Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Cinq nouveaux PCDN en 2014

Les communes de Braine-le-Château, Dour, Floreffe, Nandrin, et Nassogne ont été sélectionnées par le Ministre Carlo Di Antonio pour démarrer un Plan Communal de Développement de la Nature en 2014.

Les Plans Communaux de Développement de la Nature visent à maintenir, développer ou restaurer la biodiversité au niveau communal en impliquant tous les acteurs concernés, et ce, après avoir dégagé une vision commune de la nature et de son avenir au niveau local.

Les cinq nouvelles communes sélectionnées vont commencer par désigner un bureau d'études pour réaliser un état des lieux de leur réseau écologique. Ce dernier constitue un outil précieux en vue d'une prise en compte de la nature dans ET hors des réserves, et donc sur l'ensemble du territoire. réunion

Parallèlement à l'étude du réseau écologique, les communes vont lancer un appel à la population afin de constituer un partenariat entre acteurs locaux : associations environnementales, sportives ou culturelles, comités de quartier, mouvements de jeunesse, sociétés de pêche, représentants politiques, agents DNF, agriculteurs, simples citoyens, ... Ce partenariat est le noyau central du PCDN. Il va se constituer en groupes de travail thématiques pour :

  • analyser la situation du thème choisi et les actions existantes ;

  • imaginer des projets concrets à court, moyen et long termes s'inscrivant dans une stratégie générale cohérente et rédiger les fiches-projets ;

  • mettre en place des actions concrètes et ainsi exécuter les fiches-projets SUR LE TERRAIN.

Chaque commune va donc élaborer et développer son propre Plan, selon les caractéristiques des milieux et des acteurs présents sur son territoire. Chaque plan contient au moins deux piliers pour mettre en œuvre cette évolution locale :

  • la concrétisation des projets avec les acteurs concernés (mares dans les écoles, vergers, haies, mesures agri-environnementales avec les agriculteurs, jardins naturels chez les particuliers, le maintien et la gestion des réserves naturelles, les opérations "combles et clochers" et "bords de routes",...) : c'est le pilier conservation et développement du réseau écologique communal.

  • la sensibilisation continue de l'ensemble de la population, parmi lesquels une grande partie d'acteurs qui ne sont pas encore partenaires du PCDN et qu'il reste à convaincre : c'est le pilier information, sensibilisation, éducation de la population en général et de certains publics cibles.

En matière de biodiversité, l'état actuel des PCDN montre un bilan positif quant aux projets développés. Ces projets sont très nombreux et très variables d'une commune à l'autre et de nombreux partenaires y participent. Ils touchent vraiment à l'ensemble des milieux qui constituent un territoire : arbres, haies, vergers, champs, forêts, jardins, parcs et espaces verts, mares, zones humides et rivières, carrières, zones industrielles, abords de complexe sportif, combles et clochers, bords de routes, ..., sans oublier les sites de grand intérêt biologique tels que les réserves naturelles, les zones humides d'intérêt biologique, les cavités souterraines d'intérêt scientifique (chauves-souris), etc.

 

Auteur :
[PCDN]