Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

245 - Etangs de Strépy-Bracquegnies

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :La Louvière
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :37 ha
Coordonnées :X Lambert : 131959 - Y Lambert : 127330
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Les étangs de Strépy occupe une superficie de 37 ha dans la vallée de la Haine entre Trivières et Maurage. Ils sont apparus à la suite des effondrements miniers des années 1930-1940. Actuellement, seule une partie possède un statut de protection (en partie réserve naturelle domaniale, en partie zone humide d'intérêt biologique. Le site présente un grand intérêt ornithologique ainsi que phytosociologique. On y rencontre des roselières, des saulaies marécageuses, une formation des vases exondées dominée par les bidents, des tapis de lentilles d'eau, des prairies humides à pulicaire, etc.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E4 - Basse Sambre

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Maurage8.22 haLA LOUVIEREHAINAUT
Strépy-Bracquegnies23.98 haLA LOUVIEREHAINAUT
Trivières0.03 haLA LOUVIEREHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles32.24 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de La Louvière.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Nivelles, avenue Jean Monnet, 12 Bte 2A, 1400 Nivelles (Tél. : 067/88.42.90 - Fax : 067/88.42.99).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6186Etangs de Strépy-Bracquegnies17,02 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheur (10 ch.)1987J. Houbard
Acrocephalus schoenobaenusOuiOuiNicheur
Acrocephalus scirpaceusOuiNonNicheur (2 ch.)1987J. Houbard
Alcedo atthisOuiNonNicheur2009
Cettia cettiOuiNonPrésence occasionnelle
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur1987J. Houbard
Fulica atraNonNonNicheur (2 couples)1987J. Houbard
Luscinia svecicaOuiNonNicheur
Podiceps cristatusOuiNonNicheur (1 couple)1987J. Houbard
Rallus aquaticusOuiNonNicheur
Streptopelia turturOuiOui1987J. Houbard
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonReproduction<BR>(10 ex.)1987B. Manet
Ichthyosaura alpestris2008P. Dupriez
Lissotriton vulgaris2009P. Dupriez
Pelophylax kl. esculentusReproduction2009Dupriez P.
Rana temporariaReproduction2009Dupriez P.
Invertébrés - Insectes - Libellules
Brachytron pratenseOuiOui1 ex.2001AGT Gomphus (Th. Paternoster)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Lucanus cervus1996Th. Paternoster
Invertébrés - Mollusques
Vertigo moulinsiana1-100 ex./m22010Th. Paternoster, V. Fiévet, G. Lheureux
Plantes - Plantes supérieures
Ceratophyllum demersum2009
Epipactis helleborine
Lathyrus hirsutus2008P.Dupriez
Myriophyllum spicatum2009
Nymphaea alba2009
Rumex maritimus2009
Salix fragilis

Commentaires sur la faune

Ondatra zibethica est bien représenté et il faudra probablement en limiter les effectifs.

Parmi les oiseaux observés aux étangs de Strépy, citons : Emberizia schoeniclus, Acrocephalus scirpaceus, Acrocephalus palustris, A. schoenobaenus, Podiceps cristatus, P. ruficollis, Rallus aquaticus, Scolopax rusticola, Actilis hypoleucos, Alcedo atthis, Anas acuta, A. clypeata, A. querquedula, Atyhya ferina, Botaurus stellaris, Carduelis flavirostris, Chlodonias niger, Gallinago gallinago, Mergus albellus, Tringa ochropus.

Luscinia svecica cyanecula, en extension dans le bassin de la Haine, a été observé dans le site.
Cettia cetti fréquentait il y a quelques années les étangs de Strépy, mais les hivers rigoureux, en particulier le mois de janvier 1985, ont anéanti la petite population qui s'était implantée en Wallonie, principalement dans la vallée de la Haine.

La liste complète des espèces d'oiseaux répertoriées sur le site des étangs de Strépy (1988) se trouve dans la note de synthèse relative à l'intérêt scientifique du projet de Réserve naturelle domaniale des 'Etangs de Strépy'.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Epipactis helleborine, Nymphaea alba, Lathyrus hirsutus.
Espèces intéressantes : Lemna minuscula, Salix fragilis, Ceratophyllum demersum, Myriophyllum spicatum, Rumex maritimus.

Espèces exotiques

Impatiens glandulifera, Fallopia japonica, Solidago gigantea, Prunus serotina

Conservation

Objectifs de conservation

Aménager, exploiter et conserver un îlot de verdure présentant une valeur scientifique et esthétique remarquable, dans une région industrialisée et banalisée."

Menaces

- La pollution de la Haine (déversement illicites de vidanges d'égouts);
- la proximité de jardins (versage de déchets);
- envasement des étangs;
- recolonisation forestière;
- motos

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

L'objectif général de la gestion consiste à utiliser au mieux les données scientifiques (physico-chimiques, biologiques, écologiques) en vue de mener une politique de gestion visant à maintenir la diversité des espèces animales et végétales et à conserver l'équilibre au sein des différents écosystèmes établis sur le site.
Les objectifs particuliers sont : la protection des espèces végétales rares; la prise de mesures pour maintenir ou favoriser la nidification d'oiseaux rares, la lutte contre les espèces végétales et animales envahissantes; le fauchage de la roselière; le placement de poubelles; l'abattage des peupliers; la poursuite des inventaires biologiques; le développement de la politique de sensibilisation et d'éducation du public.

Accès du public

Accès du public limité aux visites guidées.

Détails

Description physique

Le site des étangs de Strépy se trouve dans la vallée de la Haine, entre Trivières et Maurage, sur les alluvions de cette rivière. Il s'agissait jadis d'une cuvette marécageuse alimentée par des sources et très peu drainée par la rivière.

Les effondrements miniers de 1930-40, suite à l'exploitation de charbon, ont provoqué des affaissements qui ont donné naissance aux étangs actuels. La Haine a été canalisée, elle récolte des eaux usées et est biologiquement morte. Les eaux des étangs ont un pH de 7,7.

Description biologique

On observe sur l'ensemble du site des étangs de Strépy:

- une végétation de friches, buissons et ronciers;

- une saulaie ripicole à Salix triandra, Salix fragilis, Salix x rubens, Humulus lupulus (Salicion triandro-viminalis);

- une végétation des vases exondées à Bidens tripartita, Bidens frondosa, Rorippa palustris (Bidention);

- une frange riveraine à Berula erecta, Apium nodiflorum, Veronica beccabunga, Veronica anagallis-aquatica (Glycerio-Sparganion) riche en espèces des Phragmitetalia comme Mentha aquatica, Sparganium erectum, Alisma plantago-aquatica, Glyceria maxima, Iris pseudacorus, Lycopus europaeus, Typha latifolia, ...

- des groupements d'hydrophytes à Nymphaea alba, Persicaria amphibia, Myriophyllum spicatum, Elodea nuttalii, Ceratophyllum demersum,... (Nymphaeion albae);

- des populations de Petasites hybridus (Filipendulo-Petasition);

- une phragmitaie (Phragmition);

- une très intéressante végétation flottante groupant presque toutes les espèces de Lemnacées de la flore belge: Lemna minor, Lemna trisulca, Lemna gibba, Lemna minuscula, Wolffia arrhiza, Spirodela polyrhiza (Lemnion).

La faune est riche et rassemble diverses espèces intéressantes, en particulier parmi l'avifaune. Cependant, il serait utile d'actualiser les inventaires.

On note par ailleurs la présence de Vertigo moulinsiana, un gastéropode d'intérêt communautaire qui a fait l'objet d'un recensement par LHEUREUX (2010).

Monument naturel

Terrils à l'ouest et au sud du site.
Au nord du site, sur le canal du Centre, se trouve le gigantesque chantier des nouveaux ascenseurs de Strépy-Thieu qui permettront de racheter sur le nouveau canal, une dénivellation de 73m. A côté des futurs plus grands ascenseurs pour bateaux du monde, sur le canal actuel, les 4 ascenseurs hydrauliques construits entre 1882 et 1917 fonctionnent toujours (information : musée de Waudrez, 1990).

Monument historique

Villa romaine à Strépy.

Histoire du site

D'après Ferraris, prairies humides et zones marécageuses qui étaient une réserve de fourrage.
Les premières traces d'occupation de Strépy remontent à la préhistoire. Le territoire était également occupé à l'époque romaine (existence d'une villa romaine).
Au Moyen Age, Strépy dépen de la terre de Beloeil (comte de Hainaut).
Au XIXe siècle, le hameau de Bracquegnies est rattaché au village de Strépy. Le hameau va se développer grâce à la présence de charbonnage (l'extraction avaot débuté au XVIIIe siècle).
Si l'étude historique des étangs reste à écrire, on peut dire que le site a toujours constitué une zone marécageuse, suite à la présence de nombreuses sources et des méandres de la Haine qui sort souvent de sont lit.
La physionomie du paysage a changé en raison de la canalisation de la rivière d'une part, des affaissements houillers d'autre part.

Divers

Sources

ZHIB
RESNAT-RW

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)

Date de la dernière modification de la fiche

2011-01-27