Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

191 - Confluent

Site protégé : Réserve naturelle privée

Surface SIG :2.13 ha
Coordonnées :X Lambert :161186 - Y Lambert : 157395
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site du Confluent, aussi appelé 'marais de Genval' est situé précisement à la confluence de deux petits cours d'eau brabançons, l'Argentine et la Lasne. Il fait partie d'un réseau de zones humides qui s'étale depuis le sud de la Forêt de Soignes jusqu'à la vallée de la Dyle. Cette réserve naturelle privée, gérée par la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux, renferme surtout des roselières, des cariçaies ainsi que des bois marécageux, avec aussi des friches plus sèches s'installant sur d'anciens remblais. L'avifaune nicheuse comprend notamment le râle d'eau (Rallus aquaticus). Parmi les invertébrés, les odontates y sont prospères avec une vingtaine d'espèces observées, et une importante population de Vertigo moulinsiana, escargot visé par le décret Natura 2000, est présente dans les cariçaies inondées.

Carto

Protection

Propriétaire(s) :

GENIMMO, s.a., rue du Cerf 191, 1332 Genval (Tél. : 02/655.62.11).

Type de site protégé :Réserve naturelle privée
Année de création :1992
Type de contrat :

Location par bail emphytéotique.

Historique de création :

Le site est loué par bail emphytéotique par la LRBPO pour 60 ans à partir du 31/01/1992.

Conservation

Conservateur

Emmanuel VERHEGGHEN, Rue P. Lauwers, 27, 1310 La Hulpe (Tél.: 02/653.75.27).

Objectifs de conservation

Sauvegarde d'un site humide particulièrement intéressant du Brabant Wallon menacé à une époque par un projet de lotissement. Conservation d'une population de Vertigo moulinsiana, espèce visée par la décret Natura 2000.

Menaces

Le site n'est plus menacé directement. Cependant, vu la grande pression immobilière et touristique sur cette partie de Rixensart, il serait souhaitable d'obtenir la propriété ou la location de l'ensemble du site (environ 6 ha). Le classement du site serait une garantie appréciable. Une demande a été introduite en juin 1991 par la Commission provinciale des Monuments, Sites et Fouilles.

Recommandations

Extension de la réserve aux parcelles avoisinantes d'un intérêt biologique semblable. Lutte contre Fallopia japonica.

Plan de gestion

Dossier de demande d'agrément (LRBPO, 1995)
Milieux forestiers
Le bosquet de robiniers implanté le long de la rue de Rosières a tendance à s'étendre vers les mares. Son avancée sera stoppée par la coupe d'arbres et par l'arrachage de jeunes plants pionniers. Les jeunes saules colonisant les cariçaies seront arrachés. L'extension de la saulaie sera limitée par l'élimination des exemplaires n'excedant pas les 5 mètres. La zone boisée située en lisière des jardins de la rue de la Hulpe (aulnaie et saulaie) sera laissée à une évolution spontanée.
La roselière
L'essentiel de la gestion de la roselière consistera à en limiter le boisement, par la coupe régulière des jeunes ligneux. Des tentatives de fauche hivernale en rotation peuvent y être réalisées afin d'augmenter la vigueur des roseaux.
La cariçaie
S'étendant de la petite mare vers la rue de Rosières, un fauchage annuel tardif y sera appliqué.
La magnocariçaie atterrie et rudéralisée à Carex acutiformis et Solidago gigantea
Un fauchage estival annuel sera réalisé, avec exportation des foins, en vue du remplacement spontané des solidages par des espèces indigènes.
La berge de la rive droite
Les zones à renouées du Japon seront fauchées régulièrement en vue de leur élimination complète. Pour le reste, la végétation des berges pourra évoluer librement.
La zone à pétasites de la rive droite
Un bosquet d'arbustes (prunelliers, aubépines, sorbiers, ... ) sera planté en vue du nourrissage automnal des oiseaux.
La limite avec le pépiniériste Central Jardin
Une haie moyenne sera plantée afin de bien marquer une limite que le pépiniériste a tendance à déplacer à son profit, afin aussi de supprimer l'impact visuel fâcheux créé par le dépôt de matériaux, la présence de conteneurs, etc.
Les mares
Le retour à une meilleure qualité des eaux de ruissellement devrait garantir le maintien et favoriser l'extension des populations d'amphibiens et d'odonates.
Actuellement, n'étant pas raccordables aux égoûts existants, la plupart des maisons riveraines implantées rue de La Hulpe déversent leurs eaux usées au bout de leur jardin. Ces dernières aboutissent dans les mares de la réserve naturelle et participent à leur eutrophisation. De même, des puits perdus existant dans certains de ces jardins contribuent fort probablement à la pollution des sources qui alimentent les mares.
L'urgence consistera dans le placement d'un collecteur dans le bas des jardins, à la limite de la réserve. Ce petit collecteur (desservant une quinzaine d'habitations) sera branché sur le collecteur principal (qui rejoint la station d'épuration de Rosières) à hauteur de la rue de l'Institut.
Des carpes introduites il y a plus de 10 ans ont atteint des tailles et une densité néfastes à la flore et à la faune aquatiques. Elles seront progressivement éliminées.
Enfin, quelques nouvelles petites mares, indépendantes des mares existantes, pourraient être creusées. Elles serviront de lieu de reproduction aux amphibiens, à l'abri des pollutions, des carpes et des épinoches qui peuplent les grandes mares.

Accès du public

L'accès et l'information du public sont définis par la commission de gestion de la réserve en référence au plan de gestion. Cependant, vu la fragilité du milieu et les dérangements de la faune locale, seules des visites guidées sont prévues pour l'instant.

SGIB associés

Code SGIBNom SGIBSurface
203Confluent6.00 ha

Détails

Cadastres

La réserve LRBPO s'étend sur 2,126 ha et comprend les parcelles cadastrales suivantes: Commune de Rixensart, 3ème division Rosières, section B, parcelles n° 404/Y, 404/Z, 404/B2 et 404/A2; Commune de Rixensart, 1ère division Rixensart, section F, n°664, 658, 659, 660, 661, 662A.

Surveillance

Cantonnement DNF de Nivelles.

Tolérance d'utilisation

Chasse, pêche interdites.

Divers