Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1783 - Marais de la Neuville

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Hensies
Cantonnements DNF :Mons
Surface :19.79 ha
Coordonnées :X Lambert : 100641 - Y Lambert : 126243
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Située dans le Hainaut occidental, cette zone humide d'intérêt biologique est peu connue des naturalistes mais ne participe pas moins, au même titre que les marais d'Harchies, au réseau écologique de la vallée de la Haine. On y rencontre des prairies de fauche, des mégaphorbiaies, des phragmitaies et des cariçaies traversées par des fossés et bordées de rangées de vieux saules têtards. Parmi les espèces intéressantes figurent notamment la gorgebleue (Luscinia svecica), l'hottonie des marais (Hottonia palustris), le seneçon aquatique (Senecio aquaticus), les oenanthes à feuilles de silaüs et faux-boucage (Oenanthe silaifolia et Oe. pimpinelloides).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E1 - Basse-Haine

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Hensies19.79 haHENSIESHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons19.79 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

MET.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Oui

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Mons, rue Achille Legrand, 16, 7000 Mons (Tél. : 065/32.82.49 - Fax : 065/32.82.44).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6379Marais de la Neuville19,7891ha ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon1997P. Anrys
Acrocephalus schoenobaenusOuiOui1997P. Anrys
Acrocephalus scirpaceusOuiNon1997P. Anrys
Athene noctuaOuiNon1997P. Anrys
Cuculus canorusOuiOui1997P. Anrys
Emberiza schoeniclusOuiNon1997P. Anrys
Locustella naeviaOuiNon1997P. Anrys
Luscinia megarhynchosOuiNon1997P. Anrys
Luscinia svecicaOuiNon1997P. Anrys
Rallus aquaticusOuiNonNicheur possible1997P. Anrys
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Aromia moschata2006Th. Paternoster
Plantes - Plantes supérieures
Butomus umbellatus1997P. Anrys
Carex elata1997P. Anrys
Dipsacus pilosus1997P. Anrys
Hottonia palustris1997P. Anrys
Oenanthe pimpinelloides2010AC.Delmarche
Oenanthe silaifolia2010AC.Delmarche
Senecio aquaticus1997P. Anrys

Commentaires sur la faune

Oiseaux nicheurs (données P. ANRYS 1997):
Acrocephalus palustris, Acrocephalus scirpaceus, Acrocephalus schoenobaenus, Aegithalos caudatus, Athene noctua, Carduelis chloris, Columba palumbus, Cuculus canorus, Dendrocopos major, Emberiza citrinella, Emberiza schoeniclus, Locustella naevia, Luscinia megarhynchos, Luscinia svecica cyanecula, Parus caeruleus, Parus major, Parus montanus, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Prunella modularis, Rallus aquaticus, Sylvia atricapilla, Sylvia borin, Sylvia communis, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus viscivorus.

Commentaires sur la flore

Données P. ANRYS (1997):
Alisma plantago-aquatica, Alnus glutinosa, Apium nodiflorum, Betula pendula, Butomus umbellatus, Cardamine pratensis, Carex acutiformis, Carex disticha, Carex elata, Dipsacus pilosus, Eupatorium cannabinum, Filipendula ulmaria, Hottonia palustris, Humulus lupulus, Juncus articulatus, Juncus effusus, Juncus inflexus, Lychnis flos-cuculi, Lysimachia vulgaris, Mentha aquatica, Myosotis scorpioides, Origanum vulgare, Pulicaria dysenterica, Quercus robur, Rorippa amphibia, Rumex hydrolapathum, Rumex obtusifolius, Salix alba, Salix caprea, Salix cinerea, Salix x rubens, Sedum acre, Senecio aquaticus, Solanum dulcamara, Symphytum officinale, Urtica dioica, Viburnum opulus.

Données C. DELMARCHE (2009-2010)

Achillea millefolium, Achillea ptarmica, Agrostis sp., Ajuga reptans, Alliaria petiolata, Alopecurus pratensis, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Anthriscus sylvestris, Arrhenatherum elatius, Bromus hordeaceus, Bromus sterilis, Calystegia sepium, Cardamine pratensis, Carex acuta, Carex cuprina, Carex disticha, Carex hirta, Carex sp., Carex vulpina, Centaurea jacea sensu lato, Cerastium fontanum, Cirsium arvense, Cirsium oleraceum, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Cynosurus cristatus, Dactylis glomerata, Daucus carota, Epilobium angustifolium, Epilobium hirsutum, Equisetum arvense, Equisetum palustre, Erodium cicutarium, Eupatorium cannabinum, Festuca pratensis, Filipendula ulmaria, Fraxinus excelsior, Galeopsis bifida, Galium aparine, Galium palustre, Geranium dissectum, Geranium robertianum, Glechoma hederacea, Glyceria fluitans, Glyceria maxima, Heracleum sphondylium, Holcus lanatus, Hypochoeris radicata, Iris pseudacorus, Juncus conglomeratus, Juncus effusus, Juncus inflexus, Lamium album, Lathyrus pratensis, Leucanthemum vulgare, Lolium perenne, Lotus corniculatus, Lotus pedunculatus, Lychnis flos-cuculi, Lysimachia nummularia, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Mentha sp., Myosotis arvensis, Myosotis cespitosa, Myosotis nemorosa, Myosotis scorpioides, Oenanthe fistulosa, Phalaris arundinacea, Phragmites australis, Plantago lanceolata, Poa pratensis, Poa trivialis, Polygonum amphibium, Polygonum persicaria, Polygonum sp., Prunus domestica, Prunus serotina, Prunus spinosa, Pulicaria dysenterica, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus repens, Rorippa austriaca, Rosa canina, Rosa sp., Rubus caesius, Rumex acetosa, Rumex acetosella, Rumex conglomeratus, Rumex crispus, Rumex obtusifolius, Salix alba, Salix sp., Sambucus nigra, Solanum dulcamara, Stellaria graminea, Symphytum officinale, Taraxacum sp., Thalictrum flavum, Tragopogon pratensis, Trifolium dubium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trifolium sp., Urtica dioica, Valeriana repens, Veronica serpyllifolia, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Vicia sativa, Vulpia bromoides.

Espèces exotiques

Parthenocissus inserta

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une zone humide intéressante dans le cadre du maintien du réseau écologique régional.

Menaces

éventuel non suivi des prescriptions de gestion (Saules têtards entretenus hors période recommandée, ...)

Recommandations

inclure d'urgence les enclaves qui comportent des éléments parmi les plus rares de la flore wallonne dans la ZHIB

Plan de gestion

Les mesures de gestion des marais de la Neuville ont comme objectif d'améliorer la diversité biologique du site. Les interventions consisteront principalement à:
* recéper régulièrement les saules qui envahissent la mégaphorbiaie-magnocariçaie située au sud-est du site;
* planter nouveaux alignements de saules têtards
* entretenir les alignements de saules têtards hormis les plus vieux , en hiver hors gel , tous les 4/5ans
* limiter le développement de la phragmitaie;
* faucher tardivement la mégaphorbiaie-magnocariçaie tous les trois ans;
* faucher les prairies selon le plan de gestion établi par le DEMNA;
* exporter les produits de la fauche;
* gérer les fossés;
* creuser éventuellement des mares, dans les zones où la qualité des eaux de surface est suffisante et si l'exportation des produits de creusement est possible.

Accès du public

Public non autorisé

Détails

Description physique

Le site s'étend au sein d'un complexe marécageux à cheval sur les communes de Bernissart et de Hensies, dans la partie aval de la vallée de la Haine (district phytogéographique brabançon). Il est localisé plus précisément à l'est du hameau de la Neuville, entre le Courant du Grand Vivier (au nord) et l'autouroute E19 (au sud).

Le marais de Neuville repose sur des sols alluviaux hydromorphes, la majorité étant fortement à très fortement gleyfiés avec horizon réduit sur matériaux argileux lourds. Ces sols possèdent une très faible valeur agricole.

Description biologique

Le marais de la Neuville n'a pas encore fait l'objet d'une description phytosociologique détaillée, la plupart des informations provenant de visites à l'occasion d'études d'incidence dans les années 1990 (P. ANRYS). Ces informations ont été synthétisées plus récemment par DELMARCHE (2001), préalablement à la désignation du site comme ZHIB.
On y trouve, à l'est, une partie marécageuse constituant la zone noyau du site; celle-ci renferme :
- une roselière à Phragmites australis, dans laquelle est présente Dipsacus pilosus, espèce très rare dans le nord de la Wallonie;
- une magnocariçaie étendue à Carex acutiformis et à Carex elata (non redécouvert par suite).
Cette zone est parcourue par un réseau de fossés abritant de beaux peuplements d'Hottonia palustris ainsi que Butomus umbellatus.
Dans la partie centrale et occidentale s'étendent des prairies humides abandonnées ceinturées de fossés et d'alignements de vieux saules têtards. Ces prairies sont particulièrement riches en Carex disticha et hébergent également Senecio aquaticus, une espèce en régression généralisée suite aux modifications des pratiques agricoles.

Depuis 2009, les prairies ont été ajoutéesà la ZHIB initiale. A cette occasion une cartographie détaillée des habitats a été réalisées. Elle met en évidence les surfaces de prairies de fauche à l'Ouest et la mégaphorbiaie à l'Est du site. Ces deux habitats sont complétés d'une part par des éléments linéaires de saules têtards, des haies vives, de fossés à Glyceria maxima, et d'autres parts par des habitats surfaciques en mosaique avec la mégaphorbiaie : phragmitaies, cariçaies et saulaies.

Monument naturel

aucun monument

Monument historique

aucun monument

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

C. DELMARCHE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, 23 Av. Maréchal Juin, 5030 Gembloux).

Date de la dernière modification de la fiche

2010-11-25