Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1425 - Ardoisière des Séhans

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ardoisière des Sehans
Communes :Bertrix
Cantonnements DNF :Neufchâteau
Surface :1.29 ha
Coordonnées :X Lambert : 208570 - Y Lambert : 58470
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Cette ardoisière a été creusée dans le versant gauche de la vallée du ruisseau des Aleines, à sa confluence avec un petit affluent. Le verdou de l'ardoisière est étalé sur la pente exposée au nord, formant un éboulis instable, peu visible pendant la saison de végétation. Sur le dessus, un accès étroit conduit à une excavation boisée et fort ombragée. Le long de l'affluent se dresse une ruine, à côté de laquelle s'ouvre, dans un pan rocheux, une galerie horizontale.Le site est riche en fougères; il ne semble pas présenter d'intérêt chiroptérologique.

Carto

Régions naturelles

  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Auby-sur-Semois1.24 haBERTRIXLUXEMBOURG
Fays-les-Veneurs0.05 haPALISEULLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Neufchâteau1.29 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Agent de la D.N.F.

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1Forêts feuillues décidues

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Circaea x intermediaBas de la pente du verdou.2001Bobs. A. Remacle
Dryopteris affinis subsp.borreriAu moins une dizaine de touffes.2001Bobs. A. Remacle

Commentaires sur la faune

L'intérêt chiroptérologique serait faible ou nul, le réseau souterrain étant noyé (J. Fairon, com. or.).

Commentaires sur la flore

Présence de Gymnocarpium dryopteris.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un site ardoisier ouvert dans une vallée de grand intérêt biologique.

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès libre.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ardoisière a été ouverte au pied du versant gauche de la vallée du ruisseau des Aleines, à sa confluence avec un petit affluent (ruisseau d'Auby?) et au niveau d'un tournant du chemin épousant un méandre. Un reste de mur épais, édifié perpendiculairement au ruisseau, permet de reconnaître l'endroit avec certitude. On y a extrait du schiste ardoisier du Siegenien (= Praguien) inférieur.
Description du site: Ce site, accessible notamment par le chemin longeant la rive droite du ruisseau des Aleines, est plus étendu que les ardoisières voisines de Sainte-Adèle et des Laid Joué et mieux conservé que celui de la Côte de Châtillon tout proche.
Le verdou de l'ardoisière est étalé sur la pente exposée au nord, formant un éboulis instable, peu visible pendant la saison de végétation.
Sur le dessus du verdou, un accès étroit conduit à une excavation boisée et fort ombragée, curieusement non représentée sur la carte I.G.N. Large de moins de 20 m, cette cavité allongée est limitée par des falaises subverticales et irrégulières, d'une hauteur maximale de 15 m. A proximité de l'accès se trouve une fosse (petite ouverture d'une galerie noyée). Le 'fond' de l'excavation est occupé par une pente (vers l'entrée) couverte de pierres moussues, ainsi que de plages de ronces. A l'extérieur de l'excavation, vers la pente, on peut observer les vestiges d'un petit abri qui donne accès à une minuscule cavité dans le rocher (poudrière).
Le long de l'affluent se dresse une ruine, à côté de laquelle s'ouvre, dans un pan rocheux, une galerie horizontale. Devant cette ruine s'étend un verdou formant un replat de près de 2 ares, moins fermé que le reste du site mais en partie couvert de ronces.
Ce site resté apparemment intact est sillonné par plusieurs petits sentiers.
Fréquentation du site: Site occasionnellement fréquenté; peu visible du chemin, surtout pendant la saison de végétation.
Présence de déchets: Non.
Environnement du site: Vallée boisée du ruisseau des Aleines.

Description biologique

Le site est boisé: Acer pseudoplatanus, Carpinus betulus, Fagus sylvatica, Betula pubescens et B. pendula, Fraxinus excelsior, Sorbus aucuparia, Quercus sp., Ulmus sp., Corylus avellana, jeunes Picea abies, Sambucus racemosa, Lonicera periclymenum; des ronces sont présentes par plages. La strate herbacée comprend de nombreuses fougères: Dryopteris filix-mas, D. dilatata, D. affinis subsp. borreri (au moins une dizaine de touffes), Athyrium filix-femina, Gymnocarpium dryopteris (plusieurs plages), Polypodium vulgare et Polystichum aculeatum (quelques touffes), ainsi que Stellaria nemorum (abondante en bas de pente), S. alsine, S. holostea, Cardamine impatiens, Cardamine flexuosa (bas de pente), Vaccinium myrtillus, Oxalis acetosella, Chrysosplenium alternifolium (peu abondante) et C. oppositifolium (bas de pente), Circaea x intermedia (bas de pente), Mercurialis perennis, Geranium robertianum, Impatiens noli-tangere (abondante en bas de pente), Lamium galeobdolon, Teucrium scorodonia, Scrophularia nodosa, Valeriana repens, Senecio ovatus, Solidago virgaurea, Luzula syvatica, L. luzuloides, Poa nemoralis, Deschampsia flexuosa, Festuca altissima, Convallaria majalis (partie haute), Polygonatum verticillatum,…, et diverses bryophytes.
Dans l'excavation boisée depuis longtemps croissent d'abondantes ronces, Mercurialis perennis, Vaccinium myrtillus, Luzula sylvatica, Polygonatum verticillatum, Paris quadrifolia, diverses fougères dont Gymnocarpium dryopteris (également présente sur la ruine), etc.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

Comme les autres ardoisières du bassin ardoisier de Fays-les-Veneurs, ce site est un témoin d'une activité industrielle jadis importante dans cette partie de l'Ardenne. Une ruine, une poudrière (probablement) et des lambeaux de murs de soutènement y sont encore visibles.

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): schiste ardoisier.
Déroulement de l'exploitation:
Ouverture: probablement au 19ème siècle.
Fin: d'après Asselberghs (1924), elle était déjà abandonnée.
Réaffectation prévue (dans autorisation): -
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)