Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

201 - Quatre-Vents

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Vielsalm
Cantonnements DNF :Vielsalm
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 262218 - Y Lambert : 107985
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situé au sein de la ceinture forestière s'étendant au sud-est de Vielsalm, le site des Quatre-Vents s'articule autour d'une petite réserve naturelle gérée par les Cercles des Naturalistes de Belgique. L'endroit, s'élevant à 520 m d'altitude, repose sur un versant en légère pente vers le sud dont le socle est constitué d'arkose, une roche acide du Gedinnien engendrant un sol argileux imperméable. Cette caractéristique géologique, associée à l'affleurement de la nappe phréatique, favorise le développement d'une lande tourbeuse. L'eau qui s'en écoule alimente le ruisseau de Bèche, affluent du Glain. Ainsi, sur une surface assez restreinte, on y rencontre plusieurs groupements végétaux de grand intérêt comme le bas-marais acide à laîche à bec (Carex rostrata) et laîche noire (Carex nigra); la lande tourbeuse à bruyère quaternée (Erica tetralix), linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), narthécie (Narthecium ossifragum), canneberge (Vaccinium oxycoccos), orchis tacheté (Dactylorhiza maculata); la lande sèche à myrtille (Vaccinium myrtillus), callune (calluna vulgaris), airelle (Vaccinium vitis-idaea), genévrier commun (Juniperus communis). Sur le plan faunistique, la clairière humide des Quatre-Vents est particulièrement attractive pour diverses espèces d'oiseaux peu communs comme la bécasse des bois (Scolopax rusticola), le pic noir (Dryocopus martius), la tourterelle de bois (Streptopelia turtur), le pipit des arbres (Anthus trivialis), le bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), le sizerin flammé (Carduelis flammea), le tarin des aulnes (Carduelis spinus) ou encore le cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes). Le site se distingue aussi par son grand intérêt entomologique, de par la présence de papillons de jour, de libellules et d'Orthoptères rares et à biologie très spécialisée.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L9 - Ardenne orientale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
VielsalmVIELSALMLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
VielsalmMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
189Quatre-Vents2,03 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis myotisOuiOuizone de chasse2015R. Thunus
Myotis nattereriOuiOuizone de chasse2015R. Thunus
Nyctalus leisleriOuiOuizone de chasse2015R. Thunus
Pipistrellus nathusiiOuiOuizone de chasse2015R. Thunus
Pipistrellus pipistrellusOuiOuizone de chasse2015R. Thunus
Plecotus austriacusOuiOuizone de chasse2015R. Thunus
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Aegolius funereusOuiOui2012R. Thunus
Dryocopus martiusOuiNon2017Divers obs.
Loxia curvirostraOuiNon2017Divers obs.
Milvus milvusOuiOui2015Divers obs.
Nucifraga caryocatactesOuiNon2017R. Cors
Pernis apivorusOuiNon2015J. Paternostre
Phylloscopus sibilatrixOuiNon2010R. Cors
Streptopelia turturOuiOui2010R. Cors
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Natrix natrixOuiOui
Zootoca viviparaOuiNon2011Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon2015R. Thunus, Q. Smits
Aporia crataegiNonNon2010R. Cors
Boloria seleneNonNon2016BDivers obs.
Melanargia galatheaNonNon1999BPh. Goffart
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna junceaOuiOui2015F. Van den Abbeele
Orthetrum coerulescensOuiOui2016R. Thunus
Sympetrum danaeNonNon2017Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus dorsalis2017R. Cors
Metrioptera brachyptera2017Ph. Goffart, R. Cors, Q. Smits
Stethophyma grossum2017R. Cors
Plantes - Plantes supérieures
Carex rostrata2017Divers obs.
Dactylorhiza maculata2017Divers obs.
Erica tetralix2017Divers obs.
Eriophorum angustifolium2017Divers obs.
Eriophorum vaginatum2017Divers obs.
Juniperus communis2017Divers obs.
Narthecium ossifragum2017Divers obs.
Potamogeton polygonifolius2017R. Cors
Succisa pratensis
Trientalis europaea
Vaccinium oxycoccos2017Divers obs.
Vaccinium vitis-idaea2017Divers obs.
Viola palustris2017Divers obs.
Wahlenbergia hederacea2017R. Cors

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Mammifères (données R. Cors 2010-2017; R. Thunus, 2015): Capreolus capreolus, Myotis myotis, Myotis nattereri, Nyctalus leisleri, Pipistrellus nathusii, Pipistrellus pipistrellus, Plecotus austriacus, Sus scrofa.

Oiseaux (données R. Cors 2010-2017; R. Thunus, 2012 + divers obs. 2010-2015): Accipiter nisus, Aegolius funereus, Asio otus, Buteo buteo, Carduelis flammea, Carduelis spinus, Dryocopus martius, Loxia curvirostra, Milvus milvus, Nucifraga caryocatactes, Pernis apivorus, Phylloscopus collybita, Phylloscopus sibilatrix, Pyrrhula pyrrhula, Regulus regulus, Scolopax rusticola, Streptopelia turtur, Sylvia atricapilla.

Reptiles (données divers obs. 2000-2011): Natrix natrix, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données divers obs. 2000-2011): Bufo bufo, Rana temporaria.

Odonates (données R. Cors, 2010; R. Thunus, 2015-2016; F. Van den Abbeele, 2015): Aeshna cyanea, Aeshna juncea, Anax imperator, Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Cordulegaster boltonii, Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Lestes sponsa, Lestes viridis, Libellula depressa, Orthetrum coerulescens, Pyrrhosoma nymphula, Sympetrum danae, Sympetrum striolatum.

Lépidoptères (données GT Lycaena, 1995-2000 + divers obs. 2000-2017): Aglais urticae, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Boloria aquilonaris, Boloria selene, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Neozephyrus quercus, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Orthoptères (données R. Cors et Q. Smits, 2017): Conocephalus dorsalis, Metrioptera brachyptera, Stethophyma grossum.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données divers obs. 2010-2017): Achillea millefolium, Atriplex prostrata, Betula pubescens, Blechnum spicant, Calluna vulgaris, Carex nigra, Carex rostrata, Centaurea jacea, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Corylus avellana, Dactylorhiza maculata, Deschampsia flexuosa, Dryopteris filix-mas, Epilobium montanum, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, Eriophorum vaginatum, Frangula alnus, Galium mollugo, Galium palustre, Hypericum perforatum, Juncus acutiflorus, Juniperus communis, Leucanthemum vulgare, Lychnis flos-cuculi, Lysimachia nemorum, Molinia caerulea, Narthecium ossifragum, Potamogeton natans, Potamogeton polygonifolius, Prunella vulgaris, Ranunculus flammula, Rubus fruticosus, Salix aurita, Senecio jacobaea, Senecio vulgaris, Silene latifolia subsp. alba, Sorbus aucuparia, Stachys officinalis, Succisa pratensis, Tanacetum vulgare, Trientalis europaea, Tussilago farfara, Urtica dioica, Vaccinium myrtillus, Vaccinium oxycoccos, Vaccinium vitis-idaea, Viola palustris, Wahlenbergia hederacea.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection : La réserve a été créée afin de conserver un biotope en raréfaction dans la région suite à l'enrésinement intensif. Volonté de sauvegarder un milieu semi-naturel témoin des anciennes pratiques agro-pastorales. Protection d'espèces rares, menacées ou protégées. Egalement, vocation pédagogique et didactique (observations effectuées par une classe, initiation à l'écologie,...).

Menaces

Menaces existant sur la réserve :

a) dépérissement des genévriers;

b) poursuite d'animaux par la meute de la chasse à courre dans le périmètre de la réserve.

Recommandations

Problèmes et recommandations :
a) difficulté de surveillance quant aux passages de la meute de la chasse à courre dans la réserve;
b) problématique de la réintroduction d'espèces végétales (genévrier,myrtille de loup,...).

Plan de gestion

Mesures de gestion déjà appliquées ou en cours :
a) élimination de tous les épicéas dans le site (rem. : peuplement équienne abattu le 25-7-86);
b) élimination des semis de bouleaux, saules et pins sylvestre de la lande;
c) comblement des anciens drains pour faire remonter le niveau de la nappe phréatique et ainsi restituer le développement des sphaignes et par conséquent de la tourbe;
d) conservation d'arbres morts, couchés sur le sol ou encore debout pour les oiseaux entomophages, les organismes décomposeurs, la colonisation par les cryptogames,...;
e) conservation de quelques arbres dans la lande (but esthétique, postes de chant pour oiseaux,...);
f) étrépage de certaines zones dégradées (envahies par les joncs ou les molinies);
g) creusement de petites mares.

Accès du public

L'accès de la réserve est toujours soumis à une autorisation du conservateur; s'il s'agit d'un groupe, il sera accompagné d'un guide compétent mandaté par les CNB. Des zones reconnues comme trop vulnérables ne seront pas accessibles aux visiteurs. Prière de suivre les sentiers.

Détails

Description physique

Le site des Quatre-Vents est situé à quelques kilomètres au sud-est de Vielsalm, en bordure d'un plateau rattaché à la Haute Ardenne orientale, à une altitude de 520 m environ. Il repose sur un versant en pente légère vers le sud dont le sous-sol est constitué d'arkose, roche acide du Gedinien (Dévonien inférieur) se dégradant en surface en une argile blanche imperméable. Une couche de tourbe de ± 10 cm recouvre le tout.

La nappe phréatique affleure à la surface du sol et de légers écoulements rejoignent le ruisseau de Bêche, affluent du Glain.

Jusque dans les années 2000, le site était isolé au sein de plantations d'épicéas. Depuis lors, une grande partie de ces peuplements a été exploitée si bien que la réserve naturelle gérée par les CNB prend place actuellement dans une vaste clairière.

Description biologique

La réserve naturelle est constituée :

- d'une boulaie acidophile à Betula pubescens, Frangula alnus, Deschampsia flexuosa, avec une zone de suintement colonisée par des sphaignes et Viola palustris;

- un lambeau d'aulnaie oligotrophe à sphaignes et à Molinia caerulea;

- une lande tourbeuse où se côtoyent espèces du bas-marais acide et de la lande sèche à myrtille : Carex rostrata, C. nigra, Juncus acutiflorus, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, E. vaginatum, Narthecium ossifragum, Dactylorhiza maculata, Vaccinium oxycoccos, V. myrtillus, V. vitis-idaea, Calluna vulgaris, Juniperus communis, Molinia caerulea et Sphagnum div. sp.

Monument naturel

A proximité, anciennes ardoisières et anciennes exploitations de pierre d'arkose.

Monument historique

A proximité, anciennes meules en arkose datant du début de notre ère à 800 ans après J.C. (d'après l'historien local P. LEJEUNE).

Histoire du site

Ce site faisait partie d'un vaste complexe de landes à bruyères à l'époque de Ferraris, aujourd'hui réduit à un mouchoir de poche; selon les dires de certaines personnes, on y serait venu chercher beaucoup de genévriers pour le fumage des jambons; ces genévriers sont aujourd'hui très rares et en mauvais état.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)

Ph. GOFFART (1999).

Date de la dernière modification de la fiche

2018-04-25