Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1850 - Carrière souterraine des Grands Malades

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Namur
Cantonnements DNF :Namur
Surface :0.24 ha
Coordonnées :X Lambert : 187764 - Y Lambert : 128922
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Située en rive gauche de la Meuse, en aval de Namur, la carrière des Grands Malades comprend une partie souterraine très importante couvrant quelques 2,8 ha jadis exploitée par la S.A. 'Carrières et Fours à Chaux des Grands Malades'. Les deux principales entrées ont été remblayées, notamment lors des travaux routiers et hydrauliques de Beez, à la fin des années 1980. L'accès par un puits d'aération d'une profondeur d'une quinzaine de mètres n'est plus autorisé, ni possible. Le seul accès subsistant, par le ' Trou aux charrues ', requiert l'accompagnement par des spéléologues confirmés. Il s'agit d'un gîte d'importance pour l'hibernation des chauves-souris puisque pas moins de 5 espèces ont été notées récemment, dont les rares vespertilion des marais (Myotis dasycneme) et vespertilion à oreilles échancrées (Myotis emarginatus). De très beaux concrétionnements se sont déjà reconstitués depuis la fin de l'activité extractive, notamment sous forme de draperies et de perles des cavernes.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E5 - Pays sambro-mosan

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bouge0.1 haNAMURNAMUR
Namur0.06 haNAMURNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur0.16 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.7aMines et tunnels souterrains désaffectés

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation (4 ex.)2008GT Plecotus (Th. Kervyn, P. Nyssen)
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (6 ex.)2008GT Plecotus (Th. Kervyn, P. Nyssen)
Myotis nattereriOuiOuiHibernation (3 ex.)2008GT Plecotus (Th. Kervyn, P. Nyssen)

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 2

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Myotis dasycneme, Myotis daubentonii, Myotis emarginatus, Myotis mystacinus/brandti, Myotis nattereri.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

Acquisition des parcelles privées hébergeant les entrées du site par la DNF.
Evaluation de la faisabilité de ré-ouvrir l'ancienne entrée inférieure, située sur les terrains du Ministère de l'Equipement et des Transports.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Le site est géré par la Société spéléologique de Namur: http://www.speleo-namur.be/
Autres sources d'informations:
http://www.eclairagesouterrain.com/carrgmal.htm
http://www.clubalpin.be/rochers/gdsmalades/carriere.htm
http://tchorski.morkitu.org/4/4599.htm

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

Le vaste réseau souterrain de la Carrière des Grands Malades représente apparemment un site de première importance pour l'hibernation des chauves-souris dans la région namuroise.
Un recensement effectué en début mars 2008 par Th. KERVYN et P. NYSSEN (GT Plecotus) a permis d'observer une quinzaine de spécimens appartenant à 5 espèces différentes, à savoir: Myotis dasycneme, Myotis daubentonii, Myotis emarginatus, Myotis mystacinus/brandti, Myotis nattereri.
Deux de ces espèces présentent par ailleurs un intérêt communautaire (M. dasycneme et M. emarginatus).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

Anciens fours à chaux (fin du 19ème siècle). Carrières souterraines. Le site doit son nom à la léproserie érigée jadis en ce lieu.

Histoire du site

Les premières traces d'exploitation sur le site remontent au Moyen Âge (1516).
L'extraction souterraine des pierres s'est développée surtout aux 18ème et 19ème siècles.
Au début du 20e siècle, ce site souterrain aurait aussi servi de dépôt de brasserie et de champignonnière.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

Th. KERVYN et P. NYSSEN, Groupe de Travail Plecotus, asbl Natagora (Rue du Wisconsin, 3, 5000 Namur).