Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

146 - Molinfaing

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Neufchâteau
Cantonnements DNF :Neufchâteau
Surface :53.77 ha
Coordonnées :X Lambert : 231412 - Y Lambert : 63294
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La réserve naturelle de Molinfaing se trouve en Ardenne centrale sur la commune de Neufchâteau, à proximité des villages de Molinfaing et de Massul, en bordure des ruisseaux de Beraumont et de Massul. Il s'intègre dans un paysage mollement ondulé. Ce site présente une biodiversité absolument remarquable, notamment sur le plan botanique, avec des plantes de bas-marais acides comme le trèfle d'eau(Menyanthes trifoliata), le comaret (Comarum palustre), la linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), la laîche à bec (Carex rostrata), la laîche noire (Carex nigra), des jonchaies à jonc acutiflore (Juncus acutiflorus) abritant localement l'orchis à larges feuilles (Dactylorhiza majalis), des prés de fauche à bistorte (Persicaria bistorta), des mégaphorbiaies à reine des prés (Filipendula ulmaria) et angélique sauvage (Angelica sylvestris). On y observe également, plus ponctuellement, des habitats extrêmement menacés en Région wallonne comme le pré oligotrophe à orchis tacheté (Dactylorhiza maculata), succise (Succisa pratensis), platanthère à deux feuilles (Platanthera bifolia) et pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica) et la pelouse à nard (Nardus stricta) et arnica (Arnica montana). Mais l'une des caractéristiques de la réserve est la présence de nombreux et spectaculaires touradons de laîche paniculée (Carex paniculata). Tarier des prés (Saxicola rubetra), locustelle tachetée (Locustella naevia), rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) et bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) sont quelques uns des oiseaux nicheurs qui occupent ce site de grand intérêt.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Longlier53.77 haNEUFCHATEAULUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Neufchâteau53.77 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Gridlet T., Molinfaing 24, 6840 Longlier.
Tél.: 061/27.92.27.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
135Molinfaing4,2 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon1996
Anthus pratensisOuiOui1996
Emberiza schoeniclusOuiNon1996
Locustella naeviaOuiNon1996
Saxicola rubetraOuiOui1996
Sylvia communisOuiNon1996
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOui
Boloria seleneNonNon
Erebia medusaOuiOui
Lycaena helleOuiOui
Lycaena hippothoeNonOui
Melitaea diaminaNonNon
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx virgoNonNon
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana
Carex paniculata1500 touradons2006AT. Gridlet
Carex vesicaria
Comarum palustre
Dactylorhiza maculata
Dactylorhiza majalis
Eriophorum angustifolium
Galeopsis segetum
Menyanthes trifoliata
Montia fontana
Nardus stricta
Pedicularis sylvatica
Platanthera bifolia
Scorzonera humilis
Succisa pratensis
Viola palustris

Commentaires sur la faune

Emberizia schoeniclus, Sylvia communis, S. atricapilla, S. borin, Acrocephalus palustris, Phoenicurus ochrucos, Carduelis chloris, Carduelis cannabina, Anthus pratensis, Phylloscopus trochilius, P. collybita, Parus coeruleus, Prunella modularis, Turdus merula, T. philomelos, sont les hôtes observés régulièrement dans le site.
En outre la bécassine des marais et la bécassine sourde sont parfois de passage (d'après Saintenoy-Simon, 1994).

Mammifères :
Le chevreuil (Capreolus capreolus) est régulièrement noté sur les terrains de la réserve.

Avifaune nicheuse (recensement 1996) :
Le Traquet tarier, Saxicola rubetra, la Locustelle tachetée, Locustella naevia, le Rousserolle verderolle, Acrocephalus palustris, le Bruant des roseaux, Emberiza schoeniclus, le Pipit farlouse, Anthus pratensis, et la Fauvette grisette, Sylvia communis, se reproduisent sur le site.

Herpétofaune :
La grenouille rousse (Rana temporaria) et le lézard vivipare (Lacerta vivipara) sont présents.

Odonates :
Calopteryx virgo, Ennalagma cyathigerum, Libellula depressa

Lepidoptères :
Aphantopus hyperanthus, Erebia medusa, Clossiana selene, Lycaena helle, Lycaena hippothoe, Mellitea diamyna, Proclossiana eunomia

(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Commentaires sur la flore

Arnica montana, Carex acutiformis, Carex paniculata, Carex vesicaria, Comarum palustre, Dactylorhiza majalis, Dactylorhiza maculata, Eriophorum angustifolium, Galeopsis segetum, Menyanthes trifoliata, Montia fontana, Nardus stricta, Pedicularis sylvatica, Platanthera bifolia, Scorzonera humilis, Succisa pratensis
(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

La réserve a été créée dans le but de conserver la haute valeur biologique des anciennes prairies de fauche en leur assurant une gestion scientifique inspirée des pratiques traditionnelles, des nardaies et des bas-marais acides; de conserver l'habitat spécifique des communautés aviaires inféodées à ce type de milieu.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des versants et du fond de vallée, remblayage ou drainage de zones humides, creusement d'étangs de pêche, installation de chalets de vacances...
Un poulailler industriel s'est récemment installé en bordure du site.
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...
Urbanisation : contructions de maisons en bordure immédiate du site.

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires, notamment par l'achat de la parcelle 830a, occupée par une pessière sur sphaigne, mais qui évoluera sûrement en une boulaie sur sphaigne si les résineux étaient éliminés.
- développement et recherche de nouveaux partenariats pour la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif.

Plan de gestion

Des travaux de débroussaillages ont été entrepris sur le site. Ceux-ci ont permis à la végétation herbacée ainsi dégagée de se développer. Il s'agit tout particulièrement des touradons de Carex paniculata, mais aussi d'une belle station de Dactylorhiza fistulosa. Il s'agira à l'avenir de dégager au maximum les parcelles de l'envahissement des boules de saules. Il faudra également éliminer les épicéas qui ont été plantés sur la partie haute de certaines de ces parcelles.
Des travaux d'étrepage ont également été envisagés pour favoriser le développement des espèces de la nardaie, tels que Pedicularis sylvatica et Arnica montana.
Une gestion récurrente par le pâturage extensif à l'aide de chevaux est actuellement en place que sur un terrain de 2 hectares loué aux RNOB pour une durée de 10 ans.
L'extension de ce type de gestion à d'autres terrains de la réserve est souhaitable.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Ce site se trouve aux alentours du village de Massul, sur le territoire de la commune de Neufchâteau.
Le site est à cheval sur le bassin de la Meuse (ruisseau de Massul à l'ouest de Massul) et le bassin du Rhin (ruisseau de Béraumont via la Sûre, à l'est de Massul). Les propriétés des RNOB se présentent sous forme de plusieurs blocs de parcelles englobés dans des espaces très artificiels constitués de prairies amendées, de cultures diverses ou de plantations résineuses. De plus, les terrains situés à l'est de Massul se trouvent à proximité immédiate de l'autoroute des Ardennes.
L'altitude est de l'ordre de 430 mètres.
Ce site est inclus dans la Zone de protection Spéciale 'Ardenne

Le sous-sol est formé de schistes et phyllades du Siegenien.

Description biologique

Le site est formé :
- d'une prairie mésophile de transition située en bordure des cultures, avec Holcus lanatus, Poa trivialis, Phleum pratense, Cirsium palustre, Angelica sylvestris, Heracleum sphondylium,...(Arrhenatherion);
- d'un pré à Nardus stricta qui coexiste avec festuca filiformis, Calluna vulgaris, Rumex acetosella et diverses espèces prairiales dispersées (Nardo-Galion);
- des bas-marais acides à Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, Viola palustris, Carex rostrata, Eriophorum angustifolium (bas-marais acides) où apparaissent au printemps de belles populations de Dactylorhiza majalis et D. maculata (± 200 pieds);
- de cariçaies à Carex nigra (idem);
- de jonchaies à Juncus acutiflorus (Juncion acutiflori);
- d'une importante magnocariçaie à Carex paniculata dont les touradons (1438 touradons recensés en 1990) atteignent 1m à 1,5m de hauteur et portent différents épiphytes (Caricetum paniculatae). Les filets d'eau qui s'insinuent entre les touradons favorisent l'établissement de Caltha palustris, Cardamine amara,...
- une mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria, Persicaria bistorta, Angelica sylvestris, Lysimachia vulgaris, Achillea ptarmica, Lotus pedunculatus, Epilobium angustifolium,... (Filipendulion);
- des buissons de saules (Salix cinerea, S. aurita) parfois envahissants (Salicetalia auritae).
D'après nos observations du 20 mai 1991, on peut observer Montia fontana dans les sources (mais peut-être en dehors de la réserve) (Cardamino-Montion).

Monument naturel

L'étendue de la magnocariçaie à Carex paniculata dans la vallée du ruisseau de Massul est tout à fait exceptionelle. Plus d'un millier de touradons de plus d'un mètre de haut y ont été comptés.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Jadis dans la zone des sources, ont été aménagés des viviers. Le toponyme 'Vivier au Bois' en témoigne. D'autre part, jusqu'en 1920 on y a extrait de la tourbe. Des prés de fauche ont été exploités jusqu'en 1950, avec aménagement et entretien de drains.
L'argile sous-jacente était utilisée pour 'plâtrer' les membres luxés des animaux (cheval, vache).
D'après Ferraris, le site était formé de prairies humides dans une zone de landes et bruyères.
Les terrains qui constituent ce site ont échappé à la reconversion agricole et forestière des cinquante dernières années. Les prairies semi-naturelles acquises par les RNOB étaient, avant la mécanisation agricole, exploitées de manière extensive en vue de la production de foin, aujourd'hui elles sont abandonnées.

Biblio

, 1991, Demande d'agrément 1990 pour la réserve naturelle de Molinfaing., RNOB. Dossier n°7, 59 pages.
, 1998, Demande d'agrément pour les réserves Naturelles RNOB, Marbay, Beraumont, Molinfaing., dossier n°13/98
, 1988, Demande de subvention 1987 pour la réserve naturelle de Molinfaing., RNOB. Dossier n°7.
, 1989, La cigogne noire en Europe., Réserves Naturelles, 1989/1 : 7-8.
, 2003, Evaluation de la gestion d'un réseau de zones protégées., Les Naturalistes belges, 84: 15-24.
, 1984, Les fourrés à saules (Salix aurita L. et S. x multinervis Döll) dans les vallées inondables de l'Ardenne belge et des régions limitrophes., Colloques phytosociologiques, 9 : 299-304.
, 1990, Le Réglement Communal d'Urbanisme au service de la protection de la nature : le cas de Vaux-sur-Sûre., Actes du colloque "Gérer la Nature ?", Ministère de la Région Wallonne, Service de la Conservation de la Nature, Travaux n° 15 : 395-408.
, 2001, Gestion des milieux semi-naturels et restauration des populations menacées de papillons de jour., Ministère de la Région Wallonne, Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement, Travaux n° 25, 125 pp.
, 1942, Ann. Inst. Arch. Arlon, 73.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallées de l'Ardenne belgo-luxembourgeoise. Présentation des sites grands-ducaux., Réserves Naturelles, 1989 : 26-31.
, 1990, Gestion des réserves naturelles du bassin de la Sûre., Actes du colloque "Gérer la Nature ?", Ministère de la Région Wallonne, Service de la Conservation de la Nature, Travaux n° 15 : 467-472.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallée de l'Ardenne. Les réserves existantes., Réserves Naturelles, 1989/1 : 20-25.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallées de l'Ardenne belgo-luxembourgeoise., Réserves Naturelles, 1989/1 : 10-12.
, 1978, Etude écologique du parc naturel de la Haute Sûre (2e partie)., Centre d'Ecologie Forestière et Rurale, Gembloux, 59 pp.
, 1977, Etude écologique du parc naturel de la Haute Sûre (1e partie)., Centre d'Ecologie Forestière et Rurale, Gembloux, 47 pp.
, 1989, Elle a su revenir, sachons la garder., Réserves Naturelles, 1989/1 : 5-6.
, 1983, De Zwarte Ooievaar (Ciconia nigra) in de Benelux., Veldornithologisch Tijdschrift, 6 : 39-58.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA