Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2215 - Barrage désaffecté de l'Eisch

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Barrage de Steinfort
Communes :Arlon
Cantonnements DNF :Arlon
Surface :0.24 ha
Coordonnées :X Lambert : 260286 - Y Lambert : 40727
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site se trouve au sud-est d'Arlon, dans la vallée de l'Eisch laquelle fait, sur plusieurs kilomètres, office de frontière naturelle avec le Grand-Duché de Luxembourg. Il s'agit d'un ancien barrage dont la galerie de visite de la vanne et certaines conduites présentent un intérêt particulier pour l'hibernation des chauves-souris.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Autelbas0.23 haARLONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon0.19 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6835Barrage de l'Eisch0,24 ha

Biotopes

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
86.4Sites industriels anciens0

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis daubentoniiOuiOui< 5 i.2007J. Fairon
Myotis mystacinus/brandtii> 5 i.2000J. Fairon

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Dans les années 1950, la galerie de visite des vannes servait de gîte de reproduction à plusieurs centaines de grands Murins (Fairon et al., 1991). Disparus depuis 1976, seuls des individus isolés occupent actuellement les parties les plus chaudes de l'infrastructure en été. La dernière observation du petit Rhinolophe remonte à 1966 et celle de la Barbastelle à 1962 (Fairon et al., 1991). Ce site majeur pour les chauves-souris à l'échelle des 2 régions a accueilli jusqu'à 8 espèces différentes.

Espèces présentes anciennement : Bb, Rh, Me, Es, MB, Md, PAa.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site d'intérêt chiroptérologique.

Menaces

Vandalisme sur le système de fermeture et le bâtiment.
Dérangement de la faune chiroptérologique.

Recommandations

Protéger le site contre le vandalisme et le dérangement.

Plan de gestion

Restauration du système de fermeture des accès et du bâtiment.

Accès du public

L'accès au bâtiment et à la conduite est fermé grâce à plusieurs portes adaptées laissant le passage libre aux chauves-souris. Les visites sont limitées aux comptages effectuées par des collaborateurs de l'IRSNB.

Détails

Description physique

De ce barrage aujourd'hui désaffecté subsistent plusieurs sites : la galerie de visite de la vanne (côté belge), la conduite forcée et l'usine.

Description biologique

Dans les années 1950, la galerie de visite des vannes servait de gîte de reproduction à plusieurs centaines de grands Murins (Fairon et al., 1991). Disparus depuis 1976, seuls des individus isolés occupent actuellement les parties les plus chaudes de l'infrastructure en été. La dernière observation du petit Rhinolophe remonte à 1966 et celle de la Barbastelle à 1962 (Fairon et al., 1991). Ce site majeur pour les chauves-souris à l'échelle des 2 régions a accueilli jusqu'à 8 espèces différentes.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Situé dans le vallée de l'Eisch, en frontière avec le Grand-Duché de Luxembourg, le barrage a été achevé en 1924. Il était conçu pour la production d'électricité. Dès 1933, il fut abandonné en raison du débit insuffisant de la rivière pour l'alimentation des turbines.
Le bâtiment de l'usine se trouve à une centaine de mètres du barrage. C'est une construction de béton, solide mais délabrée ; un canal, relié à la rivière, y pénètre. Une galerie souterraine dite conduite forcée relie le bâtiment au barrage (IRSNB, 1999b).

Divers

Sources

Convention A&G
CSIS

Répondants de l'information

S. LAMOTTE (SPW/DGARNE/DNF/DN B-5000 Namur).