Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2222 - Grotte-chantoir d'Adzeux

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Grotte du dernier Sottai / Trou des Faux Monnayeurs
Communes :Sprimont
Cantonnements DNF :Aywaille
Surface :0.08 ha
Coordonnées :X Lambert : 246660 - Y Lambert : 135210
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Perte totale du ruisseau de Baneway qui méandre dans un vallon relativement encaissé avant d'arriver jusqu'au chantoir ; le lit du ruisseau est rocheux et plusieurs pertes ponctuelles peuvent être observées en amont, réduisant le débit qui arrive jusqu'au chantoir terminal. La grotte comprend trois entrées qui s'ouvrent dans une dépression située sur le cours du ruisseau.Ces trois réseaux sont boueux, à prédominance horizontale démarrant au départ d'une salle d'entrée. Les galeries sont obstruées par de nombreux sédiments récents qui s'y déposent à chaque crue (dossier CSIS, CWEPSS).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F6 - Entre-Vesdre-et-Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Louveigné0.08 haSPRIMONT (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Aywaille0.08 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6813Chantoir d'Adzeux0,08 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.2aGrottes (intérieurs des grottes non exploitées par le tourisme)

Espèces

Commentaires sur la faune

Freschkop (1955) y a bagué le grand Murin et le Vespertilion des Marais en 1946. Néanmoins, compte tenu de la fluctuation, parfois soudaine, du niveau de l'eau dans la cavité, les chauves-souris n'en privilégient pas l'occupation (Lamotte, 2007).

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site d'intérêt géomorphologique, hydrologique et chiroptérologique.

Menaces

Surfréquentation (tours opérators).

Eaux du ruisseau du Banewai parfois polluées (proximité des habitations du village d'Adzeux et déversements des eaux usées)

Pollution du ruisseau par les eaux usées en provenance des zones récréatives proches

Déversements de déchets divers affectant le ruisseau en contrebas (obstruction à l'écoulement naturel de l'eau).

Recommandations

Surveillance accrue.
Surveiller les rejets et la qualité des eaux (pollution).
Protection du site par le placement d'une clôture.
Entretien régulier des berges du ruisseau et une surveillance des zones de versages pour régulariser le cours du ruisseau, stabiliser les berges et le débit du ruisseau souterrain.

Plan de gestion

Dépollution annuelle

Accès du public

L'accès est interdit au public.

Détails

Description physique

Intérêts hydrogéologiques : Ce chantoir est la perte totale du ruisseau de Baneway, il s'agit d'une grotte active où les phénomènes d'érosion chimique et mécanique peuvent être parfaitement étudiés et comparés quant à leur incidence sur la formation de la cavité. Le régime des eaux y est extrêmement variable. Ce chantoir se caractérise par des crues importantes pouvant entraîner l'inondation de la dépression située à l'entrée. ·

Le chantoir est en relation hydrologique avec la grotte de Remouchamps (plusieurs km) en aval et pourrait donner accès au collecteur général du Vallon des Chantoirs.·

Intérêts géologique et morphologique : La cavité s'ouvre au contact Frasnien/Givetien qui est suivi par la galerie principale de la grotte. Des fossiles caractéristiques différents peuvent être observés sur le plafond et les parois dans la grande diaclase. Cette particularité lithologique permet d'étudier l'incidence de l'eau sur deux calcaires différents. Certaines galeries secondaires du réseau sud comprennent des colonnes sédimentaires bien conservées dont la granulométrie très variable permet de retracer l'évolution du régime hydrique de la grotte et par extension de toute la région durant le quaternaire.Le chantoir d'Adzeux est une perte active en évolution, On peut y observer le processus, classique et bien connu dans le Vallon des Chantoirs, du recul (vers l'amont) des points de perte. Son étude et son extension souterraine donne des indications sur les zones en surface pouvant présenter des risques d'instabilité et d'effondrement particulièrement dommageable en zone de construction. (dossier CSIS, CWEPSS).

Description biologique

La cavité possède plusieurs entrées offrant un réseau attractif pour les chiroptères.
La faune d'invertébrés n'y a jamais été étudiée mais la grotte offre une diversité intéressante d'habitats pouvant parfaitement convenir aux invertébrés stygobies.
La juxtaposition de zones avec écoulement rapide et de masses d'eaux stagnantes ainsi que la différence de concentration en nutriments dans les eaux provenant directement du ruisseau (parfois pollué) et celles de percolation (beaucoup plus filtrées notamment par les interstrates de schistes) offrent les conditions d'une biodiversité potentiellement élevée (cf. site internet CSIS de la DGRNE).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

Convention A&G

Répondants de l'information

S. LAMOTTE, SPW/DGARNE/DNF/DN B-5100 Jambes.