Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1656 - Bois de la Porallée

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Aywaille, Theux
Cantonnements DNF :Aywaille, Spa
Surface :911.60 ha
Coordonnées :X Lambert : 249532 - Y Lambert : 127328
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le massif de la Porallée s'étend en Ardenne entre Aywaille et Spa. En grande partie enrésiné, il occupe les plateaux et le haut des versants de la vallée de l'Amblève, à l'emplacement d'anciennes landes. A l'heure actuelle, la pratique des coupes à blanc permet d'ouvrir le milieu pendant plusieurs années, ce qui est particulièrement favorable au maintient d'un oiseau insectivore et nocturne dont la survie est très précaire chez nous : l'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
La Reid385.08 haTHEUXLIEGE
Sougné-Remouchamps526.52 haAYWAILLELIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Aywaille524.87 haLiège
Spa386.73 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement d'Aywaille, rue de la Reffe, 9, 4920 Remouchamps (Tél. : 04/247.99.90 - Fax : 04/384.82.77).

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Spa, Ferme de Malchamps, 201, rue Sauvenière, 4900 Spa (Tél. : 087/29.90.80 - Fax : 087/77.38.71).

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
F4.2Landes sèches
G1.8Chênaies acidophiles
G3.FPlantations de conifères

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
31.87Clairières forestières

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Caprimulgus europaeusOuiOuiPrésence2003L. Delahaye
Lanius excubitorOuiOuiPrésence2000L. Delahaye
Nucifraga caryocatactesOuiNonNicheur2000L. Delahaye
Saxicola torquatusOuiNonPrésence1999L. Delahaye

Commentaires sur la faune

Site important pour l'engoulevent (Caprimulgus europaeus) : cf. DELAHAYE (1999).

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un massif forestier abritant l'une des dernières populations wallonnes d'engoulevent (Caprimulgus europaeus)

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Ecologiquement, le site fait partie de l'Ardenne centro-orientale.

Le socle géologique est constitué de roches primaires datant du Cambrien et du Salmien inférieur. On trouve soit des schistes, soit des roches gréseuses, selon les endroits.

Description biologique

Le Bois de la Porallée est situé à l'emplacement d'anciennes landes. L'essence dominante est l'épicéa (Picea abies) qui a été largement planté en Ardenne à partir de la fin du 19è siècle. On trouve aussi des parcelles plantées de pin sylvestre (Pinus sylvestris) et de pin noir (Pinus nigra).
Le sous-bois des pessières est très pauvre et comprend surtout des bryophytes et des champignons. Les très jeunes plantations montrent une flore plus variée avec notamment la digitale pourpre (Digitalis purpurea), le gaillet de Harz (Galium saxatile), la germandrée scorodoine (Teucrium scorodonia), la fougère aigle (Pteridium aquilinum), la bourdaine (Frangula alnus), la callune (Calluna vulgaris), le genêt à balai (Cytisus scoparius), l'agrostis commun (Agrostis capillaris), etc. Ces espèces héliophiles disparaissent au bout d'une dizaine d'années avec la fermeture du milieu.
Dans les pinèdes, plus éclairées, la végétation herbacée et arbustive est nettement plus développée que dans les pessières. Des fragments de landes, notamment, peuvent s'y maintenir dans les trouées.
Plus localement, en particulier sur les versant de la vallée du Ninglinspo et de ses affluents, on rencontre également des chênaies sessiliflores à luzule blanche (Luzula luzuloides). Il s'agit de boisements de substitution de la forêt naturelle, en l'occurrence ici de la hêtraie acidophile à luzule (Luzulo-Fagetum). Ils résultent d'un traitement en taillis ou en taillis sous futaie.
Dans ces chênaies fragmentaires, l'espèce dominante de la strate arborescente est le chêne sessile (Quercus petraea). Le hêtre (Fagus sylvatica) n'est représenté que par petits bouquets ou arbres isolés. En sous-bois, la flore est très pauvre et est dominée par la myrtille (Vaccinium myrtillus) et la canche flexueuse (Deschampsia flexuosa). On trouve en outre quelques secteurs dominés par les bouleaux (Betula pendula surtout).
Sur le plan ornithologique, l'intérêt principal du massif de la Porallée se trouve dans la présence d'une des dernières populations wallonnes d'engoulevent (Caprimulgus europaeus), une espèce insectivore, migratrice et nocturne (on l'appelle aussi hirondelle de nuit, en raison de sa silhouette particulière). Bon an mal an, on en dénombre quelques couples cantonnés dans les zones ouvertes (coupes forestières essentiellement).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

L. DELAHAYE (FUSAGX)