Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1481 - Prés d'Amour

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Marais de Warchin
Communes :Tournai
Cantonnements DNF :Mons
Surface :15.91 ha
Coordonnées :X Lambert : 82390 - Y Lambert : 145131
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Ce complexe marécageux d'environ 10 hectares se compose de prairies humides à Oenanthe fistulosa, Caltha palustris et Cardamine pratensis, de mégaphorbiaies à Lythrum salicaria et Filipendula ulmaria, de jonchaies, de cariçaies et de phragmitaies. Il est constitué de dépressions, certaines plus profondes que d'autres, nées de l'extraction de l'argile. Ce marais est un site d'hivernage important pour la Sarcelle d'hiver, la Bécassine sourde, la Bécassine des marais, le Pipit spioncelle et le Bruant des roseaux. La phragmitaie permet aussi la reproduction de la Rousserolle effarvatte parasitée par le Coucou gris et du Bruant des roseaux; le Râle d'eau y est présent à la belle saison, mais sa nidification n'a jamais pu être prouvée. La saulaie marécageuse est occupée par la Mésange boréale. Une peupleraie de +/- 50 ares ravagée par la tempête d'août 1998 et riche en bois mort est occupée par les Pics vert, épeiche et épeichette. En lisière, une haie mélangée abrite notamment la Fauvette babillarde. Des bouquets de saules et d'aubépines sont favorables à l'Hypolaïs ictérine. Trois 'rieux' traversent le site dont un est fréquenté par Calopteryx splendens, peu commun en Hainaut occidental. Les mares sont attractives pour d'autres espèces d'odonates. Les urodèles (3 espèces) et le Crapaud commun profitent également de leur présence pour se reproduire. En bordure de la ligne de chemin de fer subsiste une petite population de Lézard vivipare et du criquet Oedipoda coerulescens. Les alignements de saules taillés en têtard et les nombreux peupliers couchés sont favorables à la reproduction de coléoptères protégés (Aromia moschata et Cetonia aurata). Quatre hectares et cinquante ares sont gérés par les Cercles des Naturalistes de Belgique et sont englobés dans le périmètre d'un site Natura 2000.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • B1 - Tournaisis

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Rumillies3.62 haTOURNAIHAINAUT
Tournai3.09 haTOURNAIHAINAUT
Warchin9.19 haTOURNAIHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons15.91 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
272Prés d'Amour15,91 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Micromys minutusNonNon2006B. Gauquie
Mustela ermineaOuiNon1999B. Gauquie
Putorius putoriusNonNon2000B. Gauquie
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheur2006B. Gauquie
Acrocephalus scirpaceusOuiNonNicheur2006B. Gauquie
Actitis hypoleucosOuiNonVisiteur2005B. Gauquie
Alcedo atthisOuiNonRégulier mais non nicheur2005B. Gauquie
Anas acutaOuiNonVisiteur irrégulier2005B. Gauquie
Anas clypeataOuiOuiVisiteur2005B. Gauquie
Anas creccaNonOuiMigrateur et hivernant (20-40 ex.)2005B. Gauquie
Anas penelopeNonNonVisiteur irrégulier2003B. Gauquie
Anas querquedulaOuiOuiVisiteur irrégulier2005B. Gauquie
Anas streperaOuiNonVisiteur irrégulier2004B. Gauquie
Anthus spinolettaOuiNonHivernant; dortoir jusqu'à 40 ex.2005B. Gauquie
Athene noctuaOuiNonNicheur2005B. Gauquie
Botaurus stellarisOuiOui1 ex. en dispersion hivernale2002N. Dutoit
Cettia cettiOuiNonUnique donnée2003B. Gauquie
Ciconia ciconiaOuiNonVisiteur irrégulier1999B. Gauquie
Columba oenasOuiNonNicheur2005B. Gauquie
Cuculus canorusOuiOuiNicheur2005B. Gauquie
Dendrocopos minorOuiNonNicheur2005B. Gauquie
Egretta garzettaOuiNonVisiteur irrégulier2003B. Gauquie
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur et hivernant jusqu'à 50 ex.2006B. Gauquie
Falco subbuteoOuiNonVisiteur2005B. Gauquie
Gallinago gallinagoOuiOuiMigrateur et hivernant (jusqu'à 80 ex.)2005B. Gauquie
Hippolais icterinaOuiNonNicheur2005B. Gauquie
Luscinia svecicaOuiNonNicheur jusqu'en 19961996B. Gauquie
Lymnocryptes minimusOuiNonHivernant (1-3 ex.)2004B. Gauquie
Panurus biarmicusOuiNonExceptionnel (1996 et 2000)2000B. Gauquie
Parus montanusOuiNonNicheur2005B. Gauquie
Philomachus pugnaxOuiNonVisiteur irrégulier2004B. Gauquie
Rallus aquaticusOuiNonNicheur possible2005B. Gauquie
Scolopax rusticolaNonNonHivernant2000B. Gauquie
Streptopelia turturOuiOuiNicheur2005B. Gauquie
Sylvia currucaOuiNonNicheur2005B. Gauquie
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur irrégulier2006B. Gauquie
Tadorna tadornaOuiNonVisiteur irrégulier2005B. Gauquie
Tringa erythropusOuiNonVisiteur irrégulier2000B. Gauquie
Tringa glareolaOuiNonVisiteur irrégulier2005B. Gauquie
Tringa nebulariaOuiNonVisiteur2005B. Gauquie
Tringa ochropusOuiNonVisiteur2005B. Gauquie
Tringa totanusOuiNonVisiteur2005B. Gauquie
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNonReproduction2006B. Gauquie
Ichthyosaura alpestrisOuiNonReproduction2006B. Gauquie
Lissotriton vulgarisOuiNonReproduction2006B. Gauquie
Pelophylax kl. esculentusOuiNonReproduction2006B. Gauquie
Rana temporariaOuiNonReproduction2006B. Gauquie
Triturus cristatusOuiOuiUne observation: migration d'une femelle1999X. Vandevyvre
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNonReproduction2006B. Gauquie
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx splendensNonNon7-9 ex.2006B. Gauquie
Ischnura pumilioNonOui1 ex.2006D. Testaert
Sympetrum danaeNonNon2005B. Gauquie
Sympetrum fonscolombiiNonNon3-5 ex.2005D. Testaert
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cetonia aurata2 obs. depuis 19982003B. Gauquie
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Aromia moschata3 obs. depuis 19982003B. Gauquie
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus dorsalis1997X. Van Mullem
Conocephalus fuscus1997X. Van Mullem
Oedipoda caerulescensUne dizaine d'ex. chaque année2005B. Gauquie
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi3 ex.2004B. Gauquie
Plantes - Plantes supérieures
Epipactis helleborineAbondant localement2006B. Gauquie
Oenanthe fistulosa2006B. Gauquie

Commentaires sur la faune

Malgré l'isolement du site et de sa situation périurbaine, il présente une diversité faunistique étonnante. Une prospection plus suivie des odonates est recommandée, notamment par la présence dans le site du rieu de Warchin, une rivière au débit important et dont l'eau est de bonne qualité.

Mammifères
Mustella herminea, Mustella putorius et Micromys minutus.

Oiseaux
Compte tenu de la diversité des milieux et de la présence de phragmitaies, le site est particulièrement attractif pour l'avifaune.
Irréguliers en halte migratoire: Egretta garzetta, Ciconia ciconia, Panurus biarmicus.
Exceptionnel en hivernage: Butorus stellarius.
En hivernage et en halte migratoire: Anas crecca, Gallinago gallinago, Lymnocryptes minimus, Anthus spinoletta (dortoir).
En halte migratoire: Tadorna tadorna, Anas strepera, Anas acuta, Anas penelope, Anas clypeata, Anas querquedula, Tringa nebularia, Tringa ochropus, Actitis hypoleucos, Tringa glareola, Acrocephalus schoenobaenus.
Nicheurs: Tachybaptus ruficollis, Accipiter nisus, Falco tinnunculus, Fulica atra, Rallus aquaticus (nicheur probable), Columba oenas, Streptopelia turtur, Cuculus canorus, Athene noctua, Alcedo atthis, Dendrocopos minor, Acrocephalus palustris, Acrocephalus scirpaceus, Hippolais icterina, Sylvia curruca, Sylvia borin, Sylvia communis, Carduelis carduelis, Emberiza schoeniclus (aussi en dortoir hivernal), Parus montanus.
Zone de chasse pour Falco subbuteo.

Reptiles et amphibiens
Abondants: Triturus alpestris, Triturus vulgaris et Bufo bufo.
En petit nombre: Rana esculenta, Rana temporaria, Lacerta vivipara (bordure du chemin de fer).
Une observation le 3/4/1999 (X. Vandevyvre): Triturus cristatus.
Trachemys scripta scripta: 2 exemplaires observés régulièrement.

Insectes
- Odonates: espèces les plus intéressantes: Calopteryx splendens, Ischnura pumilio, Sympetrum fonscolombii. Autres espèces: Ischnura elegans, Lestes viridis, Orthetrum cancellatum, Libellula depressa, Anax imperator, Sympetrum striolatum, Sympetrum sanguineum.
- Orthoptères: une seule espèce protégée: Oedipoda coerulescens; Conocephalus fuscus, Conocephalus dorsalis.
- Coléoptères: Aromia moschata et Cetonia aurata.
- Hétéroptères: Graphosoma italicum.
- Lépidoptères: aucune espèce de la liste rouge. A noter: Cossus cossus (larve trouvée par Th. Paternoster) et Zygaena filipendulae (peu courante dans le Tournaisis).

Araignées
Argiope bruennichi.

Commentaires sur la flore

Flore caractéristique des prairies humides ponctuées de mares et de vasières, habitats devenus rarissimes dans le Tournaisis: Ranunculus flammula, Ranunculus sceleratus, Rumex palustris, Carex acuta, Carex acutiformis, Carex cuprina, Carex disticha, Carex pseudocyperus, Carex riparia, Juncus acutiflorus. Sur une des parcelles pâturées, Oenanthe fistulosa.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Préserver la grande diversité d'habitats et notamment les parties les plus marécageuses du site.

Menaces

- Coupes importantes dans la phragmitaie, la jonchaie et les mares par le Rat musqué.
- Colonisation de la phragmitaie et de la cariçaie par Salix sp.
- Eutrophisation et pollution de la cariçaie (sud-est) par le déversement d'eaux usées provenant de l'arrière de trois jardins d'habitations adjacentes; dépôts réguliers de déchets verts et divers par ces riverains.
- Désherbage chimique par la SNCB des plages de cendrée bordant la ligne de chemin de fer.

Recommandations

- Coupe régulière des jeunes plants de saules.
- Fauche des roselières avec exportation.
- Limitation de l'extension des stations de Fallopia japonica.
- Pâturage tardif et extensif (notamment grâce à l'aménagement récent d'une clôture autour de la prairie centrale la plus humide).
- Fauche tardive des deux friches fleuries accueillant notamment les coléoptères Aromia moschata et Cetonia aurata.
- Mise en réserve de deux prairies humides aux abords des trois parcelles gérées par les CNB, qui permettrait une maîtrise durable sur leur gestion (menaces de remblai avec de ' bonnes terres ' et engraissement).
- Limitation de la prolifération du Rat musqué.
- Limitation du trafic routier sur tout le pourtour du site en période de migration des amphibiens, soit de la mi-février à la mi-avril.
- Surveillance accrue de la zone pour détecter et sanctionner les auteurs de dépôts sauvages de déchets.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Site interdit au public.

Détails

Description physique

Situation générale: A 2 km à l'est du centre-ville de Tournai, le site est accessible par la chaussée de Renaix, le chemin 55, la rue Albert, la rue de la Résistance ou la rue de l'Hôpital.
Aucun sentier ne donne accès aux différentes parcelles.
Géologie: la zone concernée est comprise dans la Formation d'Antoing qui consiste essentiellement en calcaires argilo-siliceux, gris foncé à noirs, en bancs épais de 20 à 80 cm en moyenne, séparés par des joints de stratification, souvent minces, calcschisteux ou franchement argileux.
Les Prés d'Amour reposent sur une épaisse couche d'argile.
Description du site: Le site se compose d'une mosaïque d'habitats.
* Au nord, une peupleraie d'environ 0,5 ha.
* Au nord-ouest (environ 1 ha), une roselière, une cariçaie et une friche à baldingère (anciennes argilières partiellement remblayées). Cinq mares y ont été creusées en 2000.
* Au nord-est, trois prairies humides s'étendent sur 3 ha: la parcelle centrale, de 1,5 ha, est une ancienne fosse d'argile qui, récemment clôturée, est pâturée extensivement. Sept mares y ont été creusées en janvier 2006. Les prairies humides adjacentes sont pâturées mais sans amendement excessif en engrais.
* Dans la partie sud-ouest: deux friches sèches (marais remblayés) de 1 ha sont fauchées tardivement. Une mare y a été aménagée à l'extrémité ouest.
* Dans la partie sud-est (3 ha): une mégaphorbiaie, bordée d'une petite roselière, de deux prairies pâturées et de trois jardins.
Trois rieux traversent le site: le rieu de Warchin alimenté par les eaux d'exhaure de la Carrière CCB de Gaurain (à l'est), le rieu d'Amour (également à l'est) et le rieu du Follet (au nord). Le rieu d'Amour, extrêmement pollué, fera prochainement l'objet d'une épuration par la société Ipalle.
Fréquentation du site: Nulle, excepté quelques rares pêcheurs en bordure du rieu de Warchin et de quelques enfants dans une des friches sèches.
Présence de déchets: Déchets verts et déchets divers sur tout le pourtour du site; un ancien dépotoir à l'endroit des deux friches sèches (anciens marais remblayés).
Environnement du site: Au nord et à l'est s'étendent des prairies entrecoupées de cordons d'habitations. Le nord-ouest du site est très urbanisé, alors qu'au sud-ouest subsistent quelques prairies et vergers. Au sud, les lignes de chemin de fer Tournai-Mons et Tournai-Bruxelles sont séparées par une roselière en partie en eau (environ 0,1 ha).

Description biologique

Nord-ouest
Trois gradients de végétation:
* Phragmitaie fragmentée par les éclaircies occasionnées par le Rat musqué; dans ces trous d'eau, présence importante de Lythrum salicaria et Solanum dulcamara. Nidification de la Rousserolle effarvatte, du Bruant des roseaux et probablement du Râle d'eau.
* Cariçaie à Carex acuta, Carex acutiformis, Carex cuprina, Carex disticha, Carex pseudocyperus et Carex riparia.
* Friche à Phalaris arundinacea: elle a été partiellement étrépée en 2002 et les vases exondées sont colonisées notamment par Ranunculus sceleratus, Caltha palustris, Mentha aquatica et Phragmites australis qui tend à s'étendre un peu plus chaque année. C'est une zone appréciée par le Râle d'eau, la Bécassine sourde et la Bécassine des marais.
Nord-est
La prairie humide centrale est sillonnée d'un large drain et pâturée extensivement. Elle est dominée par un groupement de laîches (Carex acuta, Carex acutiformis, Carex cuprina, Carex disticha, Carex hirta, Carex pseudocyperus, Carex riparia), de joncs (Juncus acutiflorus, Juncus articulatus, Juncus bufonius, Juncus effusus, Juncus inflexus), de Ranunculus sceleratus en bordure du drain, Glyceria maxima, Lycopus europaeus et surtout Mentha aquatica. Sept mares y ont été creusées en hiver 2006 et n'ont fait l'objet que de recensements partiels; à noter toutefois que l'une d'entre elles est occupée par Ischnura pumilio.
Les prairies humides adjacentes sont pâturées mais sans apport excessif d'engrais; la flore y est d'ailleurs diversifiée (notamment Oenanthe fistulosa et Cardamine pratensis).
Sud-ouest
Deux friches sèches sont fauchées tardivement et présentent une belle diversité de plantes à fleurs: Tanacetum vulgare, Melilotus albus, Vicia cracca et Eupatorium cannabinum butiné par Aromia moschata et Cetonia aurata. Elles sont bordées de bouquets de Salix caprea, Salix alba et de grands ronciers. Nidification de l'Hypolaïs ictérine, de la Fauvette grisette et de la Rousserolle verderolle.
Sud-est
Une mégaphorbiaie à Lythrum salicaria, Lycopus europaeus et Mentha aquatica est bordée d'une petite phragmitaie où niche la Rousserolle effarvatte et d'une cariçaie dominée par Carex acutiformis. La parcelle n'est en eau que lorsque la pluviométrie est suffisante; elle est alimentée également par les débordements du rieu de Warchin. Une parcelle à Phalaris arundinacea a été étrépée en 2002, ce qui a permis aux franges de roselière de se développer davantage.
Les deux prairies adjacentes sont pâturées tardivement et peu amendées (présence abondante de Cardamine pratensis).
Trois maisons ont l'arrière de leur jardin en bordure de la mégaphorbiaie qui s'eutrophise partiellement par l'apport de déchets verts et d'eaux usées. Dans les massifs d'ortie et de ronces qui s'y sont développés, niche la Fauvette grisette. Le Gobemouche gris se reproduit dans un des jardins.
Sud
Dans la grande phragmitaie en eau, alimentée notamment par les débordements du Rieu de Warchin, nichent le Grèbe castagneux, la Rousserolle effarvatte et le Bruant des roseaux; le Râle d'eau y est un nicheur possible.
Non incluses dans le site, les zones de cendrée en bordure des lignes de chemin de fer Tournai-Mons et Tournai-Bruxelles constituent des milieux xériques occupés par deux espèces protégées: Zootoca vivipara et Oedipoda coerulescens. La flore y est aussi diversifiée: Melilotus albus, Hypericum perforatum, Agrimonia eupatoria, Verbascum nigrum, Verbascum thapsus, Odontites vernus,…
Entre ces deux lignes de chemin de fer, se trouve une roselière (non étudiée) d'une dizaine d'ares partiellement en eau.
Le Rieu de Warchin
Le rieu de Warchin opère une boucle dans le site en traversant par deux fois la ligne de chemin de fer (sud). C'est une rivière au débit rapide, car alimenté par les eaux d'exhaure de la Carrière CCB de Gaurain. Il attire en hiver, et parfois à la belle saison, le Martin-pêcheur qui y trouve notamment l'Epinoche (abondante) et le Goujon. Sur certains tronçons, la flore rivulaire est diversifiée: notamment Carex pseudocyperus, Carex riparia, Iris pseudacorus, Filipendula ulmaria, Scrophularia auriculata, Lycopus europaeus. Calopteryx splendens, peu commun dans le Tournaisis, s'y reproduit.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18ème siècle: marais.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

Gauquie B. (Les Cercles des Naturalistes de Belgique)