Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1977 - Carrière d'Ampsin

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ancienne carrière Dumont-Wautier
Communes :Amay
Cantonnements DNF :Liège
Surface :29.53 ha
Coordonnées :X Lambert : 215301 - Y Lambert : 137594
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Située à un kilomètre au nord de la Meuse, au niveau du village d'Ampsin, cette carrière calcaire fut arrêtée en 2007 et érigée plus récemment en réserve naturelle domaniale suite à la signature d'une convention entre la commune d'Amay et la société Dumont-Wautier, les deux propriétaires du site. On y rencontre des biotopes assez variés: rochers exposés, éboulis, plans d'eau, friches herbeuses interrompues par des espaces plus ouverts et rocailleux, massifs buissonneux et boisés. Abondamment planté et semé par les carriers jusque 2006, le robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia) y montre une dynamique très agressive en colonisant les différentes parties du site. D'autres espèces végétales furent également semées après exploitation, comme par exemple le sainfoin (Onobrychis viciifolia) et la petite pimprenelle (Sanguisorba minor subsp. balearica). Parmi la flore indigène figurent notamment le galéopsis à feuilles étroites (Galeopsis angustifolia) et la mélique ciliée (Melica ciliata), particulièrement abondantes sur les éboulis. Malgré son état relativement neuf, le site présente un grand intérêt faunistique, et notamment sur le plan entomologique. Les mares accueillent un riche cortège d'odonates et d'amphibiens. La diversité des fourmis est remarquable, avec près de 20 espèces recensées !

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Ampsin24.57 haAMAYLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Liège24.57 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6033Carrière d'Ampsin

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Bubo buboOuiOuiNicheur (2 immatures)2009C. Farinelle
Columba oenasOuiNonNicheur2009C. Farinelle, J.-Y. Baugnée
Falco peregrinusOuiOuiNicheur possible (1 immature)2009J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Falco tinnunculusOuiNonNicheur2009C. Farinelle, J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon2009C. Farinelle, J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2009J.-Y. Baugnée
Podarcis muralisOuiNon2009E. Graitson, S. Delaitte
Zootoca viviparaOuiNon2009S. Delaitte
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Carcharodus alceaeNonNon2008E. Graitson
Erynnis tagesNonNon2013J.-Y. Baugnée
Melanargia galatheaNonNon2013J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Libellules
Erythromma lindeniiNonNon2009C. Farinelle, J.-Y. Baugnée
Ischnura pumilioNonOui2009C. Farinelle, J.-Y. Baugnée
Sympecma fuscaOuiOui2009C. Farinelle, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Oedipoda caerulescens2013J.-Y. Baugnée
Tetrix tenuicornis2009J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anergates atratulus2009P. Wegnez
Myrmica specioides2009P. Wegnez
Temnothorax parvulus 2009P. Wegnez
Plantes - Plantes supérieures
Anthyllis vulneraria2008E. Melin
Epipactis helleborine2009E. Melin, J.-Y. Baugnée
Hieracium maculatum2009J.-Y. Baugnée
Melica ciliata2009E. Melin, J.-Y. Baugnée
Prunus mahaleb2009J.-Y. Baugnée

Commentaires sur la faune

Hyménoptères Formicidae (données WalBru - Ph. Wegnez, 2009): Anergates atratulus, Formica cunicularia, Formica fusca, Formica rufibarbis, Lasius alienus, Lasius flavus, Lasius fuliginosus, Lasius niger, Myrmecina graminicola, Myrmica rubra, Myrmica rugulosa, Myrmica sabuleti, Myrmica scabrinodis, Myrmica specioides, Tapinoma erraticum, Temnothorax nylanderi, Temnothorax parvulus, Temnothorax unifasciatus, Tetramorium caespitum.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données AEF, 2009; L.-M. Delescaille, E. Bisteau et J.-Y. Baugnée, 2008-2009): Acer campestre, Acer platanoides, Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Aethusa cynapium, Agrostis capillaris, Agrostis gigantea, Agrostis stolonifera, Alliaria petiolata, Allium oleraceum, Anagallis arvensis subsp. arvensis, Anthyllis vulneraria, Apera interrupta, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Asplenium ruta-muraria, Asplenium trichomanes, Barbarea vulgaris, Betula pendula, Betula pubescens, Brachypodium sylvaticum, Bromus erectus, Bromus sterilis, Buddleja davidii, Calamagrostis epigejos, Calystegia sepium, Cardaminopsis arenosa subsp. borbasii, Carduus crispus, Carlina vulgaris, Carpinus betulus, Catalpa bignonioides, Centaurea jacea s.l., Cerastium arvense, Cerastium fontanum, Cerastium tomentosum, Ceterach officinarum, Chaenorhinum minus, Cirsium arvense, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Convolvulus arvensis, Conyza canadensis, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cotoneaster horizontalis, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Crepis capillaris, Cymbalaria muralis, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Daucus carota, Dipsacus fullonum, Dryopteris filix-mas, Echium vulgare, Elymus caninus, Elymus repens, Epilobium angustifolium, Epilobium ciliatum, Epilobium hirsutum, Epilobium montanum, Epilobium parviflorum, Epilobium tetragonum, Epipactis helleborine, Equisetum arvense, Eupatorium cannabinum, Euphorbia lathyris, Festuca arundinacea, Festuca pratensis, Fragaria vesca, Fraxinus excelsior, Galeopsis angustifolia, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Hedera helix, Heracleum sphondylium, Hieracium bauhinii, Hieracium lachenalii, Hieracium maculatum, Holcus lanatus, Humulus lupulus, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Inula conyzae, Juglans regia, Knautia arvensis, Lactuca serriola, Lapsana communis, Leontodon saxatilis, Leucanthemum vulgare, Linaria vulgaris, Lolium perenne, Lotus corniculatus, Lysimachia nummularia, Lythrum salicaria, Matricaria maritima subsp. inodora, Matricaria recutita, Medicago lupulina, Medicago sativa, Melica ciliata, Melilotus albus, Melilotus officinalis, Mespilus germanica, Oenothera biennis, Oenothera deflexa, Oenothera glazioviana, Onobrychis viciifolia, Origanum vulgare, Papaver dubium, Papaver rhoeas, Parthenocissus inserta, Petrorhagia prolifera, Phleum pratense, Phragmites australis, Picris hieracioides, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago major subsp. major, Poa annua, Poa compressa, Polygonum aviculare, Populus tremula, Potamogeton crispus, Potamogeton natans, Potamogeton pectinatus, Potentilla intermedia, Potentilla reptans, Prunella vulgaris, Prunus avium, Prunus mahaleb, Prunus spinosa, Puccinellia distans, Quercus robur, Ranunculus repens, Reseda lutea, Ribes uva-crispa, Robinia pseudoacacia, Rubus sp., Rumex crispus, Rumex obtusifolius subsp. obtusifolius, Rumex scutatus, Salix alba, Salix caprea, Salix viminalis, Sambucus nigra, Sanguisorba minor subsp. balearica, Saponaria ocymoides, Scrophularia nodosa, Sedum album, Senecio erucifolius, Senecio inaequidens, Senecio jacobaea, Senecio vulgaris, Silene latifolia subsp. alba, Sisymbrium officinale, Solanum dulcamara, Sonchus asper, Sonchus oleraceus, Stachys sylvatica, Taraxacum sp., Teucrium botrys, Teucrium scorodonia, Tilia platyphyllos, Torilis japonica, Tragopogon pratensis, Trifolium dubium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Typha latifolia, Ulmus minor, Urtica dioica, Valeriana repens, Valerianella locusta, Verbascum densiflorum, Verbena officinalis, Veronica arvensis, Verbascum thapsus, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Vicia sativa, Vulpia myuros.

Espèces exotiques

Plantes: Catalpa bignonioides, Cerastium tomentosum, Conyza canadensis, Cotoneaster horizontalis, Epilobium ciliatum, Hieracium bauhinii, Juglans regia, Medicago sativa, Melilotus albus, Oenothera biennis, Oenothera deflexa, Oenothera glazioviana, Parthenocissus inserta, Potentilla intermedia, Robinia pseudoacacia, Sanguisorba minor subsp. balearica, Saponaria ocymoides, Sedum nicaeense (= sediforme), Senecio inaequidens.

Animaux: Harmonia axyridis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une vaste carrière calcaire désaffectée présentant de multiples intérêts (flore, faune, minéraux, géologie, ...).

Menaces

Le site est abondamment colonisé par les plantes exotiques. L'espèce la plus problématique est le robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia), qui colonise de manière très dynamique les différentes parties de la carrière et dont la limitation est nécessaire si l'on souhaite conserver son caractère ouvert. Des mesures sont mises en place par le DNF pour maitriser au maximum l'expansion de cette espèce.

En outre, de nombreuses zones ont été artificiellement reverdurisées par semis d'espèces ou de variétés pas toujours indigènes, par plusieurs sociétés commerciales (Siras, Geoter, Antalvert et Redebel).

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Depuis que la carrière d'Ampsin est sous la gestion du DNF (soit depuis 2008), trois opérations de coupe des robiniers ont été réalisées sur le talus à gauche de l'entrée du site, où a lieu un essai de reconstitution de pelouse calcicole. La dernière opération date de l'hiver 2012. Ces travaux on toujours été réalisés en hiver. D'autres travaux de débroussaillage ont été réalisés dans ce même talus (coupe de genêts ainsi que des rosiers).

Depuis le printemps 2013, un troupeau de chèvres et de moutons participe à la gestion de la carrière et au maintien de son caractère ouvert.

Accès du public

La carrière est entièrement clôturée, pour des raisons de sécurité principalement. Elle est accessible au public sur les sentiers balisés via une grille située au bout du chemin d'accès.

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

Cette carrière calcaire, désaffectée en 2007, renferme des biotopes assez variés et a fait l'objet de plusieurs opérations de réhabilitation en cours d'exploitation. Notamment, le robinier (Robinia pseudoacacia) a été planté ou semé pour stabiliser certains remblais. Il colonise différentes parties du site de manière très dynamique. En outre, de nombreuses zones ont été artificiellement reverdurisées par semis d'espèces ou de variétés pas toujours indigènes (Onobrychis viciifolia, Anthyllis vulneraria, Sanguisorba minor subsp. balearica, Festuca pratensis, etc.)

La partie ouest de la carrière, au niveau de la grille d'entrée de l'enclos, comporte trois plans d'eau réunis dans le fond de l'excavation:

- une mare assez grande, d'environ 58 m x 40 m, est pratiquement dépourvue de végétation et présente une eau verdâtre relativement propre. L'angle sud comporte un début de colonisation par Phragmites australis (quelques tiges en 2009) et Typha latifolia. Les zones exondées portent Juncus articulatus, Equisetum arvense, Agrostis gigantea,... cette mare renferme de nombreux poissons (chevaines, carpes, perches, principalement).

- un bassin rectangulaire, de 28 m x 12 m, assez profond, aux berges betonnées, est colonisé en juin 2009 par un herbier dense de Potamogeton crispus (remplacé deux moins plus tard par des algues filamenteuses !). Ses abords portent une végétation assez pauvre, comportant quelques saules pionniers (Salix alba et Salix viminalis) ainsi que Typha latifolia, Epilobium parviflorum, Agrostis stolonifera, ... On y observe également de nombreux poissons, dont des bancs de perches, et une importante population du grand gerris Aquarius paludum.

- une mare en rectangle allongé, d'environ 65 m x 12 m, s'étend à moins de 30 m à l'est des deux autres plans d'eau. C'est le plus densément colonisé par la végétation rivulaire et aquatique. Ses eaux renferment un herbier de Potamogeton crispus mélé à Potamogeton natans dont les feuilles flottent à la surface. La berge nord est bordée d'une frange arbustive composée de saules (Salix alba, notamment) ainsi que par de petits massifs de Typha latifolia. La berge sud est constituée d'un versant rocailleux assez instable plutôt occupé par un groupement d'éboulis à Rumex scutatus. La rive ouest de cette mare, en pente douce et souvent exondée, présente un groupement à Juncus articulatus et Agrostis stolonifera, ainsi qu'un peuplement clairsemé de Typha latifolia.

Les versants exposés au sud montrent des pelouses mésophiles à Festuca arundinacea, dans lesquelles se rencontrent Medicago sativa, Lotus corniculatus, Achillea millefolium, Onobrychis viciifolia, Holcus lanatus, Dactylis glomerata, Plantago lanceolata, Picris hieracioides, Senecio erucifolius, Arrhenatherum elatius, Trifolium pratense, Sanguisorba minor, etc.

Les affleurements rocheux portent un important peuplement de Melica ciliata, graminée rupicole en limite nord de son aire de répartition. On y observe aussi sur les replats Sedum album, Cardaminopsis arenosa subsp. borbasii, Hieracium bauhinii, Rumex scutatus, Hieracium maculatum, ...

Un orpin apparemment bien naturalisé sur le site, est noté depuis au moins 2008: il s'agit de Sedum nicaeense (= S. sediforme), qui pousse en abondance dans des zones de remblais et d'éboulis. Cette espèce n'était pas connue antérieurement de Belgique.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Biblio

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

L.-M. DELESCAILLE, J.-Y. BAUGNEE, E. BISTEAU (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, 23 Av. Maréchal Juin, 5030 Gembloux).

Date de la dernière modification de la fiche

2013-09-12