Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2627 - Porey

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Tienne aux Pourcias / Porcy
Communes :Viroinval
Cantonnements DNF :Viroinval
Surface :29.68 ha
Coordonnées :X Lambert : 165402 - Y Lambert : 86165
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Situé en Calestienne de l'Entre-Sambre-et-Meuse, au voisinage de sites prestigieux comme la Roche à Lomme ou la Montagne-aux-Buis, le tienne de Porey est largement boisé et peu connu des naturalistes. Il est pourtant remarquable sur le plan floristique. C'est en effet là qu'a été découverte, en 1985, l'une des quatre stations actuellement connues en Belgique de la gymnadénie odorante (Gymnadenia odoratissima). Cette orchidée rarissime prend place au sein d'un habitat très particulier: une pelouse calcicole méso-hygrophile reposant sur des argiles calcaires, située dans le nord-ouest du tienne, et caractérisée par la présence de la succise des prés (Succisa pratensis) aux côtés de la laîche glauque (Carex flacca), du brome érigé (Bromus erectus), etc. Mais la majeure partie de la végétation est forestière, comprenant notamment des chênaies-charmaies calciphiles avec localement des fourrés de buis (Buxus sempervirens) en sous-bois. Une crête rocheuse apparaissant sur le flanc sud de la colline porte en outre une petite pelouse thermophile à seslérie bleuâtre (Sesleria caerulea), buplèvre en faux (Bupleurum falcatum), germandrée petit-chêne (Teucrium chamaedrys) et autres plantes typiques.

Carto

Régions naturelles

  • K1 - Calestienne occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dourbes29.68 haVIROINVAL (partim ???)NAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Viroinval29.68 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Carterocephalus palaemonNonNon2008L. Decrick
Coenonympha arcaniaNonOui2008L. Decrick
Plantes - Plantes supérieures
Asperula cynanchica2011Cordier (1987)
Astragalus glycyphyllos2011Biocore 2003
Bupleurum falcatum2011Cordier (1987)
Buxus sempervirens2011Cordier (1987)
Cotoneaster integerrimus2011Biocore 2003
Dactylorhiza fuchsii2011Biocore 2003
Daphne mezereum2011Cordier (1987)
Genista sagittalis2011Biocore 2003
Genista tinctoria2011Biocore 2003
Gentianella germanica2011Biocore 2003
Gymnadenia conopsea2011Cordier (1987)
Gymnadenia odoratissimaDécouverte en 1985 (130 pieds)2011Cordier (1987)
Hippocrepis comosa2011Biocore 2003
Koeleria pyramidata2011Biocore 2003
Listera ovata2011L. Decrick
Orobanche teucrii2011Biocore 2003
Platanthera bifolia2011Biocore 2003
Platanthera chlorantha2011Biocore 2003
Polygala comosa2011Biocore 2003
Polygonatum odoratum2011Biocore 2003
Prunella laciniata2011Biocore 2003
Silene nutans2011Biocore 2003
Succisa pratensis2011
Tamus communis2011Biocore 2003
Teucrium chamaedrys2011Cordier (1987)
Thymus praecox2011Biocore 2003
Veronica prostrata subsp.scheereri2011Biocore 2003
Vincetoxicum hirundinaria2011Biocore 2003

Commentaires sur la faune

Lépidoptères rhopalocères (données L. Decrick, W. de Moor, J. Jansen, 2008-2009): Carterocephalus palaemon, Coenonympha arcania, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Melanargia galathea.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données Biocore Honnay et al. 2003): Acer campestre, Achillea millefolium, Acinos arvensis, Agrimonia eupatoria, Ajuga reptans, Arabis hirsuta, Asperula cynanchica, Asplenium ruta-muraria, Astragalus glycyphyllos, Avenula pubescens, Betula pendula, Brachypodium pinnatum, Briza media, Bupleurum falcatum, Buxus sempervirens, Campanula rotundifolia, Carex caryophyllea, Carex flacca, Carlina vulgaris, Carpinus betulus, Cerastium pumilum, Cirsium acaule, Cirsium arvense, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Colchicum autumnale, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cotoneaster integerrimus, Crataegus monogyna, Dactylorhiza fuchsii, Digitalis lutea, Echium vulgare, Epipactis atrorubens, Festuca lemanii, Fragaria vesca, Fragaria viridis, Galium pumilum, Galium verum, Genista sagittalis, Genista tinctoria, Gentianella germanica, Gymnadenia conopsea, Gymnadenia odoratissima, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hieracium pilosella, Hieracium sp., Hippocrepis comosa, Hypericum hirsutum, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Knautia arvensis, Koeleria macrantha, Koeleria pyramidata, Leontodon hispidus, Ligustrum vulgare, Linum catharticum, Listera ovata, Lotus corniculatus, Luzula multiflora, Medicago lupulina, Orobanche teucrii, Pimpinella saxifraga, Platanthera bifolia, Platanthera chlorantha, Poa angustifolia, Polygala comosa, Polygala vulgaris, Polygonatum odoratum, Polygonum convolvulus, Populus tremula, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunella laciniata, Prunella vulgaris, Prunus spinosa, Quercus robur, Ranunculus acris, Rhamnus cathartica, Rosa canina, Salix sp., Sanguisorba minor, Senecio jacobaea, Sesleria caerulea, Silene nutans, Succisa pratensis, Tamus communis, Taraxacum sp., Teucrium chamaedrys, Thymus praecox, Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Trifolium medium, Veronica arvensis, Veronica chamaedrys, Veronica prostrata subsp. scheereri, Viburnum lantana, Vicia hirsuta, Vincetoxicum hirundinaria, Viola hirta.

Conservation

Plan de gestion

Le site a fait l'objet de plusieurs gestions suite à une collaboration entre le propriétaire privé et Ardenne et Gaume, par exemple la crête rocheuse qui a été débroussaillée en 2008 notamment.

Détails

Description biologique

Peu connu des naturalistes, le tienne de Porey s'est fait remarquer auprès des botanistes dès 1985, suite à la découverte de Gymnadenia odoratissima, orchidée rarissime qui n'est connue en Belgique que dans la Fagne de l'Entre-Sambre-et-Meuse, à Dourbes et à Niverlée (CORDIER, 1987).

L'un des habitats les plus remarquables du site s'étend sur le flanc nord-ouest. Il s'agit d'une pelouse calcicole méso-hygrophile reposant sur des argiles calcaires abritant Gymnadenia odoratissima, mais également Succisa pratensis, Carex flacca, Pimpinella saxifraga, Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, etc.

Une crête rocheuse apparaissant sur le versant sud permet le maintien de pelouses méso-xérophiles à Sesleria caerulea, Bupleurum falcatum, Teucrium chamaedrys, Asperula cynanchica, Orobanche teucrii, etc.

On note la présence localement abondante de Buxus sempervirens dans le manteau forestier et dans le sous-bois de la chênaie-charmaie calciphile.

Divers

Date de la dernière modification de la fiche

2012-02-06