Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2281 - Trou Maillard

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Galerie du Gay
Communes :Viroinval
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :0.08 ha
Coordonnées :X Lambert : 171586 - Y Lambert : 87107
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Cette ancienne mine de galène a été creusée au 19ème siècle dans le flanc du coteau calcaire des Rivelottes, au nord du village de Treignes dans le vallon des Fonds de Ry. Elle est constituée d'une galerie unique d'environ 155 m de long, quasi horizontale, au fond de laquelle un couloir latéral permet de rejoindre une diaclase se prolongeant sur une très grande hauteur et qui est élargie par karstification. Dans cette diaclase on peut remarquer des encoches destinées à y recevoir des poutres sur lesquelles venait se fixer un plancher qui permettait d'y exploiter le minerai de plomb. La cavité s'inscrit dans un périmètre de très grand intérêt paysager et biologique et représente un gîte d'hibernation pour plusieurs espèces de chauves-souris menacées.

Carto

Régions naturelles

  • K1 - Calestienne occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Treignes0.08 haVIROINVALNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval0.08 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Viroinval.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Viroinval, 37 rue de la Gare, 5660 Couvin (Tél. 060/31.02.93 - Fax : 060/34.72.73).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6825Trou Maillard0,08 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.7aMines et tunnels souterrains désaffectés

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis daubentoniiOuiOui< 5 i.2002J. Drouet
Myotis mystacinus/brandtii< 10 i.2002J. Drouet
Myotis nattereriOuiOui< 5 i.J. Drouet
Plecotus sp.OuiOuiJ. Drouet
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Salamandra salamandraOuiNon2000J.-Y. Baugnée

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 3

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site d'intérêt biologique, géologique et d'archéologie minière.

Intérêt chiroptérologique: cette cavité est une site d'hivernage avéré pour les chiroptères dans une région où les sites souterrains sont rares.

Intérêt géologique et d'archéologie minière : La cavité est un travers-banc creusé dans le calcaire Givétien et est une des rares cavités artificielles de ce type non remblayée et encore accessible. Le minerai de plomb y a été extrait au début du 19e siècle, c'est un témoin de l'archéologie minière.

Menaces

Feux et déchets divers
Dérangement de la faune chiroptérologique.

Recommandations

Mise en place d'un système de fermeture adapté au passage des chiroptères.

Plan de gestion

Assainissement du site.
Dégagement de la zone d'entrée.
Mise en place d'un système de fermeture adapté au passage des chiroptères.

Accès du public

L'accès est interdit au public.

Détails

Description physique

La bande calcaire du Givétien à Treignes est traversée par une grande cassure constituant un gîte métallifère. Les minerais de limonite, de barytine de quartz et de plomb (comme au trou Maillard à Treignes) qui ont recimenté cette fracture ont été exploités par le passé par l'homme. Ces filons peu épais (10 à 20cm) étaient surtout exploités dans leur partie superficielle et peu profonde, sauf à Treignes ou des travaux plus conséquents furent exécutés pour permettre de suivre le filon plus en profondeur.

La galerie elle-même présente une largeur variant de 1 à 1,5m pour une hauteur allant de 2 à 3m de haut (dossier CSIS, CWEPSS).

Description biologique

Présence sur le site d'au moins 7 espèces de chiroptères dont 3 appartenant à l'Annexe II de la directive ' Habitats '.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

VMR (1910, Tome 1, p 151) signale qu'une compagnie française de Charleville avait exploité le site par fosses depuis la surface. Ces fosses étant souvent noyées (par la nappe d'eau contenue dans les calcaires givétiens), pour poursuivre l'exploitation du gisement ils creusèrent en 1813 une galerie d'écoulement 15m au-dessus du ruisseau. Cette galerie constitue le Trou Maillard (dossier CSIS, CWEPSS).

Biblio

Divers

Sources

Convention A&G

Répondants de l'information

S. LAMOTTE (SPW/DGARNE/DNF/DN B-5000 Namur).