Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

201 - Quatre-Vents

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Vielsalm
Cantonnements DNF :Vielsalm
Surface :2.03 ha
Coordonnées :X Lambert : 262218 - Y Lambert : 107985
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Vielsalm2.03 haVIELSALMLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Vielsalm2.03 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
189Quatre-Vents2,03 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Libellules
Cordulegaster boltoniiNonNon2003G.T. Gomphus (obs. Ch. Devillers)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera brachyptera1999Ph. Goffart
Plantes - Plantes supérieures
Dactylorhiza maculata
Erica tetralix
Eriophorum vaginatum
Juniperus communis
Narthecium ossifragum
Vaccinium vitis-idaea
Viola palustris
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 3

Commentaires sur la faune

Avifaune, espèces remarquables fréquentant la réserve ou ses abords immédiats :Scolopax rusticola, Dryocopus martius, Asio otus, Loxia curvirostra, Carduelis flammea, Carduelis spinus, Nucifraga caryocatactes.

Herpétofaune : Natrix natrix, Rana temporaria, Lacerta vivipara.

Commentaires sur la flore

Bryophytes rares : Sphagnum pulchrum et Sphagnum subtile (DE ZUTTERE, 1986).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection : La réserve a été créée afin de conserver un biotope en raréfaction dans la région suite à l'enrésinement intensif. Volonté de sauvegarder un milieu semi-naturel témoin des anciennes pratiques agro-pastorales. Protection d'espèces rares, menacées ou protégées. Egalement, vocation pédagogique et didactique (observations effectuées par une classe, initiation à l'écologie,...).

Menaces

Menaces existant sur la réserve :

a) dépérissement des genévriers;

b) poursuite d'animaux par la meute de la chasse à courre dans le périmètre de la réserve.

Recommandations

Problèmes et recommandations :
a) difficulté de surveillance quant aux passages de la meute de la chasse à courre dans la réserve;
b) problématique de la réintroduction d'espèces végétales (genévrier,myrtille de loup,...).

Plan de gestion

Mesures de gestion déjà appliquées ou en cours :
a) élimination de tous les épicéas dans le site (rem. : peuplement équienne abattu le 25-7-86);
b) élimination des semis de bouleaux, saules et pins sylvestre de la lande;
c) comblement des anciens drains pour faire remonter le niveau de la nappe phréatique et ainsi restituer le développement des sphaignes et par conséquent de la tourbe;
d) conservation d'arbres morts, couchés sur le sol ou encore debout pour les oiseaux entomophages, les organismes décomposeurs, la colonisation par les cryptogames,...;
e) conservation de quelques arbres dans la lande (but esthétique, postes de chant pour oiseaux,...);
f) étrépage de certaines zones dégradées (envahies par les joncs ou les molinies);
g) creusement de petites mares.

Accès du public

L'accès de la réserve est toujours soumis à une autorisation du conservateur; s'il s'agit d'un groupe, il sera accompagné d'un guide compétent mandaté par les CNB. Des zones reconnues comme trop vulnérables ne seront pas accessibles aux visiteurs. Prière de suivre les sentiers.

Détails

Description physique

La réserve des Quatre-Vents est une lande tourbeuse située en bordure d'un plateau rattaché à la Haute Ardenne orientale, altitude 520m. Le sol est constitué d'argile blanche imperméable et le sous-sol constitué d'arkose. du Gedinien. Une couche de tourbe de ± 10cm recouvre le tout. La nappe phréatique affleure à la surface du sol et de légers écoulements rejoignent à quelques km le Glain à Salmchâteau via le ruisseau de Bêche. Des peuplements équiennes d'épicéas entourent le site.

Description biologique

La réserve naturelle est constituée :
- d'une boulaie à Betula pubescens, Frangula alnus, Deschampsia flexuosa (CORINE 44.A1) avec une zone de suintement colonisée par des sphaignes et par Viola palustris;
- un lambeau d'aulnaie oligotrophe à sphaignes et à Molinia caerulea (CORINE 44.9112);
- une lande tourbeuse où se côtoyent espèces du bas-marais acide et de la lande sèche à myrtille : Carex rostrata, C. nigra, Juncus acutiflorus, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, E. vaginatum, Narthecium ossifragum, Dactylorhiza maculata, Vaccinium oxycoccos, V. myrtillus, V. vitis-idaea, Calluna vulgaris, Juniperus communis, Molinia caerulea et Sphagnum div. sp (CORINE 31.213; 54.4221).

Monument naturel

A proximité, anciennes ardoisières et anciennes exploitations de pierre d'arkose.

Monument historique

A proximité, anciennes meules en arkose datant du début de notre ère à 800 ans après J.C. (d'après l'historien local P. LEJEUNE).

Histoire du site

Ce site faisait partie d'un vaste complexe de landes à bruyères à l'époque de Ferraris, aujourd'hui réduit à un mouchoir de poche; selon les dires de certaines personnes, on y serait venu chercher beaucoup de genévriers pour le fumage des jambons; ces genévriers sont aujourd'hui très rares et en mauvais état.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994) & Ph. GOFFART (1999).