Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

240 - Le Pierreux

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Ferrières
Cantonnements DNF :Aywaille
Surface :2.00 ha
Coordonnées :X Lambert : 236960 - Y Lambert : 127404
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site du Pierreux est localisé sur les hauteurs de la vallée de l'Ourthe, au nord du village de Xhoris. Il est constitué principalement d'une pelouse mésophile et d'une friche calcicole bordées de fourrés. Bien que couvrant une surface réduite (deux hectares), cette réserve naturelle gérée par l'association "Le Genévrier" héberge une flore d'une grande richesse, avec notamment 12 espèces d'orchidées. La faune locale est également remarquable et l'on recense plusieurs espèces de lépidoptères et d'hyménoptères menacées en région wallonne.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K2 - Calestienne orientale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Xhoris2 haFERRIERESLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Aywaille2 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Ferrières.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Didier SCHROOTEN, rue de Joie 47, 4000 Liège.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6620Le Pierreux1,39 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon1996Graitson, Hussin et Paquay (2003)
Coronella austriacaOuiOui1996Graitson, Hussin et Paquay (2003)
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis aglajaNonOuimax. 18 ex.1997GT Lycaena (P. Goffart, D. Schrooten)
Callophrys rubiNonNonmax. 2 ex.2005GT Lycaena (div. obs.)
Coenonympha arcaniaNonOuimax. 20 ex.2006GT Lycaena (P. Goffart, J.-M. Michalowski)
Cupido minimusNonNonmax. 4 ex.1997GT Lycaena (P. Goffart, D. Schrooten)
Erynnis tagesNonNonmax. 5 ex.2000GT Lycaena (P. Goffart, D. Schrooten)
Melanargia galatheaNonNonmax. 20 ex.2005GT Lycaena (div. obs.)
Melitaea athaliaOuiOui1 ex.1991GT Lycaena (P. Goffart)
Melitaea aureliaOuiOuimax. 20 ex.1997GT Lycaena (P. Goffart, D. Schrooten)
Pyrgus malvaeNonOuimax. 2 ex.2008GT Lycaena (P. Goffart, S. Rouxhet)
Satyrium pruniNonNonmax. 5 ex.1996GT Lycaena (P. Goffart)
Lycaena tityrusNonNonmax. 2 ex.2003GT Lycaena (J.-M. Michalowski)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Amara nitida1984Desender et al. (1986)
Carabus monilis1984Desender et al. (1986)
Harpalus puncticollis1984Desender et al. (1986)
Panagaeus bipustulatus1984Desender et al. (1986)
Pterostichus ovoideus1984Desender et al. (1986)
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena hattorfiana2007J.-M. Michalowski
Andrena vaga1 femelle2007J.-M. Michalowski
Osmia bicolor2006J.-M. Michalowski
Polistes biglumis2007J.-M. Michalowski
Plantes - Plantes supérieures
Cephalanthera damasonium25 pieds2006Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski
Coeloglossum viride5 pieds2003Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski
Dactylorhiza fuchsii5 pieds2005Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski
Epipactis helleborineSection Orchidées d'Europe
Gentianella ciliata>1980Anonyme (1980)
Gentianella germanicaAnonyme (1980)
Listera ovata> 150 pieds2006Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski
Neottia nidus-avis20 pieds2006Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski
Ophrys apifera1 pied2002Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski
Ophrys insectifera1 pied2006J.-M. Michalowski
Orchis anthropophora7 pieds2006Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski
Orchis mascula19 pieds2006Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski
Platanthera bifoliaSection Orchidées d'Europe
Platanthera chlorantha60 pieds2006Section Orchidées d'Europe, J.-M. Michalowski

Commentaires sur la faune

Reptiles (E. Graitson et al 2003): Anguis fragilis, Coronella austriaca.

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena 1991-2005; J.-M. Michalowski 2000-2011): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Callophrys rubi, Coenonympha arcania, Colias croceus, Cupido minimus, Erynnis tages, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea athalia, Melitaea aurelia, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polyommatus coridon, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Satyrium pruni, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Lépidoptères hétérocères (données J.-M. Michalowski 2003-2010): Acronicta auricoma, Agrotis exclamationis, Angerona prunaria, Atolmis rubricollis, Autographa gamma, Chiasmia clathrata, Cybosia mesomella, Ematurga atomaria, Euclidia glyphica, Lasiocampa quercus, Mythimna pallens, Nemophora metallica, Perizoma albulata, Scotopteryx mucronata, Spilosoma lubricipeda, Xanthorhoe montanata, Yponomeuta padella, Zygaena filipendulae.

Coléoptères (données Desender et al. 1986; J.-M. Michalowski 2003-2010): Abax parallelepipedus, Agonum dorsale, Agonum muelleri, Agrypnus murinus, Amara aenea, Amara communis, Amara lunicollis, Amara nitida, Apoderus coryli, Athous haemorrhoidalis, Athous vittatus, Badister sodalis, Bembidion lampros, Calathus fuscipes, Calvia quatuordecimguttata, Cantharis decipiens, Carabus monilis, Clytra quadripunctata, Clytus arietis, Coccinella septempunctata, Dyschirius globosus, Harpalus puncticollis, Leptura rubra, Lochmaea caprea, Melolontha melolontha, Nebria brevicollis, Notiophilus palustris, Oedemera nobilis, Omalisus fontisbellaquaei, Panagaeus bipustulatus, Propylea quatuordecimpunctata, Psyllobora vigintiduopunctata, Pterostichus cupreus, Pterostichus madidus, Pterostichus melanarius, Pterostichus nigrita, Pterostichus ovideus, Pterostichus vernalis, Rhagonycha fulva, Rhizotrogus aestivus, Rutpela maculata, Stenurella melanura, Stenurella nigra, Timarcha goettingensis, Trichius fasciatus, Valgus hemipterus.

Hyménoptères (données J.-M. Michalowski 2003-2010): Andrena fulva, Andrena haemorrhoa, Andrena hattorfiana, Andrena vaga, Anthophora plumipes, Arge melanochroa, Biorhiza pallida, Bombus campestris, Bombus lapidarius, Bombus pascuorum, Cynips quercusfolii, Diplolepis rosae, Liposthenes glechomae, Osmia bicolor, Polistes biglumis, Polistes dominula, Tenthredo arcuata, Trigonaspis megaptera.

Diptères (données J.-M. Michalowski 2003-2010): Baccha elongata, Chloromyia formosa, Chrysotoxum bicinctum, Chrysotoxum cautum, Cynomya mortuorum, Ectophasia crassipennis, Empis opaca, Empis tessellata, Episyrphus balteatus, Eriothrix rufomaculatus, Eristalis interrupta, Geocrypta galii, Helophilus hybridus, Helophilus trivittatus, Rhingia campestris, Scaeva pyrastri, Sicus ferrugineus, Sphaerophoria scripta, Syritta pipiens, Volucella bombylans.

Hémiptères (données J.-M. Michalowski 2003-2010): Aphrophora alni, Carpocoris fuscispinus, Carpocoris purpureipennis, Centrotus cornutus, Cercopis vulnerata, Coreus marginatus, Dolycoris baccarum, Eurydema oleracea, Graphosoma lineatum, Palomena prasina.

Araignées (données J.-M. Michalowski 2003-2010): Aculepeira ceropegia, Argiope bruennichi, Misumena vatia, Pisaura mirabilis.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (div. obs.): Achillea millefolium, Anthyllis vulneraria, Arrhenatherum elatius, Betula pendula, Briza media, Bromus erectus, Carex flacca, Cephalanthera damasonium, Clematis vitalba, Coeloglossum viride, Colchicum autumnale, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Dactylis glomerata, Dactylorhiza fuchsii, Epipactis helleborine, Gentianella ciliata, Gentianella germanica, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Lathyrus pratensis, Listera ovata, Neottia nidus-avis, Ophrys apifera, Ophrys insectifera, Orchis anthropophora, Orchis mascula, Platanthera bifolia, Platanthera chlorantha, Primula veris, Prunus avium, Prunus spinosa, Quercus robur, Salix caprea, Sanguisorba minor, Trifolium pratense, Vicia cracca,

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site semi-naturel de grand intérêt biologique abritant un peuplement orchidologique remarquable.

Menaces

Le site est proche d'un lotissement et naguère des déversements d'immondices, de déblais et de déchets y étaient effectués. Des motos et tracteurs traversaient le site. La pose d'une clôture et de panneaux renseignant le caractère naturel et communal de la zone ont mis fin à ces nuisances.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

La gestion de ce site communal est confiée à l'association "Le Genévrier". Elle consiste à éliminer les ligneux qui envahissent la pelouse, à faucher en fin de saison avec exportation du foin, à régénérer les fourrés, à rabaisser les arbres situés sous la ligne à haute tension. Depuis quelques années un paturage ovin a été mis en place sur l'ensemble du site.

Accès du public

Accès limité aux excursions organisées et dirigées par le conservateur.

Détails

Description physique

Le site du Pierreux est localisé en Calestienne orientale, entre les villages de Comblain-la-Tour (à l'ouest) et de Xhoris (au sud-est). Il occupe la partie supérieure du versant gauche de la vallée du ruisseau de Boé, à une altitude d'environ 220 m, soit à 100 m au dessus du niveau de l'Ourthe, cours d'eau se trouvant à 1,5 km à l'ouest du site. Celui-ci est bien visible à l'angle de la route de Comblain et du sentier du tilleul des Lognards, en entrant dans le quartier du Pierreux.

Le Pierreux s'étend sur des schistes calcarifères du Frasnien, entre une zone d'habitat rural et une zone agricole à vocation herbagère.

Description biologique

Le site est occupé par une arrhénathéraie calcicole, par une pelouse calcicole mésophile et par des fourrés préforestiers.

- l'arrhénathéraie renferme Arrhenatherum elatius, Dactylis glomerata, Vicia cracca, Achillea millefolium, Lathyrus pratensis, Trifolium pratense, etc. ;

- la pelouse calcicole mésophile est très riche et on y observe Bromus erectus, Briza media, Carex flacca, Helianthemum nummularium, Sanguisorba minor, Orchis anthropophora, Listera ovata, Coeloglossum viride, Dactylorhiza fuchsii, Platanthera chlorantha, Platanthera bifolia, Anthyllis vulneraria, Gentianella germanica, Gentianella ciliata, etc.

- les fourrés préforestiers sont constituées par Quercus robur, Betula pendula, Prunus avium, Cornus sanguinea, Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Clematis vitalba, Salix caprea, Orchis mascula, ...

Le Pierreux présente un intérêt orchidologique assez exceptionnel, avec 12 espèces d'orchidées: Orchis mascula, Orchis anthropophora, Listera ovata, Epipactis helleborine, Coeloglossum viride, Dactylorhiza fuchsii, Platanthera chlorantha, Platanthera bifolia, Cephalanthera damasonium, Ophrys insectifera, Ophrys apifera et Neottia nidus-avis. Cet intérêt est encore rehaussé par l'occurrence de deux espèces de gentianes, Gentianella germanica et G. ciliata.

Les champignons Lycoperdon excipuliformis et Lactarius torminosus ont été observés sur le site.

Malgré sa faible étendue, le Pierreux présente un intérêt faunistique indéniable.

Ainsi, parmi les Lépidoptères rhopalocères, groupe le mieux connu sur le site, ce sont pas moins de 37 espèces qui ont été recensées entre 1991 et 2011 (données du GT Lycaena).

L'élément le plus intéressant, le damier aurélie (Melitaea aurelia), fut régulièrement observé sur le site dans les années 1990, avec un maximum de 20 ex. notés en une visite (en 2006) et une dernière observation de 3 ex. en 1997. Aucune donnée récente n'est venue confirmer le maintien du papillon qui a d'ailleurs complètement disparu de la Calestienne orientale. L'espèce est actuellement très rare et en danger critique en Wallonie et est strictement cantonnée aux pelouses sèches, sa chenille se développant principalement sur les plantains (Plantago media et P. lanceolata).

D'autres espèces peu communes sont également présentes au Pierreux, en densités variables, comme le demi-deuil (Melanargia galathea), l'argus vert (Callophrys rubi), le céphale (Coenonympha arcania), l'argus frèle (Cupido minimus), l'héspérie de la mauve (Pyrgus malvae), etc. Certaines n'ont fait l'objet que d'observations occasionnelles, tels que le damier athalie (Melitaea athalia), le thécla du prunier (Satyrium pruni) ou encore l'argus bleu nacré (Polyommatus coridon). Par ailleurs, le gazé (Aporia crataegi) a été noté pour la première fois en 2011.

Un autre groupe entomologique, les Hyménoptères, comprend plusieurs représentants peu communs sur le site, dont l'osmie bicolore (Osmia bicolor) qui nidifie dans les coquilles d'escargots, l'andrène de la knautie (Andrena hattorfiana), l'andrène errante (Andrena vaga), la poliste des buissons (Polistes biglumis), etc. (d'après les observations de J.-M. Michalowski).

Les Coléoptères Carabidae ont été inventoriés en 1984 par DESENDER et al. (1986) qui signalent 22 espèces piégées par pitfall trap.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

La vocation du site a varié au cours du temps. D'après les cartes dressées par le comte de Ferraris, il était occupé au 18ème siècle par des cultures. Plus récemment il se trouvait à l'état de friche. Il était traversé par l'ancien chemin de Xhoris à Comblain-la-Tour et longé par l'ancien chemin de fer vicinal supprimé en 1959.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)

Date de la dernière modification de la fiche

2012-04-18