Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2173 - Op der Haart

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Colline Op de Haart à Martelange
Communes :Martelange
Cantonnements DNF :Habay-la-Neuve
Surface :63.3 ha
Coordonnées :X Lambert : 247777 - Y Lambert : 59498
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Localisée en Ardenne méridionale, la colline Op der Haart domine la vallée de la Sûre juste en amont de la petite ville frontalière de Martelange, à deux pas du Grand-Duché de Luxembourg. Il s'agit d'un promontoire schisto-gréseux culminant à 475 m d'altitude et couvert en majeure partie par une végétation forestière composée de peuplements feuillus sur les versants sud et ouest, et de plantations d'épicéas sur le plateau. Les forêts de pente sont surtout des chênaies acidophiles caractérisées par la présence, dans le sous-bois, du mélampyre des prés (Melampyrum pratense), du muguet (Convallaria majalis), du chèvrefeuille des bois (Lonicera periclymenum), du sceau de Salomon verticillé (Polygonatum verticillatum) et d'autres plantes encore. Quelques zones ouvertes apparaissent à l'occasion de mises à blancs plus ou moins récentes (plusieurs étant laissées à leur évolution naturelle) ou sont entretenues sous les deux lignes à haute tension qui traversent le massif du nord au sud. C'est là que se maintiennent des fragments de landes et de prés oligotrophes. Deux très petites carrières abandonnées existent en outre le long de la route de Radelange, sur le flanc sud où pointent également quelques affleurements rocheux à la flore intéressante, avec entre autres l'arabette glabre (Arabis glabra), la doradille noire (Asplenium adiantum-nigrum) ou encore la phalangère à fleur de lis (Anthericum liliago). En outre, une érablière de ravin est signalée sur le versant nord-ouest de la colline, en surplomb du camping de Radelange. Malgré ses multiples richesses, le site n'a pas été repris dans le réseau Natura 2000 et est globalement peu parcouru par les naturalistes, ce qui explique que les informations biologiques sont peu nombreuses et concentrées surtout le long des chemins.

Carto

Régions naturelles

  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Martelange0.7 haMARTELANGELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Habay-la-NeuveArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Falco peregrinusOuiOuiNicheur potentiel2016Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Coenonympha arcaniaNonOui2018J.-F. Godeau - Life Elia
Lycaena hippothoeNonOui2018J.-F. Godeau - Life Elia
Pyrgus malvaeNonOui2020X. Mestdagh
Plantes - Plantes supérieures
Anthericum liliago2020X. Mestdagh
Arabis glabra2014D. Dufour, R. Detaille
Asplenium adiantum-nigrum2012D. Dufour
Pulmonaria montana2008D. Dufour, R. Detaille
Ranunculus platanifolius2012R. Detaille
Thlaspi caerulescens subsp. caerulescens2008D. Dufour

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Plantes: Picea abies, Prunus serotina.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

La colline Op der Haart est couverte principalement par une végétation forestière composée de peuplements feuillus sur les versants sud et ouest, et de plantations d'épicéas sur le plateau. Les zones ouvertes sont localisées dans les mises à blancs plus ou moins récentes (plusieurs étant laissées à leur évolution naturelle) et sous les deux lignes à haute tension qui traversent le massif du nord au sud. Les restes de deux très petites carrières abandonnées existent le long de la route de Radelange.

Le site n'a pas été repris dans le réseau Natura 2000 et est globalement peu parcouru par les naturalistes, si bien que les informations biologiques demeurent peu nombreuses et concentrées surtout le long des chemins.

Dominant la vallée de la Sûre et la route de Radelange, le flanc méridional du massif comporte quelques affleurements rocheux colonisés par des fourrés acidophiles et diverses herbacées intéressantes telles que l'arabette glabre (Arabis glabra), la doradille noire (Asplenium adiantum-nigrum) ou encore la phalangère à fleur de lis (Anthericum liliago). Le versant boisé, préservé de l'enrésinement massif qu'a connu le plateau, renferme notamment le mélampyre des prés (Melampyrum pratense), le muguet (Convallaria majalis), la luzule des bois (Luzula sylvatica), le chèvrefeuille des bois (Lonicera periclymenum), le sceau de Salomon verticillé (Polygonatum verticillatum), la gesse des montagnes (Lathyrus linifolius), etc.

Sur le plateau, historiquement occupé par des landes et ensuite largement enrésiné, quelques zones ouvertes se maintiennent dans les mises à blanc et sous les deux lignes à haute tension qui franchissent le site du nord au sud. Des fragments de landes herbeuses et de prés oligotrophes y sont observés avec un cortège comprenant, d'après des relevés du Life Elia (J.-F. Godeau, 2018): la tormentille (Potentilla erecta), la luzule multiflore (Luzula multiflora), la germandrée scorodoine (Teucrium scorodonia), la stellaire graminée (Stellaria graminea), la petite oseille (Rumex acetosella), la knautie des champs (Knautia arvensis), la callune (Calluna vulgaris), la vesce en épi (Vicia cracca), la centaurée jacée (Centaurea jacea), la porcelle enracinée (Hypochaeris radicata), le fromental (Arrhenatherum elatius), la canche flexueuse (Deschampsia flexuosa), le petit rhinanthe (Rhinanthus minor), la flouve odorante (Anthoxanthum odoratum), le lotier corniculé (Lotus corniculatus), la grande marguerite (Leucanthemum vulgare), etc.

Le versant nord-ouest, en surplomb du camping de Radelange, abrite une petite érablière de ravin qui reste à décrire sur base d'observations actuelles.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

A compléter

Répondants de l'information

FUL - Daniel THOEN

LIFE Elia - Jean-François GODEAU

Date de la dernière modification de la fiche

2022-02-02