Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1428 - Ardoisière de Laviot

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ardoisière de la Roche des Corbeaux / Ardoisière de Frahan
Surface :1.3 ha
Coordonnées :X Lambert : 194968 - Y Lambert : 58527

Intro

Brève description

Cette ardoisière a été creusée dans le versant droit de la vallée de la Semois, en contrebas du village de Rochehaut et en face de Frahan, au niveau du massif rocheux appelé 'La Roche des Corbeaux'. Le versant escarpé et boisé montre plusieurs replats, de nombreux murets et murs de soutènement et d'abondantes haldes. Trois entrées de galeries sont étagées sur le versant. Vers le nord s'étend le secteur encore plus ou moins ouvert du pierrier, dont la partie inférieure, la plus fréquentée par les promeneurs, est moins colonisée par les ligneux et reste bien ensoleillée.La carrière souterraine (SGIB 628) présente un grand intérêt chiroptérologique. Le versant abrupt et boisé est particulièrement riche en fougères.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L5 - Ardenne méridionale

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Bouillon.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Bouillon, 8, rue du Routy, 6850 Paliseul (Tél.: 061/23.08.80 - Fax: 061/23.08.99).

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1Forêts feuillues décidues

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
61.Éboulis
88.Mines et passages souterrains

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Asplenium scolopendrium2001obs. A. Remacle
Polystichum setiferum2001obs. A. Remacle

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Mammifères
Chiroptères (site 645/006 du répertoire du milieu souterrain pénétrable de Wallonie - Fairon et Thys, 1995): au moins huit espèces y ont été recensées. L'intérêt du site souterrain comme gîte d'hivernage a justifié sa mise en réserve domaniale. Cf. fiche 628

Reptiles
La pente pierreuse bien ensoleillée est favorable aux reptiles. Aucune espèce n'y a toutefois été observée lors des quelques visites.

Insectes
- Orthoptères: au moins Tettigonia cantans, Pholidoptera griseoaptera, Chorthippus brunneus.

Commentaires sur la flore

Présence de Hieracium maculatum.

Espèces exotiques

Solidago gigantea,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un site souterrain de grand intérêt chiroptérologique.

Menaces

- Altération des vestiges de l'ardoisière, notamment à la suite d'éboulements et de chute naturelle d'arbres.
- Boisement spontané des pentes pierreuses encore plus ou moins ouvertes.
- Fréquentation importante (campings proches).

Recommandations

- Conservation des vestiges qui présentent un grand intérêt patrimonial.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès libre mais réseau souterrain fermé.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ardoisière a été creusée dans le versant droit de la vallée de la Semois, en contrebas du village de Rochehaut et en face de Frahan, au niveau du massif rocheux appelé 'La Roche des Corbeaux'. On y a extrait du schiste ardoisier du Siegenien (= Praguien) inférieur.
Description du site: Le site présente deux secteurs principaux.
- Le versant pentu et boisé montre plusieurs replats, de nombreux murets et murs de soutènement et d'abondantes haldes. Trois entrées de galeries sont étagées sur le versant:
+ l'inférieure, très petite et à moitié fermée par une dalle de béton, se trouve au niveau du chemin longeant la Semois, près de l'abri pour pique-nique;
+ l'entrée intermédiaire s'ouvre dans une falaise verticale d'une hauteur proche de 8 m. Ce pan rocheux est prolongé vers le haut par un mur dont une partie s'est effondrée récemment. Il s'agit de l'entrée principale, dotée d'une fermeture qui a subi de nombreux actes de vandalisme;
+ l'entrée supérieure se trouve au-dessus de la précédente, sur un replat accessible par une rampe embroussaillée (ronces) débutant au niveau du sentier qui monte à Rochehaut.
- Vers le nord s'étend le secteur encore plus ou moins ouvert du pierrier, haut d'une quinzaine de m et traversé par le sentier longeant la Semois; la partie inférieure, la plus fréquentée par les promeneurs, est moins colonisée par les ligneux et reste bien ensoleillée. Ce pierrier descend jusqu'à la Semois, limité par un ou plusieurs murs de soutènement successifs, éboulés par endroits.
Un abri pour pique-nique a été installé au pied du versant, près de l'entrée inférieure.
Fréquentation du site: Site très fréquenté, du moins la partie basse (sentier de promenade le long de la Semois; autre sentier montant vers le point de vue de Rochehaut; abri pour pique-nique). Un vague sentier escalade la pente depuis l'abri jusqu'à la rampe où se trouve l'entrée principale.
Présence de déchets: -
Environnement du site: Versant escarpé et boisé de la vallée de la Semois; terrains agricoles le long de la rivière sur l'autre rive. Proximité de plusieurs campings importants ainsi que du village de Frahan.

Description biologique

Sur la pente boisée poussent divers feuillus: Acer pseudoplatanus, A. campestre, A. platanoides, Fraxinus excelsior, Quercus sp., Carpinus betulus, Fagus sylvatica, Tilia platyphyllos, Ulmus glabra,…, accompagnés de Corylus avellana, Sambucus racemosa, Cornus sanguinea, Hedera helix et d'assez nombreuses ronces. La strate herbacée rassemble diverses plantes forestières parmi lesquelles Hypericum hirsutum, Alliaria petiolata, Geum urbanum, Mercurialis perennis, Euphorbia amygdaloides, Geranium robertianum, Vinca minor, Lamium galeobdolon, Galium odoratum, Adoxa moschatellina, Valeriana repens, Luzula sylvatica, Arum maculatum, Festuca altissima, F. gigantea, Poa nemoralis, ainsi que les fougères Polystichum aculeatum et Asplenium scolopendrium (espèces dominantes), P. setiferum (l'hybride P. x bicknellii est peut-être présent), Athyrium filix-femina, Dryopteris filix-mas, D. dilatata, Asplenium trichomanes et Polypodium vulgare.
Sur le pierrier, les ligneux sont représentés par Salix caprea, Populus tremula, Betula pendula, Betula pubescens, Quercus sp., Fraxinus excelsior, Acer campestre, Tilia sp., Cornus sanguinea, Viburnum opulus, Corylus avellana, Prunus spinosa, Rosa canina,… Haldes et murs sont colonisés par une végétation discontinue à nulle aux endroits les plus fréquentés de la partie inférieure, composée de Rubus div. sp. et Clematis vitalba, Cardaminopsis arenosa subsp. borbasii, Sedum rupestre, S. telephium, Fragaria vesca, Geum urbanum, Epilobium montanum, E. lanceolatum, E. parviflorum, E. angustifolium, Euphorbia cyparissias, Geranium robertianum, Aethusia cynapium, Teucrium scorodonia, Galeopsis angustifolia, Origanum vulgare, Cymbalaria muralis, Veronica officinalis, Galium mollugo, Solidago virgaurea, Eupatorium cannabinum, Lapsana communis, Senecio jacobaea, diverses poacées dont Vulpia myuros, Brachypodium sylvaticum et Poa nemoralis, les fougères Asplenium trichomanes, A. ruta-muraria, Dryopteris filix-mas et Athyrium filix-femina, etc.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

Ce site est un témoin particulièrement intéressant d'une activité industrielle jadis importante dans cette partie de l'Ardenne.

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Matériau(x) extrait(s): schiste ardoisier.
Déroulement de l'exploitation:
Ouverture: avant 1800 (Voisin, 1987).
Fin: entre 1924 et 1930.
Réaffectation prévue (dans autorisation): -
Réaffectation effective: partie souterraine bénéficiant du statut de réserve naturelle domaniale. Installation d'un abri pour pique-nique.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)