Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

183 - Coteau du Tunnel et Dessus le long Tier

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Bassenge
Cantonnements DNF :Liège
Surface :4.01 ha
Coordonnées :X Lambert : 239797 - Y Lambert : 161823
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Dans la basse vallée du Geer, suite à un accord avec la SNCB en 1976, une nouvelle réserve naturelle a vu le jour le long de la ligne de chemin de fer Tongres-Montzen, au sud du village de Wonck (Bassenge). Vers l'est, une vaste colline calcaire thermophile, au lieu-dit 'Coteau du Tunnel' est couverte de pelouses calcaires. La craie y affleure presque partout. Le site se prolonge vers le sud-est par 'Dessus le Long Thier', non encore protégé. Dans cette zone, les pelouses sèches se prolongent par des pelouses sur graviers, devenues très rares dans la région. Quantités d'espèces végétales rares adaptées à la chaleur et à la sécheresse y prospèrent : la germandrée des montagnes, l'aster lynosiris, la gentiane croisette, plusieurs orchidées... L'endroit est tout aussi renommé pour son entomofaune, surtout pour l'abondance des Hyménoptères Aculéates. Les incendies fréquents constituent toutefois une menace perpétuelle pour ces milieux secs. L'extension des carrières voisines pourrait de plus en éliminer une partie. Vers l'est, outre les talus buissonnants le long de la voie ferrée, deux autres sites méritent attention. 'Derrière la Vaux', en partie préservée (terrains privés), comprend à la fois des prairies humides (fauchées ou pâturées) ou se cantonnent certaines espèces végétales hygrophiles comme la langue de serpent ou le spectaculaire géranium livide, naturalisé depuis longtemps, des friches, taillis et fourrés calcicoles, des haies de pourtour, milieux visités par de nombreux insectes (Hyménoptères Aculéates, Coléoptères Longicornes, Lépidoptères...) et oiseaux nicheurs ou de passage. La 'Brouhîre du Pierreux' est, elle, formée par deux coteaux et d'un plateau intermédiaire. On y trouve des pelouses sèches mésophiles ou sur graviers et leurs espèces caractéristiques, d'anciennes landes à callune aujourd'hui transformées en pâtures, des taillis de lisère extrêmement diversifiés, et des bois ravinés (chavées), repère du blaireau. Ce dernier site n'est pas protégé, et est menacé par un projet de lotissement. (Auteur : J-L. Gathoye).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Wonck4.01 haBASSENGELIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Liège4.01 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
172Wonck4,01 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo calamitaOuiOuiOccasionnel2008A. Bernier, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Cupido minimusNonNon1994E. Stassart
Erynnis tagesNonNon2007G. Bottin
Leptidea sinapisNonNon2007G. Bottin
Spialia sertoriusNonNon2007E. Stassart, G. Bottin
Thymelicus acteonNonOui1994E. Stassart
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Anarta myrtilli1994E. Stassart
Siona lineata1994AE. Stassart
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Meloe violaceus2008A. Bernier (id. Cl. Puts)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Omocestus rufipes2008A. Bernier, J.-Y. Baugnée
Phaneroptera falcata2008A. Bernier, J.-Y. Baugnée
Stenobothrus lineatus2008A. Bernier, J.-Y. Baugnée
Tetrix tenuicornis2008A. Bernier, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Jalla dumosa1994J. Petit
Pygolampis bidentata1995J. Fagot
Invertébrés - Mollusques
Apterona helicoidella1994AE. Stassart
Plantes - Plantes supérieures
Aster linosyris70 pieds2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Centaurium erythraea2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Centaurium pulchellum2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Epipactis atrorubens2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Epipactis helleborine2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Gentiana cruciata2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Gentianella germanica2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Orchis anthropophora2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Orchis militaris2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Platanthera chlorantha2008J.-L. Gathoye, A. Bernier
Teucrium montanum1 touffe1993J. Petit

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

L'intérêt entomologique est très grand. On rencontre des Lépidoptères comme Apterona helicoidella (= Cochliotheca crenulella) dont c'est la seule station belge avec le Thier de Lanaye, Spialia sertorius, Thymelicus acteon, Cupido minimus, Siona lineata, des Hémiptères comme Jalla dumosa, Zicrona caerulea, des abeilles solitaires rarissimes en Belgique comme Andrena polita, Nomada major.
Une étude réalisée en 1994 au 'Coteau du Tunnel' a relevé la présence de 80 espèces de lépidoptères nocturnes, parmi lesquelles : Anarta myrtilli, Apamea sublustris, A. scolopacina, Autographa bractea, Cosmia pyralina, Cossus cossus, Eulithis pyraliata, Eupithecia tenuiata, Hemistola chrysoprasaria, Idea muricata, Ipomorpha retusa, Mamestra suasa, Parastichtis suspecta, Thalera fimbrialis, Xanthorhoe quadrifasciata
(données E. Stassart, 1994)

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena - G. Bottin, 2007): Erynnis tages, Inachis io, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Lycaena phlaeas, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Spialia sertorius.

Orthoptères (données J.-Y. Baugnée, 2008): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Omocestus rufipes, Stenobothrus lineatus, Tetrix tenuicornis, Tetrix undulata, Conocephalus fuscus, Leptophyes punctatissima, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima.

Hémiptères (données J.-Y. Baugnée, 2008): Adarrus multinotatus, Adelphocoris lineolatus, Allygus mixtus, Alydus calcaratus, Anthocoris confusus, Aphrophora alni, Arocephalus longiceps, Arytaina genistae, Balclutha punctata, Berytinus signoreti, Cicadella viridis, Coreus marginatus, Deraeocoris lutescens, Elasmostethus interstinctus,, Elasmucha grisea, Eupteryx origani, Europiella artemisiae, Eurygaster maura, Gargara genistae, Gonocerus acuteangulatus, Heterogaster urticae, Himacerus mirmicoides, Iassus lanio, Kleidocerys resedae, Mocydia crocea, Nabis ferus, Nabis rugosus, Nysius senecionis, Orius majusculus, Orius niger, Palomena prasina, Philaenus spumarius, Phytocoris singeri, Phytocoris tiliae, Stenodema calcarata, Thamnotettix dilutior, Zyginidia scutellaris.

Commentaires sur la flore

Aceras antropophorum, Aster linosyris, Centaurium erythrea, Epipactis atrorubens, E. helleborine, Gentiana cruciata, Gentiana germanica, Platanthera chlorantha, Orchis militaris, Teucrium montanum
Le site abritait jadis Spiranthes spiralis et Ophioglossum vulgatum.
(données R. Vanherck, 1993)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un ensemble de milieux de grand intérêt botanique et entomologique, représentatifs du massif de la Montagne Saint-Pierre : pelouses calcarifères sèches, pelouses sur gravier, taillis sur craie, chavées (forêts en ravin) et prés humides.

Menaces

Le site ne bénéficie actuellement d'aucun statut de protection au sens de la loi sur la conservation de la nature, la principale menace sur l'avenir du site est liée au risque de non renouvellement du bail.
De plus, une partie du site est menacée par l'extension des carrières de craie.

Recommandations

Coteau du Tunnel
Le site de Dessus-le-Long-Thiers qui surmonte le coteau du Tunnel devrait être protégé d'urgence, car le passage de motocyclettes provoque des dégâts aux pelouses (présence de la rare gentiane croisette, Gentiana cruciata).

Plan de gestion

Le site longe une ligne de chemin de fer en activité, la SNCB impose l'élimination de tout arbres menaçant de toucher les caténaires lors d'une chute éventuelle. La comme de Bassenge quant à elle exige l'échardonnage de la réserve naturelle. Les mesures de gestion particulières aux deux sous-sites sont :
COTEAU DU TUNNEL :
Recepage de rejets de bouleaux et de chênes, dégagement de la petite falaise
DERRIERE LAVAUX :
Fauchage et débroussaillage d'une partie du site

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Vaste coteau, sur craie sénonienne, à exposition SW, couvert de pelouses sèches incultes. Au pied ouest du coteau s'ouvre la tranchée du chemin de fer Tongres-Montzen et l'entrée du tunnel.

Description biologique

La végétation y est très ouverte à cause de la pente et des lapins qui y sont abondants. On y trouve une variante du Mesobromion erecti : la variante à Melilotus albus, caractérisée par la présence de Verbascum nigrum, Melilotus albus, Galeopsis aungustifolia. On y observe Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Carlina vulgaris, Festuca lemanii, Origanum vulgare, Lotus corniculatus, Helianthemum nummularium, Galium verum, Sanguisorba minor, Inula conyzae, Scabiosa columbaria, Epipactis atropurpurea, Orchis anthropophora, Orchis militaris,... et le très rare Teucrium montanum.
Quelques buissons y poussent difficilement : Betula pendula, Salix caprea, Quercus robur, Crataegus monogyna, Rosa canina, Cornus sanguinea,...
En contrebas du coteau pousse Centaurium pulchellum.

L'entomofaune du Coteau du Tunnel est d'une richesse exceptionnelle et comprend nombre d'espèces rares au niveau wallon ou même belge. Le naturaliste Jacques Petit, natif du coin, y a beaucoup chassé et observé, surtout les Hyménoptères aculéates et les Hétéroptères.

DETHIER & GALLANT (1998) ont signalé la capture d'une punaise rare, Pygolampis bidentata (Reduviidae), en mai 1995.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

La majeure partie du talus, très abrupt, trouve son origine dans la construction durant la guerre 1914-1918, de la voie ferrée Tongres-Montzen.

Divers

Sources

RESNAT
RNOB

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA