Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1606 - Carrière du Grand Rolé

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière d'Ochamps / Les Roches
Communes :Libin
Cantonnements DNF :Libin
Surface :2.97 ha
Coordonnées :X Lambert : 213625 - Y Lambert : 67294
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette carrière de phyllades et schistes gréseux est localisée juste au sud de l'autoroute E411. Elle est composée d'un grand terre-plein, avec mares temporaires, envahi par une végétation nitrophile suite à des dépôts de déchets, et une excavation au fond occupé par une pièce d'eau peu profonde, abondamment colonisée par Typha latifolia. Ce site présente un intérêt odonatologique non négligeable mais également ornithologique (Fuligule morillon et Grèbe castagneux), herpétologique (reproduction d'au moins 5 espèces d'amphibiens) et botanique (Pyrola rotundifolia notamment).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Ochamps2.97 haLIBINLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Libin2.97 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Libin?

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
C3.5Végétation pionnière et éphémère des rives périodiquement exondéesA. Remacle
E1.9Pelouses sur sableA. Remacle

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
22.1Etangs et lacs permanentsA. Remacle
31.2Landes sèchesA. Remacle
53.131Typhaie à grande massetteA. Remacle
53.14ANappes de scirpe des maraisA. Remacle
62.42Falaises intérieures siliceusesA. Remacle
87.2Zones rudéralesCA. Remacle

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Aythya fuligulaOuiNonUn couple2001Bobs. A. Remacle
Charadrius dubiusOuiNonReproduction ancienne?1990Goffart et al., 1990
Tachybaptus ruficollisOuiNonReproduction2001obs. A. Remacle
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNonReproduction2001Cobs. B. Redant
Lissotriton helveticusOuiNonReproduction2001Cobs. B. Redant
Lissotriton vulgarisOuiNonReproduction2001Cobs. B. Redant et A. Remacle
Pelophylax kl. esculentusOuiNonPopulation importante2001Cobs. A. Remacle
Rana temporariaOuiNonReproduction2001Cobs. B. Redant
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx splendensNonNon1 ex.2001Cobs. A. Remacle
Cordulegaster boltoniiNonNonobs. Ph. Goffart
Ischnura pumilioNonOuiReproduction (encore actuelle?)BGoffart, 1996
Libellula quadrimaculataNonNonReproductionGoffart, 1996
Sympetrum danaeNonNonReproductionGoffart, 1996
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Myrmeleotettix maculatusRégulier2001Cobs. A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Filago minimaStation dispersée2001Cobs. A. Remacle
Genista pilosaAbondant mais sur une surface réduite2001Cobs. A. Remacle
Ornithopus perpusillusPlants dispersés.2001Cobs. A. Remacle
Pyrola rotundifoliaPlage (< 0,5 m²)2001Cobs. A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Reproduction ancienne du Petit Gravelot (Charadrius dubius). Reproduction du Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis). Présence en 2000 et 2001 d'un couple de Fuligule morillon (Aythya fuligula).

Amphibiens
Reproduction de 5 espèces au moins: Rana temporaria, Rana kl. esculenta (abondante), Triturus vulgaris, T. alpestris et T. helveticus.

Ecrevisses
Forte population d'une espèce d'écrevisse.

Insectes
- Odonates: l'intérêt odonatologique de cette carrière a été souligné par Goffart (1996). Le peuplement pourrait toutefois s'être modifié par suite du remplacement de l'ensemble des grandes mares par un plan d'eau continu et par le développement des hélophytes.
Une espèce vulnérable observée: Cordulegaster boltonii; une espèce sujette à un faible risque: Ischnura pumilio; quatre espèces à la limite d'être menacées: Calopteryx splendens, Lestes sponsa, Libellula quadrimaculata, Sympetrum danae; diverses espèces non menacées: Coenagrion puella, Ischnura elegans, Pyrrhosoma nymphula, Enallagma cyathigerum, Anax imperator, Orthetrum cancellatum, Aeshna cyanea, Libellula depressa, Sympetrum striolatum.
- Orthoptères: à côté de quelques espèces banales, présence régulière de Myrmeleotettix maculatus.
- Hyménoptères Aculéates: reproduction du Sphécide Ammophila sabulosa.

Commentaires sur la flore

Présence de Hieracium piloselloides.

Espèces exotiques

Erigeron annuus, Fallopia japonica, Quercus rubra, Solidago canadensis,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une excavation occupée par un plan d'eau intéressant sur le plan odonatologique et herpétologique, où subsistent quelques lambeaux de pelouse silicicole.

Menaces

- Apports de déchets: ceux-ci ont surtout lieu au niveau du terre-plein, mais l'extrémité occidentale de l'excavation pourrait aussi être touchée.
- Embroussaillement des parties encore relativement ouvertes sur le pourtour de l'excavation, en particulier la rampe descendant du replat nord-ouest vers le pied du flanc nord, envahie par de nombreux genêts.

Recommandations

- Arrêt des apports de déchets.
- Contrôle des ligneux au moins sur la rampe descendant du replat nord-ouest vers le pied du flanc nord.
- Interdiction aux véhicules d'accéder au replat.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès libre.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est localisée juste au sud de l'autoroute E411 (non visible de celle-ci), près de la limite communale Bertrix-Libin. Elle a été ouverte dans le versant droit de la petite vallée du ruisseau d'Omois qui passe à la bordure sud-ouest du site. On y a extrait des phyllades et schistes gréseux.
Description du site: Le site est composé de deux secteurs contigus.
- Un grand terre-plein de forme triangulaire s'étend à l'ouest de l'excavation; il est accessible par un chemin carrossable au départ de la route reliant Jéhonville à Ochamps. Une ancienne infrastructure subsiste vers l'est (mur en béton). Cette zone pierreuse par endroits est en partie envahie par une végétation nitrophile et présente plusieurs mares temporaires, plus ou moins encombrées de planches, tôles,.... Un chemin en fait le tour. Des dépôts de déchets ont encore lieu actuellement.
- L'excavation, accessible par l'ouest (prolongement du chemin d'accès au terre-plein), est limitée par des falaises rocheuses, atteignant au maximum une vintaine de m sur le flanc est; la colonisation des parois rocheuses est fonction de la pente. L'ancien radier, occupé vers 1990 par un ensemble de flaques, est actuellement complètement sous eau (profondeur assez faible toutefois). La végétation palustre y forme actuellement de nombreux massifs. De l'entrée à l'excavation monte une courte rampe qui permettait d'atteindre le haut du concasseur (?) où se trouve un petit replat; de ce replat, une rampe de plus en plus embroussaillée descend jusqu'à la pièce d'eau au pied de la paroi nord.
Fréquentation du site: Le terre-plein est peut-être plus fréquenté que l'excavation. Stockage de bois.
Les véhicules peuvent atteindre facilement l'entrée de l'excavation et monter sur le petit replat.
Présence de déchets: Le terre-plein est de plus en plus altéré par des dépôts de déchets: terres, inertes, planches, quelques ferrailles,... Plusieurs aires de brûlage. Nombreux fragments de troncs à moitié calcinés. Au niveau de l'excavation , ancien versage (inertes) et une place à feu à l'entrée; déchets çà et là ailleurs, par exemple quelques sacs poubelles vers le nord et quelques vieux fûts dans les rochers au pied du flanc nord.
Environnement du site: Bois. L'autoroute passe au nord du site.

Description biologique

Le terre-plein est colonisé par une végétation herbacée discontinue, hygrophile au niveau des mares temporaires, avec des ligneux poussant surtout sur les bordures (principalement Salix caprea et Salix sp., Alnus glutinosa, semis de Picea abies, Cytisus scoparius). On y a relevé: Persicaria hydropiper, Hypericum perforatum, Trifolium hybridum, T. arvense, Vicia cracca, Epilobium angustifolium, Linum catharticum, Prunella vulgaris, Plantago lanceolata, Euphrasia stricta, Tussilago farfara, Tanacetum vulgare, Cirsium arvense, C. palustre, C. vulgare, Solidago canadensis, Erigeron annuus, Matricaria maritima inodora, Crepis capillaris, Hypochoeris radicata, Leucanthemum vulgare, Achillea millefolium, Artemisia vulgaris, Gnaphalium sylvaticum, G. uliginosum, Holcus lanatus, Poa compressa,... Des nitrophytes se développent sur les tas de terres et d'inertes en bordure (Urtica dioica notamment). Des massifs de Fallopia japonica croissent le long du chemin entre le terre-plein et la carrière proprement dite.
Au niveau des flaques poussent notamment Juncus effusus, J. tenuis, J. bulbosus, J. articulatus, Typha latifolia, Eleocharis palustris (petite plage), Carex demissa, Glyceria sp., Alisma plantago-aquatica, Lythrum portula (flaque en partie sur le chemin, avec Callitriche sp.), Lotus pedunculatus, Mentha sp., Ranunculus repens, Cirsium palustre, Deschampsia cespitosa,...
Les ligneux qui ont colonisé l'excavation sont représentés par Salix caprea, Betula pendula, Salix sp., Populus tremula, Alnus glutinosa, Betula pubescens, Larix kaempferi, Picea abies, Pinus sylvestris, Quercus rubra, Q. robur, Fagus sylvatica,...
La pièce d'eau peu profonde est de plus en plus envahie par des massifs de Typha latifolia. Cette espèce largement dominante ici est accompagnée de Ranunculus flammula, Lotus pedunculatus, Lysimachia vulgaris, Lycopus europaeus, Veronica scutellata, Galium palustre, Cirsium palustre, Juncus effusus, J. articulatus, J. acutiflorus, J. inflexus, J. conglomeratus, J. tenuis, J. bufonius, Eleocharis palustris (plusieurs plages), Carex remota, C. ovalis, C. demissa, C. echinata, Alisma plantago-aquatica, cf. Phragmites australis (quelques massifs), Equisetum arvense, E. palustre, E. fluviatile,... Quelques espèces cultivées poussent sur les tas d'inertes à l'extrémité ouest de l'excavation: Phalaris arundinacea cv. picta, Primula sp.
Le petit replat et la rampe descendant vers l'eau sont occupés par une strate herbacée discontinue, composée, aux côtés de lichens et de bryophytes, de quelques espèces caractéristiques des pelouses sèches silicicoles comme Rumex acetosella, Trifolium arvense, Ornithopus perpusillus et Filago minima, de Calluna vulgaris et Genista pilosa, ainsi que de diverses plantes en majorité acidiphiles: Spergularia rubra, Arenaria serpyllifolia, Sagina procumbens, Hypericum pulchrum, Erophila verna, Fragaria vesca, Lotus corniculatus, Teucrium scorodonia, Galium mollugo, G. saxatile, Veronica officinalis, V. serpyllifolia, Hypochoeris radicata, Gnaphalium sylvaticum, Leontodon autumnalis, Hieracium piloselloides (rampe embroussaillée et bord eau), H. lachenalii, Leucanthemum vulgare (rampe embroussaillée), Carex pilulifera, Deschampsia flexuosa, Festuca cf. filiformis, Vulpia myuros, Poa compressa, Agrostis capillaris, Pteridium aquilinum. La présence d'une petite plage de Pyrola rotundifolia (0,5 m²) à la bordure de la rampe montant sur le replat est assez étonnante dans cette carrière de roche siliceuse.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant: F. Calay.
Matériau(x) extrait(s): phyllades et schistes gréseux.
Références
Référence sur anciens documents de la DPA: Ochamps 2.
Référence de la fiche ULB (1996): 6470101.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation(s): 1963, 1983.
Fin de l'exploitation: arrêt après la construction de l'autoroute (gisement pratiquement épuisé). Elle était arrêtée en 1991.
Réaffectation prévue (dans autorisation): -
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
Collaborateurs: Benoît REDANT et Christophe ROUSSEAU