Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1542 - Bois de la Grande Ramée

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Nassogne
Cantonnements DNF :Nassogne
Surface :23.42 ha
Coordonnées :X Lambert : 215824 - Y Lambert : 91123
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette belle forêt feuillue s'étend sur le contrefort de l'Ardenne, au contact avec la Calestienne, sur le versant droit, très escarpé, de la vallée de la Lomme, juste avant sa traversée du village de Forrières. Le boisement comprend des futaies issues d'anciens taillis, dominées par le chêne sessile (Quercus petraea) et le charme (Carpinus betulus). Le versant en lui-même accueille une flore comportant quelques espèces plutôt calciphiles ou neutrocalciphiles, comme le cornouiller mâle (Cornus mas), l'érable champêtre (Acer campestre) ou encore la campanule gantelée (Campanula trachelium). Dans le haut, le peuplement est nettement plus acidophile se traduisant par l'abondance de la germandrée scorodoine (Teucrium scorodonia), du mélampyre des prés (Melampyrum pratense), de la canche flexueuse (Deschampsia flexuosa), etc. Le site est globalement peu connu des naturalistes et les données restent donc lacunaires. La découverte en 2012 du céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia) est particulièrement remarquable étant donné qu'il s'agit de la deuxième station connue de cette rare orchidée en Lesse et Lomme.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L2 - Ardenne septentrionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Forrières23.42 haNASSOGNELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nassogne23.42 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Nassogne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Nassogne, Place des Martyrs, 13, 6953 Forrières (Tél.: 084/37.43.10. - Fax: 084/37.43.11).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Carabus coriaceus1976P. Lebrun
Cerambyx cerdo1975M. Poll
Lucanus cervus1975M. Poll
Platycerus caraboides1976P. Lebrun
Prionus coriarius1976P. Lebrun
Plantes - Plantes supérieures
Anthericum liliago2012M. Watelet
Cephalanthera longifolia2012M. Watelet
Cornus mas1999BExceptionnel en Ardenne
Plantes - Mousses - Bryophytes
Leucobryum glaucum

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données J. Saintenoy-Simon 1999; M. Watelet et D. Tyteca, 2012): Acer campestre, Acer pseudoplatanus, Ajuga reptans Alchemilla xanthochlora, Alliaria petiolata, Anthericum liliago, Arum maculatum, Athyrium filix-femina, Campanula trachelium, Cardamine pratensis, Carex sylvatica, Carpinus betulus, Cephalanthera longifolia, Circaea lutetiana, Clematis vitalba, Cornus mas, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris dilatata, Dryopteris filix-femina, Epilobium angustifolium, Epilobium montanum, Eupatorium cannabinum, Euphorbia amygdaloides, Fagus sylvatica, Festuca gigantea, Fragaria vesca, Fraxinus excelsior, Galeopsis tetrahit, Geranium robertanium, Geum urbanum, Hedera helix, Hypericum dubium, Lamium galeobdolon subsp.montanum, Lapsana communis subsp. communis, Lathyrus montanus, Lysimachia nemorum, Melampyrum pratense, Melica uniflora, Mercurialis perennis, Milium effusum, Moehringia trinervia, Polygonatum multiflorum, Potentilla sterilis, Prunella vulgaris, Prunus avium, Quercus petraea, Quercus robur, Rosa arvensis, Rubus idaeus, Sambucus nigra, Scrophularia nodosa, Senecio ovatus, Silene dioica, Solanum dulcamara, Stachys sylvatica, Teucrium scorodonia, Veronica officinalis, Viola reichenbachiana.

Bryophytes: Leucobryum glaucum.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un bois qui présente de beaux contrastes de végétation et qui montre une chênaie calcicole, ce qui est peu fréquent dans la région (Saintenoy, 1999).

Menaces

Mis à part l'envahissement arbustif des rochers, il n'y en a pas.

Recommandations

Laisser évoluer ce groupement forestier sans intervention sylvicole, à l'exception des affleurements rocheux (cfr SGIB 1541).

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

La colline qui porte le bois de la Grande Ramée est en pente raide et exposée au sud dans son ensemble. Elle culmine à 320 m d'altitude et domine la plaine alluviale de la Lomme, moyennement large à cet endroit et à l'altitude de 210 m. Vu son exposition méridionale, les sols sont assez secs voire très secs. Le site de trouve sur les assises du Siegenien moyen qui contient de nombreux bancs fossilifères.

Description biologique

Le versant est occupé par une chênaie-charmaie de belle venue dans laquelle on remarque plusieurs espèces calcicoles (Campanula trachelium, Melica uniflora, Mercurialis perennis, Hedera helix...) et de nombreuses espèces mésophiles ou nitrophiles comme Alliaria petiolata, Arum maculatum, Carex sylvatica, Circaea lutetiana, Clematis vitalba, Geum urbanum, Lamium galeobdolon subsp. montanum, Polygonatum multiflorum, Prunus avium, Stachys sylvatica...

Dans le haut du versant cependant, le bois devient nettement plus acidiphile: chênaie sessiflore à Deschampsia flexuosa, Melampyrum pratense, Teucrium scorodonia, Leucobryum glaucum... et la régénération du chêne y est abondante. La lisière sud du bois, le long de la route de Masbourg, montre Acer campestre et Cornus mas.

Un relevé floristique (alt.: 220 à 280 m; Lambert x 215,7 - y 91) effectué le 31 août 1999 par J. Saintenoy-Simon contient les espèces suivantes: Acer campestre, Acer pseudoplatanus, Ajuga reptans Alchemilla xanthochlora, Alliaria petiolata, Arum maculatum, Athyrium filix-femina, Campanula trachelium, Cardamine pratensis, Carpinus betulus, Circaea lutetiana, Clematis vitalba, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris dilatata, Dryopteris filix-femina, Epilobium angustifolium, Epilobium montanum, Eupatorium cannabinum, Euphorbia amygdaloides, Fagus sylvatica, Festuca gigantea, Fragaria vesca, Fraxinus excelsior, Galeopsis tetrahit, Geranium robertanium, Geum urbanum, Hedera helix, Hypericum dubium, Lamium galeobdolon subsp. montanum, Lapsana communis subsp. communis, Lysimachia nemorum, Melampyrum pratense, Melica uniflora, Mercurialis perennis, Milium effusum, Moehringia trinervia, Polygonatum multiflorum, Potentilla sterilis, Prunella vulgaris, Prunus avium, Quercus petraea, Quercus robur, Rosa arvensis, Rubus idaeus, Sambucus nigra, Scrophularia nodosa, Sambucus nigra, Senecio ovatus, Silene dioica, Solanum dulcamara, Stachys sylvatica, Teucrium scorodonia, Veronica officinalis, Viola reichenbachiana.

En mai 2012, une station d'une cinquantaine de pieds de céphalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia) est découverte dans le bois de la Ramée. Cette orchidée particulièrement rare en Région wallonne n'était connue auparavant que d'une seule autre localité, à Bure (TYTECA, 2008).

WATELET et TYTECA (2012) ont décrit précisément la station occupée par le céphalanthère: il s'agit d'un bois clair, provenant d'anciens traitements en taillis, où dominent le chêne sessile (Quercus petraea) et le charme (Carpinus betulus), sur une pente très escarpée d'exposition plein sud. Dans le sous-bois, s'observe une autre plantes rare, la phalangère à fleurs de lis (Anthericum liliago), mais aussi diverses espèces dont la présence traduit un sol plutôt acide, comme la germandrée scorodoine (Teucrium scorodonia) et la gesse des montagnes (Lathyrus montanus). Le sous-bois est ici clairement moins diversifié que dans les chênaies-charmaies calcicoles de Lesse et Lomme, finalement fort proches du talus ardennais.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

PGISH

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON

Date de la dernière modification de la fiche

2016-12-12