Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2625 - Carrière de Falji

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de Falgi
Communes :Sambreville
Cantonnements DNF :Namur
Surface :4.87 ha
Coordonnées :X Lambert : 167937 - Y Lambert : 122076
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Cette carrière calcaire, désaffectée depuis 1965 environ, est située au sud du village de Falisolle, en marge du Condroz sambrien. Considéré jadis comme un chancre industriel, le site fut assaini au début des années 2000 par la Région wallonne. Actuellement, la carrière et ses environs ont retrouvé un caractère sauvage et une certaine tranquilité, servant de refuge à une faune et une flore intéressantes. On y recense en effet diverses espèces protégées, rares ou menacées, parmi lesquelles le grand-duc d'Europe (Bubo bubo). Suite à un changement d'affectation au plan de secteur, le classement du site en réserve naturelle domaniale est devenu réalité à la fin de l'année 2015.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F3 - Condroz occidental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Falisolle4.87 haSAMBREVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur4.87 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Région wallonne (après expropriation en 1999).

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Namur, 39, avenue Reine Astrid, 5000 Namur (Tél. : 081/71.54.11 - Fax : 081/71.54.10).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6035Carrière de Falji

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Bubo buboOuiOuiPrésence2010J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2010J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Callophrys rubiNonNon2007A. Remacle
Erynnis tagesNonNon2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Libellules
Sympecma fuscaOuiOui2010J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Oedipoda caerulescens2010J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatumAbondant2007A. Remacle
Osmia aurulenta1997A. Remacle
Osmia bicolor2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Diptères
Euthycera stichospila2010J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Holcostethus sphacelatus2010J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Acinos arvensis2010J.-Y. Baugnée
Carduus nutans1997A. Remacle
Lathyrus sylvestris2010A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Listera ovata> 40 pieds2007A. Remacle
Lithospermum officinale2007A. Remacle
Ononis repens2007A. Remacle
Potentilla neumanniana2010A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Rhamnus cathartica2010J.-Y. Baugnée
Rumex scutatus2010A. Remacle, J.-Y. Baugnée

Commentaires sur la faune

Mammifères (données J.-Y. Baugnée 2010) : Martes foina

Oiseaux (données J.-Y. Baugnée 2010) : Aegithalos caudatus, Bubo bubo, Buteo buteo, Dendrocopos major, Erithacus rubecula, Falco tinnunculus, Garrulus glandarius, Parus major, Picus viridis, Pyrrhula pyrrhula, Sitta europaea, Troglodytes troglodytes

Amphibiens (données J.-Y. Baugnée 2010) : Bufo bufo

Reptiles (données J.-Y. Baugnée 2010) : Anguis fragilis

Coléoptères (données J.-Y. Baugnée 2010) : Badister bullatus, Bruchus affinis, Coccinella septempunctata, Thamnurgus kaltenbachii

Diptères (données J.-Y. Baugnée 2010) : Agromyza abiens, Agromyza alnivora, Cheilosia vernalis, Cystiphora sanguinea, Dasineura fraxini, Dasineura rosae, Dasineura violahirtae, Eristalis tenax, Euthycera stichospila, Liriomyza sp., Nemorimyza posticata, Phytomyza vitalbae, Phytomyza solidaginis

Lépidoptères (données A. Remacle 2007; J.-Y. Baugnée 2010) : Araschnia levana, Atralata albofascialis, Bucculatrix bechsteinella, Bucculatrix cidarella, Bucculatrix demaryella, Callisto denticulella, Callophrys rubi, Cosmopterix zieglerella, Cucullia absinthii, Ectoedemia occultella, Erynnis tages, Heliozella resplendella, Leptidea sinapis, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Meganola albula, Papilio machaon, Parornix anglicella, Phyllonorycter oxyacanthae, Phyllonorycter corylifoliella, Phyllonorycter cf mespilella, Pieris rapae, Polyommatus icarus, Pyronia tithonus, Stigmella aceris, Stigmella hybnerella, Stigmella oxyacanthella, Stigmella perpygmaeella, Stigmella plagicolella, Stigmella continuella, Stigmella glutinosae, Thecla betulae.

Hemiptères (données J.-Y. Baugnée 2010) : Aphrophora alni, Cicadella viridis, Corizus hyoscyami, Dikraneura variata, Dolycoris baccarum, Eupteryx atropunctata, Europiella artemisiae, Holcostethus sphacelatus, Ledra aurita, Macrosteles maculosus, Macrosiphoniella absinthii, Philaenus spumarius, Pyrrhocoris apterus, Stictopleurus punctatonervosus.

Hyménoptères (données A.Remacle, 1997 et 2007; J.-Y. Baugnée 2010) : Ammophila sabulosa, Anthidium manicatum, Anthidium punctatum, Diplolepis rosae, Formica cunicularia, Heterarthrus vagans, Lasius flavus, Lasius niger, Odynerus spinipes, Osmia aurulenta, Osmia bicolor, Polistes dominulus, Rhogogaster viridis, Tapinoma erraticum, Timaspis lampsanae

Odonates (données J.-Y. Baugnée 2010) : Aeshna cyanea, Aeshna mixta, Coenagrion puella, Sympecma fusca, Sympetrum striolatum

Orthoptères (données J.-Y. Baugnée 2010) : Chorthippus biguttulus, Chorthippus parallelus, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Oedipoda caerulescens, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima

Crustacés Isopodes (données J.-Y. Baugnée 2010) : Platyarthrus hoffmannseggi, Porcellio scaber

Acariens galligènes (données J.-Y. Baugnée 2010) : Aceria erinea, Aceria labiatiflorae, Aceria macrochela, Aceria myriadeum (=aceriscampestris), Phytoptus avellanae

Gastéropodes (données J.-Y. Baugnée 2010) : Balea biplicata, Candidula intersecta, Clausilia bidentata, Clausilia rugosa parvula, Cochlicopa lubrica, Cochlodina laminata, Helicella itala, Helix pomatia, Monacha cantiana, Vallonia pulchella, Vitrea contracta.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données A. Remacle 1997 et 2007; J.-Y. Baugnée 2010): Acer campestre, Acer platanoides, Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Acinos arvensis, Aethusa cynapium, Agrimonia eupatoria, Agrostis stolonifera, Alnus glutinosa, Alnus incana, Anagallis arvensis, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Asplenium ruta-muraria, Asplenium scolopendrium, Asplenium trichomanes subsp. quadrivalens, Atriplex prostrata, Betula pendula, Betula pubescens, Brachypodium sylvaticum, Bromus erectus, Bromus sterilis, Bromus tectorum, Bryonia dioica, Buddleja davidii, Calystegia sepium, Campanula trachelium, Cardamine hirsuta, Carduus crispus, Carduus nutans, Carex divulsa, Carex flacca, Carex hirta, Carpinus betulus, Centaurea jacea s.l., Cerastium fontanum subsp. vulgare, Chaenorhinum minus, Chelidonium majus, Chenopodium album, Cirsium arvense, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Conyza canadensis, Cornus sanguinea, Coronopus didymus, Corylus avellana, Cotoneaster horizontalis, Crataegus monogyna, Dactylis glomerata, Daucus carota, Dipsacus fullonum, Dryopteris filix-mas, Echium vulgare, Erigeron acer, Erodium cicutarium, Euonymus europaeus, Eupatorium cannabinum, Euphorbia amygdaloides, Euphorbia helioscopia, Festuca rubra subsp. commutata, Festuca sp., Fragaria vesca, Fraxinus excelsior, Galium aparine, Geranium columbinum, Geranium dissectum, Geranium robertianum, Glechoma hederacea, Hedera helix, Heracleum sphondylium, Hieracium lachenalii, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hieracium sabaudum, Holcus lanatus, Humulus lupulus, Hypericum hirsutum, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Juglans regia, Kickxia elatine, Knautia arvensis, Lactuca serriola, Lapsana communis, Lathyrus sylvestris, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linaria vulgaris, Linum catharticum, Listera ovata, Lithospermum officinale, Lotus corniculatus, Lysimachia punctata, Malva moschata, Medicago lupulina, Melilotus albus, Mercurialis annua, Mercurialis perennis, Oenothera deflexa, Ononis repens, Origanum vulgare, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago major, Poa annua, Poa compressa, Polygonatum multiflorum, Polygonum aviculare, Polypodium interjectum, Polypodium vulgare, Populus tremula, Potentilla anserina, Potentilla neumanniana, Potentilla reptans, Prunella vulgaris, Prunus avium, Prunus spinosa, Pyrus communis, Quercus robur, Ranunculus repens, Reseda lutea, Reseda luteola, Rhamnus cathartica, Rosa arvensis, Rosa canina s.l., Rubus sp., Rumex scutatus, Salix caprea, Salix x rubens, Sambucus ebulus, Sambucus nigra, Sanguisorba minor, Scrophularia auriculata, Scrophularia nodosa, Sedum album, Senecio inaequidens, Senecio jacobaea, Silene vulgaris, Sisymbrium officinale, Solanum nigrum, Solidago virgaurea, Sonchus oleraceus, Symphytum officinale, Tanacetum vulgare, Taraxacum sp., Teucrium scorodonia, Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Ulmus sp., Urtica dioica, Valeriana repens, Verbascum thapsus, Verbena officinalis, Veronica chamaedrys, Veronica persica, Veronica serpyllifolia, Viburnum opulus, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Vicia sepium, Viola hirta.

Espèces exotiques

Plantes: Alnus incana, Conyza canadensis, Cotoneaster horizontalis, Juglans regia, Lysimachia punctata, Melilotus albus, Oenothera deflexa, Senecio inaequidens.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière calcaire avec ses habitats caractéristiques, sa flore et sa faune associée.

Menaces

Plantes exotiques à surveiller.

Recommandations

Compléter les inventaires biologiques. Mettre en place les mesures de gestion préconisées.

Plan de gestion

Plusieurs mesures de gestion sont préconisées de manière à améliorer les potentialités d'accueil du site pour la flore et la faune calciphiles:

- dégagement de la végétation arbustive et arborée ombrageant une partie des rochers exposés au sud, de manière à les remettre en lumière;

- déboisement partiel du fond de la carrière, principalement dans la moitié sud au niveau de la friche mésohygrophile, en veillant à laisser quelques arbustes isolés en place;

- contrôle des rejets, dans les parties déboisées, tous les 2-3 ans sur des surfaces limitées et en rotation, de manière à diversifier au maximum la structure de la végétation;

- entassement des bois et branchages aux lisières bien exposées, de manière à créer des gîtes pour les reptiles et autres petits animaux;

- les parties plus anciennement boisées, sur le pourtour de l'excavation, seront maintenues en l'état, dans l'optique d'une réserve intégrale;

- les rebords de cette excavation pourraient être dégagée de leur végétation ligneuse, de manière à favoriser la réinstallation d'une pelouse sèche et de lisières thermophiles;

- éliminer les différentes espèces exotiques présentes afin de limiter leur développement potentiel.

Accès du public

L'accès à la Carrière de Falji est possible via un sentier longeant la voie ferrée. Il se fera dans le cadre des visites organisées et encadrées par le gestionnaire.

Détails

Description physique

La carrière de Falji (ou Falgi), désaffectée depuis environ 1965, est située au sud de Falisolle, en marge du Condroz sambrien. Elle a entaillé le versant droit calcaire de la vallée du ruisseau de Fosses (ou de Bieme), environ 5 km avant la confluence du cours d'eau avec la Sambre. On y a exploité principalement de la pierre à chaux, les anciennes installations dont les fours à chaux, situés à l'entrée de la carrière, ont été démolis à la fin des années 1990, dans le cadre de l'assainissement du site par la Région wallonne.

La fosse d'extraction s'étire du sud vers le nord, sur une longueur d'environ 200 m et une largeur moyenne de 40 m. Elle est limitée par des falaises partiellement éboulées hautes de 20 à 30 m au maximum. Les pourtours de cette fosse comprennent d'autres zones d'extractions plus petites et plus anciennes, actuellement complètement cachées sous la forêt.

La carrière du Falji est bordée à l'est par des prairies et un bocage fragmentaire (le Pré des Monts), au sud par une zone forestière, à l'ouest et au nord par des zones agricoles partiellement bâties. Plus loin se trouvent plusieurs zones d'extraction exploitées par la société Carmeuse, incluant les immenses carrières d'Aisemont, au sud-ouest et au sud-est.

Description biologique

Ce site carrier désaffecté, reconnu récemment comme SGIB, n'a été visité qu'à trois reprises jusqu'à présent: en 1997 et 2007 par Annie Remacle dans le cadre de l'inventaire des sablières et carrières désaffectées de Wallonie, et en 2010 par J.-Y. Baugnée (avis sur la création d'une RND).

La fiche descriptive de l'inventaire "sablières et carrières", rédigée par Annie Remacle, soulignait que cette carrière, pour laquelle on est insuffisamment documenté, présente toutefois un potentiel biologique non négligeable.

A. Remacle a prospecté uniquement la partie extractive et a distingué deux parties :

- la partie nord (A) correspondant à la fosse d'extraction la plus récente, allongée dans un axe sud-nord, et limitée par des falaises partiellement éboulées hautes de 20 m au maximum;

- la partie sud (B), plus ancienne et embroussaillée, limitée par une falaise éboulée haute d'environ 30 m.

Elle y relevait une colonisation ligneuse constituée de Betula pendula, Salix caprea, Acer pseudoplatanus, Acer campestre, Fraxinus excelsior, Juglans regia, Ulmus sp., Betula pubescens, Alnus glutinosa, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Ligustrum vulgare, Rosa canina, Buddleja davidii, Clematis vitalba, ...

Parmi la végétation herbacée: Humulus lupulus, Urtica dioica (un peu en B), Arenaria serpyllifolia, Silene vulgaris (falaise), Rumex scutatus (falaises), Hypericum perforatum, H. hirsutum (B), Viola hirta, Reseda luteola, Anagallis arvensis, Sedum album (falaises), Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor (peu abondante), Fragaria vesca, Lotus corniculatus, Ononis repens (falaise est), Lathyrus sylvestris, Melilotus albus, Euphorbia amygdaloides, Erodium cicutarium, Geranium robertianum, Linum catharticum, Daucus carota, Lithospermum officinale, Echium vulgare, Thymus pulegioides, Acinos arvensis, Clinopodium vulgare (abondant en A), Origanum vulgare, Teucrium scorodonia, Prunella vulgaris, Glechoma hederacea (B), Verbascum thapsus, Veronica serpyllifolia, Scrophularia nodosa, Sambucus ebulus (près des fours), Valeriana repens (falaise), Dipsacus fullonum, Knautia arvensis, Leucanthemum vulgare, Carduus nutans (A, falaise est), Senecio jacobaea, Centaurea jacea s.l., Solidago virgaurea, Inula conyzae, Picris hieracioides, Artemisia vulgaris, Hieracium pilosella, Hieracium murorum, Hieracium lachenalii, Carex flacca, Carex divulsa, Brachypodium sylvaticum, Poa compressa, Bromus sterilis, Bromus tectorum, Listera ovata (> 40 pieds en B), Asplenium trichomanes subsp. quadrivalens (falaise), Dryopteris filix-mas (B), Polypodium vulgare s.l. (B), Asplenium scolopendrium (un pied vu), etc.

Sur le plan faunistique, on y signalait:

- la nidification de Falco tinnunculus (dans les fours à chaux, d'après un riverain) et la présence de Picus viridis;

- plusieurs espèces de Lépidoptères: Plebeius agestis, Erynnis tages, Callophrys rubi, Leptidea sinapis, Papilio machaon, Araschnia levana, Maniola jurtina, Pyronia tithonus, Polyommatus icarus, Lycaena phlaeas;

- quelques espèces d'hyménoptères aculéates, en particulier les abeilles solitaires Anthidium manicatum, Anthidium punctatum, Osmia bicolor et Osmia aurulenta (ces deux dernières nidifiant dans les coquilles d'escargots) et la guêpe solitaire Ammophila sabulosa.

Flore et végétation (2010)

Lors de la visite du 23 septembre 2010, un inventaire floristique a été effectué en plusieurs points de la carrière et de ses abords. Cet inventaire non exhaustif est à la base de la description ci-après.

Les pourtours de la carrière proprement dite sont entièrement boisés. Seule la zone au nord et à l'ouest de la fosse d'extraction a été parcourue. Les strates arborée et arbustive sont assez denses et composées de Corylus avellana, Salix caprea, Betula pendula, Acer campestre, Acer pseudoplatanus, Fraxinus excelsior, Quercus robur, Cornus sanguinea, Prunus spinosa, Rosa canina, Crataegus monogyna, Clematis vitalba, Ligustrum vulgare, Rosa arvensis, Rhamnus cathartica, etc. Sur le sol Hedera helix est omniprésent et y forme de vastes nappes. On observe aussi selon les endroits Mercurialis perennis, Brachypodium sylvaticum, Polygonatum multiflorum, Euphorbia amygdaloides, Teucrium scorodonia, Hypericum hirsutum, etc.

Le fond de la fosse d'extraction principale (zone A d'Annie Remacle) est constitué pour ses deux-tiers sud d'une friche méso-hygrophile en cours de boisement, et pour son tiers nord, d'une zone ouverte et xérique, au sol caillouteux et damé.

La friche méso-hygrophile présente un cortège assez diversifié, rassemblant des espèces plutôt rudérales à des espèces d'ourlet mésophile et de pelouse sèche : Origanum vulgare, Picris hieracioides, Brachypodium sylvaticum, Dactylis glomerata, Trifolium repens, Trifolium pratense, Lotus corniculatus, Lathyrus sylvestris, Verbena officinalis, Hypericum perforatum, Tanacetum vulgare, Melilotus albus, Centaurea jacea s.l., Linum catharticum, Inula conyzae, Artemisia vulgaris, Plantago lanceolata, Eupatorium cannabinum, Sanguisorba minor, Achillea millefolium, Linaria vulgaris, Solidago virgaurea, Leucanthemum vulgare, Daucus carota, Fragaria vesca, Viola hirta, Teucrium scorodonia, Carex flacca, Agrimonia eupatoria, Campanula trachelium, Vicia sepium, Valeriana repens, Tussilago farfara, Hieracium sabaudum, Heracleum sphondylium, etc.

La colonisation arbustive y est assez active par Alnus glutinosa, Salix caprea, Salix x rubens, Betula pendula, Betula pubescens, Clematis vitalba, Rubus sp., Carpinus betulus, Cornus sanguinea, Buddleja davidii (peu), Ligustrum vulgare, Populus tremula, Fraxinus excelsior, etc.

Un cône d'éboulis sur la bordure méridionale de la fosse, en sous-bois, abrite Geranium robertianum, Dryopteris filix-mas, Mercurialis perennis, Euphorbia amygdaloides, Viburnum opulus, Corylus avellana, Euonymus europaeus, etc. La fougère Polypodium interjectum est présente ici et là par petits peuplements, notamment sur de gros rochers éboulés.

La zone ouverte dans le nord de la fosse d'exploitation accueille une pelouse calcicole, par endroits très rase, avec notamment Thymus pulegioides, Potentilla neumanniana, Poa compressa, Erodium cicutarium, Hieracium pilosella, Erigeron acer, Echium vulgare, Hypericum perforatum, Lotus corniculatus, Pimpinella saxifraga, Origanum vulgare, Linum catharticum, Anagallis arvensis, Leucanthemum vulgare, Festuca rubra subsp. commutata, Inula conyzae, Geranium columbinum, Plantago lanceolata, Medicago lupulina, Bromus erectus, etc. D'autres espèces végétales sont présentes en bordure, dans les zones un peu plus fraîches et en lisière des massifs buissonneux, comme Dipsacus fullonum, Hieracium lachenalii, Tragopogon pratensis, Clinopodium vulgare, Viola hirta, Senecio jacobaea, Veronica chamaedrys, etc.

Un curieux champignon, Tulostoma brumale (det. confirmée par A. Fraiture), a été observé dans la pelouse rase, son habitat typique; il s'agit d'une espèce dont la position systématique est encore discutée et qui semble assez localisée en Wallonie.

On notera également la présence d'une plante invasive, Senecio inaequidens, en cours de colonisation de la pelouse, ainsi que quelques pieds de Buddleja davidii, encore très discret dans la carrière et ses environs.

Les éboulis exposés et les falaises entourant cette zone ouverte sont difficiles d'accès. La colonisation végétale y est plus ou moins importante suivant les endroits. On y observe Rumex scutatus, Poa compressa, Asplenium ruta-muraria, Asplenium trichomanes, Solidago virgaurea, Hieracium murorum, Fragaria vesca, Cornus sanguinea, Prunus avium, Rosa canina s.l., Ligustrum vulgare, Clematis vitalba, Bryonia dioica, Prunus spinosa, Geranium robertianum, Senecio inaequidens, Inula conyzae, Galium aparine, Mercurialis annua, Cardamine hirsuta, Senecio jacobaea, Clinopodium vulgare, Acer platanoides, Juglans regia (bas), Silene vulgaris, Knautia arvensis, Taraxacum sp., Dactylis glomerata, Artemisia vulgaris, Pyrus communis (bas), Cotoneaster horizontalis (1 pied), Sambucus nigra, Fraxinus excelsior, etc.

Un relevé effectué à l'entrée de la carrière, au niveau d'une friche installée sur des remblais, le long de la voie ferrée, permet d'ajouter une série d'espèces à tendance nitrophile-rudérale incluant diverses espèces exotiques : Scrophularia nodosa, Scrophularia auriculata, Lathyrus sylvestris, Alnus incana (en lisière), Oenothera deflexa, Lysimachia punctata, Reseda lutea, Carex hirta, Chelidonium majus, Conyza canadensis, Carduus crispus, Eupatorium cannabinum, Solanum nigrum, Linaria vulgaris, Kickxia elatine, Glechoma hederacea, Potentilla anserina, Chaenorrhinum minus, Calystegia sepium, Daucus carota, Lapsana communis, Chenopodium album, Malva moschata, Lactuca serriola, Veronica persica, Ranunculus repens, Cirsium arvense, etc.

Parmi ces espèces on soulignera particulièrement la présence de Kickxia elatine, une petite plante des cultures et friches sur sols argilo-marneux, en régression en Wallonie. En outre, la lisière forestière proche accueille un petit peuplement de Sambucus ebulus, plante assez rare déjà mentionnée par A. Remacle.

D'une manière générale, les espèces exotiques étaient peu présentes en 2010 dans la carrière et ses environs: Alnus incana, Conyza canadensis, Cotoneaster horizontalis, Juglans regia, Lysimachia punctata, Melilotus albus, Oenothera deflexa, Senecio inaequidens.

Aperçu de la faune

Durant la visite du 13 septembre 2010, diverses observations faunistiques ont été recueillies, mais en raison de la date tardive et des conditions météorologiques moyennement favorables, les données peuvent être considérées comme très fragmentaires. Le site devrait donc idéalement être parcouru de nouveau, à d'autres moments de l'année. Toutefois, la présence de certaines espèces méritent déjà d'être soulignées:

- Bubo bubo, le grand-duc d'Europe, est l'espèce phare du site, même si sa nidification n'est pas prouvée. Plusieurs indices de présence ont été notés au niveau de l'éboulis nord (pelotes, fientes, etc.);

- Oedipoda caerulescens, le criquet à ailes bleues, une espèce légalement protégée en Région wallonne, dont une population occupe la pelouse ouverte;

- Holcostethus sphacelatus, punaise des lieux secs, très rare au nord du sillon sambro-mosan, plus répandue au sud tout en étant très localisée;

- Sympecma fusca, espèce rare et intégralement protégée en Région wallonne, dont la présence dans la carrière, dépourvue de plan d'eau, pourrait s'expliquer par la recherche d'un site d'hibernation, cette curieuse demoiselle étant en effet le seul odonate de nos régions à passer l'hiver au stade adulte;

- Atralata albofascialis, petit papillon de la famille des Crambidae, à distribution localisée aux sites calcaires et dont la chenille mine les feuilles d'Inula conyzae;

- Euthycera stichospila, diptère Sciomyzidae à larve prédatrice de divers petits escargots des milieux secs et chauds, rare en Europe et signalé récemment en Belgique (BAUGNEE, 2015).

- Timaspis lampsanae, cynips galligène sur Lapsana communis, probablement apparu récemment en Belgique.

Divers

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)

J.-Y. BAUGNEE (SPW/DEMNA/OFFH)

Date de la dernière modification de la fiche

2016-02-02