Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1925 - Gare de Stockem

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Gare de triage de Stockem
Communes :Arlon
Cantonnements DNF :Arlon
Surface :45.86 ha
Coordonnées :X Lambert : 250400 - Y Lambert : 43100
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Située près d'Arlon, la gare de formation et de triage de Stockem s'étend sur près de 4 km le long de la ligne SNCB 162 Namur – Sterpenich. Entrée en fonction en 1929, cette gare, la plus vaste de Lorraine belge, voit son activité décroître depuis plusieurs dizaines d'années. Sa colonisation végétale montre différents stades allant des pelouses pionnières sur cendrées ou ballast jusqu'aux friches de plus en plus denses où les ligneux pionniers sont en cours d'installation. Les conditions chaudes et la sécheresse due au substrat très filtrant sont propices à de nombreuses espèces thermophiles et pionnières. On y observe ainsi diverses plantes rares et/ou protégées, comme l'alysson calicinal (Alyssum alyssoides), l'holostée en ombelle (Holosteum umbellatum), la corrigiole des rives (Corrigiola litoralis) ou le pâturin bulbeux (Poa bulbosa). La flore, très diversifiée, comporte en outre un large spectre de néophytes. Parmi les reptiles présents, l'espèce phare est le lézard des souches (Lacerta agilis) qui se reproduit non seulement dans la gare mais aussi le long de la ligne 162. L'abondance des plantes entomophiles attire nombre d'insectes floricoles, en particulier des abeilles solitaires et des papillons de jour. Les étendues de cendrées et de ballast sont favorables aux insectes xérothermophiles dont le criquet à ailes bleues (Oedipoda caerulescens) et la decticelle chagrinée (Platycleis albopunctata). Depuis sa désaffection totale en 2017, la gare de Stockem est l'objet de plusieurs projets de réaffectation qui modifieront en profondeur son aspect tout en réduisant fortement son intérêt biologique.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Heinsch45.86 haARLONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon45.86 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Lullula arboreaOuiOui2010J.-P. Jacob, A. Remacle
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2011aCREA (E. Graitson), A. Remacle
Coronella austriacaOuiOui2008aCREA (E. Graitson); A. Remacle
Lacerta agilisOuiOuiReproduction2018AA. Remacle, J.-P. Jacob
Zootoca viviparaOuiNon2011aCREA (E. Graitson), A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon2008D. Sevrin
Coenonympha arcaniaNonOui2011D. Sevrin, A. Remacle
Cupido minimusNonNon2010A. Remacle
Glaucopsyche alexisOuiOui2 fois une femelle2010A. Remacle
Issoria lathoniaOuiNonrégulier (reproduction vraisemblable)2011A. Remacle, aCREA (E. Graitson), H. Baltus
Melitaea cinxiaOuiNonau moins 5 ex.2010A. Remacle
Plebejus argusNonOui2007aCREA (E. Graitson)
Satyrium pruniNonNon1 ex.2010A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris2011H. Baltus, A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Coccinella quinquepunctata2009H. Baltus
Coccinula quatuordecimpustulata2009H. Baltus
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus dorsatus2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Metrioptera bicolor2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Myrmeleotettix maculatus2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Oedipoda caerulescensabondant2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Phaneroptera falcata2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Platycleis albopunctataabondant localement2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Stenobothrus lineatusPetite population en un point, depuis au moins 19922010A. Remacle, J.-P. Jacob
Tetrix tenuicornis2008D. Sevrin
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum2010A. Remacle
Bombus humilis2011T. Henneresse & P. Rasmont
Bombus lucorum2011T. Henneresse & P. Rasmont
Bombus rupestris2011T. Henneresse & P. Rasmont
Bombus soroeensis2011T. Henneresse & P. Rasmont
Bombus vestalis2011T. Henneresse & P. Rasmont
Colletes cuniculariusreproduction2011A. Remacle
Dasypoda hirtipesquelques ex.2010A. Remacle
Gymnomerus laevipes2011Y. Barbier
Osmia bicolorreproduction2011A. Remacle
Polistes biglumis2011T. Henneresse
Trachusa byssinasur Lotus2010A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Aira caryophyllea2011A. Remacle
Ajuga genevensisquelques petites stations2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Alyssum alyssoidesen progression (milliers de pieds)2011AA. Remacle, J.-P. Jacob
Anchusa arvensis2012A. Remacle
Anthemis tinctoria2012A. Remacle
Arabis glabraplusieurs stations2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Centaurea cyanus2012A. Remacle
Cerastium brachypetalumabondant localement2011A. Remacle
Cirsium eriophorum2012A. Remacle
Corrigiola litoralisplusieurs plages2011A. Remacle
Crepis foetida subsp. foetidaabondant2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Dianthus deltoides2011AA. Remacle, J.-P. Jacob
Dipsacus pilosus2011A. Remacle
Draba muralis2012A. Remacle
Eryngium campestreune plage végétative2011A. Remacle
Euphorbia stricta2011A. Remacle
Genistella sagittalis2007A. Remacle, J.-P. Jacob
Hippocrepis comosa2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Holosteum umbellatumen expansion2011A. Remacle
Lathyrus nissolia2012A. Remacle
Linaria repens2011E. Graitson, A. Remacle
Minuartia hybrida2011A. Remacle
Neottia nidus-avis2012A. Remacle
Neottia ovataquelques pieds2011A. Remacle
Orobanche albaen régression depuis 20042011AA. Remacle, J.-P. Jacob, T. Henneresse
Orobanche elatior3 pieds2011AA. Remacle, J.-P. Jacob, T. Henneresse
Phleum arenarium2010A. Remacle
Poa bulbosalocalisé2011A. Remacle
Poa palustris2012A. Remacle
Valerianella dentataune station2010A. Remacle
Veronica praecoxen expansion depuis 20092012A. Remacle, J.-P. Jacob

Commentaires sur la faune

Mammifères: Observation régulière de Lepus europaeus.

Oiseaux: Nidification de Lullula arborea (secteur ouest). Faune des buissons et lisières dont Anthus trivialis, Sylvia curruca, Locustella naevia, Poecile palustris, Emberiza citrinella.

Reptiles Le site héberge au moins Coronella austriaca, Anguis fragilis, Zootoca vivipara et Lacerta agilis.

Amphibiens: A l'extrémité ouest, observation fréquente de Bufo bufo, Rana temporaria et Rana kl. esculenta en raison de la proximité d'un bassin d'orage le long de l'autoroute.

Lépidoptères Rhopalocères (données A. Remacle 2007-2011): entre autres Aporia crataegi, Brenthis ino, Coenonympha arcania, Cupido minimus, Glaucopsyche alexis, Issoria lathonia (observation régulière, reproducteur? – abondance de Viola arvensis), Leptidea cf. sinapis, Lycaena tityrus, Melanargia galathea, Melitaea cinxia (observé en faible nombre à plusieurs reprises), Papilio machaon, Plebejus agestis, Polyommatus semiargus, Pyrgus malvae, Satyrium pruni.

Orthoptères (données A. Remacle et J.-P. Jacob 2007-2011): en plus d'espèces communes, présence de Chorthippus dorsatus, Conocephalus fuscus, Gomphocerippus rufus, Metrioptera bicolor, Myrmeleotettix maculatus, Oedipoda caerulescens, Phaneroptera falcata, Platycleis albopunctata, Stenobothrus lineatus (localisé en un seul point), Tettigonia cantans (secteur ouest).

Coléoptères : population de Cicindela campestris; observations sporadiques de Cicindela cf. hybrida.

Hyménoptères Aculéates (données A. Remacle 2007-2011): dans les friches, l'abondance des plantes entomophiles attire diverses abeilles solitaires dont le collétide printanier Colletes cunicularius (reproduction dans les cendrées) et son parasite Sphecodes albilabris, les mégachilides Trachusa byssina, Osmia bicolor, Osmia aurulenta, Hoplitis adunca et Anthidium punctatum, les halictides Halictus scabiosae et Halictus sexcinctus. Présence régulière du sphécide Ammophila sabulosa. En outre, les Apidae suivants (données T. Henneresse - det. P. Rasmont, 2011): Bombus humilis subsp. humilis, Bombus humilis subsp. staudingerioides, Bombus lucorum, Bombus rupestris subsp. rupestris, Bombus soroeensis subsp. proteus, Bombus vestalis subsp. vestalis.

Araignées : Argiope bruennichi.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données A. Remacle 2008-2013): Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Acinos arvensis, Adoxa moschatellina, Aegopodium podagraria, Agrimonia eupatoria, Agrostis capillaris, Agrostis gigantea, Agrostis stolonifera, Aira caryophyllea, Ajuga genevensis, Ajuga reptans, Alliaria petiolata, Allium vineale, Alnus glutinosa, Alopecurus myosuroides, Alopecurus pratensis, Alyssum alyssoides, Anchusa arvensis, Anemone nemorosa, Angelica sylvestris, Anthemis tinctoria, Anthoxanthum odoratum, Anthriscus sylvestris, Anthyllis vulneraria, Apera interrupta, Apera spica-venti, Arabidopsis thaliana, Arabis glabra, Arabis hirsuta, Arenaria serpyllifolia (subsp. leptoclados et subsp. serpyllifolia), Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Arum maculatum, Asplenium trichomanes subsp. quadrivalens, Aster sp., Astragalus glycyphyllos, Atriplex patula, Avenula pubescens, Barbarea intermedia, Barbarea vulgaris, Berteroa incana, Betula pendula, Betula pubescens, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Bromus hordeaceus, Bromus sterilis, Bromus tectorum, Buddleja davidii, Bunias orientalis, Calamagrostis epigejos, Calystegia sepium, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Campanula trachelium, Cannabis sativa, Capsella bursa-pastoris, Cardamine hirsuta, Cardamine pratensis, Cardaminopsis arenosa subsp. arenosa, Carduus crispus, Carduus nutans, Carex acutiformis, Carex caryophyllea, Carex flacca, Carex hirta, Carex spicata, Carpinus betulus, Centaurea cyanus, Centaurea jacea, Centaurea scabiosa, Cerastium arvense, Cerastium brachypetalum subsp. luridum, Cerastium fontanum subsp. vulgare, Cerastium glomeratum, Cerastium pumilum (subsp. glutinosum et subsp. pumilum), Cerastium semidecandrum, Chaenorrhinum minus, Chaerophyllum temulum, Chelidonium majus, Chenopodium album subsp. album, Chondrilla juncea, Cichorium intybus, Cirsium arvense, Cirsium eriophorum, Cirsium oleraceum, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Colchicum autumnale, Convolvulus arvensis, Conyza canadensis, Cornus sanguinea, Corrigiola litoralis, Corylus avellana, Cotoneaster sp., Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Crepis capillaris, Crepis foetida subsp. foetida, Cruciata laevipes, Cymbalaria muralis, Cynosurus cristatus, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Datura stramonium, Daucus carota, Deschampsia cespitosa, Dianthus deltoides, Digitaria ischaemum, Digitaria sanguinalis, Dipsacus fullonum, Dipsacus pilosus, Draba muralis, Dryopteris carthusiana, Dryopteris filix-mas, Echinochloa crus-galli, Echium vulgare, Elymus repens, Epilobium angustifolium, Epilobium brachycarpum, Epilobium ciliatum, Epilobium hirsutum, Epilobium montanum, Epilobium parviflorum, Epilobium tetragonum subsp. lamyi, Epipactis helleborine, Equisetum arvense, Equisetum palustre, Eragrostis minor, Erigeron acris, Erigeron annuus s.l., Erodium cicutarium subsp. cicutarium, Erophila verna, Eryngium campestre, Erysimum strictum, Euonymus europaeus, Eupatorium cannabinum, Euphorbia cyparissias, Euphorbia helioscopia, Euphorbia maculata, Euphorbia stricta, Fagus sylvatica, Fallopia convolvulus, Fallopia dumetorum, Fallopia japonica, Festuca filiformis, Festuca gr. ovina, , Festuca pratensis, Festuca rubra s.l., Filipendula ulmaria, Fragaria vesca, Fraxinus excelsior, Fumaria officinalis, Galanthus nivalis, Galeopsis angustifolia, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Galium palustre, Galium verum, Geranium columbinum, Geranium molle, Geranium purpureum, Geranium pusillum, Geranium pyrenaicum, Geranium robertianum, Geranium rotundifolium, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Gnaphalium uliginosum, Hedera helix, Helianthemum nummularium, Hemerocallis sp., Heracleum sphondylium, Herniaria glabra, Hieracium aurantiacum, Hieracium bauhini, Hieracium lachenalii, Hieracium pilosella, Hieracium piloselloides, Hieracium sabaudum, Hieracium umbellatum, Hippocrepis comosa, Holcus lanatus, Holosteum umbellatum, Hordeum murinum, Hypericum dubium, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Ilex aquifolium, Impatiens glandulifera, Impatiens parviflora, Inula conyzae, Iris germanica, Iris pseudacorus, Juglans regia, Juncus articulatus, Juncus bufonius, Juncus inflexus, Juncus tenuis, Kerria japonica, Knautia arvensis, Koeleria macrantha, Lactuca serriola, Lamium album, Lamium amplexicaule, Lamium purpureum, Lapsana communis, Lathyrus latifolius, Lathyrus nissolia, Lathyrus pratensis, Lathyrus sylvestris, Leontodon autumnalis, Leontodon hispidus subsp. hispidus, Lepidium campestre, Lepidium virginicum, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linaria repens, Linaria supina, Linaria vulgaris, Linum catharticum, Lolium perenne, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus subsp. corniculatus, Lotus pedunculatus, Lupinus polyphyllus, Luzula campestris, Luzula multiflora subsp. multiflora, Lychnis coronaria, Lycopersicon esculentum, Lysimachia punctata, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Mahonia aquifolium, Malus sylvestris subsp. mitis, Malva moschata, Malva neglecta, Matricaria discoidea, Matricaria maritima subsp. inodora, Matricaria recutita, Medicago lupulina, Melilotus albus, Melilotus officinalis, Minuartia hybrida, Moehringia trinervia, Mycelis muralis, Myosotis arvensis, Myosotis ramosissima, Neottia nidus-avis, Neottia ovata, Oenothera biennis, Oenothera deflexa, Oenothera fallax, Ononis repens, Origanum vulgare, Ornithogalum umbellatum, Orobanche alba, Orobanche elatior, Papaver argemone, Papaver dubium, Papaver rhoeas, Pastinaca sativa subsp. urens, Persicaria amphibia, Persicaria maculosa, Petasites hybridus, Petrorhagia prolifera, Phalaris arundinacea, Phleum arenarium, Phleum nodosum, Phleum pratense, Phragmites australis, Picea abies, Picris hieracioides, Pimpinella major, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago major subsp. major, Plantago media, Poa annua, Poa bulbosa var. vivipara, Poa compressa, Poa nemoralis, Poa palustris, Poa pratensis (subsp. angustifolia et subsp. pratensis), Poa trivialis, Polygonum aviculare, Polypodium vulgare, Populus tremula, Populus trichocarpa, Potentilla anserina, Potentilla argentea, Potentilla intermedia, Potentilla norvegica, Potentilla recta, Potentilla reptans, Potentilla sterilis, Potentilla tabernaemontani, Primula veris, Prunus avium, Prunus domestica, Prunus padus, Prunus serotina, Prunus spinosa, Pyrus communis (subsp. pyraster et subsp. communis), Quercus petraea, Quercus robur, Ranunculus acris subsp. acris, Ranunculus bulbosus,Ranunculus ficaria, Ranunculus repens, Reseda lutea, Reseda luteola, Rhinanthus minor subsp. minor, Ribes nigrum, Ribes uva-crispa, Robinia pseudoacacia, Rosa canina, Rubus caesius, Rubus idaeus, Rubus sp., Rumex acetosa, Rumex acetosella, Rumex crispus, Sagina procumbens, Salix alba, Salix caprea, Salix sp., Sambucus nigra, Sanguisorba minor, Saponaria officinalis, Saxifraga granulata, Saxifraga tridactylites, Scabiosa columbaria subsp. columbaria, Scrophularia nodosa, Securigera varia, Sedum acre, Sedum album, Sedum sp., Senecio erucifolius, Senecio inaequidens, Senecio jacobaea, Senecio vernalis, Senecio viscosus, Senecio vulgaris, Setaria pumila, Setaria viridis, Silene dioica, Silene latifolia subsp. alba, Silene vulgaris subsp. vulgaris, Sisyrinchium montanum, Solanum dulcamara, Solanum nigrum (subsp. nigrum et subsp. schultesii), Solidago canadensis, Solidago gigantea, Solidago virgaurea, Sonchus arvensis, Sonchus asper, Sonchus oleraceus, Sorbus aucuparia, Spiraea cf. ×billardii, Stachys sylvatica, Stellaria graminea, Stellaria holostea, Stellaria media subsp. media, Symphoricarpos albus, Syringa vulgaris, Tanacetum vulgare, Taraxacum sp., Teucrium scorodonia, Thlaspi arvense, Thlaspi perfoliatum, Thymus pulegioides, Torilis japonica, Tragopogon dubius, Tragopogon pratensis subsp. pratensis, Trifolium arvense, Trifolium campestre, Trifolium dubium, Trifolium hybridum, Trifolium medium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trisetum flavescens, Tussilago farfara, Typha latifolia, Ulmus minor, Urtica dioica, Valeriana repens, Valerianella carinata, Valerianella dentata, Valerianella locusta, Verbascum densiflorum, Verbascum lychnitis, Verbascum nigrum, Verbascum thapsus, Verbena officinalis, Veronica agrestis, Veronica arvensis, Veronica chamaedrys, Veronica hederifolia, Veronica peregrina, Veronica persica, Veronica praecox, Veronica serpyllifolia, Viburnum opulus, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Vicia sativa, Vicia sepium, Vicia tetrasperma, Viola arvensis, Viola hirta, Viola reichenbachiana, Viola riviniana, Viola tricolor, Vulpia myuros, Weigela sp.

Espèces exotiques

Plantes: De nombreuses espèces exotiques poussent dans cette gare en partie désaffectée (données A. Remacle 2007-2011): Apera interrupta, Aster sp., Berteroa incana, Buddleja davidii, Bunias orientalis, Conyza canadensis, Datura stramonium, Digitaria sanguinalis, Epilobium ciliatum, Eragrostis minor, Erigeron annuus, Euphorbia (Chamaesyce) maculata, Fallopia japonica, Geranium purpureum, Hesperis matronalis, Hieracium bauhinii, Hieracium piloselloides, Hieracium aurantiacum, Linaria supina, Lupinus polyphyllus, Lychnis coronaria, Oenothera deflexa, Pastinaca sativa subsp. urens, Populus trichocarpa, Potentilla intermedia, Potentilla recta, Prunus serotina, Saponaria officinalis, Senecio inaequidens, Senecio vernalis, Setaria viridis, Setaria pumila, Sisyrinchium montanum (un seul pied repéré), Solidago canadensis, Solidago gigantea, Spiraea sp., Tragopogon dubius.

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site ferroviaire majeur présentant une flore caractéristique, associée à une faune diversifiée. La conservation vise l'herpétofaune, en particulier la population de lézard des souches, des insectes et des oiseaux protégés, ainsi que la végétation caractéristique des terrains ferroviaires sur cendrées et concassés.

Menaces

- Risques de destruction d'espèces protégées, en particulier le lézard des souches, lors des travaux de modernisation de la ligne SNCB 162 en cours, qui affecteront aussi les petites friches contiguës aux voies. Les travaux réalisés depuis fin 2008 entre Arlon et Sterpenich ont ainsi en partie détruit l'habitat de ce reptile.

- Réaffectation des friches de la gare défavorable au maintien de la biodiversité, en particulier du lézard des souches.

- Travaux d'entretien des infrastructures ferroviaires, de déferrement des voies et de renouvellement du ballast.

Recommandations

- Pour les travaux de modernisation prévus sur la ligne 162, obtenir d'Infrabel l'introduction des demandes de permis et de dérogation nécessaires. Les demandes de dérogations visent à atténuer et compenser les atteintes sur les espèces protégées/menacées de la faune et de la flore.

- Les travaux d'entretien des abords de voies et des infrastructures étant susceptibles d'affecter des espèces protégées dont le lézard des souches, leur programmation et les modalités de réalisation nécessitent d'établir un contact préalable entre Infrabel et le DNF afin de réduire les impacts négatifs sur la faune et la flore.

- Pour certaines parties de la gare, envisager la mise au point d'un plan de gestion des terrains ferroviaires sur cendrées et concassés entre Infrabel/SNCB Holding et le DNF ou un transfert de gestion au DNF.

Plan de gestion

Sans objet (site non protégé). La réalisation d'un plan de gestion est subordonnée à l'établissement d'une convention de gestion favorable à la biodiversité entre DNF et Infrabel.

Accès du public

Accès interdit.

Détails

Description physique

La gare de formation et de triage de Stockem couvre plus de 35 ha et s'étend dans l'axe est-ouest sur une longueur de près de 4 km, entre l'extrémité d'une voie en cul-de-sac vers l'ouest et le point d'arrêt de Viville proche de l'atelier SNCB vers l'est. La ligne internationale Bruxelles – Luxembourg (ligne 162) longe la gare sur toute sa longueur côté sud et est intégrée dans le périmètre de ce SGIB.

Le site est divisé en trois grands secteurs:

- le secteur occidental (coordonnées Lambert du centroïde: 249400/43025) qui correspond en grande partie au faisceau de triage; il s'étend vers l'ouest jusqu'à l'extrémité d'une voie en cul-de-sac aujourd'hui déferrée, au-delà du pont de Heinsch (rue de la Papeterie), et vers l'est jusqu'à l'ancienne bosse de triage;

- le secteur médian (coordonnées Lambert du centroïde: 250450/43100) qui comprend le faisceau de réception et relais, depuis la bosse de triage vers l'ouest au passage à niveau de Stockem vers l'est;

- le secteur oriental (coordonnées Lambert du centroïde: 251600/43020) qui correspond à l'ensemble des voies menant à l'atelier à l'est du passage à niveau. L'atelier SNCB est exclu du périmètre du site qui inclut par contre le point d'arrêt de Viville, réaménagé il y a quelques années (passage souterrain pour les voyageurs).

Un nombre croissant de voies ont été désaffectées et déferrées au fur et à mesure de la réduction des activités de la gare. Situé à proximité de la ville d'Arlon, ce vaste domaine ferroviaire est soumis à une forte pression urbanistique (plusieurs projets de réaffectation à l'étude), comme les autres grandes gares de triage du pays.

Description biologique

La gare de Stockem est la plus vaste de Lorraine belge, sa longueur atteignant près de 4000 mètres pour une superficie de 45 ha. Elle s'intègre dans un environnement largement agricole incluant aussi de petites parcelles boisées, des zones humides irriguées par la Semois, quelques friches et des jardins. La majeure partie du site est occupée par des étendues de cendrées et de ballast, mais suite à la désaffectation progressive des voies et l'arrêt consécutif des désherbages, ces zones ouvertes et dénudées sont colonisées par des friches de plus en plus étendues.

La flore et la végétation de cette gare ont été étudiées en détail par REMACLE (2014). Les informations détaillées ci-après sont largement tirées de cette publication.

Toutefois, la situation a bien changé depuis et les différentes réaffectations prévues ou en cours vont entamer fortement la surface du site biologiquement intéressante. Ainsi, en 2017, la gare est totalement désaffectée et une centrale photovoltaïque est en fin d'installation sur une surface de 2 ha dans la partie ouest, laquelle devrait, dans les années à venir, au moins doubler en surface. Le substrat n'a quasiment pas été modifié lors de l'installation des panneaux. Une rue a aussi été construite perpendiculairement à l'axe de la gare dans le secteur oriental. En outre, toute la partie vers Viville fait l'objet d'un PCA, avec entre autres un park & ride.

La flore rassemble au moins 423 espèces de plantes supérieures (ptéridophytes et spermatophytes). Ce nombre particulièrement élevé fait de la gare de Stockem probablement le site ferroviaire le plus riche de Wallonie.

Du point de vue biologique, les hémicryptophytes sont largement dominants, avec 49% des taxons recensés (dont 8% de bisannuels), suivis par les thérophytes, avec 28% et les phanérophytes avec 13%.

Le spectre écologique global est logiquement dominé par des taxons des milieux semi-ouverts à ouverts, la proportion des espèces sciaphiles n'étant que de 12%.

Les espèces xérophiles à mésoxérophiles constituent une proportion importante: 41%, soit 168 espèces, dont divers taxons poussant sur les cendrées et le ballast, comme Apera interrupta, Cerastium pumilum, Myosotis ramosissima, Saxifraga tridactylites, Veronica praecox et Vulpia myuros. Les espèces des sols frais à peu humides sont également nombreuses: 38 % du spectre total.

Les plantes neutroclines à basiphiles/calciphiles prédominent (55%), suivies des espèces indifférentes à la réaction du sol (30%). Les acidiphiles/acidiclines ne représentent que 15% du spectre global; parmi celles-ci figurent Aira caryophyllea, Arabidopsis thaliana, Cytisus scoparius, Digitaria ischaemum, Hieracium sabaudum, Hypochaeris radicata, Rumex acetosella, Teucrium scorodonia et Trifolium arvense.

Plus du tiers des espèces (36%) sont considérées comme des oligotrophes, notamment Acinos arvensis, Alyssum alyssoides, Anthyllis vulneraria, Petrorhagia prolifera, Sedum acre et Thymus pulegioides. Les espèces eutrophes sont nettement moins nombreuses (10%) que les mésotrophes (41%).

La gare de Stockem est occupée par une mosaïque de végétations pionnières, directement influencées par l'action humaine.

- les entre-voies et abords de voies actives hébergent une strate herbacée plus ou moins clairsemée, en grande partie composée de thérophytes vernaux à cycle court (par exemple Holosteum umbellatum, Saxifraga tridactylites et Erophila verna). Ces espèces, qui sont favorisées par l'absence de concurrence, parviennent à se maintenir et même, pour certaines, à s'étendre d'année en année malgré le traitement herbicide annuel.

- dans les étendues abandonnées depuis peu et donc non pulvérisées, les petits thérophytes vernaux se maintiennent, parfois en masse, ou apparaissent (Alyssum alyssoides), tandis que se développent divers taxons bisannuels et chaméphytiques à floraison souvent estivale/automnale. Les espèces dominantes varient d'un endroit à l'autre et progressent parfois très rapidement: Erigeron annuus, Hieracium aurantiacum, H. piloselloides, Melilotus albus, Oenothera spp., Pastinaca sativa subsp. urens, Tanacetum vulgare, Verbascum spp., etc. Ce stade marque le début de l'évolution vers la friche dense.

- des semis de ligneux pionniers (en majorité Betula pendula et Salix caprea) commencent à se répandre; leur croissance, lente en début de colonisation, s'accélère après quelques années en l'absence de toute perturbation. Avec la densification, très progressive, du tapis végétal et la croissance de ces jeunes ligneux, des espèces d'ourlets apparaissent (Epilobium angustifolium, Fragaria vesca,...).

La gare de Stockem constitue un milieu de substitution pour des espèces indigènes rares et menacées.

Parmi les 423 espèces inventoriées sur le site de la gare, 22 (5,2%) figurent dans la Liste rouge de la flore de Wallonie (SAINTENOY-SIMON & coll., 2006). Six sont des pionnières des milieux artificiels perturbés sur sol sec à frais et neuf des espèces de pelouses sèches. Anchusa arvensis, Anthemis tinctoria, Cirsium eriophorum, Crepis foetida subsp. foetida, Draba muralis, Arabis glabra, Corrigiola litoralis sont quelques-unes de ces espèces patrimoniales parfois abondante sur le site.

Dix de ces espèces bénéficient en Wallonie d'une protection intégrale (Annexe VIb du Décret du 6 décembre 2001): Lathyrus nissolia, Ajuga genevensis, Alyssum alyssoides, Dianthus deltoides, Eryngium campestre, Orobanche alba, Orobanche elatior, Poa bulbosa, Veronica praecox, Neottia nidus-avis.

De plus, deux espèces non considérées comme menacées sont partiellement protégées (Annexe VII du même Décret): Epipactis helleborine et Neottia ovata.

On mentionnera encore, du point de vue historique, Helichrysum arenarium qui poussait encore dans les années 1970 (obs. J. Noël) dans le secteur occidental, entre la petite route et la ligne 162, où se trouvait une série de petits trous d'extraction, encore en partie visibles aujourd'hui mais complètement boisés ou embroussaillés.

Comme c'est le cas dans les autres gares du pays, la gare de Stockem est aussi une zone abondamment colonisée par les néophytes (77 espèces reconnues jusqu'en 2012): citons entre autres quelques classiques comme Erigeron annuus, Geranium purpureum, Hieracium bauhinii, H. piloselloides, H. aurantiacum, Pastinaca sativa subsp . urens, Senecio inaequidens, mais aussi des taxons beaucoup plus rarement rencontrés dans nos régions, tels que Chondrilla juncea, Epilobium brachycarpum, Euphorbia maculata, Euphorbia prostrata, Linaria supina, Tragopogon dubius, ...

Le site présente également un grand intérêt faunistique. Il héberge plusieurs espèces protégées et/ou menacées en Wallonie, en particulier Lacerta agilis, en danger d'extinction (JACOB et al., 2007), qui se reproduit non seulement dans certaines parties de la gare, mais aussi le long de la ligne active 162. Parmi les insectes, les orthoptères sont bien représentés, avec, outre l'espèce protégée Oedipoda caerulescens qui abonde sur certaines zones xériques du domaine ferroviaire, les sauterelles Phaneroptera falcata, Platycleis albopunctata et Metrioptera bicolor, et les criquets Chorthippus dorsatus, Myrmeleotettix maculatus et très localement Stenobothrus lineatus.

Dans les friches, l'abondance des plantes entomophiles (fabacées et astéracées notamment) attire nombre d'insectes floricoles, en particulier des abeilles solitaires et des papillons de jour.

Monument naturel

Non

Monument historique

A compléter

Histoire du site

La gare de formation et de triage de Stockem est entrée en service en 1929. Son histoire figure dans l'ouvrage de Delhez (2008). L'activité de cette gare a fortement décru, ainsi que celle de l'atelier SNCB.

Divers

Sources

OFFH

Plan d'action Lézard des souches

Répondants de l'information

A. REMACLE

J.-P. JACOB (Aves).

T. HENNERESSE (Rue de Carignan, 17, 6820 Florenville).

Date de la dernière modification de la fiche

2017-12-12