quelques pieds), Spiraea sp. (fond), Clematis vitalba,...; Rubus sp.

La strate herbacée globale est essentiellement composée d'espèces des pelouses calcicoles sèches (Mesobrometum) et très sèches (Xerobrometum), ainsi que de plantes d'ourlets et de quelques nitrophytes dans la partie altérée du fond: Aquilegia vulgaris, Helleborus foetidus, Ranunculus bulbosus, Urtica dioica (un peu dans le fond), Hypericum perforatum, Viola hirta, Helianthemum nummularium, Thlaspi perfoliatum, Primula veris, Sedum rupestre, S. album, S. spurium (petite plage dans le fond), Fragaria viridis, F. vesca, Sanguisorba minor, Potentilla neumanniana, P. reptans (fond), Hippocrepis comosa, Lotus corniculatus, Ononis repens, Trifolium medium, Euphorbia cyparissias, Geranium robertianum, Polygala comosa, Pimpinella saxifraga, Vincetoxicum hirundinaria, Solanum dulcamara, Myosotis ramosissima, M. arvensis (fond), Echium vulgare, Teucrium chamaedrys, Thymus pulegioides, Prunella laciniata, Origanum vulgare, Stachys officinalis, Plantago media, P. lanceolata, Digitalis lutea, Verbena officinalis, Verbascum thapsus, Globularia bisnagarica (quelques m²), Campanula rotundifolia, Galium verum, Galium aparine (fond), Galium mollugo, Scabiosa columbaria, Cirsium acaule, Carlina vulgaris, Leontodon hispidus, Hieracium pilosella, H. murorum, H. lachenalii, Lapsana communis (fond), Leucanthemum vulgare, Tragopogon pratensis, Carex flacca, Sesleria caerulea (surtout sur pente), Bromus erectus, Brachypodium pinnatum, Briza media, Avenula pubescens, Poa compressa (fond), Arrhenatherum elatius, Polygonatum odoratum, Gymnadenia conopsea (± 40 pieds - pente), Platanthera chlorantha (> 10 hampes florales), Orchis mascula (> 40 pieds), Epipactis atrorubens (2 plants), etc.

Dans le cadre d'une thèse de doctorat, BISTEAU (2007) a effectué divers relevés dans une prairie calcicole située à l'ouest de la carrière et pâturée par des poneys shetland, juste avant sa transformation en pré de fauche en 2002. Cette prairie était parsemée de buissons d'épineux (Prunus spinosa surtout) et présentait une flore très diversifiée comportant de nombreuses espèces de pelouses sèches: Bromus erectus, Brachypodium pinnatum, Malva moschata, Arrhenatherum elatius, Achillea millefolium, Helianthemum nummularium, Galium verum, Thymus pulegioides, Ononis repens, Leontodon autumnalis, Leontodon hispidus, Campanula rotundifolia, Knautia arvensis, Lotus corniculatus, Ranunculus bulbosus, Medicago lupulina, Avenula pubescens, Hypericum perforatum, Centaurea jacea s. l., Trifolium pratense, Centaurea scabiosa, Geranium columbinum, Inula salicina, Sanguisorba minor, Origanum vulgare, Phleum pratense, Geranium pyrenaicum, Trisetum flavescens, Euphorbia cyparissias, Erodium cicutarium, Cerastium pumilum, Bunium bulbocastanum, Verbascum thapsus, Daucus carota, Festuca rubra, Teucrium chamaedrys, Linum catharticum, Plantago lanceolata, Leucanthemum vulgare, Prunella laciniata, Senecio jacobaea, Pimpinella saxifraga, Plantago media, Primula veris, Torilis japonica, Veronica chamaedrys, Stachys officinalis, Vicia cracca, etc.

Diverses espèces des cultures et moissons sur sols calcaires y étaient présentes comme Anthemis arvensis, Anagallis arvensis subsp. arvensis et subsp. caerulea, Fumaria officinalis, Matricaria recutita, Papaver dubium, Viola arvensis, Vicia hirsuta, Veronica arvensis, Thlaspi arvense, Stachys annua, Sisymbrium officinale, etc.

Plusieurs de ces plantes, probablement disparues à l'heure actuelle, présentaient un grand intérêt: c'est spécialement le cas de l'inule à feuilles de saule Inula salicina, observée en 2002 sous la forme d'un petit massif d'un demi mètre carré. Cette plante rarissime, sur la liste rouge comme espèce menacée d'extinction en Wallonie, ne subsiste plus en Lesse et Lomme que sur la pelouse du Gros Tienne à Lavaux-Sainte-Anne.

On soulignera aussi la présence de Stachys annua, une espèce des cultures et friches calcicoles, qui a toujours été rare en Wallonie où elle est également considérée comme menacée d'extinction. Cette plante était particulièrement abondante dans le site en 2002.

L'état actuel de cette prairie mériterait d'être évalué.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): calcaire.
Référence sur carte DPPGSS: non mentionné (non discernable sur carte IGN).
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: -
Fin: ?
Réaffectation prévue (dans autorisation): -
Réaffectation effective: laissé en l'état (au moins talus).

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
Collaborateur: Marc PAQUAY