Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1500 - Vallée de la Basseille amont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Partie amont de la RND de la Basseille / Basseilles
Communes :Sainte-Ode, Saint-Hubert, Tenneville
Cantonnements DNF :Nassogne, Saint-Hubert
Surface :29.89 ha
Coordonnées :X Lambert : 225349 - Y Lambert : 82383

Intro

Brève description

Cette portion de la vallée du ruisseau de la Basseille entre la Fange de la Borne et la RND de la Basseille constitue un couloir de largeur variable (20 à 50 m ) où subsiste une végétation semi-naturelle variée dont des bas-marais et des landes tourbeuses, ainsi que des prairies abandonnées envahies par un complexe de groupements: tourbeux à sphaignes, cariçaies, jonchaies, moliniaies... Une nardaie relativement bien développpée occupe un rebord plus sec dans le bord de la vallée.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Lavacherie23.51 haSAINTE-ODELUXEMBOURG
Saint-Hubert3.24 haSAINT-HUBERTLUXEMBOURG
Tenneville3.13 haTENNEVILLELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nassogne29.87 haMarche-en-Famenne
Saint-Hubert0.02 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Saint-Hubert, avenue Nestor Martin, 10A, 6870 Saint-Hubert (Tél. : 061/61.21.20 - Fax: 061/61.37.68).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anas creccaNonOui2007Life St-Hubert
Anthus pratensisOuiOui2007Life St-Hubert
Anthus trivialisOuiNon2007Life St-Hubert
Cuculus canorusOuiOui2007Life St-Hubert
Dendrocopos mediusOuiNon2007Life St-Hubert
Lanius excubitorOuiOui2007Life St-Hubert
Parus cristatusOuiNon2007Life St-Hubert
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anatis ocellata2004Baugnée JY
Calvia decemguttata2004Baugnée JY
Coccinella quinquepunctata2007Baugnée JY
Plantes - Plantes supérieures
Calamagrostis canescens2000BSaintenoy-Simon
Eriophorum vaginatum2000BRouxhet S.
Nardus stricta2000CSaintenoy-Simon
Trientalis europaea2000BRouxhet S.
Viola palustris2000CRouxhet S.
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.2007CLife St-Hubert

Commentaires sur la faune

Cfr Demande d'extension de RND (Life de Saint-hubert, 2007):

Oiseaux: Anas crecca, Anthus pratensis, Anthus trivialis, Carduelis spinus, Columba palumbus, Corvus corone, Cuculus canorus, Dendrocopos major, Dendrocopos medius, Erithacus rubecula, Garrulus glandarius, Lanius excubitor, Locustella naevia, Loxia curvirostra, Motacilla alba, Parus ater, Parus cristatus, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Prunella modularis, Regulus ignicapillus, Sylvia atricapilla, Tringa ochropus, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus viscivorus

Papillons diurnes: Coenonympha pamphilus

Libellules: Anax imperator, Cordulegaster boltonii

Coccinelles: Anatis ocellata, Calvia decemguttata, Coccinella quinquepunctata, Coccinella septempunctata, Propylea quatuordecimpunctata, Tytthapsis sedecimpunctata

Commentaires sur la flore

Trientalis europaea est bien représentée sur l'ensemble du site (plusieurs dizaines voir centaines de pieds). Eriophorum vaginatum forme une petite population dans une lande tourbeuse dans la partie supérieure du site (Rouxhet S.)
Espèces protégées : Trientalis europaea
Espèces intéressantes : Carex panicea, Danthonia decumbens, Carex laevigata, Juncus squarrosus, Viola palustris, Narcissus pseudonarcissus... (J. Saintenoy-Simon)
Cfr Demande d'extension de RND (Life de Saint-hubert, 2007):
Agrostis canina, Agrostis sp., Alnus glutinosa, Anemone nemorosa, Betula pubescens, Blechnum spicant, Calamagrostis canescens, Calamagrostis epigejos, Calluna vulgaris, Carex canescens,Carex echinata, Carex nigra, Carex rostrata, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Dryopteris dilatata, Galium saxatile, Hieracium laevigatum, Holcus mollis, Juncus acutiflorus, Juncus bulbosus, Juncus effusus, Luzula luzuloides, Luzula sylvatica, Lysimachia vulgaris, Molinia caerulea, Nardus stricta, Picea abies, Poa sp.Polygonatum verticillatum, Salix aurita, Salix cinerea, Sphagnum sp., Taraxacum sp., Teucrium scorodonia, Trientalis europaea, Vaccinium myrtillus, Viola palustris.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Maintien de couloir le long des cours d'eau où se développe une végétation semi-naturelle (landes humides, boulaie, saulaie, aulnaie).

Menaces

'De nombreux semis 'naturels' d'épicéas sont présents dans ce couloir. Pratiquemment aucun arbuste feuillu ne se développe dans ce site par le fait d'une pression trop importante du gibier.
Quelques drains ont été aménagés récemment, jusque dans la plaine alluviale.'

Recommandations

Eliminer tous les recrus d'épicéas dans un couloir d'au moins 25 m de part et d'autre de la Basseille,ou mieux encore de l'ensemble du lit majeur du cours d'eau. Obstruction des drains dans la plaine alluviale.
Proposition de classement du site en ZHIB, avant de définir une série de mesures plus détaillées qui doivent être prises dans le cadre d'un plan de gestion.

Plan de gestion

Ce site, au même titre que les SGIB n° 1073 et 47, fait l'objet d'un projet de création de RND et est soumis au plan de gestion suivant: (Service Public de Wallonie - Département de la Nature et des forêts - Cantonnement de St-Hubert: Avenue Nestor Martin, 10 A, 6870 SAINT-HUBERT, Tél. 061/ 61.21.20)
Des objectifs en termes de structure et de composition de la végétation à longue échéance ont été définis pour les différentes parties du site. L'ensemble des zones auxquelles le même objectif en termes de végétation a été assigné, constitue une ' zone objectif '. Ces objectifs seront évalués périodiquement et, si nécessaire, adaptés.
Les objectifs se déclinent majoritairement en terme d'habitats-objectif .
- OBJECTIF Tourbières D1.1/D1.2/D2.3: L'objectif est ici de favoriser différents stades de la tourbière regroupés sous le code N2000 : 7110*, 7120 et 7140, soit :
De maintenir une structure existante d'alternance de buttes et de gouilles abritant différennts types de sphaignes turfigènes (code WALEUNIS D1.11, D1.121)
De recréer progressivement des radeaux de Sphaignes et d'Eriophorum (code WALEUNIS D2.38) à l'origine des tourbières.
De maintenir certaines espèces de la tourbière haute : Droséra, Canneberge, Linaigrettes Ces espèces nécessitent des conditions de milieu acide et d'humidité importante. Espèces de milieu ouvert, un ombrage par une strate arborée leur est néfaste. Elles sont également sensibles au piétinement.
- OBJECTIF Bas-marais D2.2 : Restauration du bas-marais à Juncus acutiflorus et sphaignes (code WALEUNIS D2.22).
- OBJECTIF Lande tourbeuse F4.1 : Restauration de la lande tourbeuse à Vaccinium et Erica tetralix (code WALEUNIS F4.11 b - code Natura 2000 4010)
- OBJECTIF Landes sèches F4.2 : Restauration des lambeaux de landes sèches (code WALEUNIS 4.22 - code Natura 2000 4030*).
- OBJECTIF prairies humides : il regroupe des habitats objectifs comme la nardaie fagnarde, les prairies humides oligotrophes (habitat Natura 2000 6410), les prairies de fauche humides ou les prés à joncs à tépales aigus.
- OBJECTIF fond de vallées : Ouverture du ruisseau (code WALEUNIS- code Natura 2000)
- OBJECTIF Boulaie tourbeuse G1.51 : Restauration de la boulaie sur la partie aval du site (code WALEUNIS G1.51 - code Natura 2000 91DO*)
- OBJECTIF Hêtraie G1.61: Restauration et diversification de la hêtraie à luzule (code WALEUNIS G1.61 - code Natura 2000 9190)
- OBJECTIF Chênaie à bouleau G1.81 : Restauration de la chênaie à bouleau (code WALEUNIS G1.81, G1.911a- code Natura 2000 9190) habitat potentiel des sols à argiles blanches.
- OBJECTIF Aulnaie acidophile G1.52 : Restauration de la chênaie à bouleau (code WALEUNIS G1.52- code Natura 91EO*) habitat potentiel des sols à argiles blanches.
- OBJECTIF PINEDE : Maintien de la pinède sur lande (code WALEUNIS G3.Fbc). Devenu rare, cette espèces résineuse a été maintenue sur certaines landes dégradées. D'un couvert léger, sa valeur paysagère s'ajoute à sa fonction de refuge notamment pour certains insectes.
- OBJECTIF diversification feuillue : Cet objectif regroupe à la fois les habitats à dominance de bouleaux (sauf la boulaie tourbeuse et la chênaie pédonculée à bouleau) ou les zones qui ont été ou semées (bouleau, sorbier…) ou/et replantées (bourdaine) ou/et garnie de boutures (saule) : G1.911b, G1.9a etc.
- OBJECTIF Infrastructures de vision : Aménagement, entretien et modalités visant un accès discret aux lieux de vision (miradors de vision).
- OBJECTIF paysager : Un mirador de vision est prévu sur le site de la Borne afin de metttre en valeur l'ouverture du haut de la vallée. Un chemin de promenade parcourt cette dernière de l'aérodrome civil au village de Laneuville-au-bois permettant de profiter d'un des plus beaux paysage ouvert de la Réserve du Plateau.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Cette portion du ruisseau coule dans une large dépression dans laquelle s'est développé une petite plaine alluviale occupée par des sols hydromorphes à nappe d'eau permanente
Le sous sol est composé de schistes et grès du Siegenien.
La vallée est très dissymétrique. En rive droite, le versant, en contrebas du chemin de la fange de la Borne, est humide, en pente assez douce et régulière, alors qu'en rive gauche il est abrupt et sec.
Les eaux de la rivière sont très claires, parfois brunâtres à cause des acides humiques en suspension

Description biologique

Plusieurs types de milieux sont représentés:
- groupement à Deschampsia cespitosa et Persicaria bistorta avec Luzula sylvatica
- bas marais à Carex rostrata, Viola palustris, Caltha palustris, Scirpus sylvaticus, Valeriana repens, Molinea caerulea, Sphagnum spp, Juncus effusus, Trientalis europaea, Ranunculus flammula, Carex nigra...
- zones de landes sèches à Calluna vulgaris et Vaccinium myrtillus
- dans la partie supérieure, lande tourbeuse à molinie avec Sphagnum sp., Trientalis europaea, Carex nigra, Eriophorum vaginatum
- des jonchaies acutiflores
- un groupement à Calamagrostis canescens
- des vasques à Ranunculus flammula
- une frange très discontinue d'Alnus glutinosa et Betula pubescens, parfois de belles dimensions
- un beau fragment de nardaie à Danthonia decumbens, Carex panicea... en limite de la fange de la Borne mais en dehors de celle ci.
D'après la carte de Grandtner, Sougnez et thill (1960), le site était occupé par des pessières sur sol humide oligotrophe (Ph). Il s'agissait plutôt là de plantation sur alluvions mésotrophes. De toute façons, sur au moins un kilomètre de longueur, il s'agit plutôt d'une étroite bande d'anciennes prairies abandonnées. Ailleurs on se trouve en présence de pessières abattues, milieu qui peut présenter des potentialités intéressantes.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Biblio

Divers

Sources

PGISH

Répondants de l'information

S. ROUXHET, J. SAINTENOY-SIMON